Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le guide ultime des restaurants parisiens

Le guide ultime des restaurants parisiens

Tous testés anonymement par nos journalistes. Coefficient de fiabilité maximal !

Le meilleur du meilleur !

Les 50 meilleurs restaurants de Paris
Restaurants

Les 50 meilleurs restaurants de Paris

Vous cherchez ce qui se fait de mieux en resto à Paris ? Arrêtez tout : voici nos établissements préférés, toutes catégories (et budgets) confondus.

Les 5 meilleurs food courts et food markets de Paris
Que faire

Les 5 meilleurs food courts et food markets de Paris

Des lieux hybrides où manger, boire un verre, tout en profitant d'une programmation culturelle éclectique : concerts, conférences, cours de yoga... Très répandu à Berlin, New-York mais aussi Lisbonne, ce modèle anglo-saxon s'implante depuis quelques années dans la Ville lumière. 

75 plats iconiques qui font Paris
Restaurants

75 plats iconiques qui font Paris

Le riz au lait de Stéphane Jégo (L’Ami Jean), la pita de Miznon, le sorbet au piment de L’Astrance… 

Les 32 meilleurs bistrots de Paris
Restaurants

Les 32 meilleurs bistrots de Paris

Chez Time Out, on défend le bistrot depuis le début ! Faut dire que son Histoire est intrinsèquement liée à celle de Paris. 

Nos dernières critiques

Xing Fu Tang
Restaurants

Xing Fu Tang

La célèbre franchise de bubble tea taïwanaise débarque à Paris ! Un mini-comptoir à emporter uniquement.

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Steam Bar
Restaurants

Steam Bar

A Saint-Germain-des-Prés, ce resto-bar combine bouchées vapeur et cocktails bien shakés

Time Out dit
3 sur 5 étoiles
Sausalito
Restaurants

Sausalito

Un bistrot/bar à vin qui devrait faire du bruit !

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Shabour
Restaurants

Shabour

A Sentier, l’équipe de Balagan lance ce resto méditerrané-orienté, clairement pas donné.

Time Out dit
3 sur 5 étoiles
Toutes nos dernières critiques

Nos coups de cœur

Xing Fu Tang
Restaurants

Xing Fu Tang

La célèbre franchise de bubble tea taïwanaise débarque à Paris ! Un mini-comptoir à emporter uniquement.

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Kott Café
Restaurants

Kott Café

A Parmentier, un coffee shop coréen sur-stylé où déguster d’excellents bingsu, les glaces traditionnelles du pays du Matin-Calme.

Time Out dit
5 sur 5 étoiles
Cuisine
Restaurants

Cuisine

Un blaze normcore pour des assiettes tout sauf convenues, à mi-chemin entre le bistrot dépoussiéré et l’izakaya japonais.

Time Out dit
5 sur 5 étoiles
Petit Navire

Petit Navire

Nouveau à Belleville ! Une cambuse servant une cuisine méditerranéenne. Vins vivants, bières pression, cocktails voyageurs.

Time Out dit
5 sur 5 étoiles
Votre avis
5 sur 5 étoiles
Réserver
L'Avant-Poste
Restaurants

L'Avant-Poste

A Strasbourg-Saint-Denis, cette nouvelle table signe une cuisine engagée joliment travaillée.

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Plus de coups de coeur

Actu

PNY offre des menus Charity Burgers à 1 € (avec frites et boissons) !
Actualités

PNY offre des menus Charity Burgers à 1 € (avec frites et boissons) !

Manger un burger en faisant une bonne action : check ! Pour fêter l’ouverture de sa première enseigne Rive gauche, à Gaité, PNY, le roi des burgers, propose un Charity Burger à 1 € symbolique. 

Bread is not dead ! A la rencontre des punks du pain
Actualités

Bread is not dead ! A la rencontre des punks du pain

A contre-système de l'industrie, une poignée de mitrons rebelles sévit sur la capitale, privilégiant levain naturel, semences paysannes anciennes et fermentation lente. L’intérêt ? Des pains plus digestes, et une vraie redécouverte de terroirs de blés oubliés. Bread is not dead ! Paris, à l’aube de l’an 2000. Thierry Delabre, aka “Panadero Clandestino”, pétrit en scred dans son appart des miches au levain et farines anciennes. La came est confidentielle, et se vend sous le manteau. Mars 2014 : face à la demande grandissante, le mitron underground se décide à acquérir un labo en propre, pour livrer des tables étoilées comme L’Astrance ou le Lucas Carton. C’est sans doute l’acte fondateur – et libérateur – de toute une génération de keupons des fournils. Suivront d’autres figures de proue, comme Maxime Bussy, du Bricheton (20e), ou Shinya Inagaki, à l’origine de l’alter-boulangerie Terroirs d’Avenir (Sentier). Ses croissants sont entrés dans la légende. “J’étais l’un des seuls à l’époque à Paris à bosser la viennoiserie en 100 % levain. Et j’étais japonais : les Français hallucinaient”, rigole-t-il. Guillaume Blot Aujourd’hui, ils sont une bonne vingtaine. Point commun ? Tous rejettent en bloc l’utilisation de blés contaminés par les intrants phytosanitaires, autrement dit le recours aux “améliorants” (euphémisme qui désigne des mélanges de farines dopés aux additifs)… A la place, ils ont développé leurs propres méthodes. Radicales. Punk. Semences paysannes pour pain

L'Appart, un drôle de resto planqué dans un vrai appartement haussmannien !
Actualités

L'Appart, un drôle de resto planqué dans un vrai appartement haussmannien !

ONA, un collectif international de jeunes et joyeux trublions gastronomes, débarque à Paris. Du 27 septembre au 7 octobre, L'Appart, anti-resto inspiré, squatte le 5e et dernier étage d’un immeuble tenu secret. Pas de déj ni de dîner, mais un tea time sous alcool ou breakfast en décalé qui surprennent par leur créativité. Attention, édition (ultra)limitée !  C’est rare d’être surpris. Si, depuis une petite décennie, on va au resto comme on va au ciné, des jours après, qui se souvient vraiment du film – ou plutôt, de l’assiette ? Est-ce qu’on serait devenu blasé ? Il arrive pourtant qu’on prenne une claque. Comme lors de ce petit-déjeuner, avant-hier. Un petit déj ? Oui mais. Gastronomique. Dans un appart avec rooftop (vue de maboul sur Notre-Dame). Et avec cocktails dès 9h du mat' ! J’ai encore en tête trois plats qui m’ont marquée. Mais commençons par le commencement.  ONA, c’est ce collectif de jeunes chefs/sommeliers/baristas/mixologues regroupés autour du même pas trentenaire Luca Pronzato, ex-Noma. Un concept food itinérant, qui dynamite le resto traditionnel et donne carte blanche pendant quelques semaines à des chefs ultra-prometteurs, via des pop-up aux quatre coins du globe.   © ONA   Après Bâle en Suisse et Costa da Caparica au Portugal, la joyeuse troupe vient tout juste de poser ses valises à Paris. Le lieu défonce, tout en bois brut, céramiques artisanales signées Judith Lasry et petites bougies. Et c’est le chef Michael Watson (ex-In De Wulf en Belgiqu

Retour sur l'année 2018 : les coups de cœur de Time Out Paris
Actualités

Retour sur l'année 2018 : les coups de cœur de Time Out Paris

Dans le jargon journalistique, on appelle ça un marronnier. Ce moment – ô combien casse-gueule – où les membres d’une Rédaction se réunissent pour participer à une giga distribution de bons points, récompensant les bons élèves de l’année écoulée –pas ceux qui ont chômé au fond de la classe, près du radiateur. Si certaines sélections peuvent être aussi fourre-tout que la playlist d’un DJ généraliste à Quimper, chez Time Out on est allé droit au but en se contentant de nos rubriques mythiques. Comprenez : bar, resto, art, musique, cinéma, théâtre, shopping et hôtel. On a demandé à chaque journaliste de nommer son coup de cœur ultime de cette année 2018 dans son domaine de prédilection. Un gros condensé de la ligne éditoriale de Time Out Paris pour une sélection aussi longue qu’une queue devant la Félicita. Alors, amis lecteurs : plutôt d’accord ou pas d’accord avec nous ? Dans la rubrique "Restaurant" 1- Meilleur resto de l'univers (et au-delà) : Les Enfants du marché  « Pour le côté sans résa/sans chichis/vas-y comme j'te pousse : un estaminet de marché où, coincé entre une cagette d'oranges et une de salades, on attrape au vol les p'tits plats ultra-goûtus de Masahide, le cuistot nippon. On aime la bonne humeur du taulier (Michael Grosman). Mais aussi les vins nature, trop bons, et le corner épicerie, histoire de ne pas rentrer les mains vides. » – Tina Meyer   © Les Enfants du Marché   2- Meilleure planque à street-food : Yansai« Pour le côté ultra-méritant du jeun

Le Refugee Food Festival élu meilleur évènement de l'année aux World Restaurant Awards 2019
Actualités

Le Refugee Food Festival élu meilleur évènement de l'année aux World Restaurant Awards 2019

Cornaquée par un Antoine de Caunes en grande forme, la toute nouvelle et forcément très attendue cérémonie des World Restaurant Awards s'est tenue lundi 18 février à Paris. On était bien sûr au Palais Brongniart, aux côtés de Joe Warwick (cofondateur des World’s 50 Best) et Andrea Petrini (président du jury anti-langue de bois) pour soutenir neuf Parisiens nominés qu'on aime (vraiment) beaucoup chez Time Out ! Retour sur une soirée haute en émotions. Larmichette de joie  Nos copains du Refugee Food Festival, avec qui on avait fait la clôture du RFF à Paris, sont les grands gagnants de la catégorie Event of The Year. On brise le tympan de notre +1 en hurlant notre joie. Et on verse même notre petite larme. La jeune Marine Mandrila, accompagnée des membres de l'équipe, n'en revient pas non plus, et monte sur scène pour recevoir le curieux trophée – une assiette blanche en porcelaine de Limoges, qui, visiblement, pèse son poids.  Son discours sobre salue la volonté et le courage de ces hommes et femmes réfugiés, qui, chaque jour, repoussent leurs limites en cuisine. L'occasion de rappeler que vous pouvez aider d'au moins trois façons toutes simples cette initiative citoyenne et solidaire : -En allant manger pour une poignée d'euros au restaurant La Résidence, au sein de Ground Control. Lequel emploie des chefs réfugiés et aide à les insérer professionnellement toute l'année. - En participant en juin prochain à la 4e édition du Refugee Food Festival - En faisant un micro-don à

Actu