0 J'aime
Epingler

Expositions • Centre Pompidou

Les événements en cours et à venir à Beaubourg

© Cy Twombly Foundation, courtesy Archives Nicola Del Roscio
Bassano Sans titre (Bassano in Teverina), 1985, Cy Twombly

En ce moment

Josef Koudelka

En 2016, Josef Koudelka décide de faire don au Centre Pompidou de la totalité des soixante-quinze photographies d’Exils. L’exposition que lui consacre le Centre Pompidou réunit les images les plus emblématiques du projet, accompagnées de nombreux inédits tirés pour l’occasion. Des clichés enchantés, traqués au hasard sur les routes d'Europe.

En savoir plus
Centre Pompidou (Musée national d'Art moderne) , 4e arrondissement Jusqu'au lundi 22 mai 2017

Gaston Lagaffe à la bibliothèque du Centre Pompidou

Lagaffe, c'est l'esprit beatnik qui télescope les vieilles traditions catho de la famille Dupuis, c'est la poésie surréaliste et l'humour Dada qui font de l'entrisme dans la BD belge, plus précisément cette fameuse école de Marcinelle d'où sont issus Franquin, Jidéhem, Morris, Uderzo ou Roba.

En savoir plus
Par Emmanuel Chirache

Et aussi prochainement...

David Hockney

Après avoir fêté ses 80 ans à la Tate Britain et avant de les célébrer à la Met Breuer de New York, l’artiste anglais soufflera ses bougies au Centre Pompidou, où sera présentée une importante rétrospective de son œuvre originale. Presque vingt ans après sa première exposition parisienne à Pompidou.

En savoir plus
Centre Pompidou (Musée national d'Art moderne) , 4e arrondissement mercredi 21 juin 2017 - lundi 23 octobre 2017

Infos pratiques

Les oeuvres permanentes à voir à Beaubourg

Centre Pompidou • Fontaine
© Succession Marcel Duchamp
1/7

Centre Pompidou • Fontaine

Inutile d'en tartiner des caisses sur l'urinoir – pardon, la 'Fontaine' signée R. Mutt – de Marcel Duchamp : depuis le milieu du XXe siècle, la majeure partie de l'art contemporain s'échine à courir après ! Souvent péniblement d'ailleurs ; c'est même tout le problème. Car en s'affranchissant de l'ensemble des conventions et valeurs admises jusqu'à lui, l'ex-Dada pince-sans-rire a réussi à plonger le milieu de l'art dans une aporie que ses multiples – et paresseux – suiveurs (Hirst, Koons et leurs comparses) ne sont pas près de résoudre. Encore faudrait-il qu'ils en aient envie...

En savoir plus
Centre Pompidou • Arlequin
/ © ADAGP, Paris
2/7

Centre Pompidou • Arlequin

Lorsqu'il peint cet arlequin en 1923, Picasso est déjà une superstar du monde de l'art. Depuis l'Armistice, ses toiles font le tour des grandes expositions de la capitale – accrochées, parfois, auprès des maîtres de l'avant-guerre (Matisse, Derain) ; associées, d'autres fois, à l'Esprit Nouveau, au cubisme ou à l'émergente Ecole de Paris. Déjà, la critique voue un respect immense à cet artiste capable de jongler librement avec les styles, d'exceller dans tous les domaines et de parler plusieurs langages plastiques comme s'il s'agissait, à chaque fois, d'une langue maternelle. A l'heure où le « Retour à l'ordre » impulse une recrudescence du classicisme dans l'art parisien de l'après-guerre, le peintre espagnol joue peut-être plus que jamais les équilibristes entre avant-garde et académisme.

En savoir plus
Centre Pompidou • SE 71, l'arbre, grande éponge bleue
© Georges Meguerditchian - Centre Pompidou, MNAM-CCI (diffusion RMN) © Adagp, Paris
3/7

Centre Pompidou • SE 71, l'arbre, grande éponge bleue

Yves Klein disait de la monochromie que c'était la « seule manière physique de peindre permettant d'atteindre à l'absolu spirituel ». Le monde, il aurait voulu l'enduire de bleu. Du bleu Yves Klein, ce fameux « IKB » (International Klein Blue) électrique et profond, dont il fait enregistrer la formule chimique à l'Institut national de la propriété industrielle en 1960. Un bleu intense qui, lorsqu'on le voit « en vrai », semble aspirer le regard, provoquant chez l'observateur quelque chose de sensoriel, de déstabilisant, de magnétique. 

En savoir plus
Centre Pompidou • Ghost
© ADAGP, Paris
4/7

Centre Pompidou • Ghost

Jusqu'au mois de mars 2014, les collections contemporaines du Centre Pompidou présentent 'Ghost', installation monumentale de Kader Attia. Réalisé à partir de feuilles de papier aluminium, l'ensemble s'apparente à une armée de figures pieuses, agenouillées pour la prière : l'alu brille, se courbe et dessine les dos de silhouettes prostrées, que le visiteur est invité à appréhender par l'arrière, dans un premier temps.Il faut ensuite longer cette assemblée de clones fragiles, masse silencieuse et anonyme figée dans les crispations de la matière métallisée, pour pouvoir la découvrir de face. Là, léger choc. Pas de visages, pas de corps : les silhouettes ne sont que des coquilles vides, fantomatiques. 

En savoir plus
Centre Pompidou • Il Ritornante
/ © ADAGP, Paris
5/7

Centre Pompidou • Il Ritornante

Des décors géométriques aux perspectives décuplées, soulignés par des ombres inquiétantes. Des personnages incomplets, mannequins de bois, figures livides, aux airs de sculptures glacées. Giorgio De Chirico (1888-1978) façonne un univers insaisissable, métaphysique, aux lignes évidentes mais à la signification obscure : fin maître de « l'incongruité » prônée quelque temps plus tard par les surréalistes, pendant les années 1910 le peintre italien construit la plupart de ses tableaux au gré d'associations d'idées intuitives et oniriques. Ainsi 'Il Ritornante' (le revenant), récemment acquis par le Centre Pompidou, réunit plusieurs motifs liés au fantasme, au passé, à l'inconscient. 

En savoir plus
La Fontaine Stravinsky (ou Fontaine des automates)
6/7

La Fontaine Stravinsky (ou Fontaine des automates)

Dans la continuité d'un Centre Pompidou pétulant et coloré, planté comme une incongruité au milieu de l'un des plus vieux quartiers de Paris, la fontaine Stravinsky, avec ses couleurs éclatantes et ses formes naïves, est l'autre touche de fantaisie de Beaubourg. Aux commandes de ce projet de 1983, deux artistes proches du Nouveau Réalisme, sorte de pop art à la française : Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely, alors mariés depuis douze ans. Pour cette fontaine conçue comme un hommage au compositeur russe, les deux sculpteurs tentent de donner corps à la musique.

En savoir plus
Centre Pompidou • Les incontournables
© Claude Rutault, photo Centre Pompidou
7/7

+ d'Art et de Culture

Advertising
Advertising
Advertising
Afficher plus

Commentaires

0 comments