0 J'aime
Epingler

Musées • Arts des XVIIIe et XIXe siècles

Comme une impression symbolique de réalisme romantique

© Oliver Knight / Time Out

Musée d'Orsay

Dire qu’en 1973 les jours d’Orsay étaient comptés... On envisageait de raser l’ancienne gare aux horloges géantes, construite en 1900 par Victor Laloux, pour ériger, à sa place, un hôtel de luxe ultra moderne en bord de Seine. Heureusement, la lucidité historique l’emporta et le musée d’Orsay finit par voir le jour en grande pompe, le 1er décembre 1986, après de longs travaux. A propos de travaux : le 20 octobre 2011, le musée a rouvert les portes de ses salles les plus importantes à l'issue de deux longues années de rénovations. Les sections réalistes, impressionnistes et post-impressionnistes ont été totalement reconfigurées afin de révéler les oeuvres sous un jour nouveau...

En savoir plus
7e arrondissement

Petit Palais

Pauvre Petit Palais, si loin de Dieu et si près du Grand Palais. Malgré sa stature et son élégance, ce vaste palace à la gloire de la Belle Epoque, construit dans la folie de l’Exposition universelle de 1900, vit à l’ombre de son grand frère, dressé tyranniquement de l’autre côté de la route. En plus de lui valoir son fâcheux épithète (petit), cette proximité l’affuble d’un manque injuste de popularité. Parfois boudé des touristes et des Parisiens, le musée des Beaux-arts du Petit Palais, dont les collections remontent jusqu’à l’Antiquité, abrite pourtant un ravissant ensemble d’œuvres signées Poussin, Doré, Courbet et les impressionnistes...

En savoir plus
8e arrondissement

Musée Rodin

Le musée Rodin occupe l’hôtel particulier dans lequel le sculpteur vécut les dernières années de sa vie. 'Le Baiser', 'L’Homme qui marche', des terres cuites de jeunesse et des bustes sont exposés dans les salles, auprès de certains éléments de 'La Porte de l’Enfer'. Autant d’œuvres incontournables qui côtoient de nombreuses pièces signées Camille Claudel, l’élève, la muse, l’amante ainsi que des peintures de Van Gogh, Monet, Renoir, Carrière – et de Rodin lui-même. La plupart des visiteurs affectionnent tout particulièrement les jardins (délicieux, surtout au printemps) de ce musée du 7e arrondissement, sur lesquels veillent 'Le Penseur', 'Les Bourgeois de Calais' et 'La Porte de l’Enfer'...

En savoir plus
7e arrondissement
Advertising

Musée du Louvre

Le plus vaste musée du monde est aussi le plus fréquenté : 8,5 millions de visiteurs en 2010. Le Louvre est une ville dans la ville, un invraisemblable labyrinthe de galeries, de passages, d’escaliers et d’escalators, enchevêtrés sur plusieurs étages. S’il doit sa célébrité à ses collections d’art pantagruéliques, ses murs, qui hébergeaient autrefois les Rois, constituent eux aussi un chef-d’œuvre à part entière – ou plutôt un amas de chefs-d’œuvre, remodelés et collés les uns aux autres au fil des siècles...

En savoir plus
1er arrondissement

Musée de l'Orangerie

Rouvert en 2006 après de longs travaux, le musée de l’Orangerie des Tuileries, temple sacro-saint des nymphéas de Claude Monet, s’est (enfin) refait une beauté, signant son grand retour sur les emplois du temps des touristes : autrement dit, attendez-vous à faire la queue. Mise en scène simple, présentation dépourvue de frivolité : le parti-pris de la sobriété laisse aux œuvres la place de respirer, et c’est tant mieux. Monumentales, les toiles de nénuphars épousent les courbes des salles ovales. Le fond, épuré au possible, s’efface derrière le romantisme éthéré de ces œuvres tardives de Monet...

En savoir plus
1er arrondissement

Musée Marmottan-Monet

Initialement consacré à la collection d’art Premier Empire que Paul Marmottan, ancien propriétaire des lieux, lègue à l’académie des Beaux-Arts en 1932, ce musée éclectique est devenu, au fil des années, un temple majeur de la peinture impressionniste grâce à une succession de dons. Ancien pavillon de chasse situé à l’orée du bois de Boulogne, il héberge aujourd’hui la collection d’œuvres de Claude Monet la plus vaste au monde. Une centaine de toiles et une trentaine de dessins y esquissent les différentes périodes expressives de l’artiste, des premières représentations de 'La Gare Saint-Lazare' aux derniers 'Nymphéas' de Giverny, sans oublier l’incontournable 'Impression soleil levant'...

En savoir plus
16e arrondissement
Advertising

Musée Delacroix

En 1957, Eugène Delacroix quitte le quartier de la Nouvelle Athènes pour investir ces appartements proches de l’église Saint-Sulpice, dont il est chargé de peindre l’une des chapelles. Réveillé tous les matins, écrit-il, par « le soleil le plus gracieux » posé devant sa fenêtre, il passe les six dernières années de sa vie à cette adresse qu’il trouve « décidément charmante ». La demeure et son atelier, niché dans un jardinet, abritent aujourd’hui un musée intimiste dédié à la vie et à l’œuvre du peintre romantique. Le parcours recèle quelques petites toiles, comme 'La Madeleine au désert' et 'Roméo et Juliette au tombeau des Capulet', des études, des pastels et des lithographies...

En savoir plus
6e arrondissement

Musée Gustave Moreau

Ce fabuleux immeuble, transformé en musée par le peintre symboliste en 1903, occupe les appartements et l'atelier de Gustave Moreau (1826-1898). Au premier étage, la visite traverse un intérieur bourgeois au mobilier Louis XVI, dévoilant la chambre, la salle à manger et le cabinet de réception de l’artiste, ainsi que le boudoir dédié à Alexandrine Dureux, sa « meilleure et unique amie », son amour impossible, le fruit de toutes ses convoitises. Le peintre a orchestré le décor selon ses souvenirs et le résultat, orné de portraits de familles, de cadres à moulures et de réminiscences du Grand Tour, ressemble au temple d’un collectionneur obsessionnel, voué à ériger le musée sentimental de sa vie, pour la postérité...

En savoir plus
Pigalle

Musée de la Vie romantique

Au fond d’une allée pavée, on découvre un hôtel particulier transformé en musée dont l’accès aux collections permanentes est gratuit. Il abrite surtout une vision, un climat : celui de l’époque romantique et de ses rêveries bourgeoises embuées de spleen et de néoclassicisme. L’ancienne demeure du peintre hollandais Ary Scheffer était, au XIXe siècle, le repaire de la société des arts et des lettres, au cœur du quartier foisonnant de la Nouvelle Athènes. Delacroix, Chopin et George Sand passaient des soirées à discuter autour du piano Pleyel, alors que Liszt et Dickens s’affalaient dans des fauteuils Louis XVI, en attendant une fournée d’amuse-gueules...

En savoir plus
9e arrondissement
Advertising

Musée Carnavalet

Si Paris était une boîte crânienne, le lobe de la mémoire serait enfoui dans les méandres historiques de l’hémisphère du Marais. Ou plus précisément, dans la centaine de galeries emplies de réminiscences toutes parisiennes qu'abrite le superbe hôtel Carnavalet, son annexe (l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau), ses jardins et son orangerie. C’est là que sont précieusement conservés les souvenirs turbulents de la capitale, de la Gaule pré-romaine à nos jours. Bâti en 1548 et remodelé par Mansart en 1660, le palais devient musée d'histoire en 1866...

En savoir plus
Le Marais

Commentaires

0 comments