Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

13e arrondissement : les boutiques

Séance shopping dans le 13e

Écrit par
La Rédaction
Publicité
Paris Store
  • Shopping
  • Supermarchés et supérettes
  • Quartier de la Gare
  • prix 1 sur 4
A Paris Store, au 44 avenue d’Ivry, comme dans ses alentours, l’ambiance est à l’Asie. Immenses vases d’inspiration Ming, statuettes de faux jade, de faux or et de fausse laque : c’est beau comme là-bas, ou presque. A l’étage, vous trouverez vaisselle (petits bols à moins de 3 euros), déco, et cuiseurs vapeur (29 euros pour celui de 1,2 litres), en bas tous les ingrédients pour mitonner de bons petits plats parfumés : sacs de riz de 5 kg, poisson frais, viandes, volailles, sauces (de 0,40 à 5,95 euros) et épices à tire-larigot, nouilles (de 0,45 à 2,25 euros le paquet) comme s’il en pleuvait... Et tout ça à des prix défiant toute concurrence. Au rayon frais, des spécialités toutes plus exotiques les unes que les autres : raviolis, banh cuon ou bien desserts à réchauffer, des sortes de jambons (gio, entre 3,20 et 5,20 euros pour 500g) et des saucisses vietnamiennes (à savourer dans le riz cantonnais), et même une chinoiserie à faire frémir d’horreur les Occidentaux : des œufs couvés (de poule ou de canne, environ 9,70 euros) qui renferment des embryons d’oisillons et se dégustent comme un œuf à la coque avec sel, poivre, citron vert et du rau bam, une herbe vietnamienne. Sur les étals de fruits et légumes, durians, papayes, choux chinois et ciboulettes thaï vous font de l’œil, prêts à propulser votre cuisine en Orient.
  • Shopping
  • Epiceries fines
  • Quartier de la Gare
  • prix 1 sur 4
Rue d’Ivry dans le 13e arrondissement, ça n’est pas les marchés ni les épiceries qui manquent. Mais malgré la multitude de boutiques, la star des stars c’est bien Tang Frères : ce vaste supermarché situé au numéro 48 est tout simplement le temple de la cuisine asiatique. Bien connue des habitants du quartier et des férus du genre, cette adresse reste LA référence en termes de produits directement importés de Chine, du Japon, de Corée, Taïwan et Singapour. Tourbillon culinaire Têtes de seiche congelées, poulpe précuit, pak choi (chou chinois), shitake déshydratés, tofu frit, glaces au soja, porc fermenté, épices et pastèques vertes sans pépins… chez Tang Frères, on trouve absolument tout ce qui fait la richesse de la culture culinaire asiatique. Passer les portes de ce gigantesque magasin pourra être vécu de deux façons : pour les habitués, une virée dans les rayons, entre mochis, kilos de riz et thé vert à gogo, sera tout aussi banale qu’une descente au bureau de poste du coin.  Pour les néophytes en revanche, il s’agira d’un plongeon tourbillonnant dans un univers parallèle. Difficile en effet de ne pas perdre la tête à analyser soigneusement chaque étagère, décrypter chaque étiquette et chaque produit inconnu pour tenter d’en déceler l’utilité et le goût. Un monde entier qui s’ouvre, de nouvelles saveurs qui se dessinent : grâce à Tang Frères, le voyage commence d’abord là, au milieu des étalages, avant de se poursuivre dans l’assiette. Et de la jolie vaisselle...  Et pour
Publicité
  • Shopping
  • Mode pour enfants
  • Quartier de la Gare
  • prix 2 sur 4
Nouvelle née dans le secteur du MK2 Bibliothèque, Little Jeanne ne s’est pas installée dans cet horizon de buildings modernes pour rien : à sa tête, Catherine, ex-photographe professionnelle et jeune maman, a voulu participer à sa manière à la vie d’un quartier, certes en plein renouveau, mais qui reste principalement résidentiel. Il y a cinq mois, son ambition s’est concrétisée avec l’ouverture de ce concept-store pas comme les autres, destiné aux enfants mais qui s’adresse tout autant aux parents. Vêtements, accessoires de décoration, bijoux, jouets, chaussures… dans sa grande boutique lumineuse, Catherine - forte de son expérience dans les tendances pour bambins - propose une ribambelle de produits sélectionnés soigneusement par ses soins. Ethique et tact Et les critères pour atterrir dans les rayons de Little Jeanne sont pointus : les marques Made in France, voire Made in Paris, sont privilégiées. C’est ainsi que l’on retrouve notamment Collégien et ses chaussons fabriqués dans le Tarn, Pas si sages et ses adorables coussins en lin artisanaux et enfin Pöm Le Bonhomme et ses stickers muraux confectionnés entre La Ciotat et Marseille. Ce qui anime surtout Catherine, c’est l’envie de mettre en avant des produits à la fois éthiques et esthétiques, qui respectent l’environnement et les conditions de travail et de fabrication - le tout à des prix raisonnables. C’est pourquoi la vaisselle en bambou recyclé et élaboré en Chine de la marque Biobu trouve par exemple sa place au côt
  • 4 sur 5 étoiles
  • Art
  • Centres d'art et instituts
  • Quartier de la Gare
  • prix 1 sur 4
A l’image d’une laverie automatique – ceux qui n’ont pas de machine à laver le linge chez eux le savent bien –, le Lavo//Matik est un lieu de rencontre où flottent un parfum de légèreté, de fraîcheur et une tranquille moiteur. Mais la comparaison s’arrête là car le Lavo//Matik se révèle bien plus chaleureux ! Ici, les murs blancs – qui ne le sont d’ailleurs plus vraiment – sont recouverts d’œuvres originales signées Jef Aerosol, Rea One ou Jérôme Mesnager, en fonction des expositions temporaires dont les vernissages se déroulent toujours autour d’une petite mousse. Quant au doux vrombissement des tambours il a, lui, été remplacé par l’énergie étourdissante d’une batterie punk ou d’une basse aux accents reggae. Lâchez l'hybride ! Dans ce lieu atypique, fondé en 2014 par le musicien-écrivain-graffeur Benoît Maître (alias Ben Spizz), on jongle avec l’art urbain coloré autant qu’avec le rock’n’roll trash. Presque seul au milieu du grand boulevard du Général Jean-Simon, aux portes du 13e, le Lavo étend son univers jusqu’aux murs mitoyens où bon nombre d’artistes viennent y apposer leur patte picturale. On peut y buller, se laisser embarquer et dériver sans crainte de se perdre dans ce bouillon de cultures. Car il y aura toujours quelqu’un pour vous ramener sur la berge en vous proposant une chaise, histoire de feuilleter une monographie de C215 à l’aise. Ou juste pour vous conseiller un vinyle introuvable de petits labels indépendants à 6 €, un CD de Magnetix ou une anthologie des
Publicité
  • Shopping
  • Vins et spiritueux
  • 13e arrondissement
  • prix 2 sur 4
Imaginez un microsystème où la bière aurait pris le pouvoir. Bienvenue à la Biérocratie ! Oui, ce lieu existe vraiment et il est situé dans le 13e arrondissement, à deux enjambées de la Butte-aux-Cailles. Aux manettes de cette joyeuse petite boutique ? Pierre et Jaclyn, qui se sont donné pour mission de sublimer la binouze, castée aux quatre coins du globe. 100 % artisanale, leurs bouteilles proviennent tout aussi bien de grandes maisons que de microbrasseries. Si vous poussez la porte de cette cave indépendante en espérant repartir avec une Leffe ou une Chimay sous le bras pour l’apéro du vendredi, vous êtes à côté de la plaque. Ici, le maître mot, c’est qualité. L’occasion d’épater la galerie avec des saveurs inédites : vous laisserez-vous tenter par la Chocolaterie, bière au chocolat des Brasseurs du Grand Paris ? Par la Dark Humor Club Coconut de la Sori Brewing, aux arômes de noix de coco ? Mieux, si l’envie vous en prend, vous pourrez vous procurer un kit de brassage maison, en mode DIY, histoire de montrer à votre bande de potes qui est vraiment le patron (ou la patronne). Et pour aller plus loin dans la culture bière, Biérocratie propose des ateliers pairing binouzes/fromages. A bon entendeur…
Publicité
Brun Boulangerie Patisserie
  • Shopping
  • Boulangeries
  • 13e arrondissement
Brun Boulangerie on rue Tolbiac in the 13th arrondissement has been voted the 'best baguette in Paris'. Samir Bouattour is the man behind this year's winner, a crusty creation that has already garnered attention in recent times. The boulangerie is unassuming, sat on a big cross section of rue de Tolbiac and rue Bobillot. And now, the queues have really started forming.  Despite rigorous conditions and 200 other participants (just a snip of the 1,217 bakeries in Paris), Brun has won the 'Grand Prix de la baguette de Paris' 2017. So, we don't need to try the bread to know it's good but how are do the patisseries fare?  There's a healthy selection of eclairs, tarts and some sponge-like cakes, despite being rather uncommon for France. The pastries are pretty enough, most holding their own little 'Brun' marker. The rhum baba (€3.80) complete with a little pipette added even more juice to its already moist sponge. A classic Paris Brest (€3.80) - elegantly filled with praline cream - had a slightly crunchy eclair body and was light enough that you could scoff one to quickly. Over on the dark side was Lancelot (€4.80), as dark and mysterious as the legend himself. A chocolate fondant base, with a chocolate mousse middle and a whipped cream crown. All these, plus the baguette, merit a little trip to the 13th. Hurry quick, before everyone cottons on...
Ma ressourcerie
  • Shopping
  • Fripes et vintage
  • 13e arrondissement
  • prix 1 sur 4
C’est à quelques encablures de l’antre de l’obsolescence programmée que Ma Ressourcerie s’active à redorer le blason des objets que l’on dit à jeter. La petite boutique lumineuse est un antidote aux vide-greniers poussiéreux. Elle propose un espace seconde main et un espace créateurs. Le premier met en avant des vinyles à 3 €, des CD à 2 €, et des vêtements soigneusement sélectionnés : robes à partir de 4 €, sacs entre 3 et 15 €, pantalons et chemises à 7 €, veste en cuir à 20 €. Dans la partie « mieux que neuf » des créateurs, vous trouverez des objets transformés par des artistes-artisans : petit mobilier en carton, chaises en ceintures, bijoux en chambre à air, ainsi qu’un échantillon de vêtements vintage de marques (y compris pour enfants) et un rayon mercerie.Dans le mini espace atelier, vous pourrez assister au travail de création in vivo, en ce moment avec l’éco-créatrice des Dégonflés, pas dégonflée pour un sou. A noter que les créateurs et leurs œuvres sont mis en avant sur le site Internet de l’association, qui propose par ailleurs des cours de couture et de fabrication de mobilier en carton.
Publicité
  • Shopping
  • Boutique éphémère
  • 13e arrondissement
  • prix 2 sur 4
Pour le meilleur du design, de la mode et de la création, le pop-up store By Modzik x Galerie Simone s'installe pendant trois mois aux Docks – Cité de la mode et du design. Cette boutique éphémère accueille de jeunes créateurs qui misent sur l’originalité et le travail des matières. Pendant quelques semaines, deux tout au plus, les créateurs installent leur stand pour y présenter leurs créations et se faire connaître auprès d’un public toujours plus curieux et friand des dernières nouveautés. Pour tous les goûts et si vous êtes plutôt anti-monsieur tout-le-monde, ce pop-up store est un lieu d’échanges créatifs qui grouille d’idées, de vêtements, d’accessoires inédits à la mode et surtout à prix étonnamment abordables. N’hésitez pas à vous faire coiffer avec les minutieux et ravissants bijoux de tête C.U.P qui sauront sans aucun doute égayer toutes les binettes de coquettes (dès 30 €) ! Puis pour rester dans le même thème, les bijoux SOWAT séduisent avec leurs formes géométriques tout en finesse. En laiton et plaqué or, ils rentreront parfaitement dans le thème du moment : triangles, ailes d’anges et compagnie. A noter en plus que le stand est admirablement bien construit, du coup on s’y dirige automatiquement. Les boucles d’oreilles Punk à l’eau feront la différence, surtout si vous êtes du style à vous mettre des boulons aux oreilles. Question pieds, on a craqué pour les souliers My Suelly sur le stand 5A créateurs, des mocassins aux bordures fluo que l'on n’aura aucun mal à
Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité