Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Maison Albar
Jérôme Galland / Maison Albar Hotel Le Pont-Neuf (Paris)

Les meilleurs hôtels de Paris

Nids douillets, auberges bon marché et bon plan pour poser ses valises en toute sérénité.

Écrit par
Elsa Pereira
Publicité

Lorsque l'on visite une ville, le choix de l'hôtel est souvent une problématique sur laquelle on s'attarde longuement. Quel quartier choisir ? Quel budget prévoir ? Louer un appartement pour quelques jours ou finir sur le canapé d'un couple d'amis. Les possibilités sont multiples et le choix primordial. Un hôtel mal choisi, un appartement trop loin des transports en commun et voici que votre séjour se transforme petit à petit.

Pour vous aider à choisir parmi le choix pléthorique d'hôtels parisiens, nous avons regroupé nos adresses préférées par catégorie : luxe, romantique, auberge de jeunesse, avec spa... Que vous ayez envie de vous faire plaisir (pour une fois) ou que vous décidiez fermement de vous serrer la ceinture, vous trouverez ici l'endroit parfait pour poser vos valises. A vous de choisir ! 

Maintenant que vous avez un toit sur la tête, il est temps de trouver un resto. Notre sélection des 100 meilleurs restaurants à Paris 

Notre sélection de nids douillets

  • Hôtels
  • Gare du Nord

Après avoir conquis le Grand Est (Hambourg, Berlin, Vienne, Genève...), c’est face à la bouillonnante Gare du Nord que le groupe allemand 25hours a posé ses cliques et ses draps pour cooliser cette partie du 10e. Dans ce maousse bâtiment de 1860, habillé par le cabinet d’archi Axel Schoenert, le dernier bébé du groupe continue de la jouer anti-standardisation en poussant à fond la carte du multiculturalisme local, loin du Paris fantasmé d’Amélie. Avec, ici et là, des graffs et des photos rendant hommage aux ouvriers et immigrés du quartier... Et une pléthore de couleurs pour un rendu maximaliste-maxi-cool.

 

  • Hôtels
  • Hôtels de charme et de luxe
  • Saint-Georges
  • prix 2 sur 4

Voilà plus de dix piges que l’hôtel Amour règne sur la branchocratie hôtelière ! Lové au sud de Pigalle la sulfureuse, ce boutique hôtel cornaqué par le trio magique Thierry Costes, Emmanuel Delavenne et André Saraiva joue à fond les thèmes de l’amour et de l'érotisme.  Côté déco, c’est joliment foutraque, voire déglingué, avec un joli mélange de genres et de gens : de nombreux artistes ont pimpé la décoration intérieure sur le thème du vintage. Parmi eux ? Marc Newson, M/M, Pierre Le-Tan, André ou encore Sophie Calle…

Publicité
  • Hôtels
  • Strasbourg-Saint-Denis

Ironiquement situé rue de la Fidélité, le lieu flirte avec la résidence d’artiste et l’anti-palace joliment foutraque avec une touche d’érotisme, comme avec cette moquette à imprimés phalliques et vaginaux dans les couloirs, réalisée par André et Pierre Frey (également croisé chez Castel). Idem dans les 42 chambres (dont un appart), toutes différentes les unes des autres : photos olé olé signées Helmut Newton, Guy Bourdin ou Carlotta Kohl, baignoire sans rideaux juste en face du lit et bibliothèque idéale d'Olivier Zahm (grand fan de Duras)… Tout est beau et arty, sans en faire trop !

  • Hôtels
  • Hôtels de charme et de luxe
  • Montmartre
  • prix 3 sur 4

Planqué quelque part entre l’avenue Junot et la rue Lepic, il vous faudra (longtemps) chercher avant de débusquer l’hôtel Particulier Montmartre… Sonnez à la grande grille noire pour mettre les pieds dans l’un des secrets les mieux gardés de Paris ! Ancienne demeure de la famille Hermès, l’hôtel abrite un jardin privé de 900 mètres carrés : une quiétude végétale seulement interrompue par le chant des oiseaux et le bruit des boules de pétanque du terrain voisin (accessible aux clients de l’hôtel). Réparties sur trois étages, les suites (au nombre de cinq) dégagent une atmosphère particulière et chuchotent une histoire, à l’image des courts poèmes suspendus aux lampes et aux poignées de portes.

Publicité
  • Hôtels
  • Les Halles
  • prix 3 sur 4

Dans un bâtiment haussmannien, on est (superbien) accueilli par les sourires « ouistiti » du personnel et par la divine déco tournée vers le minimalisme et les matières nobles : murs blancs et couleurs écrémées ; savant jeu de lumière ; mélange de bois, de pierre, de cuivre et de velours… Et par les chambres (au nombre de 60), en particulier par la 1923, qui dispose d’une des vues les plus waouh de Paris. Imaginez un peu : un duplex lové sur le toit de l’immeuble avec une vue panoramique à 180° sur toute la ville, qu’on observe à travers de grandes baies vitrées… 

Publicité
Maison Souquet
  • Hôtels
  • Saint-Georges

Ex-lupanar ressuscité en hôtel très secret, cette planque sulfureuse façon L’Apollonide de Bonello prolonge parfaitement l’idée qu’on se fait du Pigalle d’antan. Pimpée par l’indéboulonnable Jacques Garcia, la déco marie Belle Epoque et orientalisme (cuir de Cordoue, faïences mauresques, porcelaines...) L'ambiance ? Une atmosphère ultra-coquine jusqu'aux narines (parfums sensuels), des cocktails goûtus aux noms féminins et un hot spa avec piscine et table de massage privatisable pour deux. Pour le reste, comme diraient Les Inconnus, cela ne nous regarde pas.

Publicité
  • Hôtels
  • Hôtels et spas
  • 16e arrondissement

Quoi qu’on en pense, le nouveau Molitor a franchement de la gueule. Au loin déjà, difficile de passer à côté de cet immense monolithe couleur jaune moutarde ou « jaune tango », chef d’œuvre architectural. Passé les portes d’entrée, on tombe directement nez à nez avec une Rolls Royce Corniche cabriolet campée sur le tapis et taguée par l’artiste JonOne. Derrière elle, une baie vitrée laisse apercevoir la fameuse piscine bien entourée par l’ensemble du bâtiment qui l’encercle. Grandiose. Cette dernière, particulièrement appréciée des sportifs plus que des chilleurs, fait 48 mètres de long (33 mètres pour la piscine intérieure), et est entourée de murs percés de fenêtres qui représentent les chambres.

Publicité
  • Hôtels
  • Hôtels de charme et de luxe
  • Strasbourg-Saint-Denis

Dans les chambres, ça pue la classe sans être prout : moulures au plafond, moquette inspirée par Madeleine Castaing, murs drapés par les british de House of Hackney, luminaires estampillés Hugues Rambert, cheminées et Mac pour remplacer l’habituelle télé. Le petit plus ? La chambre cache un bar privé pour shaker soi-même ses cocktails avec tous les éléments nécessaires (citron, ginger, alcools…), pour épicer un peu plus la soirée...

  • 4 sur 5 étoiles
  • Hôtels
  • 13e arrondissement

Après les clubs, péniches-restos et autres bateaux de croisière amarrés sur les bords de Seine, un concept s’est installé sur le quai d’Austerlitz : un hôtel flottant. En déboursant entre 150 et 450 €, vous pourrez ainsi crécher dans l’une des 58 chambres ultra-contemporaines de 14 m2 ou profiter de l’une des quatre suites de 28 et 30 m2. Esthétiquement, les pièces tanguent clairement vers un design épuré aux tons chauds. Alors que, comme on l’imaginait, la vue sur la rive droite est tout simplement imprenable.

Publicité
The Hoxton, Paris
  • Hôtels
  • Sentier

Après avoir conquis Londres et Amsterdam, le groupe britannique Ennismore a pris ses quartiers à deux pas des Grands Boulevards. Lancé en 2017 dans un ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle, le Hoxton Paris n'est pas un simple hôtel. C’est un vrai lieu de vie de 8 500 m2, où une foule jeune et internationale vient chiller, sans forcément dormir sur place. En cause ? Son maousse restaurant le Rivié (1200 couverts, usinaire !)… Mais surtout ses trois bars, l’un squattant le lobby, l’autre l’étage (Jacques, speakeasy signé Quixotic), et le dernier le patio (le bar à vins Planche). Ça et des cours de yoga et ateliers mixologie (de 5 à 30 €, sur résa) : moderne !

Thoumieux
  • Hôtels
  • 7e arrondissement

Repris en 2009 par Thierry Costes et le groupe Beaumarly, l'hôtel Thoumieux déplie le style chic et contemporain de l'architecte/designer India Mahdavi et du studio M/M (Paris). Du papier peint graphique, des rideaux fleuris et de la moquette géométrique pour faire vibrer les imprimés, un style métissé délicatement déplié du rez-de-chaussée aux étages. Et peaux de bêtes pour réveiller l'animal qui sommeille en vous...

Où dormir à Paris ?

Publicité
Publicité
Publicité
Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité