Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs cours de yoga à Paris

Les meilleurs cours de yoga à Paris

Yoga en suspension, hot yoga, yoga intégral... Notre sélection éclectique des cours de yoga qui sortent du lot à Paris

Par Aurane Galopin et La Rédaction
Advertising

C'est le genre de dossier qu'il convient de consulter en prenant une grande inspiration. Ancestrale, la pratique du yoga connaît depuis quelques années un essor impressionnant à Paris. Dans tous les coins et recoins de la capitale, les cours et studios ne cessent d'ouvrir leurs tapis, allant jusqu'à s'installer sur le Champ-de-Mars ou le toit de la tour Montparnasse. Avec une diversification des pratiques sans précédent.

Afin de rendre compte de toute l’envergure de l'offre, nous nous sommes attelés à sélectionner neuf des meilleurs cours de yoga en fonction de leur genre et de leur originalité. Si certains enseignent le yoga traditionnel, d'autres se risquent vers le bizarre, avec du yoga en suspension, plusieurs yogas chauds, de l'osthéo yoga ou encore du R&B yoga. A l'intérieur de chaque fiche, vous trouverez des détails sur le déroulement du cours testé ainsi que sur le studio où il est pratiqué. Voici venu le moment de lâcher des “Om” de qualité.

En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir une fois par semaine le meilleur de Paris.

Les meilleurs cours de yoga

© DR

Ostéo Yoga chez Somasana

Sport Yoga et pilates Europe

On ne va pas se mentir, même après huit heures de cours de yoga, on ne maîtrise que très partiellement la fameuse posture du chien tête en bas. Mais après tout, ça veut dire quoi, faire correctement une posture ? Justement, avec l'Ostéo Yoga, on comprend que l’important, c’est le ressenti. Placement, alignement, étirement : jackpot ! On peut enfin se détendre. En prime, Joanna nous fait réviser notre anatomie.

© DR

Netflix and Sweat chez XO Urban Yoga

Sport Yoga et pilates Poissonnière

Il suffit d'entendre la prof Mathilde chantonner le “zoom zoom zen” des Brigitte, dans la position du lotus, pour savoir qu'on est au bon endroit. C’est sûr que les punchlines de JoeyStarr sonnent parfois mieux que le sanskrit. Sur une playlist sensuelle, on lâche prise pour un cours de yoga en toute sensualité. Parce qu’on peut être détendu et sexy, faire la posture du chat et onduler lascivement. Bien aidés – et apaisés – par la pièce seulement éclairée de bougies et de lumières colorées.

Advertising
© Vincent Leroux

Heart of Yoga chez Kshanti

Sport Yoga et pilates Rennes-Sèvres

Tioka peut nous en raconter des tonnes sur les origines du yoga. Il y a tant de bifurcations : les yogas des « bad boys », les rebelles qui ont osé faire du yoga dynamique, et puis il y a le Heart of Yoga, le noyau dur, le retour aux sources, l’enseignement de celui qui répond au doux nom de Krishnamacharya aka le big boss. Alors ici, on se concentre sur l’essentiel : sa respiration.

© DR

Hot Yoga chez Modo Yoga Paris

Sport Yoga et pilates Roquette

Après l’expérience du yoga Bikram, la perspective de revivre un cours de yoga tropical nous a étonnamment refroidi. Mais finalement, ces deux yogas « chauds » ne sont pas à mettre dans le même panier. Ici, pour le Modo Yoga, la température – un petit 35-38°C – est nettement supportable dès le premier cours, d’autant que la moiteur est contrôlée, donc pas de sensation d’étouffement de métro bondé.

Advertising
© David De Luca

Fly Yoga © chez Fly Yoga Paris

Sport Yoga et pilates Faubourg Montmartre

Comme toutes les premières fois, c’est assez déstabilisant. On débarque dans une salle avec de longs tissus qui pendouillent, comme si l'on avait dépecé toute la clique d’Avatar. Spoiler alert : c’est sur ces petits hamacs qu’on va se retrouver la tête en bas. Pas de panique, pour votre sécurité, on a vérifié : ils sont solidement accrochés avec des mousquetons finlandais.  Florie, la virtuose du yoga aérien, ouvre la séance par un tour de tapis pour connaître l’état de chacun. Si l'on se sent grognon ou qu’on a mal au coccyx, on déballe tout, car elle dédiera une jambe en l’air ou une respiration pour soigner nos bobos. 

© Yard & C. hlenie

R&B Yoga chez Mirz Yoga

Sport Yoga et pilates 19e arrondissement

Aucun souci pour se détendre, à condition d'avoir notre playlist habituelle. Sous le doux flow d’un R&B smooth, on se retient de shaker notre booty et on commence par s’allonger sur des blocs pour ouvrir les zones de tension au niveau de la nuque et des omoplates. Puis, une fois remonté, c’est parti pour une flopée de postures actives, gainantes, exigeantes au niveau des abdos : chien, chat, cobra… Toute la chaîne alimentaire y passe.

Advertising
© DR

Back to Basics chez Yuj Yoga

Sport Yoga et pilates Les Halles

Aaaah le yoga, le chemin vers la lumière, qu’ils disaient. Pourtant, quand on arrive dans l’obscurité d’une salle entièrement peinte en noir, ceinturée de bougies, on se dit qu’on n'est pas prêt pour un sacrifice humain. Et cette chaleur ! Autant pour le yoga Bikram, on était briefés pour les 40 degrés, mais là, rien ne nous avait prévenus qu’on allait… transpirer. Mais bon, apparemment, ce sont les toxines qui se font la malle sous l’effet de la lumière infrarouge, donc suons gaiement.

© DR

Yoga intégral chez Yoga & Co

Sport Yoga et pilates Jaurès

Le yoga, ce ne sont pas que des postures instagrammables pour fanfaronner pendant ses vacances à la montagne (#namaste). C’est aussi une philosophie de vie, une sagesse qui se cultive au quotidien, comme son potager urbain. Le yoga intégral permet donc d’ancrer sa pratique, en déroulant toute la séance autour d’un mantra. Ce soir-là, « la vie a toujours raison ». Heureusement, Léa, avec sa voix douce et apaisante, façon ASMR, prend le temps de nous expliquer comment… arrêter de se plaindre.

Advertising
© Elin

Yoga Bikram chez Yoga Garden

Sport Yoga et pilates Montparnasse

Plic ploc plic ploc. Ça aurait pu être le son apaisant d’une fontaine japonaise. Mais là, on est plutôt sur un doux ruisseau (voire un torrent) de transpi qui s’écoule sereinement sur son tapis, depuis son dos, sa frange, ses avant-bras… Bref, de tant d’endroits dont on n’avait pas soupçonné le potentiel de sudation. La faute à qui ? Les 40 °C et les 40 % d’humidité.

En Savoir plus

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising