0 J'aime
Epingler

Série • 'True Detective'

Arrêtez tout : 'True Detective' est la série à suivre absolument en ce début 2014

Lent, poisseux, perdu dans la torpeur de la Louisiane, 'True Detective', nouvelle série de HBO, créée par Nic Pizzolatto et brillamment menée par Matthew McConaughey et Woody Harrelson, a tous les ingrédients du parfait polar. Un meurtre satanique, une enquête qui piétine, des flics corrompus, mais aussi et surtout des dialogues taillés au cordeau, un suspense marécageux et une réalisation aussi sobre qu'efficace.

En 1995, en Lousiane, deux flics enquêtent sur un meurtre aux allures sataniques – un peu façon 'Hannibal', mais sans le côté grand guignol. Leur piste s'oriente alors vers un tueur en série, plus ou moins dealer de mystique. Près de vingt ans plus tard, en 2012, tous deux se retrouvent interrogés, séparément. Il semblerait que l'enquête ait rebondi. Alternant les époques et le récit de chacun des deux policiers, la narration de 'True Detective' paraît immédiatement dense et prenante. Surtout, la personnalité de nos deux flics semble avoir manifestement évolué entre temps.

En 1995, Rust Cohle (Matthew McConaughey) est un enquêteur asocial, nihiliste, tiré à quatre épingles et d'une logique implacable : sorte de Sherlock Holmes venu du Texas (d'autant plus appréciable, d'ailleurs, depuis la troisième saison, poussive et complaisante, de la série 'Sherlock' avec Benedict Cumberbatch). En 2012, Rust Cohle a les cheveux gris, longs, sales, et semble vivoter comme barman en passant sa journée à vider des bières et des paquets de clopes. Mais sans rien avoir perdu de son regard de moraliste cynique, et d'une philosophie de vie qui ferait passer Schopenhauer pour un teletubby. Flegme, tension, voix caverneuse et pensées abruptes : Rust Cohle est certainement le personnage de série le plus fascinant qu'on ait vu depuis Don Draper. Ouais, carrément.

En parallèle, son ancien acolyte, Martin Hart (Woody Harrelson), semble être resté flic : personnage a priori plus banal, mais qui, au fur et à mesure des épisodes, dévoile une personnalité également complexe, à la fois plus virile et plus sensible que celle, exclusivement intellectuelle, de Cohle. Plus humaine, en somme.

Bref, les personnages suffiraient à faire de 'True Detective' une série passionnante. Mais ajoutez-y des dialogues qui font penser à du Raymond Chandler (vifs, pleins d'esprit et de profondeur), une écriture sinueuse qui vous colle au cerveau (œuvre du scénariste Nic Pizzolatto), une réalisation puissante de sobriété et une magnifique bande-son : vous savez désormais ce que vous pouvez regarder ce soir ! Bien sûr, 'True Detective' est une série américaine. Mais on n'est pas sans savoir qu'Internet fait des miracles.

Lire aussi

Advertising
Advertising
Advertising
Afficher plus

Commentaires

0 comments