Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right A ne pas manquer aujourd'hui à Paris
Jardin Du Luxembourg
© DR

A ne pas manquer aujourd'hui à Paris

Chaque jour, une sélection de sorties par Time Out Paris

Par La Rédaction
Advertising

Si votre médecin vous conseille de manger cinq fruits et légumes par jour, chez Time Out Paris, on vous fournit vos cinq bons plans quotidiens à ne pas manquer en ville. Avec, comme d’habitude, rien que la crème de la crème des sorties. De l'expo dont tout le monde parle au bistrot bien planqué en passant par le festival qui s'apprête à embraser une des nombreuses friches parisiennes… Tout, vous aurez tout pour être comblés.

 

1
© Culturespaces / Nuit de Chine

Monet, Renoir… Chagall. Voyages en Méditerranée

Art Atelier des lumières, Paris

Atelier des lumières, saison 3. Après une rétrospective des œuvres de Van Gogh, l’établissement nous ressert du cultissime avec une nouvelle expo 2.0. Plusieurs monstres sacrés de l’art vont se retrouver sous le feu des (140) projecteurs (laser), pour une création à la fois sonore et visuelle. Leurs noms ? Monet, Renoir, Chagall, Picasso, Matisse, Signac, Derain, Vlaminck ou encore Dufy apparaîtront tour à tour sur les écrans, autour d’un thème commun : « les voyages en Méditerranée ». Immanquable.

2
© Puxan Photo

Back in Black Coffee

5 sur 5 étoiles
Restaurants Café-restaurant Roquette

Hourrah ! Après KB Coffee Roasters dans le 9e (2010), Nicolas Piégay, pionnier du café de spécialité à Paris, récidive avec ce vaste spot de 200 mètres carrés, boutique/atelier/coffee shop dépotant de 9h à 17h des assiettes ultra-goûtues. Baie vitrée sur rue, piliers grattouillés, plantes vertes, murs en béton brut… Amy Winehouse et son Back to Black en tête, on déboule dans une grande salle indus' avec, sur la droite, un long couloir sous verrière featuring comptoir de 8 mètres (!) et tabourets, où savourer son kawa en tête à tête avec une imposante La Marzocco Strada : expresso (2,50 €), cafés filtre exprimés sur V60 et Aeropress de compète (6 € chaque)… Mais aussi des spécialités glacées à la tireuse, dont une trop rare cascara – infusion de cerise de café – à 5 €… Le tout avec vue sur l’atelier de torréfaction et la cuisine ouverte au fond.

Advertising
3
© Tate

Turner

Art Peinture Musée Jacquemart-André, 8e arrondissement

Le Brexit a beau être en marche, la peinture britannique n'a pas l'air de vouloir arrêter de squatter la capitale française. Car après la Collection Courtauld et L'Âge d'or de la peinture anglaise, c'est le ponte William Turner qui va avoir le droit à sa rétrospective au musée Jacquemart-André. En s'acoquinant avec la Tate Britain, le musée va bénéficier de la plus grande collection de tableaux au monde du mythique peintre. Au cartel, on retrouvera une soixantaine d'aquarelles, une dizaine de peintures à l'huile, dont plusieurs n'ont encore jamais été exposées en France. Le tout montrant la diversité des sujets et techniques utilisées par le peintre tout au long de ses différentes périodes.  

4
© Benedetta Chiala

L’Epi d’Or

3 sur 5 étoiles
Restaurants Français 1er arrondissement

Après avoir racheté La Poule au Pot, mythique bouclard des Halles, le chef et hyperactif entrepreneur Jean-François Piège – Clover Green, Clover Grill et surtout Le Grand Restaurant (2 étoiles) – récidive ! Et relance dans le même quartier L’Epi d’Or, autre institution bistrotière du Vieux Paris, datant de 1880. Ouf, il a gardé intacte la déco (boiseries patinées, comptoir, carrelage…), jusqu’aux murs jaunis, encore encrassés des générations de fumeurs (ah, cette époque où l’on pouvait cloper à table !)

Advertising
5
© The Social Food

Bambino

4 sur 5 étoiles
Bars Bars à vins Saint-Ambroise

Après avoir colonisé la rue de Rochechouart, Fabien Lombardi, parrain de la triplette Faggio (OsteriaPizzeria et Salumeria), multiplie les ouvertures comme Jésus le pain et le vin. Et vas-y que je te sors une nouvelle pizzeria (au 16 passage des Panoramas) ou comme ici, dans le Haut-Marais, un hype bar à vins naturels et platines, avec cocktails à la tireuse (10 €, pas toujours équilibrés mais carrément torchables) et chouette dînette à tapasser en bande (5-20 €) ! Côté déco, le lieu en jette un max : maillot de Cantona sous verre, batte de baseball en haut de l’étagère (Napoli style) et enceintes maousse en bois trônant au-dessus du comptoir en béton brossé, entre deux classes appliques 50’s.

GYG Paris Activities Widget

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising