Les meilleurs restaurants gastronomiques

Quand le Paris gastronomique se met sur son 31.

Paris, capitale gastronomique ? Voilà en tous cas une sélection de restaurants qui font voler très haut l'art de la cuisine. Pour l'expérience, pour faire plaisir à quelqu'un, pour marquer un événement important ou pour découvrir un nouveau chef, ces tables vous réservent de très belles découvertes gustatives. Etoilées ou non, hors de prix ou un peu plus abordables, une chose est sûre : vous allez en prendre plein les papilles. Et petit conseil si vous n'êtes pas riche comme Crésus, pensez à réserver le midi, les prix sont toujours plus intéressants et les places moins comptées.

L'Arpège

5 sur 5 étoiles
Recommandé

« J’ai pleuré d’émotion en mangeant du poulet fermier », m’avait raconté ma sœur, lorsqu'elle avait déjeuné pour la première (et unique) fois dans le restaurant trois étoiles d’Alain Passard.

En savoir plus
Invalides

Itinéraires

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Là où Sylvain Sendra (passé par les cuisines d’Olivier Roellinger et créateur du Temps au temps) se distingue, c’est dans le travail de ses produits et la subtilité des associations gustatives. Alors pour nous, ce sera un Grand Chelem de la fourchette, et donc un menu Dégustation (90 € par personne) qui vous scotche pour trois heures environ à table.

En savoir plus
Jussieu
Advertising

David Toutain

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Comment vous décrire le restaurant de David Toutain ? Beaucoup d'encre a déjà coulé depuis l'ouverture de ce lieu éponyme en décembre 2013. C'est un peu comme arriver après la bataille, mais ce n'est pas désagréable. Il faut dire que le jeune chef, remarqué dans les cuisines grandes ouvertes de l'Agapé Substance, avait fait monter la sauce en désertant la capitale...

En savoir plus
7e arrondissement

Septime

5 sur 5 étoiles

Avec le nouveau lifting de la rue de Charonne, aucun doute, nous sommes dans un quartier qui monte. Librairies d'art graphique, boutiques branchées, devantures bobos : ce n'est pas une surprise d'y retrouver le nouveau repère de Bertrand Grébaut, ancien élève de Penninghen...

Réserver maintenant En savoir plus
Roquette
Advertising

Saturne

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Mon vieux, tu m’as jeté sur une nouvelle planète. La sixième du système solaire, Saturne. Et sur cet astre-là, tout en bois clair, en métal et en vieilles pierres, on dîne un peu dans les airs. Larges chaises, luminaires nébuleux, cuisine ouverte en arrière-plan, bouquet de fleurs, et grande cave sous verre.

Réserver maintenant En savoir plus
2e arrondissement

Jin

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Dans un décor sobre de bois importés du pays du Soleil Levant, où rien de l’ameublement ne va troubler la cérémonie gustative qui va suivre, seules douze places sont disponibles, toutes placées autour du comptoir en marronnier. C’est d’ailleurs de ce point de vue que l’on verra le mieux officier Taku (de son vrai nom Takuya Watanabe), le maître des lieux, physique imposant, crâne rasé, regard d’acier, et déjà à la tête de quatre restaurants à Sapporo.

En savoir plus
1er arrondissement
Advertising

Abri

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Le reste de la semaine, on se réfugie à l’Abri pour apprécier les autres talents du jeune chef japonais, dont le CV (Robuchon, Taillevent, Agapé, etc.) a déjà de quoi faire pâlir les plus grands.

Réserver maintenant En savoir plus
Poissonnière

Shang Palace

5 sur 5 étoiles

La scène prend place au Shangri-La, groupe hôtelier asiatique, qui possède son palace près du Trocadéro avec trois restaurants, dont l’Abeille, deux étoiles de Christophe Moret, et le seul étoilé chinois de France, le Shang Palace.

En savoir plus
Chaillot
Advertising

La Table d'Eugène

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Ici, on fricote des produits impeccables et des saveurs simples, que l’on manie avec adresse et que l’on assortit avec génie. Mais voyez plutôt. Crevette bleue du Mozambique; croustillant de noix et ravioles de poularde de Bresse au foie gras et aux morilles servies dans un jus au vin, à la crème et au foie gras; côte de cochon parfaitement cuite, accompagnée d’une émulsion à la truffe et d’un risotto de coquillettes aux cèpes.

Réserver maintenant En savoir plus
18e arrondissement

A Mere

4 sur 5 étoiles

« Tu as fait quoi hier soir ? » « J’ai mangé de la langue de veau malgré moi (et j’ai aimé ça). » Si nous sommes plutôt (très) ouvert d’esprit et curieux gastronomiquement parlant, certains aliments ne franchissent habituellement pas le seuil de notre palais. Sauf si… Eh bien sauf si le plat en question est réalisé par un chef brillant, audacieux et, qu’en plus, il arrive masqué.

Réserver maintenant En savoir plus
Grands Boulevards
Advertising

Vous aimerez aussi...

Lili

4 sur 5 étoiles

S’aventurer dans un restaurant chinois peut comporter sa part de risque. Celle de tomber sur une déco terriblement cliché pour Occidentaux en mal d’exotisme, lampions et dragons kitsch sur les murs ; ou celle de s’enfiler des nems fadasses au contenu aussi douteux qu’un porno alternatif quimpérois. 

En savoir plus

Pierre Gagnaire

4 sur 5 étoiles

Granité de Riesling à la coriandre fraîche, bigarade de chou rouge au vinaigre de coquelicot, Priestley de Saint-Jacques à la livèche… Chez Pierre Gagnaire, la moindre épice réveille les saveurs et titille le palais. 

En savoir plus
Advertising

Orties

5 sur 5 étoiles

S’il fallait affubler Orties d’un slogan, on opterait volontiers pour « Le plaisir en toute simplicité ». Discrètement installée dans la rue Rodier – toujours habile pour accueillir les bonnes tables –, cette pépite bistronomique sauce écolo vous présente une cuisine simple.

En savoir plus

ERH Restaurant

4 sur 5 étoiles

C’est devenu un phénomène étrange voire surnaturel. Chaque client qui se rend chez ERH, le gastro planqué au fond de la Maison du Saké, en ressort avec les mêmes symptômes : un air groggy, une voix qui chevrote et des yeux écarquillés.

En savoir plus
Advertising

Hélène Darroze

4 sur 5 étoiles

Est-il nécessaire de la présenter ? Tout le monde connaît Hélène Darroze et sa bouille joviale, son accent du Sud-Ouest et son titre de meilleur chef du monde, ses shows sur M6 et son parcours de fille et de petite fille de… Son fief parisien ? On ne l’avait encore pas testé. 

En savoir plus

L'Astrance

4 sur 5 étoiles

On ne vient pas dans ce petit restaurant au décor contemporain pour prendre des décisions mais pour laisser libre cours à l'imagination du chef Pascal Barbot, qui sait concentrer l'essence d'une saveur comme personne d'autre. 

En savoir plus
Advertising

Le Jules Verne

4 sur 5 étoiles

Quel chef possède le courage de se mettre symboliquement au sommet de la gastronomie française ? Alain Ducasse, bien sûr, qui a repris ce restaurant au deuxième étage de la Tour Eiffel - autrement dit, à 125 mètres du sol -, il y a quelques années. 

En savoir plus

Royal Monceau

4 sur 5 étoiles

Bien sûr, ce n’est pas l’endroit où vous viendrez déjeuner tous les midis (premier menu à 70 €). Mais cela ne fait jamais de mal de rompre la monotonie du jambon-beurre-pizza devant l’ordi. 

En savoir plus
Advertising

La Tour d'Argent

5 sur 5 étoiles

Si cette diva de la gastronomie française n’est plus épinglée que d’un macaron, elle peut se flatter de posséder un service aussi souple qu’une chorégraphie de Découflé. Des mets aussi délicats que parfumés.

En savoir plus

Alan Geaam

4 sur 5 étoiles

Pour lui tout est allé très vite et non sans mal. Né au Libéria avant de pousser au Liban, Alan Geaam ­ 24 ans seulement au compteur  quitte un bled en pleine guerre civile pour rejoindre la France et ses promesses. 

En savoir plus
Advertising

Encore plus de miam (et de glou)

Advertising

Commentaires

0 comments