Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleures friperies de Paris

Les meilleures friperies de Paris

Notre guide ultime des meilleures friperies à Paris. Et comme dirait l'autre : Ma fripe, ma bataille !

fripes vêtements vintage
© Lolostock / Shutterstock
Par Dana Tarabey |
Advertising

Vous aimez sortir des sentiers battus de la mode, afficher un style unique, drôle et décalé ou simplement ne pas dépenser un demi-bras pour vous payer une chemise ? Paris regorge de friperies qui, à coup sûr, devraient faire votre bonheur (et celui de votre banquier).

Evidemment, il y en a pour tous les goûts, que vous soyez furieusement rockabilly, à la recherche du perfecto idéal, râpé juste comme il faut, délicieusement glamour et rétro ou simplement en quête de nouveaux coups de cœur vintage. Classes, foutraques, bien rangées, inspirées, voici un éventail de boutiques sélectionnées par Time Out Paris.

Toutes nos adresses de friperies

Shopping, Prêt-à-porter féminin

Espace Kiliwatch

icon-location-pin Réaumur

Temple de la fripe ? Adresse mythique ? Une chose est sûre, de ce côté d’Etienne Marcel, Kiliwatch traîne une sacrée réputation. Certains allant même jusqu’à l’élire meilleure boutique vintage de la capitale. Vraiment ? Peut-être. Mais à condition que vous n’y alliez pas les poches vides. Le magasin de la rue Tiquetonne a beau être gigantesque (près de 600 m2 de fringues), les prix y sont plus élevés que n’importe où. N’espérez donc pas y trouver une chemise à 2 euros ou un chapeau à 5. Un pantalon y coûte plus volontiers 40 que 10. (On y a croisé des santiags à 120 euros).

Shopping, Fripes et vintage

Fanny Miami

icon-location-pin Paris et sa banlieue

Maisonnette à la façade recouverte de graffs impossible à louper. Fanny Miami n’a pas un an et, déjà, modeux, stylistes et pros y passent l’après-midi à bavarder tout en se changeant à la dérobée. Sa force, c’est sa sélection. On a affaire à une amoureuse du vintage qui chine partout, tout le temps. Entre la lingerie des années 30, les robes cocktail des années 80, les chemisiers de mamie, les santiags et les bibis se trouvent de superbes manteaux des années 50 et 60 (« avec un jean, c’est canon »), des robes des Années folles et une impressionnante offre 70’s, sa période préférée pour son « clinquant chic ».

Advertising
Episode
Sereine Magazine
Shopping, Fripes et vintage

Episode

icon-location-pin Réaumur

Là où Episode se distingue des autres, c’est par l’organisation de son magasin : ici, on fouille comme ailleurs, mais c’est ordonné, et les vêtements sont rangés par genre. Les prix y sont raisonnables : environ 10-15 euros pour une chemise ou 30-40 euros pour un manteau fourré type militaire qui vous tiendra largement l’hiver. Episode, c’est aussi la friperie où on fonce quand on a une envie particulière qui devient obsessionnelle.

Shopping, Fripes et vintage

Célia Darling Vintage

icon-location-pin Saint-Georges

Voici une boutique où habitué(e)s et faune de la Fashion Week se précipitent pour dénicher inspiration et pièces uniques. Il ne faut pas se fier au minois effarouché de la fondatrice. Pas franchement vendeuse dans l’âme, Célia a abandonné le monde de l’art pour chiner des vêtements des années 40 aux années 90. Sa force, c’est l’editing. Chaque pièce est rigoureusement sélectionnée pour sa capacité à être mélangée au vestiaire contemporain.  

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

Vintage Désir

icon-location-pin Le Marais

Derrière sa vitrine d’origine portant encore l’ancienne inscription « Coiffeur », Vintage Désir constitue la friperie vintage par excellence. Dans une légère odeur de poussière se niche la caverne d’Ali Baba des pièces d’occasion, dans un espace exigu et tout en longueur : des portants pleins à craquer de robes, jupes, chemises à carreaux, vestes en jeans, perfectos, manteaux, pantalons, ainsi que de nombreux accessoires disposés aux quatre coins de la boutique (chaussures, ceintures, sacs à mains et une belle collection de chapeaux).

Shopping, Fripes et vintage

Aux Comptoirs du Chineur

icon-location-pin Le Marais

« Bonjour, j‘ai perdu un bouton de chemise… Ne bougez pas, je vais vous trouver ça avec une aiguille et du fil. » Des scènes comme celle-là, vous en verrez souvent dans l’inclassable boutique Aux Comptoirs du Chineur en plein cœur du Marais. Quelque part entre la friperie, le disquaire et la boutique vintage, vous voici au cœur d’un joyeux bordel rempli de curiosités datant des années 1940 aux années 1990.

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

Prisca Paris

icon-location-pin Montmartre

Sourire ravageur, dégaine à la Audrey Hepburn et cœur en bandoulière, Prisca nous a fait découvrir ses trouvailles rétro de grandes marques comme si l’on visitait son appart. Impossible de résister à cette sélection vintage de luxe accumulée à force de passion pour le patrimoine français. Bienvenue dans un espace mi-bordélique mi-musée, où le chic parisien façon Deneuve au Café de Flore côtoie le glam qui claque version Sheila dans Spacer. Saint Laurent rive gauche, Courrèges d’origine, Dior de la grande époque, Carven à l’ancienne… 

Time Out dit
Shopping, Fripes et vintage

MAD VINTAGE (Les Innocents)

icon-location-pin Les Halles

Nichés sur deux étages à la déco érotico-kitsch (+10 pour le poster géant de Brigitte Lahaie), les portants pour hommes et femmes rivalisent de trouvailles glam. Anciens vêtements de théâtre, bodies de majorette, combis fétichistes, kimonos de geisha, blousons Johnny, chemises de sapeurs et fourrures côtoient du vintage plus consensuel, mais quand même. 

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

Chez Paulette

icon-location-pin 10e arrondissement

Dans le 10e, Chez Paulette fait assurément partie des adresses prisées des modeuses et des touristes en quête de vintage dans la capitale. Et on comprend pourquoi en passant le seuil de cette boutique de quartier colorée et soignée, tenue par la pétillante Bénédicte. Styliste de formation et habitante de l’arrondissement, elle a créé l’endroit il y a presque cinq ans, proposant initialement de nombreuses pièces de sa collection personnelle. Mais ici, point d’odeurs de vieilles chaussures ou de vestes poussiéreuses : Bénédicte tient à remettre en état, repasser voire customiser chacun des articles, avant de les exposer.

© CL / TOP
Shopping, Fripes et vintage

Pointure Paris

icon-location-pin Folie-Méricourt

On se pâmera éternellement pour les chaussures vintage : de belle facture, souvent fabriquées en Europe, elles sont la valeur refuge aussi stylée qu’écolo des ennemis de la superstar d’Adidas. Ces petits souliers du passé, eux, permetteront toujours de se démarquer. Bonne nouvelle : elles ont trouvés leur temple ici avec cette friperie spécialisée dans les chaussures.

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

La Mode Vintage

icon-location-pin Saint-Ambroise

Ce concept-store n’est pas une friperie vintage comme les autres. Positionné sur l’univers du luxe, il propose des pièces de grands couturiers et de maisons renommées, des années 1960 à nos jours. Leur point commun : leur côté intemporel, actuel et difficile à dater. On trouve ainsi dans le showroom excentré de la rue Rochebrune des créations de Courrèges, Chanel, Hermès, Lanvin, Valentino, Pucci, Lacoste ou encore Yves-Saint Laurent, dont la fondatrice s’avoue très grande amatrice.

Shopping, Fripes et vintage

Emmaüs Défi - Magasin Riquet

icon-location-pin 19e arrondissement

Ici, 950 mètres carrés de bonnes affaires s’entassent dans un joyeux bordel tenu d’une main experte par les bénévoles d’Emmaüs. Au fond du magasin, des dizaines de portants bourrés de vêtements constituent la partie « textile », soit une sélection du very best of des dons faits à l’association. Mode homme, mode femme, chaussures, accessoires… Courez y dénicher des pièces contemporaines de seconde main à prix bisou (entre 3 et 6 € pour un haut, 6 € les shoes, 15 € la robe chemise Kenzo) et trouvez votre bonheur sur le portant « vintage ». 

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

Hippy Market

icon-location-pin Le Marais

C’est LE temple de trouvailles 70’s à prix raisonnables (45 euros en moyenne). Mettre un pied chez Hippy Market, c’est prendre la DeLorean direction Woodstock mais aussi en prendre plein la vue. En parallèle d’une offre qui couvre les indispensables du vintage actuel (jeans et sweats 80’s, kimonos, combis de pompiste, vestes en nylon et bananes 90’s…), la boutique s’est fait une spécialité du look That ‘70s Show.

Time Out dit
Adöm
 © LA
Shopping, Fripes et vintage

Adöm

icon-location-pin Roquette

Parce qu’il n’y a jamais trop de fripes stylées dans nos armoires, voici une énième adresse vintage à noter précieusement dans nos calepins : installée depuis une grosse dizaine d’années rue de la Roquette, Adöm figure aujourd’hui au panthéon des boutiques rétro à ne pas manquer. La bonne nouvelle c’est qu’il ne faut pas s’attendre à tout retourner pour trouver LE sésame. Ici tout est parfaitement trié, rangé et agencé comme dans une boutique « classique ».

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

Mamie Blue

icon-location-pin Pigalle

De Mad Men à Downton Abbey, tous les fans de séries historiques sans dragons à décapiter vont péter les câbles qui leur restent chez Mamie Blue. Ô Mamie, si tu savais comme notre sang n’a fait qu’un tour alors qu’on découvrait, médusés, les merveilles vintage que tu caches au fin fond du 9e…  Ici, point de fripes mi-hype mi-cheloues, on est dans du Vêtement messieurs dames. Du vrai. Antre secret des dandys parisiens, Mamie Blue semble figé dans le temps. 

Shopping, Fripes et vintage

Chine Machine

icon-location-pin Abbesses

Bienvenue dans le très psyché dépôt-vente/fripe Chine Machine. Orchestrée par Martine, new-yorkaise d’origine, la boutique se permet niveau déco toutes sortes d’excentricités : des vieux mannequins maquillés de rouge à lèvres bleu, des téléviseurs grésillant, des photos encadrées de vedettes des années yéyé, le tout arrosé de new wave en fond sonore. Mais si les murs arborent des tuniques entièrement faites en horloges ou des cuissardes à franges dorées (immettables si vous ne vous appelez pas RuPaul), les portants, eux, proposent des articles dignes de toute garde-robe. Du beau vintage comme on l’aime, à savoir une sélection de robes à 3 euros, de vestes à 15 ou de sacs en cuir à 7. Parfois mêmes griffées : paire d’escarpins Kenzo à 20 euros, Dior Couture et manteau Hermès pour la bagatelle de 140 euros.

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

Emmaüs Défi - Boutique du 104

icon-location-pin 19e arrondissement

La petite boutique Emmaüs du 104 propose un échantillon bien choisi de vêtements seconde main, vintage à l’honneur comme il se doit. Emmaüs trouve si bien sa place dans l’immense halle réhabilitée qu’on regrette simplement que l’espace qui lui est dédié ne s'étale pas sur quelques mètres carrés de plus. Tapisserie à l’anglaise, petits fauteuils en velours et organisation cosy, on y prendrait bien le thé si le lieu n’était pas victime de son succès…

Shopping, Fripes et vintage

Marchand d’habits

icon-location-pin Abbesses

Bon, on ne va pas vous mentir, c’est plein de touristes. Il ne faut pas hésiter à lancer des regards haineux pour accéder au machin dont l’imprimé crie votre nom de l’autre côté du magasin. Parce que Patrick Lambert a l’air et la manière de trouver le Beau, peu importe l’époque, le style ou le prix. Marchand d’habits attire de nombreux dandys (pour les vestes, les costumes et les chemises), une clientèle de quartier mais l’endroit est aussi (et surtout) un piège pour roues libres du samedi à la carte bleue en furie (« Bien sûr que j’avais besoin d’une combi en jean avec un serpent sur la jambe ! »).

Advertising
Goldymama
DR
Shopping, Boutiques

GoldyMama

icon-location-pin 20e arrondissement

Trouver des fripes en bon état qui ne sentent pas comme votre vieille tante Marthe, des pièces remarquables, lavées, raccommodées, repassées et rangées avec précision, c'est possible ici, dans le 20e. Jupe à corolle des années 1950, tailleurs crayon, robes empire ou imprimés fleuris ambiance 70's, le choix est vaste et les vendeuses aux petits soins.

Shopping, Fripes et vintage

Guerrisol

icon-location-pin Batignolles

Guerrisol, ou la friperie la moins chère de Paris. C’est un peu l’idée de ces magasins de vêtements d’occasion récupérés en Tunisie, qui proposent toutes sortes de fringues homme, femme, enfants, chaussures et accessoires. À l'inverse des Guerrisol ne trie pas et vend tout ce qu’il achète en gros. Un peu comme s’ils avaient besoin de se débarrasser de kilos en trop, et que nous, gloutons de fringues, les débarrassions. Pas question donc de pratiquer des prix exorbitants, bien au contraire. Et si certains le voient comme une boutique solidaire, d’autres y trouvent un intérêt tout autre : celui de dénicher des habits uniques qui changent des vêtements H&M, vus et revus sur les Parisiens.

Advertising
Shopping, Fripes et vintage

Thanx God I'm a V.I.P.

icon-location-pin République

Chez Thanx God I’m a V.I.P., vous ne trouverez que du beau, du vrai, de la came fraîchement triée-désinfectée-lavée-repassée-sur-cintre et passée au radar mode de Sylvie Chateigner avec la même exigence pour l’offre homme et pour l’offre femme. Question prix, on est plutôt dans du (très) cher. Mais difficile de repartir sans une babiole soigneusement chinée à 15 € ou une chemise à 30. C’est un peu comme quand on va à Disneyland, on finit toujours par shopper un porte-clés, par principe. Pour ceux qui ont du budget, alors là, c’est la fête : de 150 € la chemise Hermès à des mètres de trouvailles de toutes les plus grandes marques en passant par des collectors d’époque (big up aux robes de mariée à la Downton Abbey), TGV va vous mettre mal avec votre banquier, mais vous rendre heureux.

Shopping, Fripes et vintage

Tilt Vintage

icon-location-pin Rennes-Sèvres

Il y a peu de friperies dans le 6e arrondissement de Paris : quelle ne fut pas notre surprise de découvrir cette bonne adresse entre deux glaciers hors de prix et des terrasses mythiques ! Nous sommes rue Saint-Placide et le temps semble s’être arrêté quelque part dans les années 70. Le Tilt Vintage de la rue Saint-Placide se démarque par sa sélection pointue, plus « créateur ». Il n’est pas rare d’y croiser des Parisiennes qui, à peine sorties du Bon Marché, viennent y dénicher un trench des années 80 en parfait état, de 40 à 120 euros pour les pépites Gérard Darel ou Burberry.

Time Out dit
Advertising
Shopping

Free'P'Star

icon-location-pin Le Marais

Les friperies, ce n'est pas ce qui manque dans le Marais. Parmi toutes les adresses vintage du quartier, les trois boutiques Free'P'Star tirent définitivement leur épingle du jeu. Non seulement pour la quantité de fringues qui y siègent mais aussi pour les prix pratiqués. Concentrée sur les vêtements, les chaussures et les accessoires pour hommes et femmes, l'enseigne dispose d'un large choix d'articles à prix doux. L'ampleur du choix : c'est d'ailleurs ce qui risque de vous poser problème ici si vous êtes à la recherche de la perle rare, pensez donc à bloquer quelques dizaines de minutes devant vous. 

Advertising