Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Paris toits
© Unsplash / Nil Castellví

A ne pas manquer aujourd'hui à Paris

Chaque jour, une sélection de sorties par Time Out Paris.

Publicité

Si votre médecin vous conseille de manger cinq fruits et légumes par jour, chez Time Out Paris, on vous fournit vos cinq bons plans quotidiens à ne pas manquer en ville. Avec, comme d’habitude, rien que la crème de la crème des sorties. De l'expo dont tout le monde parle au bistrot bien planqué en passant par le festival qui s'apprête à embraser une des nombreuses friches parisiennes… Tout, vous aurez tout pour être comblés aujourd'hui à Paris.

Cet article comprend des liens d'affiliation. Ces liens n'ont aucune influence sur notre contenu éditorial. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Que faire à Paris aujourd'hui ?

  • Que faire
  • Austerlitz

Depuis leur ouverture il y a un an, Les Amarres, ce lieu façonné par l’équipe de Yes We Camp en surplomb de la Seine, convie mensuellement une troupe de créateurs à exposer sous son préau. A l’heure des cadeaux, Les Amarres déguiseront l’événement en un marché de Noël XXL. Et attention, quand on dit XXL, on exagère à peine car les 3 et 4 décembre, ce sont 100 (!) créateurs et artisans qui seront sur les bords du fleuve pour présenter leur came. A chiner : de la déco, de la mode, des illustrations, des plantes, des bijoux, de la céramique… Quelque chose nous dit que vous trouverez claquette à votre pied. Pour ambiancer tout ça, sont annoncés des concerts, du yoga et un brunch libano-syrien.

  • 4 sur 5 étoiles
  • Art
  • Champs-Elysées

Chaque année, le Petit Palais prolonge la FIAC (aujourd’hui remplacée par Paris+) en invitant l’art contemporain à franchir les portes de son superbe bâtiment Belle Époque. Et cette année, c’est au tour de l'artiste helvète Ugo Rondinone de nous épater. Lévitant sous la voûte du Petit Palais, des personnages grandeur nature nous accueillent, tout de nuages vêtus. Des petits bouts de ciel anthropomorphes qui flirtent avec la Gloria Victis d’Antonin Mercié, évoquant la grâce des danseurs qui s’élèvent tel Bébé dans Dirty Dancing. Le corps continue d’être mis à l’honneur dans la galerie des sculptures, dans une approche quasi chamanique cette fois-ci. Réalisés à partir de terres prélevées sur sept continents, des trompe-l'œil nous guident vers une pièce cylindrique en bois de 10 mètres de haut. Un bémol pour finir : si elle se révèle des plus poétique, l’intervention mériterait cependant une médiation un peu plus musclée. Frustrant.

Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Art
  • Chaillot

Et si Yves Saint-Laurent était l’ultimate gold digger ? Pour célébrer les 60 ans de la première collection de la griffe YSL et les 5 ans du musée parisien du même nom, l’ancien fief de la maison – devenu lieu d’expo – présente GOLD. Les ors d’Yves Saint Laurent. Alors que les expositions mode sont souvent l’occasion de faire des rétrospectives, le musée Yves Saint Laurent tire son épingle (lol) du jeu et propose une expo thématique avec des choix qui ne semblent jamais capillotractés ni manquer de conviction. C’est simple : toutes les pièces présentées alimentent une période, un discours, une inspiration et illustrent la carrière de celui qui était finalement plus artiste qu’artisan. A travers une quarantaine de créations, on se rend compte que l’or fait office de fil rouge dans les collections de ce génie de la sape. S’il y a une expo à visiter avant de choisir ses tenues pour briller sur le dancefloor le 31, c’est celle-ci.

  • Que faire
  • Marchés et foires
  • Canal Saint-Martin

Pour ses affaires de Noël, le Point éphémère va sauter à pieds joints dans le monde de la seconde main. Les 3 et 4 décembre, le spot du canal Saint-Martin accueille l’escale parisienne du Christmas Tour de CrushON, cette plateforme en ligne regroupant tout un tas de friperies écoresponsables. Un marché de Noël qui suivra peu ou prou le sillon des précédents événements, soit une quinzaine de friperies annoncées, tous genres et décennies confondues. A côté, il y aura aussi de quoi grailler et des événements satellites.

Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Le Marais
  • prix 1 sur 4

Ils ont encore (café) frappé : en même temps que Poly, leur niche à hot-dogs qui nous a laissés un peu en chien, les multiconcepteurs The Social Food s’aventurent dans le « caffè » à l’italienne. Inspiré de ceux, baroques et vibrionnants, de Rome ou de Naples, le Tommaso de Shirley Garrier et Mathieu Zouhairi s’installe entre les miroirs mouchetés du café de Merci, la hypissime boutique du boulevard Beaumarchais. Une Marzocco siffle ses nuages de vapeur tandis qu’on attend sagement au comptoir son petit noir, préparé par un caféïolo plus concentré sur son affaire que Kasparov face à une défense sicilienne. Au menu, kiffant cappuccino à la mousse de lait, affolant affogato et sa boule de glace vanille, ou café coiffé de sabayon. Car l’autre star des lieux, c’est la panna, cette crème de lèse-frugalité crachée par une machine manifestement née en même temps que l’italo-disco.

GYG Paris Activities Widget

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité