Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs restaurants libanais de Paris
© Litani
© Litani

Les meilleurs restaurants libanais de Paris

Le very meilleur des restaurants libanais de Paris. Houmous, taboulé, moutabal... Prêts pour un A/R Paris/Beyrouth ?

Par Tina Meyer
Advertising

Quel contraste entre ce qu'on vend à Paris comme "restaurant libanais"... Et la vraie cuisine du pays du Cèdre, modèle de raffinement et saveurs ! Nostalgiques de Beyrouth, ce dossier est pour vous ! Vous qui avez dansé sur Mashrou'Leila, pleuré en écoutant Fairouz, vibré en lisant Amin Maalouf... Qui voulez savoir où boire le meilleur café blanc, manger un succulent man'ouché au zaatar, déguster la crème de la crème de la glace libanaise... Voici nos cantines de quartier, traiteurs de qualité et tables raffinées pour voyager au soleil du Liban. Histoire de changer des restos chinois, indiens, ou italiens !

Update mars 2020 : tout nouveau, Afendi à Strasbourg-Saint-Denis rejoint le club très fermé des meilleurs restaurants libanais de Paris. De bons p'tits plats de Téta (« mamie »)... Sur fond de déco stylée signée Studio Shiraz, cocktails et playlist affûtée ! Idem pour Qasti, petit dernier du chef étoilé Alan Geaam, qui dévoile une cuisine d'auteur fortement influencée par le Pays du Cèdre. Bon à savoir : le dimanche, brunch avec buffet à volonté (39 €).

Chez Time Out, tous les établissements sont testés anonymement par nos journalistes, en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client !

Les meilleurs restaurants libanais de Paris

Afendi

5 sur 5 étoiles
Restaurants Libanais Strasbourg-Saint-Denis

Quelle vibe ? Lustre géant vieux rose 70’s, murs et parquet immaculés, carrelages floraux… Aly Bourgi et Fadel Farroukh, traiteurs de métier, ont eu la bonne idée de faire appel à l’architecte Hania Chirazi (Studio Shiraz) pour pimper ce libanais sorti sur la pointe des pieds à SSD. Mashrou'Leila en fond sonore, on savoure une cuisine de Téta (« mamie ») plein goût. 
Plat culte ? Le houmous au beurre de pignon de pin, invention atypique et addictive (on s’en enfilerait des kilos !) 

Litani

5 sur 5 étoiles
Restaurants Libanais Canal Saint-Martin

Quelle vibe ? Le premier bar à cocktails libanais de Paris ! Un écrin où l'on mange aussi bien que l'on boit. Côté déco, on s’y croirait : tapisseries orientales aux murs, porcelaines vintage et nappes en acrylique...
Plat culte ? Tortoré par la cheffe syrienne Randa Alsibai, un roboratif fatteh et son tourbillon de pain frit, pois chiches, langue d’agneau fondante et sauce yaourt. 

Advertising
© Qasti

Qasti

4 sur 5 étoiles
Restaurants Libanais Réaumur
Quelle vibe ? Cuisine d’auteur, fortement influencée par le Liban. Alan Geaam aura attendu 21 piges après son gastronomique éponyme (une étoile au Michelin 2020). Résultat ? Ce spot lumineux longuement pensé, tout en longueur et grandes baies vitrées, fresque graphique bleu Matisse et comptoir en Cèdre du Liban… Bon à savoir : pas de taboulé ici, car cette toque émérite ne travaille qu’avec des produits de saison (et qu’en février, rappel, il n’y a pas de tomates !) Le dimanche, brunch avec buffet à volonté (39 €). 
Plat culte ? Le mougrabieh, sorte de ragoût de teta (grand-mère libanaise), régressif à mort

L de Liza

4 sur 5 étoiles
Restaurants Fast-foods, snacks et sandwicheries 2e arrondissement

Quelle vibe ? Un petit coin de Beyrouth à deux pas de la Bourse ! A l’heure de la pause déj, la boulange libanaise attenante au resto de Liza Asseily ne désemplit pas. La recette du succès ? Des sandwichs cuits minute dans un four traditionnel, à base de produits frais chinés avec soin (farine bio), et des recettes allégées en gras.
Plat culte ? Une savoureuse shawarma à l’agneau mariné, assaisonnée de persil, tomates cerises et cébettes, et boostée par une sauce sésame pimentée (7,60 €). 

Advertising

Bachir

Restaurants Glacier 4e arrondissement

Quelle vibe ? Porn glaces 100% libanaises et 100% bio ! Oubliez les sorbets édulcorés : ici, c’est du fat, du vrai, du lourd. Ce spécialiste de la glace libanaise né en 1936 dans le petit village de Bikfaya (à une demi-heure en voiture de Beyrouth) régale depuis janvier dernier les palais parisiens avec cette première enseigne française, à deux pas du Centre Pompidou et des Halles.
Plat culte ? La glace ashta (crème de lait) enrobée de brisures de pistache, onctueuse à souhait. 

 

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising