Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Happy hour : Marais - Châtelet

Happy hour : Marais - Châtelet

Parce que quand c'est moins cher c'est forcément meilleur

Par Camille Griffoulières
Advertising

Tous les bars

Les Etages

4 sur 5 étoiles
Bars Bars à cocktails Le Marais
De 18h à 20h. Ce bar discret au cœur du Marais est une belle surprise pour qui le découvre : il est pensé comme une maison, sur plusieurs étages (d'où son nom pas du tout festif). On doit d'abord pousser la porte d'un immeuble pour entrer dans une petite pièce avec un joli zinc décoré de bougies et de lampions colorés, et des petits fauteuils cosy ; en guise de place du prince, un canapé en tissus brodé et satiné deux places, collé à la fenêtre. Les serveurs, sympas et agréables, passent un fond musical électro-pop pointu qui permet de discuter sans se hurler dans l'oreille. On peut aussi grimper à l'un des deux étages du bar, des petites pièces intimistes avec des bataillons de fauteuils dans de multiples recoins. Le spot rêvé pour déclarer sa flamme à sa belle, accoudé à la fenêtre du premier pendant qu'elle sirote un cocktail Vertige de l'Amour (Elderflower, agave, concombre, piment, menthe, bitter). D'autres cocktails à la carte plairont aux filles comme le Dalhia Rose (rhum ambré, framboise, citron, sirop de rose, soda, menthe). Les hommes préfèreront sans doute le SkyFall (cognac, chartreuse verte, liqueur de chocolat noir Mozart, thé au jasmin, chocolat Bitters Aztec) ou un autre cocktail de la maison plus masculin. Il faudra s'acquitter de 11 ou 12 euros pour goûter ces assemblages faits à base d'alcool premium, un prix raisonnable pour le Marais. Pendant l'happy hour de 18h à 20h, les cocktails sont à 5,50 euros, mais seulement les compositions classiques (mojito, margarita, daik

Andy Wahloo

4 sur 5 étoiles
Bars Bars à cocktails 3e arrondissement
De 18h à 20h. Andy Wahloo est un petit bar trendy en clin d’œil au roi du pop art, Andy Warhol, version bled marocain (« wahloo » voulant dire « je n'ai rien » en arabe). Aménagé dans un bel hôtel particulier du Marais par les frères Mazouz, tout comme les restaurants voisins gastronomiques et branchés Le Derrière et le 404, ce bar alterne mobilier oriental design et produits de consommation de la ménagère marocaine des 70’s, sublimés en déco kitsch : pots de peinture en guise de pouf, paquet de lessive en vitrine murale... On profite de la cour arborée très agréable en journée pour prendre le thé à la menthe sur des tapis, au calme, et on grignote pour 11 ou 12 € des tartines ou des crêpes roulées à la mode orientale, comme la melaoui viande, à l'agneau, ricotta, basilic, tomates confites et oignons, un régal. Le soir venu, la cour s'illumine de bougies installant une ambiance romantique ; à l'intérieur, on s’affale sur des sofas marocains pour siroter l'un des nombreux cocktails inventifs que la carte (entre 10 et 13 €) propose à 5 € pendant l’happy-hour (de 18 à 20h). Du mercredi au samedi, les DJ poussent le volume au fil de la soirée, pour distiller des sons sophistiqués électro, hip-hop, électro-tropical. Le bar se blinde alors d'une population hype d'habitués. On regrettera que ce bel endroit soit de plus en plus privatisé en semaine, obligant les clients à faire demi-tour, et que l'ambiance soit un peu trop superficielle les soirs de surpopulation de « wannabe » fashions. Voir tou
Advertising

Le Piment Café

5 sur 5 étoiles
Bars Le Marais
De 18h à 21h. Voici une adresse que l'on aimerait garder secrète. Ce micro-bar en plein Marais est devenu la deuxième maison des initiés qui le fréquentent. Ne pensez pas trouver des rhums arrangés au piment ou au tabasco, ici on vient pour commander des pichets de ti-punch de 50cl à 23 euros qui peuvent contenter un régiment, et pour profiter de sa généreuse happy hour. De 18h à 21h, la pinte de Melbrau est à 3,50 euros, la blanche à 4 euros et la Guinness à 4,50 euros. En plus, les serveuses sont sympas et souriantes. Le minuscule comptoir fait face à quelques ordinateurs à louer (1 euro les 30 minutes), pratique pour les touristes ou ceux qui n'ont toujours pas de smartphone et ont un besoin urgent de checker leurs mails. Le bar ne compte que deux petites salles logées entre d'épais murs en pierre apparente. Il est donc vite blindé dès l'apéro : arrivez tôt pour espérer avoir une table, elles sont rares. La clientèle est bien habillée mais pas d'ambiance m'a-tu-vu ici, le Piment Café reste un petit bar sans prétention et c'est pour ça qu'on l'aime.•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••Pour découvrir d'autres bars référencés par Time Out Paris cliquez ici.••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••Pour voir la liste complète des 100 meilleurs bars sélectionnés par Time Out Paris cliquez ici.••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Café Charlot

5 sur 5 étoiles
Bars Bars à cocktails Le Marais
De 18h à 21h. Le Café Charlot est l’un des plus beaux zincs du quartier, grâce à sa magnifique devanture de boulangerie à l’ancienne en fer forgé encore intacte, et son ambiance rétro étudiée qui séduit les hispters du Marais prenant le soleil sur sa belle terrasse en angle de rue, juste en face du  marché des Enfants Rouges. A l’intérieur, des banquettes en cuir arrondies très classieuses s’accordent avec un comptoir à l’ancienne, des boiseries et des bouteilles de vin parfaitement alignées qui donnent un air authentique à son cadre. Des arguments convaincants pour les porte-monnaie un brin garnis qui veulent casser la graine ici. Tartare, entrecôte, quelques salades et sandwichs, la carte n’a rien d’exceptionnel, à part des plats de brasserie comme le filet de Saint-Pierre au curry à 19 euros, un prix acceptable pour ce mets raffiné. En revanche, le cheeseburger maison et ses frites industrielles à 17 euros sont décevants. L’omelette à 12,50 euros risque de vous rester aussi sur l’estomac. L’idéal est de venir ici pour boire un petit noir à n’importe quelle heure de la journée (1,10 euros) ou même une bière : le demi est au prix étonnant de 2,60 euros la journée (le soir, comptez 3,20 euros). On vous recommande l’happy-hour pour goûter leur délicieux cocktail aux fruits rouges à 6,50 euros mais arrivez tôt pour avoir une chance de trouver une place en terrasse, elles sont très recherchées.•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Advertising

Sof's bar

4 sur 5 étoiles
Bars Cafés-concerts Réaumur
De 18h à 20h. Aucune dénomination sur la devanture : le Sof’s bar ne dit pas son nom, manière de montrer que chaque client peut se l’approprier. C’est aussi une façon de rester discret dans un quartier, Montorgueuil, où l’apparence un peu snob des passants et des vitrines peut agacer. Sof, c’est Sofiane, jeune patron qui fait le pied de grue dans la petite rue piétonne et appâte le chaland grâce à un bagout sans égal. Le jeune homme a rénové l’ancien troquet de son père en lui donnant un éclat rajeuni, puisque pierres de taille apparentes, briques rouges et rideaux viennent apporter une touche cosy que les habitués apprécient. Un repaire de connaisseurs et d'habitants du coin donc, mais qui ouvre volontiers ses portes aux étrangers de passage, souvent séduits par la personnalité de Sof, le fumoir dans le fond de la salle, la sélection musicale affûtée et… l’écran géant qui diffuse du foot les soirs de grand match et de compétitions internationales. On s’étonne alors de voir un FC Barcelone – AC Milan dans un lieu pareil, une opportunité à ne pas laisser passer. En plus, pendant l'happy hour de 1!h à 20h, les pintes sont à 4€.

Stolly's

4 sur 5 étoiles
Bars Bars à bières Le Marais
De 17h à 20h. Vous ne savez pas quoi faire le jour de la Saint-Patrick ? Allez donc faire un tour au Stolly’s, un pub irlandais pur jus en plein Marais. Enfin, frayez-vous un passage à l’intérieur car la petite salle de ce bar un jour de fête nationale sera aussi bondé qu’un soir de match de rugby Angleterre/Irlande. Ici, on fraternise entre étrangers d’outre-Manche, on rigole, on trinque : l’ambiance est bon enfant, mais bien alcoolisée. "Hangovers Installed here!"est la devise de la maison, et à la manière anglo-saxonne, la blonde est servie massivement en pichet de 1,5 litres et les blondes titubent très tôt dans la soirée. En plus, pendant l'happy hour de 17h à 20h, les cocktials sont à 5€. Si vous vous lassez de la bière, testez un cocktail ou un whisky, la carte propose de bons scotchs écossais de 10 ans d’âge. Les clients, anglophones pour la plupart, apprécient la musique rock qui passe dans le bar. Mention spéciale pour la micro terrasse parfaite en été comme en hiver, car elle est chauffée.  Voir tous les bars de Paris : cliquez ici. Voici les 100 meilleurs bars de Paris sélectionnés par Time Out Paris - cliquez ici pour voir la liste complète.
Advertising

La Terrasse des Archives

3 sur 5 étoiles
Bars Bars à cocktails Le Marais
De 18h à 21h. Idéalement situé sur une petite placette en plein cœur du Marais, la Terrasse des Archives est très prisé par les touristes et les habitués qui s'accrochent à sa jolie terrasse, coupée du trottoir par des vitres, chauffée en hiver et aménagée sous de grands arbres. Les limonadiers, agréables et efficaces, sont à l'écoute même lorsque les tables débordent de monde. La carte, celle d'une brasserie traditionnelle parisienne, avec des salades, tartines et plats de cuisine française légèrement revisités, n'est pas donnée (12 euros minimum). Si vous avez quelques euros de plus, optez plutôt pour le magret de canard frais poêlé sauce miel et balsamique avec ses pommes de terre persillées, un régal. Le coca est au prix mirobolant de 4,20 euros en terrasse mais on paye le spot et le quartier. La carte des alcools est en revanche plus raisonnable : on débourse entre 3,50 et 7 euros le verre de 14 cl de crus racés, comme le Pouilly Fumé ou Petit Chablis en blancs, Brouilly ou Bourgogne Haute-Côtes de Nuit en rouges. Tous sont disponibles au verre, quart, demi et pichet entier, pratique quand on est deux ou trois personnes. Les cocktails classiques (daikiri fraise, pina colada, caipirinha...) sont à 9,50 ou 11 euros ; la Terrasse des Archives a une botte secrète pour les initiés : sa carte de dix mojitos ensoleillés préparés avec du rhum Havana de trois ans d'âge, à 7 euros pendant l'happy hour (de 18 à 21h). Fruits rouges, fruits de la passion, fraise, vanille, coco... on se croirait s

Le Fumoir

4 sur 5 étoiles
Bars Louvre
De 18h à 20h. Pénétrer dans ce bar c’est se projeter dans l’univers colonial des années 1920. On s’imagine aisément les dandys du siècle dernier cigare aux lèvres et whisky à la main, converser sur l’avenir de l’Empire, assis sur des canapés Chesterfield. Aujourd’hui, la clientèle est internationale : des hommes d’affaires comme des étudiants de tout âge. Ce bar cosy est immanquable avec son immense façade qui fait face au Louvre, sa terrasse agréable pour feuilleter les journaux mis à disposition de la clientèle (une quinzaine de titres) et pour boire un scotch rarissime ou un cocktail à 6 euros pendant l’happy-hour (18h-20h).A l’intérieur, l’ambiance est feutrée et jazzy, le parquet et les boiseries sombre, façon pub anglais. On emprunte un livre ou des jeux de société (échecs, backgammon) dans la bibliothèque. On peut aussi y manger des assiettes copieuses. Pièce de bœuf tranché, pignons de pin, sauce au vin rouge, moelle et pommes de terre sautées, succulent magret de canard sauté aux girolles, figues fraîches et crème de cèleri... la carte n'est pas longue mais très originale. Pour les gens pressés en pause déjeuner, le service est très professionnel et rapide, même lorsque la salle est pleine.
Advertising

La Cordonnerie

5 sur 5 étoiles
Bars Bars à bières Réaumur
De 17h à 20h. Il y a quelques années, ce petit rade dans l’ombre des peep-shows et des sex-shops était le refuge des habitants du quartier à la recherche de plaisirs moins charnels, mais plus alcoolisés. Proposant la pinte la moins chère de tout Paris (4 €), des cocktails et des rhums arrangés à prix plancher (4,5€), des bières importées et ses couscous gratos le jeudi et le samedi, cette vieille taverne populaire a commencé à attirer une clientèle jeune en quête de bons plans. La Cordonnerie est aujourd’hui l’adresse incontournable de l’apéro : la terrasse est remplie d’étudiants et d’artys dès la longue happy hour de 17h à 20h (la pinte est à 2,5 euros), puis le bar reste animé jusqu’à 2h par les bavardages des clients et le fond musical soul, rock et reggae.•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••Pour découvrir d'autres bars référencés par Time Out Paris cliquez ici.••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••Pour voir la liste complète des 100 meilleurs bars sélectionnés par Time Out Paris cliquez ici.•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Le Vieux Comptoir du Cap Horn

4 sur 5 étoiles
Bars Bars à cocktails Le Marais
De 16h à 20h. Ce petit bar chilien en plein Marais tranche avec les devantures guindées et le décor baroque du quartier. Caché dans une petite rue adjacente à la place des Vosges, on le repère grâce à son grand drapeau chilien et ses quelques tables en terrasse, très agréables en été. On le distingue aussi par son équipe de serveurs latinos, jeunes, décontractés et souriants et ses prix raisonnables pour le quartier (8 euros le cocktail, 5 euros pendant la longue happy hour de 16h à 20h). On retrouve la chaleur de l'Amérique du Sud dans la convivialité des conversations des Chiliens expatriés à Paris qui s'y retrouvent, dans le fond musical latino et une carte des cocktails exotique : pina colada, cuba libre, punch coco et bien sûr caipirinha et mojitos. Mais les stars du bar sont les cocktails préparés à base de pisco, une eau-de-vie de raisin fabriquée dans la vallée de l'Elqui au Chili à partir du moscatel, que l'on retrouve dans la piscola (pico, jus de citron, coca) ou le pisco sour (pisco, jus de citron, sucre). Pour ne pas trop se laisser griser par l'alcool, on peut grignoter quelques empanadas ou des calamars, rien d'exceptionnel mais de quoi caler son estomac pour 5 ou 8 euros. Le week-end, des petits groupes de musique sud-américaine viennent pousser la chansonnette dans la bonne humeur. Le 18 septembre, on y célèbre joyeusement la fête nationale chilienne.••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Afficher plus
Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Best selling Time Out Offers
        Advertising