Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleures friches à Paris

Les meilleures friches à Paris

Sur les rails, dans les champs ou dans les squats artistiques : petit tour de Paris en 24 friches.

Par Rémi Morvan et La Rédaction |
Advertising

C'est devenu l'un des classiques parisiens : la friche. Plus les années passent et plus les friches se nichent dans des endroits aussi différents et improbables que les activités qu'elles proposent. Forcément, dans ce dossier, on trouvera de nombreux lieux pour guincher, avec notamment les friches ferroviaires comme la Station – Gare des Mines, le petit nouveau Poinçon dans le 14e et le club de jazz de la Gare.

Mais parce qu'il n'y a pas que le rail dans la vie, on vous a déniché plusieurs squats artistiques aussi délirants qu’éphémères, à visiter au bon moment. Les José Bové en herbe devraient aussi trouver leur bonheur avec plusieurs « petits » coins de verdure planqués aux portes de la capitale. Il est temps de faire vos lacets et de débuter votre tour de Paris en 24 friches.

En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les semaines le meilleur de Paris.

Clubbing, House, disco and techno

La Station - Gare des Mines

18e arrondissement
5 sur 5 étoiles

La Station, LE lieu alternatif à Paris. Le Collectif MU, la bande derrière le projet, a su habilement jouer avec les caractéristiques architecturales de cette ancienne gare à charbon du Nord de Paris. Désormais, c’est trois salles trois ambiances entre la grande scène extérieure et les deux scènes intérieures tendance Berlin underground. Côté programmation, c’est grand écart façon Nadia Comaneci entre ce qui se fait de mieux, du punk hardcore jusqu’à la plus pure techno.

© DR / Cité Fertile
Que faire

Cité fertile

Paris et sa banlieue
5 sur 5 étoiles

Jouxtant les rails, de l’autre côté du pont, la Cité Fertile se pose devant nous, immense. Rendez-vous compte : un hectare ! 10 000 m2 ! A l'initiative du projet, on retrouve l'agence Sinny & Ooko, déjà aux manettes de la Machine du Moulin Rouge ou encore du Pavillon des Canaux. 

Advertising
Que faire, Centres culturels

Les Cinq Toits

16e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Décidément, depuis quelques années, l'association Aurore a le chic pour débouler dans des lieux improbables. Il y a d'abord eu les Grands Voisins, cet incroyable projet installé depuis 2015 dans l'ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, à deux pas de Denfert. Avec les Cinq Toits, l'asso met le cap sur l'ouest de la capitale (Exelmans dans le 16e) en investissant l'ancienne caserne de gendarmerie Chalvidan et ses 4 500m2 ! Avec encore une fois ce fonctionnement et cette organisation déjà éprouvés aux Grands Voisins, entre structure d'accueil, ateliers de création et lieu de festivités.

Que faire, Centres culturels

Ground Control

Bercy
5 sur 5 étoiles

Après s'être installée à la Cité de la Mode en 2014, squatté une ancienne friche de 2 000 m2 dans le 18e où la SNCF retapait jadis ses locomotives (Grand Train), l'équipe du Ground Control a pris ses quartiers dans une ex-halle de la SNCF. Avec, au programme, une kyrielle de restos, bars et cette immense terrasse, à l'écart du bruit et de la circulation. Aux beaux jours, c'est un véritable salon jardin où lézarder, boire une bière ou même travailler sur un transat, à l'ombre des arbres. L'hiver, on profite des chauffages et braseros pour passer des moments hors du temps. Et l’on se régale en toute saison grâce aux food trucks stationnés dans la cour.

Advertising
Wonder / Zénith
© Ophélie Prada
Art, Résidences d'artistes

Le Wonder / Zénith

Paris et sa banlieue
5 sur 5 étoiles

Dans la galaxie des friches et assimilés, voici celle au cadre le plus irréel, quasi science-fictionnel. Imaginez un peu : d'un côté, les iconiques tours Nuages imaginées par Emile Aillaud à la fin des années 1970. De l'autre, les gratte-ciel de la Société Générale qui se dressent. Et au milieu de tout ça, dans ce no man's land urbanistique, la troisième mouture du collectif Wonder : le Zénith. Inoccupé depuis au moins cinq ans, ce bâtiment circulaire offre avec ses 2 700 mètres carrés répartis sur trois niveaux un sacré terrain de jeu pour la soixantaine de résidents, et presque autant de spécialités artistiques.

Art, Art contemporain

59 Rivoli

Châtelet
5 sur 5 étoiles

On ne le présente plus. Sa notoriété est acquise depuis qu’il a élu domicile au 59 rue de Rivoli. Qui aurait pu penser qu’en assiégeant en 1999 un immeuble abandonné, le squat artistique 59 Rivoli serait toujours là aujourd’hui ? Si vous passez devant, vous ne pouvez pas le louper. Avec ses murs décorés, colorés, ornés de draps, de cerceaux ou d’autres objets artistiques, il en jette et on ne résiste pas à l’envie de pénétrer dans cette enceinte singulière. Grand bien nous en prend. Six étages dédiés à l’art nous attendent.

Advertising
Murs à pêches
© Robert Nalet
Musique, Salle de concert

Les Murs à Pêches

Paris et sa banlieue
5 sur 5 étoiles

Les murs à pêches de Montreuil, 35 hectares de superficie – contre 600 hectares au max au XIXe siècle – et presque quatre siècles d'existence. Mais attention, les murs à pêches font partie de ces lieux qui se méritent et qui ne se dévoilent que très rarement. Seulement ouverts les dimanches après-midi, il faudra crapahuter tout en haut de Montreuil et s'enfoncer dans l'impasse Gobetue pour dénicher le spot. Mais une fois au bon endroit et au bon moment, quelle claque !

© DR / Vive les Groues
Que faire, Balades et excursions

Vive les Groues

Paris et sa banlieue
5 sur 5 étoiles

Avec les Groues, on se retrouve devant un vrai jardin d'été de 9 000 m2 mixant concerts, open barbecue (chacun ramène sa viande), pétanque, expositions, badminton ou banya party – véritable bain de vapeur à la russe. Le tout à deux pas de la Défense, avec ses tours grises et ses costards-cravates, où le moindre bout d’herbe se fait aussi rare qu’un cheveu sur le crâne de Zidane.

Advertising
Bars, Cafés-concerts

La Gare

19e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Décidément, on n'aura jamais été aussi heureux d'être en affaire avec la SNCF. Cette fois-ci, c'est à Corentin Cariou que le spot est à trouver. Mais contrairement à ses cousines stationnaires tournées vers la chillance et la musique alternative, la Gare – nom trouvé après plusieurs années de recherches philologiques –, est un club de jazz. Récemment ouverte sous le patronage d'anciens de la Fontaine, lieu phare du style, la Gare propose tous les jours, dans ce qui fut le hall de la gare, des concerts à prix libre. 

© DR / Le 6B
Clubbing

6B

Paris et sa banlieue
5 sur 5 étoiles

Ouvert depuis février 2010, le 6B propose derrière son architecture d’ancien lycée de ZEP 7 000 m2 dédiés à l’art et à la fête sous toutes ses formes, dont la moitié d’espaces artistiques et de bureaux où résident de nombreux artistes, architectes, et de travailleurs sociaux…

Advertising
© DR / Poinçon
Que faire

Poinçon

Alésia

Après avoir conquis le Nord de la capitale, la friche ferroviaire se décline désormais dans le 14e. Cette fois-ci, c'est l'ancienne gare de la petite ceinture de Montrouge – fermée aux voyageurs depuis 1934 – qui s'enfriche avec l'ouverture de Poinçon. Dernier rejeton de Cultplace, vieux loup de mer de la culture à Paris déjà aux manettes de la Bellevilloise, la Rotonde ou encore du Dock B, ce Poinçon a des faux airs de modèle réduit de sa grande sœur de la rue Boyer entre bar, resto et lieu culturel.

© DR / Les Grands Voisins
Que faire, Centres culturels

Les Grands Voisins

Montparnasse
5 sur 5 étoiles

C'est l'une des sagas les plus enthousiasmantes de ces dernières années. Depuis 2015, les Grands Voisins ont réussi à transformer comme jamais l'ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul entre centre d'accueil et lieu de vie aux mille visages. Et si elle n'occupe désormais qu'un quart de sa surface initiale (9 000 m2 contre 4 hectares à l'origine) et n'accueille "plus" que 86 emplacements au lieu de 200, la friche n’a en revanche rien perdu de son originalité. 

Advertising
Que faire, Centres culturels

Le Hasard Ludique

18e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Friche culturelle hybride coincée entre la porte de Saint-Ouen et le métro Guy Môquet, le Hasard Ludique anime un quartier excentré et plutôt calme de Paris. Un bistrot, un bar, une salle de concert de 300 places, un atelier de pratique artistique collective et ces 300 m2 glanés sur les anciens quais de l'ancienne Petite Ceinture, comme leurs voisins de la REcyclerie… L'endroit parfait pour passer le printemps et l'été !

© Rémy Golinelli
Clubbing

La Ferme du Bonheur

Paris et sa banlieue
4 sur 5 étoiles

Bien connue des étudiants de l'université avoisinante, la Ferme du Bonheur est un agréable espace de liberté alliant toutes les formes culturelles, de l'action sociale au bal électronique, en passant par le théâtre et l'exploitation agricole. Ici, on ne fait pas la fête comme ailleurs. Très régulièrement, la Ferme du Bonheur propose de nocer en journée dans cet environnement pastoral qui vous fera oublier que vous sortez de cours ou de votre travail à la Défense.

Advertising
© DR / La Recyclerie
Bars

La Recyclerie

18e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Un restaurant, un bar, un café, une ferme, des potagers, des ateliers DIY organisés tous les jours, des valeurs simples, une atmosphère détendue et conviviale… Bref, la REcyclerie est le genre de lieu qu’on aimerait voir pousser partout à Paris. Le tout dans une ancienne gare de la Petite Ceinture, réhabilitée après de longues années d’errance et d’abandon. 

Art, Résidences d'artistes

DOC

19e arrondissement
4 sur 5 étoiles

DOC!, l’association basée dans les 3 000 m² de cet ancien établissement scolaire qui a coupé sa cloche en 2001, s’attaque à toutes les matières avec des expositions, un ciné-club, un club de lecture anarchiste, un open-mic, un théâtre, des concerts et ateliers réunissant une centaine d’artistes. Depuis 2015, l'association constituée au départ d'artistes anciennement basés au 6B, en quête d'un lieu où le partage entre résidents serait prioritaire, a pris ses quartiers au 25 rue du Docteur-Potain et entamé un immense chantier constamment in progress, où les œuvres prennent vie.

En Savoir plus

Que faire, Balades et excursions

Nos meilleurs spots de baignade en Île-de-France

Vous étouffez ? Les piscines en plein air et autres pataugeoires ne vous suffisent plus ? Vous avez fait la tournée des meilleurs sorbets et glaces, en vain ? Et vous en avez marre de chiller dans les habituels jardins et parcs parigots ? Voici où piquer une tête en pleine nature... Tout en restant en Île-de-France !

Advertising
Advertising