Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Paris toits
© Unsplash / Nil Castellví

A ne pas manquer aujourd'hui à Paris

Chaque jour, une sélection de sorties par Time Out Paris

Publicité

Si votre médecin vous conseille de manger cinq fruits et légumes par jour, chez Time Out Paris, on vous fournit vos cinq bons plans quotidiens à ne pas manquer en ville. Avec, comme d’habitude, rien que la crème de la crème des sorties. De l'expo dont tout le monde parle au bistrot bien planqué en passant par le festival qui s'apprête à embraser une des nombreuses friches parisiennes… Tout, vous aurez tout pour être comblés.

Cet article comprend des liens d'affiliation. Ces liens n'ont aucune influence sur notre contenu éditorial. Pour plus d'informations, cliquez ici.

  • 4 sur 5 étoiles
  • Clubbing
  • House, disco and techno
  • Saint-Germain-des-Prés

Le Pamela veut remettre au goût du jour les nuits du Quartier latin. Repris par Adam Spielman du collectif Madman Regent, ce club, ex-Dandy, s’en donne les moyens. Entrée gratuite, décor de cave voûtée avec une série d’alcôves bien troussées (version alu, version rouge, version 70's), un fumoir XXL et une carte de cocktails (15 €) tout à fait recommandable, comme ce choucard Rose Royce (vodka, liqueur de rose, purée de litchi, citron vert, eau gazeuse)… Que demande le noctambule ? 

  • 4 sur 5 étoiles
  • Art
  • Installation
  • 1er arrondissement

Normandie is the new place to be ! Alors que le rockeur Pete Doherty zone désormais sur les falaises d’Etretat, c’est à Beuvron-en-Auge que le peintre britannique David Hockney a décidé de poser ses valises. Bien qu’il soit l’un des peintres les plus chers du monde (rappelons que son œuvre Portrait of an Artist (Pool with two figures) a été vendue pas moins de 90,3 millions de dollars en 2018), Hockney a lui aussi fait comme un bon nombre de Parigots et s’est exilé à la campagne à l’annonce du premier confinement. Et c’est dans ce cadre champêtre que l’inspiration semble avoir de nouveau frappé l’excentrique British. 

Publicité
  • 3 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à cocktails
  • Le Marais
  • prix 3 sur 4

Les adresses du Perchoir, elles aiment bien en mettre plein les yeux. On connaissait le toit-terrasse de Ménilmontant et son panorama zinzinc, le Pavillon Puebla et son bout de Buttes (Chaumont), il faudra maintenant compter avec le Chéper et sa salle circulaire surmontée d’une coupole de 10 mètres de haut. Le bâtiment a été pendant deux siècles la salle des ventes du Mont-de-Piété voisin avant de devenir en 1981 un restaurant plan-plan. Aujourd’hui, changement drastique d’ambiance. 

  • Art
  • Art

C'est à un jet de pavé de la place Vendôme que la dernière pierre de l'empire Gagosian s'apprête à être posée ! Révélée par Le Figaro, il s’agira de la troisième galerie parisienne du tycoon américain de l'art contemporain. Et après la rue de Ponthieu et le Bourget, c'est donc sous les arcades de la rue de Castiglione, au 9, que Larry Gagosian prendra ses nouveaux quartiers à partir du 19 octobre, pour un lancement en fanfare de la FIAC.

Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à cocktails
  • Sentier
  • prix 3 sur 4

Il y a deux familles de bars cachés : les speakeasy pseudo-Prohibition et les clandés carrément cul (mais y va-t-on vraiment pour boire un verre ?). Ben Tyler, à qui l’on doit déjà la Malicia, boudoir planqué dans la Mezcaleria, ouvre une troisième voie avec son Coyo Taco Tequila Club. Tapi sous la taqueria miamienne (une habitude dans toutes les adresses de la franchise Coyo Taco), le petit bar underground designé par Julien Sebban du Studio Uchronia (murs et banquettes bleu nuit, néon fuchsia, miroir rond et alcôve derrière un rideau de perle) se la joue club libertin.

GYG Paris Activities Widget

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité