Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Popcorn Project
Popcorn project

Popcorn Project

Apéro-ciné au Club de l'Etoile

Par Anaïs Bordages
Advertising

Dans les salles obscures, le silence est roi. Pourtant, aux Etats-Unis, nombre d'entre elles tentent de transformer les séances de cinéma en un véritable événement social. Alexandre Paquot et Samuel Mottet, deux Français, ont décidé d'explorer la même idée. Chaque mois au Club de l'Etoile, sublime salle de projection sur deux étages, ils organisent une soirée « pop corn », rassemblant à la fois nourriture, apéro, film et DJ autour d'un même thème. Une expérience à la fois sociale et participative : les membres du Club (pour le devenir, il vous suffit de vous inscrire en ligne) votent pour le film qu'ils souhaitent voir. Puis lors de la soirée, ils ont droit à du pop corn, un apéro, un encas préparé par des food trucks, et surtout, l'occasion d'échanger avant et après le film avec d'autres cinéphiles. Le pari est plutôt réussi, puisque tous les mois, les soirées affichent complet. La prochaine, intitulée « Hors Champ », se focalisera sur les héros marginaux du cinéma (le film projeté sera 'Rain Man'), et aura lieu le 16 mars. Pour en savoir plus, nous avons discuté avec Alexandre Paquot, co-fondateur et organisateur du projet.

Comment ce projet est-il né ?

J'ai fondé ça avec un ami de prépa, Samuel Mottet, il y a maintenant trois ans. Moi j'étais plutôt cinéma, lui il était plutôt cocktails et DJ, et peu à peu, on a eu l'idée de mélanger les deux. Au début, on voulait surtout revoir des grands classiques, mais on se demandait comment faire venir 150 personnes pour ça. C'est comme ça qu'on a eu l'idée du fooding et des DJ : une séance, tout seul, c'est pas rigolo, mais une séance avec de la bouffe et un DJ set, ça motive les gens pour venir voir un film qu'ils n'auraient jamais vu dans d'autres circonstances. L'ADN du Popcorn Project, c'est ce qu'on a appelé le « cinéma social club » : faire du social autour du cinéma. Les gens discutent et goûtent au pop corn avant la séance, prennent un verre après... Bref, ça fait vraiment soirée. On dynamise le dimanche soir !

'Annie Hall', 'Psychose', 'Rain Man'... Les films que vous projetez sont des grands classiques. Est-ce que vous envisagez un jour de présenter au public des films plus méconnus ?

Oui, une fois qu'on aura un public plus large, on compte se diversifier avec différents types de films, en fonction de l'endroit ou de l'humeur, et éventuellement faire voir des films plus obscurs ou plus étranges. Mais ce n'est pas notre aspiration principale pour l'instant.

Quelles évolutions avez-vous prévu pour l'instant ?

A partir de septembre prochain, on compte augmenter la cadence : deux films par mois plutôt qu'un. On compte aussi dupliquer le projet dans différentes salles : bientôt on sera au Grand Action, au Nouveau Latina... Et puis cet été, on va sans doute organiser des nouveautés, profiter du beau temps pour faire des événements en extérieur, avec des soirées encore plus thématisées.

Vous connaissez sans doute la chaîne de cinémas Alamo Drafthouse. Est-ce que vous envisagez, comme eux, de vous diversifier au niveau du format, faire des événements un peu fous ou des marathons par exemple ?

On y pense, mais ce n'est pas encore vraiment d'actualité. Pour l'instant, on reste bien focalisés sur le cinéma, et après on pourra éventuellement se développer sur des séries, faire des nuits entières, etc. Je pense qu'en France il y a une sacralisation de l'œuvre cinématographique : manger pendant le film, ça va être difficile. Mais avoir la possibilité de prendre l'apéro et manger dans le même lieu, c'est ça qui fait toute la différence. Quand on va dîner, on mange, on boit, on discute... L'idée c'est de recréer cette atmosphère conviviale à l'intérieur du cinéma.

Comment fait-on si on n'aime pas le pop corn ?

On fait aimer le pop corn à ceux qui ne l'aiment pas ! Il faut savoir que ce n'est pas du pop corn de merde, c'est du fait maison. Pour la prochaine soirée, par exemple, on aura du pop corn des Vosges, parfumé au caramel beurre salé. Les goûts sont différents à chaque fois, et ça permet aux gens qui viennent de redécouvrir le pop corn, et de connaître les bons plans comme Papy Pop Corn.

Popcorn Project
Dimanche 16 mars
De 17h30 à 22h au Club de l'Etoile
30 euros
Billetterie : http://www.popcorn-project.com/billetterie/

Lire aussi

Advertising
Advertising
Advertising
Advertising
Afficher plus
Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising