Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 8 ouvertures food nées du confinement à Paris
Panda Panda
Pierre Lucet-Penato

8 ouvertures food nées du confinement à Paris

Restaurant, cave à vin naturel, épicerie fine... On fait le point sur ces 8 hot spots parisiens nés du confinement.

Par Tina Meyer
Advertising

Alors que la foutue crise sanitaire a eu des conséquences économiques désastreuses sur la gastronomie (cœur avec les doigts pour tous les restos qui ont du défintivement baisser rideau), le secteur connait malgré tout quelques soubresauts détonnants. La bouffe, éternelle valeur-refuge ? Toujours est-il qu'entre ces deux confinements, une petite poignée d'établissements a vu le jour à Paris. Une bonne nouvelle dans la sinistrose ambiante... Longue vie à eux !

Tiger Tiger
Tiger Tiger
Pierre Lucet-Penato

Tiger Tiger

A la tête de Panda Panda et Dumpling Queen, André Tan et Lucas Sauquet récidivent et s'apprêtent à lancer Tiger Tiger dans le 10e arrondissement ! Au menu de ce resto hongkongais ? Dim sum, canards laqés, beaux baos et claypots veggie (aubergine hong shao, mapo tofu...) Une carte réduite pour travailler les meilleurs produits, sourcés le plus localement possible et à taro — paraît-il —plus qu’abordable. De quoi rugir de plaisir et célébrer l'année du bœuf (le 12 février) comme il se doit !

Adresse : 15, rue Boulanger, 75010.
Instagram

Tapisserie
Tapisserie
Tapisserie

Tapisserie

Après SeptimeClamato et La Cave, le toqué star Bertrand Grébaut vampirise un peu plus la rue de Charonne avec Tapisserie, une pâtisserie artisanale chantournée par les architectes ébénistes Assemblage Atelier. Au menu, de quoi retomber en enfance : kouign-amann, tartes au sucre, cake aux pommes, flan vanille, choux à la crème infusée à la flouve odorante et cette décadente Clamatarte, déclinée ici en version XXL.

Adresse : 65 rue de Charonne, 11e.
Instagram

Advertising
Bol Feu
Bol Feu
© L'Ami Jean

Le Bol Feu

Chaud devant ! Le bouillonnant Stéphane Jégo a profité de ces longs mois de confinement pour repenser la carte de son resto L'Ami Jean. Laquelle accueille désormais quatre bols de bouillons divinement parfumés… Hommages à la cuisine médicinale d'Asie — le fameux phô vietnamien, qui réchauffe l'âme et le corps. « Neuf mois compliqués, qui nous auront aussi permis de nous réinventer, de nous remettre en question, de tout remettre en question », explique le chef sur son compte officiel. Bols de 18 € à 25 €, dispos en livraison éthique et en retrait. A vos marques, prêts... Feu !

Adresse : 27 rue Malar, 7e.
Instagram

Super Frais
Super Frais
Super Frais

SuperFrais

"Du bon, du gras, du beau, du nature" : c'est le motto de cette supérette stylée, nouvellement installée place des Grandes Rigoles, dans le 20e. Où choper notamment l'obscène SuperSandwich (burrata citronnée et morelle mortadelle à la pistache), préparé minute toute la journée. Ou, rayon surgelés, les excellentissimes Frozen Pizzas de Louie Louie, à décongeler et chauffer au four. A l'image de cette Parmigiana : sauce tomate, mozzarella di bufala, aubergine, pecorino.

Adresse : 8 Rue Levert, 20e
Instagram

Advertising
Caboulot
Caboulot
Caboulot

Caboulot

Du nouveau à Courbevoie ! Le blogueur food Arnaud Morisse s'est associé à un ancien collègue de Télé 7 Jours, Romain Roussel, pour sortir de l'œuf cette cave à vins /épicerie fine. "Autant vous dire que ce n'est pas une sinécure en ce moment", confirme Arnaud. "Délais à rallonge, changement de projets et d'investissements en cours, difficultés de financements... Pourtant, malgré ça nous maintenons le cap !" Big up pour les quilles, bien castées (avec une belle sélection de références nature). A glisser dans le cabas du confiné : les confiotes Soizette et francilienne Re-Belle, des charcuteries de cochon noir de Bigorre (élevé peinard à l'air libre) ou encore des cafés de spécialité de Terres de Café. 

Adresse : 161 rue Armand Silvestre, Courbevoie.
Instagram

Shinyapain
Shinyapain
Shinyapain

Shinya Pain

Ardent défenseur des farines anciennes non hybridées (lire notre reportage sur les punks du pain), le Japonais Shinya Inagaki est un disciple du paysan-boulanger Roland Feuillas (Cucugnan) et à l’origine de l’alter-boulangerie Terroirs d’Avenir (Sentier). Après avoir squatté un temps façon boulanger volant les fourneaux de Fermentation Générale, il a fini par trouver un fournil bien à lui, dans le 18e arrondissement. Pain au seigle, sarrasin, grand épeautre, blé barbu du Roussillon, focaccia aux légumes ou encore tartes aux fruits... Ici, tout est fourbi avec amour et le levain est naturel — y compris pour les scones et cookies (rare). Un conseil : guettez la fournée du jour annoncée sur Instagram... Et ramenez-vous tôt !

Adresse : 41 rue des Trois Frères, 18e.
Instagram

Advertising
Geraldine Martens
Geraldine Martens
Geraldine Martens

Gomi

Tu la sens, la Méditerranée ? Petit nouveau à Sentier, Gomi, clin d’œil au blaze de sa fondatrice Clémence Gommy, est un resto veggie-orienté comme il en pullule à Tel Aviv. Légumes rôtis et parfumés à grand renfort de harissa, raz-el-hanout, sumac... Que les amateurs de poiscaille ou viande se rassurent : on y trouve aussi 2-3 options carnées ( poulet fermier) ou à écailles (pavé de saumon Label Rouge au zaatar et crème d'olives de Kalamata). Ne ratez pas la case dessert : babka, browkie et muffin café… Le tout, à petits prix (de 2 à 4,50 €).

Adresse : 3 Rue de Mulhouse, 2e
Instagram

f.o.l.d.e.r.o.l
f.o.l.d.e.r.o.l
f.o.l.d.e.r.o.l

Folderol

Mi-glacier artisanal, mi-caviste de vins naturels : Folderol est un sacré ovni ! Une sorte d’œnogelataria première du genre, où retrouver notamment les flacons italiens du caviste Vini Mariani. Vivement l'été !

Adresse : 10 rue du Grand Prieuré, 11e
Instagram

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising