Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Unsplash
© Isaiah Bekkers

Ce que je peux faire (ou pas) à Paris à partir du 28 novembre

La réponse à toutes vos questions.

Par
Houssine Bouchama
Publicité

Vous le sentez, l’air du déconfinement qui commence (de plus en plus) à souffler et à ébouriffer les tignasses hirsutes ? Si l’épidémie n’est pas encore terminée et qu’il va falloir se montrer patient avant de retrouver une vie « normale », l’étau des mesures les plus contraignantes se desserre à partir du 28 novembre, puis un peu plus (si tout se passe bien) le 15 décembre et le 20 janvier. Tour d’horizon des questions que vous vous posez. Avec, encore et toujours, un message clair : prenez soin de vous !

Qu'en est-il de la limitation des 1 kilomètres ?

C'est terminé ! A partir du 28 novembre, la limitation des 1 kilomètre est levée et vous allez pouvoir bouger sur 20 kilomètres, pendant trois heures chaque jour, accompagnée de votre amie attestation. Idéal pour élargir ses promenades et ses activités en plein air. Car il faut dire qu’on a pris du poids avec toutes ces recettes de chefs.

Pour quels motifs puis-je sortir de chez moi ?

Comme évoqué plus haut, et bien que vous allez pouvoir vadrouiller sur 20 kilomètres grâce à l’assouplissement du dispositif, on ne peut pas pour autant parler de déconfinement. Outre les promenades libres sur un créneau de trois heures, il sera possible de sortir pour : aller bosser (pour ceux qui ne peuvent pas faire de télétravail), aller à un rendez-vous médical, judiciaire ou dans un service public, porter assistance à un proche, faire ses courses, et amener les gamins à l'école. A noter que pour vous rendre à votre travail, vous aurez toujours besoin d'une attestation de votre employeur.

Puis-je aller me faire couper les cheveux ?

Oui ! Les services dits « non-essentiels », qui avaient du baisser rideaux, sont de retour dès le 28 novembre. A vous l’esthéticienne et le salon de coiffure, notamment, à condition que votre artiste capillaire préféré suit scrupuleusement les règles sanitaires : nombre très limité de clients dans le salon, port du masque, désinfection des locaux et du matériel. Cela va sûrement réduire le nombre de coupes possibles par jour, et choper un rendez-vous risque d’être un peu plus long. Mais mieux vaut patienter que se faire une coupe tout seul, croyez-en notre expérience.

Vais-je pouvoir faire mes emplettes de Noel ?

OUIII ! Les commerces dits « non-essentiels » font leur grand come-back ! C’est donc le retour de nos chers librairies, fleuristes, friperies, disquaires (etc.), qui avaient dû jusque-là fermer ou se limiter à du click and collect. Pour autant, ils devront fermer à 21h grand max, tout en respectant un protocole sanitaire strict.

Vais-je pouvoir prier « Allah, Krishna, Bouddha ou Jéhovah » (comme dirait Doc Gyneco) dans les lieux cultes ?

Alléluia, dirons les pratiquants ! Les cérémonies religieuses peuvent reprendre, avec à chaque fois un accueil de 30 personnes maximum.

Puis-je retourner au cinéma ?

Pas encore ! Mais on connaît la date de réouverture, ce sera le 15 décembre. Reste à connaître les mesures mises en place par les exploitants.

Puis-je retourner au musée ?

Non plus ! Là encore, il va falloir sagement patienter au 15 décembre pour espérer de nouveau bourlinguer dans les meilleurs musées de Paris. Le tout avec un port du masque obligatoire et un aménagement au vu des conditions sanitaires en vigueur. La suite ? C'est un processus de réouverture qu'on imagine progressif, le temps que tout se mette en place, notamment du côté des grosses institutions. En attendant, on vous invite à zieuter notre dossier des meilleures expos parisiennes en visites virtuelles.

Puis-je retourner dans les théâtres et les salles de spectacles ?

Encore un peu de patience ! Il faudra là aussi attendre le fameux 15 décembre pour poser vos fesses sur un siège capitonné. Si on attend les détails concernant le dispositif sanitaire, on sait déjà que le masque sera obligatoire, et que les règles de distanciation physique devront être respectées par une organisation spécifique des places assises et une gestion des flux conforme au protocole sanitaire. Est-ce que toutes les salles accepteront de rouvrir dans ces conditions, au risque de perdre de l’argent ? Rien n’est moins sûr.

Quand le confinement prend fin ?

Le 15 décembre « inchCastex » ! A cette date-là, et si la propagation au Coronavirus reste limitée, le confinement prendra fin. Vous allez pouvoir bouger sur tout le territoire (outre-mer compris) sans aucune attestation. On vous conseille de jeter un coup d'œil à notre dossier des escapades à absolument faire en France ! Pour autant, un couvre-feu sera mis en place de 21h à 7h du matin, sauf les 24 et 31 décembre.

Vais-je pouvoir fêter Noël et le nouvel an ?

Oui, on vient de le dire, p’tits malins ! Mais il est bon de le répéter : vous allez pouvoir fêter Noël et le nouvel an entre amis / en famille. Attention tout de même, il est important de respecter les gestes barrières (oui, on sait, c’est dur résister à l'envie de câliner notre chère mamie Sarah !)

Les bars, cafés et restaurants vont-ils rouvrir ?

Oui, mais avec un bémol… Il va falloir attendre le 20 janvier avant de pouvoir de nouveau squatter nos restos et nos comptoirs préférés ! Un nouveau coup de revers pour les restaurateurs, qui peuvent continuer à livrer à domicilie ou à faire du click and collect (par ici nos meilleures adresses). Quant aux bars, votre magazine préféré vous prépare un dossier des meilleurs cocktails, vins et bières à emporter ou en livraison. Patience !

Puis-je retourner à la salle de sport ?

Pas encore ! Comme pour les restaurants, il va falloir attendre le 20 janvier minimum, et prendre sur soi pour éviter les kilos en trop. Il faudra s'attendre à de rigoureuses conditions d'accueil, avec sans doute des réservations obligatoires, des capacités réduites ainsi que des vestiaires condamnés. A noter que le retour de la pratique des sports de combat et collectifs n'est pas encore à l'ordre du jour.

Puis-je retourner danser en club ?

Non. Alors que les annonces en direction du milieu de la nuit se sont longtemps fait désirer, Emmanuel Macron a annoncé que les clubs resteront fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Raison invoquée ? Il faut à tout prix limiter les formes de vie sociale les plus propices à la transmission du virus. Chez Time Out, on a pourtant demandé aux premiers concernés leurs pistes pour une réouverture… A bon entendeur !

Comment ça se passe pour les écoles ?

Si les activités scolaires en plein air sont à nouveau autorisées dès le 28 novembre, il faudra attendre le 15 décembre pour la reprise des activités extrascolaires en intérieur. Quant aux lycées, la reprise des cours en présentiel à 100% ne se feront que le 20 janvier. Et quinze jours plus tard pour l’université.

J’ai mal aux dents, je peux aller chez le dentiste ?

Les dentistes, particulièrement exposés à la contamination, sont tendus comme leurs patients quand retentit la fraise. En effet, la réouverture des cabinets reste conditionnée à l’approvisionnement suffisant en masques FFP2, surblouse et autres kits de désinfection. Si tout se règle, l’accueil sera tout de même très limité, pour respecter la distanciation sociale. Si vous ressemblez à un hamster sous cortisone, il y a urgence, allez sur https://www.urgence-dentaire.info/ et laissez-vous guider.

À la une

    Publicité