0 J'aime
Epingler

Musée du Louvre • Le Scribe accroupi

Egypte, 4e ou 5e dynastie, 2600-2350 av. J.-C.

© Musée du Louvre/Georges Poncet

Qui est le scribe accroupi ? Mystère. La statue, découverte en 1850, a beau figurer parmi les chefs-d'œuvre les plus célèbres du Louvre, l'identité de son modèle reste, elle, à ce jour inconnue. Il y a toutefois fort à parier qu'il ne s'agissait pas d'un quelconque scribouillard, destiné à compter les moutons des bergers de l'Egypte antique (dont il provient) ou à griffonner des poèmes mièvres pour le premier venu. Son traitement complexe et raffiné suggère que cet homme assis en tailleur, la peau ocre-rouge, le regard incroyablement perçant, était un personnage éminent, probablement rattaché à l'élite égyptienne. Peut-être même s'agissait-il d'un fils de Pharaon représenté en fonctionnaire studieux – un papyrus légèrement déroulé dans une main, un outil d'écriture dans l'autre (sans doute un roseau, aujourd'hui disparu).

Dos droit, mains délicates, yeux vibrants en cristal de roche, incrustés dans un visage aux pommettes saillantes... Avec ses couleurs vives et son réalisme minutieux (l'artiste a même pris la peine de souligner les tétons à l'aide de deux chevilles en bois et de modeler un léger bourrelet au-dessus du pagne), cette sculpture en calcaire remarquablement bien conservée reste l'un des vestiges les plus extraordinaires de l'art égyptien.

• A découvrir également au Louvre :

  'Une odalisque' de Jean-Auguste-Dominique Ingres

'Les Trois Grâces' de Lucas Cranach

'Tête d'idole aux bras croisés' (Grèce antique)

  'Le Radeau de la Méduse' de Théodore Géricault

'Sainte Anne' de Léonard de Vinci

A lire aussi :

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments