0 J'aime
Epingler

100 meilleurs restos : Carte

Le plan de nos meilleurs plans !

Voir aussi :

Le dossier complet

On est toujours à la recherche d'un bon resto. Un bistrot sympa et gourmand pour passer une belle soirée entre potes, une jolie cantine pour engloutir une salade avec une amie, un burger à attraper à la volée et à dévorer entre deux rendez-vous, une table particulière pour un événement tout aussi particulier. Alors, pour ne pas se planter (au risque de transformer un bon moment en fiasco total), voici un carnet d'adresses de nos 100 meilleurs restaurants, classé en dix catégories. Un dossier qui aurait pu s'appeler 'nos 100 restaurants préférés' ou simplement '100 bons restaurants parisiens', tant il est difficile de parler de classement ou d'établir des palmarès. Bien-sûr, vous ne serez pas d'accord avec tous nos choix, il y manquera sûrement ce petit restaurant que vous aimez tant ou celui qui a ouvert la semaine dernière et que nous n'avons pas eu le temps de tester. Alors prenez-le sans prétention, comme un recueil de nos coups de cœur, un répertoire de nos valeurs sûres. Une liste de toutes ces adresses qui, grâce à leur cuisine évidemment, mais aussi leur créativité, leur accueil, leur gentillesse, leur passion, nous donnent envie de parler d'elles. Des cantines simples et gourmandes jusqu'aux repaires des chefs les plus talentueux, en passant aussi par les cafés, les sandwichs, les tables italiennes, asiatiques ou marines. Bon appétit ! Etoilés & gastronomiques Néo-bistrots Terroir Italiens Asiatiques Burgers & street-food Cafés, salons de thé & goûter Poissons

En savoir plus
Par La Rédaction

Italiens

Est-ce à cause de la météo qui tire la gueule neuf jours sur dix ? Ou à cause de ce temps qui passe trop vite et que l’on essaye de filer au train sans jamais le rattraper ? Toujours est-il que l’on a souvent envie d’Italie. Ah la Dolce Vita, et cette cuisine pleine de soleil ! Une véritable parenthèse pour nos grises mines de Parisiens. Voici donc quelques unes de nos tables préférées pour se ressourcer autour d'une belle pizza ou d'une succulente assiette de pasta. Come a Casa Ici, le coude à coude est de rigueur. On s’étale sur son voisin et vice-versa. Mais si vous aimez le bon vin, le beau fromage et les pâtes parfaitement cuisinées, alors cette minuscule cantine de quartier est faite pour vous. Il faut trouver sa place, bien sûr, autour des quelques tables métalliques qui occupent cette salle recouverte de briques et d’étagères pleines de victuailles. Mais une fois chose faite, vous oublierez sans doute cette proximité ambiante, puisque la nourriture, elle, a tout d’une grande (ce qui est réellement impressionnant quand on aperçoit le peu d’espace dont dispose la cuisine). On salue donc le talent de... La suite L'Epicerie Musicale De la Botte dans l’assiette, et de la musique dans l’air. Idéalement installée au bord d’un canal Saint-Martin qui prend doucement les couleurs de l’automne, l’Epicerie Musicale détonne. C’est un rayon de soleil méditerranéen qui vient réconforter l’arrière-saison, un endroit hybride comme on les aime (et comme on aimerait en voir pousser part

En savoir plus

Terroir

Souvent, on va au restaurant pour manger du costaud, pour se retrouver entre amis, et à la bonne franquette, autour d’un beau morceau de boeuf, d’un copieux confit de canard, une belle galette ou un joli poulet rôti. On cherche finalement à s’accorder les plaisirs que l’on se refuse au quotidien. Ca se termine souvent avec la peau du ventre bien tendue et bon coup dans le nez. Alors, voici une sélection de tables parfaites pour assouvir ce genre d’envies, pas forcément délicates mais toujours chaleureuses et nourrissantes. Le Coq Rico Ici, les deux héros sont des aliments aussi simples que l’œuf et le poulet, élevés chaque jour au rang de réjouissances gastronomiques.Vous vous enfoncez confortablement dans une luxueuse banquette. Les murs sont recouverts de bois peint en blanc et tout autour de vous, des effluves de poulet rôti tournent dans les airs, s’accrochent à vos narines et aguichent votre appétit. C’est chic et chaleureux, comme un beau chalet à la montagne – et le souffle dépensé pour escalader la rue Lepic et arriver jusqu’ici donne du sens à la comparaison. Voici la nouvelle aventure culinaire d’Antoine Westermann, une « bistrotisserie » nichée dans... La suite La Pulperia Un zinc dans la Pampa.Des allures de vieux troquet dépoussiéré. Une cuisine recouverte de céramique blanche, ouverte sur une petite salle, bruyante et chaleureuse. Une popote de bistrot, carnassière et enflammée par le talent d’un chef argentin – Fernando Di Tomaso – et de sa brigade sud-américai

En savoir plus

Petites assiettes

Ce n'est sûrement pas la première fois qu'on vous fait le coup, mais non, ce n'est pas la taille qui compte. La preuve avec cette sélection de lieux où l'on déguste de petits délices. Des versions miniatures de grands plats, des assiettes à partager, de la grignote inspirée... A découvrir à la table d'un restaurant ou accoudé au zinc d'un bar gourmand. Nos 100 restos : Accueil   Gastronomiques Néo-Bistrots Terroir Italiens Asiatiques Burgers & street-food Cafés, thés & goûters Poissons & fruits de mer Jolies cantines Petites assiettes Carte La Rallonge Après la fameuse Table d'Eugène, le chef Geoffroy Maillard récidive dans la même rue, avec une annexe en forme de bar à tapas.Une fois devant, ne prenez pas peur du monde qui fourmille à l'intérieur. A la Rallonge, on ne réserve pas et on attend patiemment son tour, en admirant la décoration à la fois brute et soignée : tables et tabourets tout en hauteur, carreaux de ciment et long bar au coin duquel vos papilles risquent de prendre un sérieux coup de chaud. Il faut dire qu’ici, on met les grands plats dans les petits pour tutoyer, sans manières, l’art de la gastronomie.Entre 4 et 14 euros l'assiette, l’éventail des plaisirs est large... La suite La Pointe du Groin Mardi soir, il pleuvait. Sale journée d’avril. Le ciel tirait la gueule, trempait nos godasses, abîmait nos belles humeurs. Un vrai temps breton, mais sans la mer pour le rendre beau. Alors, pour jouer l’illusion et réchauffer un peu nos ardeurs, nous em

En savoir plus

Plus de restaurants :

Japonais

Voici un petit guide pour découvrir les bonnes tables japonaises de la capitale, que vous soyez à la recherche de plaisirs simples, de haute gastronomie ou d'authenticité. Faire la fine bouche Toyo Toyo tient son nom du chef, Toyomitsu Nakayama, qui fut l’ancien cuisinier particulier du couturier japonais Kenzo Takada. On y retrouve notamment quelques belles assiettes et des tableaux signés par le créateur. Le lieu est assez vaste, avec un long comptoir de quatorze couverts, quelques tables et un petit salon particulier tout au fond du restaurant. L’établissement est situé à deux pas de la poissonnerie du Dôme, souvent citée comme la meilleure de Paris. C’est évidemment là que Toyo se fournit. La viande, elle, vient de chez Hugo Desnoyer, les légumes de chez Joël Thiébault… Bref, vous l’aurez compris, la qualité des produits est au rendez-vous dans cette cuisine qui marie librement produits japonais et français. Au menu : des plats signature comme la paëlla façon Toyo (aux poissons et aux fruits de mer viennent s’ajouter des algues nori déchirées en gros morceaux et parsemées sur le plat pour le parfum et le croustillant), un carpaccio de veau assaisonné à l’algue tororo cette fois (une grosse algue râpée en fins filaments qui fondent littéralement en bouche), des gnocchis dans un consommé qui change subtilement d’arôme selon la saison, ou encore un curry au filet de poisson pané, savant métissage de bouillabaisse et de curry japonais. De préférence, demandez une place au co

En savoir plus

Gourmands

La goutte au nez, les pieds qui glacent, les oreilles qui gèlent, la pluie, le ciel qui tire la gueule... Ah, toutes ces petites misères sont les aléas de l'hiver. Et il va bien falloir se les farcir. Mais la morte saison a aussi du bon. Qui oserait, par exemple, s'offrir une raclette en plein été, ou s'enfiler un pot-au-feu en revenant de la plage ? Il y a des petits plaisirs comme ça que l'on ne peut s'accorder qu'en période de froid. Et puisqu'ici, on n'est pas du genre à les renier, voici toute une sélection de tables parisiennes parfaites pour réunir ses amis autour d'un repas solide et réconfortant. Idéales, que vous ayez envie d'un plat montagnard, d'une spécialité aveyronnaise, d'une bonne vieille overdose de pommes de terre, d'un bifteck à faire tourner de l'œil une végétarienne ou d'une indécente plâtrée d'huîtres. Des tables pour carnivores : La Pulperia Les Provinces Le Flamboire Le Boeuf Volant Au Bon Coin Chez Nénesse Pirouette Severo Des assiettes solides et régionales : La Cantine du Troquet Chez Jenny L'Assiette Le Terroir Parisien Le Réveil du 10e La Gauloise West Country Girl Le Repaire de Cartouche Un peu d'iode : L'Ilot Pleine Mer Edgar L'Ecailler du Bistrot Et de soleil : Miznon La Cevicheria Fun Délices Il Brigante Voir aussi : 50 bons restaurants à Paris On est toujours à la recherche d'un bon resto. Un bistrot sympa et gourmand pour passer une belle soirée entre potes, une jolie cantine pour déjeuner avec une amie, un burger à att

En savoir plus

Végétariens

Non, le bacon n'est pas un légume. Mais qu'à cela ne tienne, on vous a quand même dégotté toute une liste de cantines et de restaurants végétariens, vegan, bio, ou adeptes d'une cuisine équilibrée et raisonnée. Bref, que des choses gourmandes, bonnes pour la santé et à haute teneur en vitalité.  Végétariens : Tuck Shop Le Potager Soya Bob's Kitchen Rose Bakery Pousse-Pousse Café Pinson East Side Burger Vegan : Grand Appétit M.O.B Sol Semilla Vegan Folie's Menu végétarien, vegan, bio ou sans gluten Sans gluten : Helmut Newcake Noglu A boire : Bob's Cold Press Bio, raisonnés ou avec option végétarienne : La Cantine Vagabonde Supernature Green Pizz Mussubï Boco Ma Kitchen Soul Kitchen Cantine Merci Bioburger Bioboa Label Ferme Nanashi

En savoir plus

Burgers

Toutes nos 'buns' adresses ! Il en a fait du chemin ce sandwich, depuis les bateaux d'immigrés allemands qui quittaient Hambourg, au milieu du XIXe siècle, pour traverser l'Atlantique et vivre leur rêve américain. La viande était alors hachée, salée, mélangée à des oignons et parfois fumée pour supporter le voyage. L'histoire ne dit pas si le fameux steak était déjà affublé de ses deux fidèles tranches de pain, mais le hamburger finira, en tout cas, par dépasser le port de New York pour contaminer tout le pays. Plus tard, il se dispersera aux quatre coins du monde, notamment grâce à un certain clown au patronyme irlandais, érigé comme l'un des symboles les plus puissants de la culture américaine, jusqu'à devenir l'icône absolue de ses problèmes de malbouffe. Aujourd'hui, il surfe doucement sur une nouvelle vague. Amélioré, revisité, bien travaillé, préparé avec des ingrédients sains et locaux, il se forge une nouvelle image et se fait même une place sur la carte des plus grands établissements. A Paris, plusieurs restaurants l'ont ainsi soigné façon gourmet pour le remettre au menu et plusieurs cantines spécial burger ont même ouvert leurs portes. Nous n'avons pas encore eu l'insolence de faire un classement pour déterminer quels sont les meilleurs hamburgers de la ville, mais en tous cas et en attendant voici un carnet de quelques bonnes adresses. La Maison Mère Si malgré le tapage médiatique qui avait suivi son ouverture en janvier 2011 vous aviez loupé la Maison

En savoir plus

Commentaires

0 comments