0 J'aime
Epingler

Paris gourmet et gourmand

Epiceries fines, boutiques gourmandes et leurs bons produits

Toujours au cœur des préoccupations des Français, la bonne bouffe se savoure, se raconte et se rêve. Et Paris ne fait pas exception, avec ses nombreuses adresses spécialisées, des marchés bio aux épiceries fines en passant par les nombreux cavistes (bières et vins) et autres supermarchés exotiques. Un nécessaire retour à des produits de qualité, souvent un peu plus chers mais tellement meilleurs que ce que proposent les étalages des supermarchés... Lâchez les caddies et à vos paniers.

Arnaud Delmontel

Ancré depuis une dizaine d’années dans la très marchande rue des Martyrs, Arnaud Delmontel officie autant en qualité de boulanger que de pâtissier. Pas étonnant donc de croiser dans sa boutique baguettes savoureuses et entremets décalés. Vainqueur du prix de la meilleure baguette de Paris en 2007, ultra-médiatisé, Delmontel est devenu une légende dans le quartier. Et si vous n’arrivez pas à mettre un pied à l’intérieur de sa boulangerie dans le 9e, sachez qu’il en existe deux autres (notamment dans le 18e). Outre sa baguette-star « La Renaissance » (1,15 euros) vous pourrez aussi tenter l’expérience avec le seigle feuilleté au miel, la marguerite au sarrasin ou pourquoi pas servir en apéro ses fameux gressins à la truffe.

En savoir plus
Pigalle

Les Caves Augé

On dit que Marcel Proust venait ici s’approvisionner en liqueurs. Installées depuis plus d’un siècle et demi sur le boulevard Haussmann, cette ancienne épicerie transformée en antre de Dionysos propose une sélection pétulante de vins naturels. Ici vous trouverez des bouteilles du sol au plafond. Dans une autre vie, Marc Sibard était sommelier au Fouquet’s, il prodigue désormais ses conseils avertis aux amateurs de vins dans une boutique réputée bien au-delà du périphérique. Farouchement opposé au traitement chimique du raisin, ses flacons sont sélectionnés avec un soin particulier. On vous conseille de visiter le caviste en été : le maître des lieux invite des producteurs à venir faire goûter leur propre vin à la clientèle. Une adresse pour les épicuriens.

En savoir plus
Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Des saumons et des ailes

Vous en avez soupé du saumon orange fluo vendu sous vide dans les grandes surfaces ? N’hésitez pas à passer rue Charlot, à l’approche des fêtes et même toute l’année, pour profiter d’une large gamme de saumons fumés bios, sauvages et d’élevage venus du Danemark, de Norvège, d’Ecosse ou du dernier fumoir traditionnel français (Maison Barthouil). Les filets sont tranchés sur place pour plus de fraîcheur, et le prix au kilo va de 90 à 220 euros ; c’est sûr, à ce prix-là vous n’en mangerez pas des tonnes, mais au moins vous dégusterez un produit de qualité.
Des saumons et des ailes propose également d’autres poissons fumés (truite, anguille…), du caviar dont trois marques françaises, ainsi que des viandes (« des ailes »…) d’oie ou de canard. Pour faire glisser tout ça, vous trouverez dans la boutique une sélection de trente vodkas distillées aux quatre coins de la planète. De quoi passer de bonnes fêtes de fin d’année. Miam et hips.

En savoir plus
3e arrondissement

La Grande Epicerie de Paris

Le temple du bon goût se situe au rez-de-chaussée du magasin multimarques Le Bon Marché, rive gauche de Paris. Boulangerie, pâtisserie, charcuterie, boucherie et fromagerie vous feront succomber à la tentation gourmande ! Attention : les prix dépendent toujours de l'âge et de l'origine du produit, donc de sa qualité. Vous pouvez donc très bien acheter un délicieux macaron pistache pour deux euros et des poussières, tout comme vous pouvez dépenser une somme astronomique pour une bouteille d'huile d'olive. L'atout principal de la Grande Epicerie : l'incroyable diversité et exclusivité de ses produits. Du sel rouge d'Hawaï, des tagliatelles à la truffe, une infusion à l'eau de rose, des financiers à la bergamote... dur de ne pas trouver son bonheur dans ces rayons gourmands, rangés par pays d'origine du produit.

En savoir plus
7e arrondissement

La Pâtisserie des Rêves

Un rêve gourmand devenu réalité. Le pâtissier Philippe Conticini, inventeur des verrines (chez Peltier, au début des années 2000) et auteur d’un livre sur le Nutella, ne cesse pas d’étonner son public dans sa pâtisserie de Saint-Germain ou plus récemment dans sa boutique-salon de thé dans le 16e.
Dans un décor délicieusement contemporain, fait de dômes en verre suspendus, il réinterprète les bases de la pâtisserie française, en y ajoutant sa touche personnelle. Le Saint-Honoré devient alors rectangulaire pour que l'on puisse le couper en tranches, le Paris-Brest cache du praliné pur et coulant à l’intérieur de sa crème et le mille-feuille du dimanche se gorge de vanille.
Chaque mois, il met en valeur des fruits de saison dans une tarte et un fruitier, une « libre interprétation » du fraisier. De quoi s'accorder un péché mignon en toute impunité...

En savoir plus
7e arrondissement

Pierre Hermé

Ganaches généreuses, nougatines croquantes, cœur de truffes fondantes… Le vocabulaire de Pierre Hermé est une véritable ode à la gourmandise. Littéralement baigné dans le chocolat depuis sa tendre enfance, Pierre enfile sa première toque à l’âge de 14 ans aux côtés de Gaston Lenôtre. Après avoir fait ses classes chez Fauchon, le pâtissier ouvre en 2001 sa première adresse parisienne rue Bonaparte. Un stylisme culinaire réduit au minimum, des saveurs qui se chahutent…
Dans ces conditions, pourquoi résister au péché ? Petit conseil pour les amateurs de fruits rouges, le macaron à la rose de l’Ispahan adoucit à la perfection l’amertume des framboises. Quant aux macarons, s’ils sont légendaires, c’est sans doute parce qu’ils y sont idéalement onctueux et croustillants à souhait.

En savoir plus
Saint-Germain-des-Prés

Bogato

Diabétiques, passez votre chemin ! Si Hansel et Gretel tenaient une boutique-pâtisserie à Paris, elle ressemblerait sûrement à Bogato : mobilier en bois clair, chaises d’école bariolées, cupcakes sous cloche de verre. A l’origine de cet antre du sucré, Anaïs Olmer, pâtissière et esthète, bien décidée à faire frétiller les papilles autant que les rétines. Au menu : gâteaux d’anniversaire, de mariage ou de Noël, sablés colorés en forme de poisson et autres diaboliques tartelettes au Nutella… Des délices hyper glycémiques à déguster sur place autour d’une tasse de thé ou bien chez soi tranquillement affalé. Un univers féérique où piocher tout un tas de petits accessoires flashy, des lunchbox aux les livres de recettes.

En savoir plus
14e arrondissement

Christian Constant

Maître chocolatier, Christian Constant sillonne la planète pour dépister les ingrédients qui viendront parfumer ses subtiles concoctions au cacao. Ce « compositeur de chocolat » autoproclamé, qui a fait ses classes chez Lenôtre pendant les années 1960, cueille ses notes de géranium sur les pentes verdoyantes de l’île de la Réunion et récolte ses fragrances d’ylang-ylang sur les rives de Mayotte. Certaines de ses fines ganaches libèrent des arômes de jasmin et de cardamome, d’autres respirent comme un parfum de frangipanier, embaumant les pauses gourmandes des becs sucrés de Paris. Et de Tokyo.

En savoir plus
Saint-Germain-des-Prés

Commentaires

0 comments