Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Tontine

Tontine

Restaurants, Fusion Saint-Ambroise
4 sur 5 étoiles
1/3
© Sebastien Rande / Studio Cui Cui
2/3
© Sebastien Rande / Studio Cui Cui
3/3
© Sebastien Rande / Studio Cui Cui

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

La toute nouvelle cantine de la Phamily team. Un resto sur le modèle de Fulgurances, dans lequel des chefs invités tournent régulièrement.

Pour qui ? Les obsédés de la nouveauté, et la très vaste « Phamily »
Plat culte ? Ce coup-ci, le poulet karaage 

Fermeture d’ores et déjà annoncée pour dans six mois (décembre 2019), résa (obligatoire) plus dure à obtenir qu’une green card... Planqué sous le rooftop du Perchoir, côté Ménilmuche, Tontine est clairement le lieu le plus sexy de la capitale, collection printemps/été 2019. Pour cause, aux manettes du spot, Julien de Phamily First, agence évènementielle auto-proclamée « tous risques, tout-terrain, tarte Tatin »... Qui nous colle sa sœurette aux fourneaux pour l'ouverture –Céline Pham, encore plus hype qu’un gagnant de Top Chef ! 

Vigile, puis ascenseur vieillot, puis passage par les cuisines : l’arrivée est un petit parcours du combattant, qui débouche sur une FAT salle lumineuse et épurée. Végétal, bois brut... Ce soir de mai, Céline n’est pas là, c’est le japonais Sho Miyashita qui assure l’intérim. Une carte XXS, en forme d’aperçu des classiques nippons, qui oscillent entre le pas mauvais et le très très bon (coucou François-Régis Gaudry).

Démarrage relief avec un okonomiyaki, crêpe made in Osaka, à l’anguille fumée et un peu chiche (13 €). Ouf ! Les asperges vertes, mousse tofu et chapelure d’herbes super crousti (11 €) rattrapent le coup. Trop bon aussi, limite racoleur, le poulet karaage (frit, donc, à 13 €). Et les nouilles soba ? Pas mal, servies froides avec de solides beignets de consoude (24 €). Même constat pour les desserts : cake au matcha sympa mais bien discret; très bonne et très subtile glace à l’haricot Azuki posée dessus (8 €).

Côté jaja, une carte tout aussi resserrée et 100% nature, à l'instar de ce ligérien gamay Danse avec une Tranche, de chez Jambon (8 € le ballon). Envie de boire du pas bu partout ? Testez le Châton Grosbijou de la re-sta Patrick Bouju, vinifié en exclu pour le resto (42 € le flacon collector). Si le choix vous semble trop limité, le taulier a aussi concocté sa propre bière avec ses potos de chez Deck & Donohue : une blonde super légère (7 € la pinte) que vous ne boirez qu’ici, joli fût pour les happy few

Par André Blanc

Publié :

Infos

Adresse 14, rue Crespin du Gast
Paris
75011
Transport Métro : Ménilmontant. Bus 96 (arrêt Saint Maur-Jean Aicard)
Prix Entrées 11-13 €, plats 24-25 €, desserts 8-9 €. Vin au verre 6-9 €, bière maison 7 €.
Heures d'ouverture Ouvert du mardi au samedi de 19h30 à 23h30
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening