Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Time Out
© Time Out

8 pique-niques artistiques en région parisienne

Se cultiver et manger : le combo parfait !

Houssine Bouchama
Écrit par
Tania Brimson
et
Houssine Bouchama
Publicité

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui pensent que le pique-nique est uniquement une affaire de knackis, de beuverie ou de survie, et ceux qui ont l'intime conviction qu'on peut manger et boire en plein air, tout en se nourrissant l'esprit.

En ouvrant cette page, vous êtes tombé dans la seconde catégorie. Bienvenue. Et félicitations. Vous allez bientôt pouvoir vous libérer des pelouses estivales des Buttes-Chaumont, où vous sirotiez pas plus tard qu'hier du rosé tiède, en regardant le gros orteil de votre voisin faire du pied à votre saucisson. Vous allez bientôt pouvoir briller en société le lundi matin en expliquant que lors de votre pique-nique dominical, vous, vous êtes tombé sur une installation d'art moderne en pleine forêt, une péniche qui héberge des artistes ou une sculpture monumentale au pays du Roi Soleil.

Autrement dit, vous aurez traversé le périph' pour prendre un bon bol d'art frais en Essonne, en Seine-Saint-Denis, dans les Yvelines ou dans le Val-de-Marne, au cœur d'un de ces improbables lieux où l'art contemporain et le patrimoine cohabitent naturellement. Autrement dit, vous aurez le ventre plein mais l'esprit vif. Bref, vous aurez la classe.

La rédaction a le béguin pour le Domaine de Chamarande. Ce château d'Essonne et son parc splendide, nichés à l'orée d'un bois et d'un petit village rattaché au RER C, sont le lieu idéal pour croquer un peu d'art et de saucisson sur une nappe à carreaux. De la pelouse à perte de vue, des expositions d'art contemporain en plein air (ainsi que dans le château du XVIIe siècle) : ici, culture rime avec art de vivre, et on prend un malin plaisir à papillonner d'une installation à l'autre, à se promener parmi les œuvres, à se prélasser sur l'herbe et à se laisser couler le long du plan d'eau du domaine, sur des barques mises à disposition en toute gratuité.

Adresse : 38 rue du Commandant Maurice Arnoux, Chamarande, 91730. 
Transport : RER C6 : Chamarande

  • Art

Rattaché au FRAC Ile-de-France, le château de Rentilly, récemment converti à l'art contemporain, nous réserve toujours de belles surprises derrière sa façade miroitante, imaginée par Xavier Veilhan. Un parcours artistique à compléter par un pique-nique dans les jardins, loin du bruit et du bitume.

Adresse : 1 rue de l'Etang, Bussy-Saint-Martin, 77600
Transport : RER A : Torcy (le château se trouve à 20 minutes de marche depuis la station de RER)

Publicité
A l'heure médiévale • Abbaye de Maubuisson

Ici, le Moyen Âge vit à l'heure actuelle. Ancienne bâtisse cistercienne, Maubuisson héberge un centre dédié à l'art contemporain depuis l'an 2000. Et pas des moindres : les expositions, qui s'étalent sur l'ensemble du parc et entre les murs de la grange et de l'abbaye, rivalisent d'audace et de créativité. Le lieu idéal pour assouvir ses fringales artistiques dans un décor de voûtes d'ogives et de vitraux, avant de poser son panier en oseille au cœur d'un jardin de 10 000 hectares. Et bon appétit bien sûr. 

Adresse : Rue Richard-de-Tour, Saint-Ouen-l'Aumône, 95310
Transport : RER : Saint-Ouen-l'Aumône

  • Art

La Galleria Continua voit les choses en grand. Une ancienne usine de 10 000 mètres carrés, en pleine campagne de Seine-et-Marne : voilà où les Italiens Mario Cristiani, Lorenzo Fiaschi et Maurizio Rigillo, déjà aux manettes de deux galeries à San Gimignano et Beijing, ont posé leurs valises en 2007. Œuvres monumentales et expositions collectives de haute volée se partagent cet immense terrain de ferraille, de ciment et de verdure, qui a déjà vu passer Ai Weiwei, Anish Kapoor ou Daniel Buren. Soit la crème de l'art contemporain.

Adresse : 46 route de la Ferté-Gaucher, Boissy-le-Châtel, 77169.

Publicité

A 30 minutes de Paris en RER, ce château des temps modernes vaut allègrement le détour. Piloté par La Fabrique sonore et numérique, le lieu accueille sur trois niveaux et 2 000 mètres carrés des expositions, des résidences d’artistes, des studios de musique, des ateliers, des conférences, un Fab lab, etc. L’ancien domaine du baron William Kissam Vanderbilt revient donc à la vie, après une dizaine d’années écoulées entre abandon et réhabilitation, sous le joug des nouvelles technologies et des arts numériques et sonores. Et tout autour de ce palais de pixel, un vaste parc de 6 000 mètres carrés… De quoi pique-niquer à l’air digital. Et si vous avez oublié votre panier-repas, pas obligé de retourner sur Paris, puisqu'un grand restaurant en terrasse a ouvert ses portes.

Adresse : Château Vanderbilt, 470 avenue W. K. Vanderbilt, Carrières-sous-Poissy, 78955.

Transport : RER A ou Transilien ligne J jusqu'à Poissy, puis bus n° 98, 2 ou 3 (Noctilien n° 151), arrêt Les-Trois-Cèdres ou Centre-Commercial.

Difficile de courir après un coin d'herbe, de culture et de patrimoine franciliens sans passer par la case Versailles. Si vous n'avez pas le courage de vous farcir la visite du château, vous pourrez quand même prendre un bon bol d'art et d'histoire dans le parc, planté de sculptures néo-classiques et d'artistes contemporains invités à dialoguer avec les lieux. Pour ce qui est du réconfort, les jardins renferment plusieurs espaces dédiés au pique-nique. Que demande le peuple ?

Adresse : Place d'Armes, Versailles, 78000
Transport : RER : Versailles-Rive Gauche

Publicité
  • Musées
  • Paris et sa banlieue

Sculptures, mobiliers et autres objets en céramique squattent toute l'année ce lieu d'exception. Le prétexte idéal pour un petit pique-nique au calme, à l'ombre des statues. Toutefois attention, les places sont chères : la Cité ne met à disposition qu'une table en fer forgé dans ses jardins, et quelques bancs à l'entrée...

Adresse : 2 place de la Manufacture, Sèvres, 92310
Transport : Métro : Pont de Sèvres

Vous aimez les chasses au trésor, les lieux insolites, l’art mystérieux qui s’échappe des musées pour pousser en pleine nature ? Cette escapade est faite pour vous. Au milieu des arbres, reflétant les quelques rayons de soleil qui parviennent à traverser le feuillage, surgit soudain une tête sans corps de 23 mètres de haut, assemblage hétéroclite de 300 tonnes de ferraille et de mécanismes divers. Voici Le Cyclop de Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle, fruit d'un travail titanesque, aléatoire, spontané et collectif, dont l’unique œil toise les bois de Milly-la-Forêt. Armez-vous d’un beau panier pique-nique, sillonnez les chemins forestiers pour trouver la clairière idéale.

Adresse : Le Bois des Pauvres, 91490 Milly-la-Forêt

Plus de nature, de culture et de nourriture

Publicité
Publicité
Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité