Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Prairie du Canal
© Le Viet

Les open airs où danser tout l’été à Paris

Spots électroniques, guinguettes, friche géante… On a recensé les open airs qui vont ambiancer Paris cet été.

Rémi Morvan
Antoine Besse
Écrit par
Rémi Morvan
et
Antoine Besse
Publicité

Tout le monde dehors les mains en l’air ! La belle saison déboule, bringuebalant dans sa carriole ses pointes de mercure et ses envies irrépressibles de danser à l’air libre de jour comme de nuit. Les choses étant bien faites, Paris et sa banlieue proposent une palanquée de lieux où il fait bon guincher à l’extérieur. On en a listé neuf, entre friches sous le périph, ferme festive et péniche itinérante (ou à quai). Un dossier mesuré UV 10 à l’indice des bons plans.

Où danser en extérieur cet été à Paris ?

  • Musique
  • Musique

Virage passe la seconde, pied au plancher ! Après une première année de rodage, la friche du 17e garée sous le périph fait le plein en 2023. Pour embrayer sur cette seconde saison, le lieu ouvert par l’agence Bonjour/Bonsoir a lâché dans le plus grand des calmes 130 noms qui se relaieront tout l’été derrière les decks. Conduite par Rag, Benjamin Charvet et Samy Znimi, respectivement DA de Barbi(e)turix, du Badaboum et du Panic Room, l’affiche – paritaire et inclusive – fait le pari de flirter du côté de l’électronique pointue, entre têtes d’affiche, pépites émergentes, labels et collectifs incontournables du moment. De la techno, de la house, du disco : vous l’avez compris, cet été à Paris, tout le monde trouvera virage à son pied. 

Où ? 26 rue Hélène-et-François-Missoffe, Paris 17e

  • Musique
  • Musique électronique
  • 18e arrondissement

Voilà sept ans que la Station (initialement ouverte pour six mois) nous secoue avec sa prog aventureuse furetant aussi bien du côté du rock que de l’électronique, surtout depuis qu’elle a migré dans cet espace de 5 000 mètres juste dément. Si les concerts ont lieu à l’intérieur à partir d’une certaine heure (les voisins, vous connaissez ?), pas mal d’événements se déploient à l’air libre en aprèm. Nouveauté de l’été : les dimanches périphériques, des grandes guinches dominicales célébrant les plus douces initiatives festives LGBTQI+ d’ici et de plus loin. La Station, l’un des plus beaux terminus de votre été.

Où ? 29 avenue de la Porte-d’Aubervilliers, Paris 19e

Publicité

Canal Barboteur

Les barges et la musique électronique font souvent bon rivage à Paris. Tandis que Petit Bain a dignement ranimé les nuits du 13e après la fin de Concrete, le Canal Barboteur égaye depuis 2018 les quais des canaux du Nord parisien. Contrairement à ses consœurs, le Barboteur se la joue nomade, changeant de mouillage plusieurs fois dans la semaine, les DJ mixant depuis le pont face aux guincheurs sur le quai. Si la prog, majoritairement électronique, voit se côtoyer les (bons) collectifs locaux, on repère également quelques concerts. A noter que l’entrée est libre, avec une extinction des feux à minuit max. Ça vous laisse pile le temps d’aller barboter dans une autre soirée. 

Où ? Selon les jours. Le Millénaire, 20 quai du Lot, Paris 19e. Raymond Queneau, 6 rue Raymond-Queneau, 93000 Bobigny. Place de la Pointe, Face au chemin de Halage devant BETC, 93500 Pantin.

  • Que faire
  • Balades et excursions
  • Paris et sa banlieue

Depuis 2018, le long du canal de l’Ourcq, dans ce qui fut longtemps l’usine de mobylettes MBK, vrombit une verte friche. C’est sur ces 2 000 mètres carrés que l’asso La Sauge a décidé de promouvoir l’agriculture à base d’ateliers de jardinage, de ventes de plantes bio et de douces chouilles. Les beaux jours venus, les noceurs slaloment entre carrés de culture, parties de ping-pong ou de volley et piste de danse. Les artistes et collectifs sont bien souvent locaux et électroniques – tendance house/disco, avec une préférence pour les jeunes pousses.

Où ? 55 rue de Paris, 93000 Bobigny

Publicité

Misover

Misover, c’est l’open air sauce Kumquat planté au Lil’o, cette friche de trois hectares cintrée entre deux bras de Seine à l’Ile-Saint-Denis. Pour cette cuvée 2023, qui s’étalera sur encore deux samedis encerclant l’été (1er juillet et 2 septembre), le collectif Kumquat a fait le choix d’un format journée, de 7h à minuit. Sur les deux scènes se croiseront collectifs et artistes titillant tous les spectres des musiques électroniques. Certains qualifieront ce Misover d’after parfait du vendredi, d’autres de before idéal du samedi. On vous laisse choisir votre équipe. 

Où ? Avenue du Pont-d’Épinay, 93450 L'Île-Saint-Denis

Point Fort

Fortiche ce Point Fort ! Ouverte en 2021 dans l’ancien fort militaire d’Aubervilliers, cette friche cyclopéenne (5 000 m2 !) est en train de devenir une place forte de la noce parisienne. Sa programmation qui sort des sentiers balisés, en se baladant régulièrement dans les musiques du monde entier, toutes chapelles stylistes confondues, n’y est pas étrangère. A Point Fort, vous aurez la possibilité de claquer du gigot sur de l’amapiano, de la musique électronique ultra pointue ou de chiller en écoutant du reggae. 

Où ? 174 avenue Jean-Jaurès 93300, Aubervilliers, France

Publicité
  • Musique
  • Musique

Sous le périph, l’électronique continue de faire son drift. Quand Virage a passé la seconde dans le 17e, Kilomètre25, la friche techno plantée sous une portion du périphérique dans le 19e, décline cet été sa troisième saison estivale à fond de quatrième. Pour appâter le danseur, les orgas ont branché un nouveau système-son directionnel qui épargne les voisins et dévoilé un programme musical – à forte inclination techno – entre gros blazes rutilants et collectifs et soirées parmi les plus courus de l’époque.

Où ? 8 boulevard Macdonald, Paris 19e

  • Que faire
  • Vivre en Ville

Plus frais que le potager de mémé et plus vaste que la terrasse du voisin, c’est le Jardin21, ce verger du XIXe siècle posé dans le 19e en bord de canal de l’Ourcq. Il a été transformé en 2018 en une friche chlorophyllienne de 1 800 mètres carrés par les patrons du Glazart voisin, avec jardin partagé et zone de chillance végétale. A l’occasion de cette nouvelle saison, les tauliers ont mitonné une prog aux petits oignons. Ceux qui ont des fourmis dans les jambes vont pouvoir pratiquer le qi gong, s'initier au jardinage et à la self-défense ou s’agiter sur des DJ sets locaux et de saison. Pour ce cru 2023, les horaires s’allongent : les soirs de week-end, vous pourrez guincher dans l’open guinguette jusqu’à 4h du mat’.

Où ? 12/A rue Ella-Fitzgerald, Paris 19e

Recommandé
    Vous aimerez aussi
    Vous aimerez aussi
    Publicité