Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs restaurants de Paris en livraison et click & collect
© Pierre Lucet-Penato
© Pierre Lucet-Penato

Les meilleurs restaurants de Paris en livraison et click & collect

En take away, click & collect ou livraison, tous ces cool restos livrent et/ou proposent une offre à emporter… À se damner !

Par Tina Meyer et Houssine Bouchama
Advertising

Confinement, round 2 ! En attendant de mettre KO cette saleté de virus, Time Out Paris, à l’instar des autres rédactions Time Out dans le monde, soutient les commerces locaux et balance une giga-méga-campagne intitulée « Love Local ». L’idée ? Donner de la force et du courage à nos amis restaurateurs indépendants, et vous encourager à commander chez eux. Bref, un cri d’amour et un gros big up à tous ces établissements parisiens exceptionnels qui nous ont régalés et continuent de le faire malgré les nouvelles mesures gouvernementales (pour rappel : livraison jusqu’à 22h maxi, et take away dans un rayon de 1 km). 

Time Out vous a donc mitonné une liste exhaustive des meilleurs restaurants de la capitale, tous testés et approuvés par nos journalistes. Qu'il s'agisse d'établissements chouchous, chroniqués avant le (re)confinement, ou de testings plus récents, effectués en click & collect ou livraison... En pyjama, à la maison ! 

Les voici réunis par ordre alphabétique dans cet épique dossier spécial confifi, toutes catégories (et budgets) confondus. Un dossier amené à être régulièrement actualisé et complété pendant toute la durée du confinement. « Spread the love, Love Local ! »

Psst : Retrouvez toutes nos bonnes adresses sur Mapstr !

Les meilleurs restaurants de Paris en livraison et click & collect

Au Nouveau Nez
Au Nouveau Nez
Au Nouveau Nez

Au Nouveau Nez

Restaurants Français 11e arrondissement

Quelle vibe ? Une sympathique squadra emmenée par une cheffe toscane et un sommelier napolitain. Alessandra Olivi emprunte à la Botte comme à l'Hexagone, et ne travaille qu'avec de la came de très haute qualité (bio ou assimilé, petits producteurs...) De la vallée de l'Etna au Septentrion, jusqu'aux Langhe du Piemonte, les vins (également à emporter) vous font voyager dans toute la Botte, mais pas que (très belle sélection de vins français). Le tout à prix sages !

Mode d’emploi ? En take away (10h30-21h), plats à récupérer chauffés sur place ou à réchauffer chez vous.

© Bijou

Bijou

5 sur 5 étoiles
Restaurants Pizza Pigalle

Quelle vibe ? Si vous résidez dans le nord de Paris, sachez, petits veinards, que vous pouvez vous faire livrer une pizza de compète, conçue par le vice-champion du monde des pizzaïolos 2012 : j’ai nommé il maestro Gennaro Nasti ! Bijou, sa pizzeria de Montmartre, a également été élue meilleure pizzeria au monde hors Italie par le guide Gambero Rosso. Au menu ? Des classiques d’une perfection absolue, à commencer par la pâte. Mais aussi l'extrême qualité des ingrédients : tomates San Marzano, burrata pugliese… Et tutti quanti !

Mode d’emploi ? A commander sur Deliveroo ou Uber Eats. Si vous confinez dans le 18e du côté des Abbesses, vous pouvez aussi passer au resto qui propose du click & collect (lundi à dimanche, 12h-21h30)

Advertising

Bob's Bake Shop

Restaurants Etats-Unis La Chapelle

Quelle vibe ? Même en confinement, qu’on se rassure ! Le serial restaurateur Marc Grossman délivre bagels bio et végans, jus frais et pâtisseries anglo-saxonnes ! De quoi se téléporter à Brooklyn pour quelques euros… Et pimper le brunch dominical !

Mode d’emploi? Les deux boutiques sont ouvertes aux horaires habituels pour la vente en take away et en click & collect via leur site. Livraison possible via Deliveroo.

Bouillon Pigalle
Bouillon Pigalle
BENOIT LINERO

Bouillon Pigalle (et Bouillon République)

Restaurants Bistrot 9e arrondissement

Quelle vibe ? Youpi ! Les deux Bouillon proposent une offre en click & collect ou livraison… A prix défiant toute concurrence ! A emporter via Bouillon Service : formules bistrot (plat/dessert ou entrée/plat) à 8,80 € et menu complet à 10 balles… Royal ! Possibilité bien sûr de piocher à la carte tout un tas de plats pour faims de mois : choux à la crème 2,50 €, œufs mayo sacrés « champions du monde » à 2 €… A se faire livrer chez soi via Epicery : leurs bons p’tits plats, à la carte ou version famille (60-66 € le panier pour quatre personnes). Dans les deux cas, possibilité de se ravitailler également en vins, cafés et surtout pain, avec cette tuerie de miche Poujauran, habituellement réservée à la restauration (4,50 € les 500 g);

Mode d’emploi? En click & collect ici. Livraison possible via Epicery.

Advertising
Bonne Aventure
Bonne Aventure
Photograph: Bonne Aventure

Bonne Aventure

Bars Bars à vins Paris et sa banlieue

Quelle vibe ? Chineurs, marchands et leveurs de coude ont vite adopté l’adresse. A 300 mètres du périph, ce spot secoue les Puces ! Et fédère au déjeuner autour de sa bistrote food puis à l'apéro, à grand renfort de canons de sang pur, tendance biodynamie/vins naturels (plus de 150 références !). Aux fourneaux, Alcidia Vulbeau (ex-Frenchie), supercheffe repérée par Time Out.

Mode d’emploi ? Tapas et belles assiettes, mais aussi bons vins et binouzes artisanales à emporter, du jeudi au samedi, 17h à 21h. Précommande possible : 01 49 48 09 69.

Boutique yam'Tcha

Restaurants Chinois Les Halles

Quelle vibe ? Le gastronomique de la toque étoilée Adeline Grattard (Yam’Tcha) est fermé, mais la boutique voisine propose comme à son habitude ses succulents bao. Des ovnis franco-chinois, peaufinés comme des œuvres d’art, version salée ou sucrée (4 € pièce, 18 € les cinq). Parmi les nouveautés ? Un automnal butternut aux cinq parfums et ce terre/mer à la crevette, bambou et gingembre. A déguster en pairing avec les thés fins chinés par Chiwah Chan (5 € la boisson). A glisser aussi dans le cabas du confiné : sublimes théières et accessoires de thé de compétition pour plier le game du Kung-Fu Cha !

Mode d’emploi ? Vente à emporter du mercredi au samedi, 12h-18h. Précommande à remplir ici.

Advertising
Julien AUTIER

Breizh Café (Odéon)

Restaurants Crêperie Odéon

Quelle vibe ? Loin d’être une bernique, Bertrand Larcher, serial crêpier, a quitté son rocher (Saint-Malo) pour ouvrir des crêperies dépoussiérées au Japon et à Paris. Cinq aujourd’hui, rien que dans la capitale ! Ses crêpes salées ou sucrées sortent du lot, notamment grâce à la qualité extrême du sourcing : légumes Terroir d'Avenir, épices Roellinger, beurre baratté par Maître Bordier, algues wakamé cultivées à Saint-Malo…  La cave n’est pas en reste : outre une palanquée de cidres artisanaux, elle aligne les plus beaux vins naturels/biodynamiques (Henri Milan, Christophe Pacalet, Marcel Deiss…) Hisse & ho : toutes les crêperies parisiennes (y compris Abbesses, qu’on n’a même pas eu le temps de chroniquer) restent ouvertes pour la vente à emporter (à noter que vous pouvez aussi y acheter caramels, confitures et tuiles de sarrasin). Livraison possible à domicile !

Mode d’emploi ? A emporter dans les cinq restaurants, commander via leur site ou sur Deliveroo.

© Pierre Lucet-Penato
© Pierre Lucet-Penato
© Pierre Lucet-Penato

Brigade du Tigre

Quelle vibe ? Et de deux ! Après avoir régalé la smala foodie dans son génial restaurant Eels, Adrien Ferrand, moins de 30 piges au compteur, voit double et ouvre son nouveau restaurant à quelques enjambées de là. Pour l’occasion, il s’associe à son ancien second, Galien Emery, et signe une carte qui joue à saute-mouton avec les frontières d’Asie (Chine, Malaisie, Indonésie, Thaïlande…). Confinement oblige, on n’a pu tester l’offre qu’en click & collect… Mais même à la baraque, comment dire ? C’était d’la bombe, bébé ! A l’image de ces régressifs et malins sushis de cochon laqué servis par quatre (10 €). Ces fondantes aubergines et tofu grillés, à trempouiller dans sa sauce gochujang (9 €)… Ce crab cake so LA à dipper dans sa sauce vierge au saté (13 €). Ou encore ces raviolis grillés aux champignons et leur bouillon tom kha (9 €). En finish ? Un coquin cake coco, caramel et cacahuètes (5 €). Concluant en beauté ce qui est sûrement l’une des meilleures ouvertures de cette fin d’année.

Mode d'emploi ? Click & collect dispo tous les jours, midi et soir. La commande se fait sur le site Internet du restaurant. Pour les livraisons ? Rendez-vous sur l'application UberEats.

Advertising
© The Social Food

Café Lai'Tcha

Restaurants Chinois 1er arrondissement

Quelle vibe ? Un trois en un qui décoiffe, à la fois salon de thé hongkongais, bar à wonton et bistronomique chinois… Bonne nouvelle : aux Halles, l’ovni d’Adeline Grattard régale même en confinement ! A piocher à la carte et dévorer à la casbah ? Un duo de nems (5 €), tout sauf classiques : aux légumes « Singapour » d’un côté, et poulet/courgette/shiitakés de l’autre ! Mais aussi : des raviolis et dim sum à gogo (8 € les cinq pièces), ou en entrée un lo mai fan (riz gluant/pétoncle/cacahuètes, 12 €) trop rare à Paris. Côté glou ? Des thés triés sur le volet (5 € chaque), à l’instar de ce Pu Er Millésime Shou Cha.

Mode d’emploi ? Take away du mercredi au samedi, en continu (12h-20h). Menu et commande en ligne.

Candelaria

5 sur 5 étoiles
Bars Bars à cocktails Le Marais

Quelle vibe ? Avant d’être l’un des speakeasy les plus courus de Paris, la Candé (pour les intimes) est aussi une cool taqueria. Bonne nouvelle : ses quesadillas bien garnies, tacos de folie et tortillas fraîches déboulent à votre porte ou à emporter ! Pareil pour les cocktails, vendus en bouteille. De quoi crier Viva México !

Mode d’emploi ? Vente à emporter du lundi au vendredi (carte ici), 12h-14h30 et 17h-21h et les samedis et dimanches 12h-21h en continu. Livraison via Deliveroo et Uber Eats.

Advertising

Cheval d'Or

Restaurants Chinois 19e arrondissement

Quelle vibe ? Saluons le courage des équipes du Cheval d’Or, pour continuer à faire tourner la machine. Disparu tragiquement le 30 septembre dernier, le chef nippon Taku Sekine laisse en héritage une cuisine métissée, créative et voyageuse, sur fond de bons sakés et vins naturels. A l’instar de son mythique porc Dongpo, dont il nous avait filé la recette ici. Bonne nouvelle : la carte, explorant l’Asie au sens large et en version gourmet, s’emporte !

Mode d’emploi ? Take away tous les jours, sauf lundi et mardi, 12h-15h et 18h-20h30. Pour l’instant, les commandes et retraits se font à la porte du restaurant.

Chez Michel

4 sur 5 étoiles
Restaurants Français Gare du Nord

Quelle vibe ? Repris par Masahiro Kawai, chef nippon et keupon tatoué de partout, ce bistrot franchouillard fait de la résistance ! En bon disciple d'Yves Camdeborde, l’ultra-talentueux Masa se concentre sur l'assiette, laquelle se passe des modes et réconforte l'âme : une cuisine de mère nourricière, ou plutôt de mère-grand, française, espagnole, bretonne... C'est gourmand, généreux, mais aussi d'une technicité irréprochable (notamment les pâtisseries : paris-brest ou mont-blanc d’anthologie en ce moment, à 5 € chaque !)… A signaler aussi, un bête de poulet frit japonais (karaage) à 8 €, et, saison oblige, ZE lièvre à la royale, flanqué de ses purées de carotte et betterave, gnocchis (maison) à la crème de céleri-rave et parmesan (30 €/personne).

Mode d’emploi ? Nouveauté de ce confinement deuxième du nom : les plats se commandent via ZenChef et sont à récupérer au resto, entre 11h30 et 19h.

Advertising
Chiche
Chiche
Chiche

Chiche

4 sur 5 étoiles
Restaurants Hoummous 10e arrondissement

Quelle vibe ? Comme le nom l’indique, la star ici, c’est le houmous, cette fameuse recette levantine à base de pois chiches, dont tous les pays du Levant se disputent la paternité. Dans cette cantine israélienne de la rue du Château-d’Eau (10e), la purée de tahini (aka sésame) qui sert de liant à l’addictive préparation est directement importée d’Israël. La légumineuse, elle, vient du Sud-Ouest et est labellisée bio. A la carte ? Le houmous bassar, au bœuf haché au paprika et pickles d’oignons (12 €, servi avec pita) ; un pastrami club des plus alléchants (14,50 €) ou encore une shakshuka qui tient bien au corps, flanquée de son œuf dur et pita, comme à Tel-Aviv (11,50 €).

Mode d’emploi ? Commande en ligne. Plats à récupérer sur place (du lundi au samedi 12h-14h30) ou en livraison sur Paris (+ 3,50 €).

Clamato

Restaurants Poisson et fruits de mer Charonne

Quelle vibe? Cap’tain Grébaut, ancien de Passard, Robuchon (et du collectif Kourtrajmé !) maintient le cap contre vents et marées. L’annexe marine du gastronomique Septime, branchée pêche artisanale et durable, passe en mode traiteur, avec vitrine réfrigérée sur le bitume ! Dans ses filets ? La dose d’oméga 3, avec notamment le grand retour du Clamato-o-fish version 2.0 (cultissime burger au poisson dispo à emporter, ou en commande sur place de 10h à 19h). Mais aussi de maousses plateaux de fruits de mer en click & collect, à commander jusqu’à midi le jour J (pour retrait de 17h à 19h). A noter : Septime La Cave est à une minute à patte. Histoire de ramener à fond de cale des vins naturels castés dans le monde entier !

Mode d’emploi ? Take away et click & collect.

Advertising

Cuisine

5 sur 5 étoiles
Restaurants Fusion Pigalle

Quelle vibe ? Sis à Anvers, en face de Mamiche, ce discret mais excellent resto abrite un duo au sommet : Takao Inazawa, chef nippon inspiré (ex-Verre volé), assisté en salle et à la cave de Benoît Simon, ancien du Septime et Chateaubriand. A grailler ? Des petites assiettes dans la veine habituelle, la plupart à tapasser avec les doigts... Idéal pour pimper votre plateau télé de confiné(e) ! Exemple ? Friture de caille et poulet frit (fermier) façon karaage (10 €) ; boulette de poulpe à la béchamel jap’ (8 €)… Mais aussi des plats plus consistants, à mi-chemin entre le bistrot français et l’izakaya (11-16 €). A l’instar de ce couscous d’agneau de Normandie complètement Asie-muté avec sa sauce yuzu kosho (15 €). Big up aussi pour le katsu sando (12 €), sorte de club sandwich nippon au porc pané et frit, coincé dans deux tranches de pain de mie. Pour la soif ? Une bonne vingtaine de bouteilles de pif naturel/biodynamie, toutes impeccablement castées, et à prix caviste (de 13 à 35 €).

Mode d’emploi ? Carte en ligne ici. Commande sur place ou par téléphone, au 01 44 63 75 64 à partir de 14h, du mardi au samedi soir (réservation minimum une heure à l’avance). Retrait à heure fixe : 18h30, 19h30 ou 20h30.

Daroco
Daroco
Daroco

Daroco Pastificio

4 sur 5 étoiles
Restaurants Italien 16e arrondissement

Quelle vibe ? Si Daroco Bourse et Daroco 16 sont fermés et ne font plus de click & collect, Pastificio sert « show devant » le meilleur de la Botte ! Le trio de trentenaires malins Alexandre Giesbert, Julien Ross et Romain Glize profite de ce confinement round 2 pour inaugurer cette épicerie fine italienne en ligne. A vous pâtes fraîches de toutes sortes, sauces mijotées pendant de longues heures, ou encore ce kit pizza fûté pour pizzaïolo en herbe. Egalement au programme : caponata sudiste, burrata crémeuse, pecorino à la truffe, mortelle mortadelle et guanciale (joue de porc) pour réussir vos carbonaras comme un chef… Mais aussi des vins en VO (lambrusco, Etna Bianco…) Forza Pastificio !

Mode d’emploi ? Commande en ligne avant midi via www.darocopastificio.com. Livraison du lundi au samedi (Paris, Boulogne et Issy-les-Moulineaux) : 16h-18h ou 18h-20h.

Advertising

Double Dragon

4 sur 5 étoiles
Restaurants Chinois Saint-Ambroise

Quelle vibe ? Le deuxième resto des sistas Levha (voir la bio de Tatiana ici) remixe à sa sauce bistronomique des spécialités asiatiques, en mode dirty finger food, sur fond de vin naturel. Une relecture (ré)créative, souvent twistée par une touche européenne, signée du chef Antoine Villard (ex-Septime; Fulgurances…) Confinement oblige, le spot mute en traiteur Double Dragon ! A manger à la casbah ? Les plats signatures du resto, au poids, mitonnés sur place avec des produits bio ou issus d'agriculture/pêche/élevage raisonné(e). A vous le chirachic aux crevettes des marais, saumon Label Rouge et Saint-Jacques crues… Ou ces brioches vapeur au porc d'Auvergne confit caramélisé (une moelleuse paire de boobs surmontée d’un téton rouge).

Mode d’emploi ? Traiteur tous les jours, de 11h30 à 19h (jusqu’à 15h le dimanche). Click & collect de 9h à 15h pour le jour même (sauf le dimanche). Livraison dans tout Paris entre 18h et 20h.

Dumbo

Restaurants Fast-foods, snacks et sandwicheries Saint-Georges

Quelle vibe ?  Un chef qui repasse sec, à la pelle, ses juteux steaks de montbéliarde, technique ricaine pour bien les écraser et faire ressortir tout leur goût. C'est ça, les fameux smash burgers ! Les premiers du genre à Paname (après Echo). Les heureux habitants de SoPi peuvent aller direct sur place récupérer leur pitance. Pour tous ceux qui sortent du rayon du kilomètre autorisé, l’option livraison est là !

Mode d’emploi ? Take away ou livraison via Deliveroo. Nouveaux horaires pour ce tome II du feuilleton confifi ! Du lundi au samedi, 12h-14h30 et 19h-21h30. Attention : pour le take away, vous devez commander directement au restaurant. Paiement sur place uniquement par CB. Les commandes ne se font plus sur le site Internet.

Advertising

Eels

Restaurants Bistrot 10e arrondissement

Quelle vibe ? Le restaurant d’Adrien Ferrand qui, avec son second Galien Emery, vient tout juste de lancer Brigade du Tigre (avec une offre dispo itou en confinement). Avertissement : le menu (léchez l’écran ici) peut vous provoquer une fracture de la rétine. Rhaaa, ce plat à base d’anguille au beurre noisette et à la réglisse (14 €)… A signaler, des desserts spécial gros gourmands, boulottables en tout temps, à l’instar de ces cookies choco/sésame (6,50 €) ou de ce gâteau au chocolat, cacahuètes et caramel beurre salé (6,50 €)… Egalement dispo pour deux, trois ou quatre gloutons !

Mode d’emploi ? Vente à emporter et en click & collect via Tiptoque (du mardi au samedi midi, 12h-14h30 et 18h30-20h). Livraison possible (+ 9,90 €) ou via UberEats. What Eels ?

Frenchie
Frenchie
© DR

Frenchie

Quelle vibe ? Si les foufous de Greg Marchand ont largement de quoi s’éclater entre Paris et Covent Garden, ils peuvent aussi déguster le Graal depuis chez eux. Le chef balance désormais dans tout Paris une popote gastronomique décomplexée, qui change chaque semaine. Au programme ? Un menu gastronomique en trois ou quatre temps ( 42 € et 48 €). Mais aussi des plats à partager (terrine de campagne, scone au bacon…) et autres joyeusetés (demi-miche de chez Thierry Breton + beurre Bordier à 6 €). Et toujours à dispo : élixirs rouges, blancs, champagnes et autres bulles de vie !

Mode d’emploi ? Menu hebdo à commander en ligne sur Tiptoque, et à retirer au resto rue du Nil (2e) à 18h ou 19h ; ou faire livrer chez vous (+12 € sur Paris intra-muros). Une notice du chef est glissée dans chaque commande pour vous accompagner sur la cuisson et le dressage.

Advertising

Frenchie To Go (FTG)

4 sur 5 étoiles
Restaurants Etats-Unis Sentier

Quelle vibe ? Le fast-good de Grégory Marchand se la joue street food US/british. A vous sandwichs et porn bacon scones au sirop d’érable… Mais aussi de vrais plats ravigotants de saison, à l’instar de ces gnocchis veggies aux champis sauvages, ail noir et noisette du Piémont, ou de ce sublime parmentier de confit de canard aux coings. Sans oublier le week-end une offre breakfast dispo à emporter ET en livraison !

Mode d’emploi : Ouvert en vente à emporter et livraison (Deliveroo et UberEats) du mardi au vendredi 11h-19h. Le week-end, 9h-19h.

Goguette

4 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Folie-Méricourt

Quelle vibe ? Collé au Cirque d'hiver, à 100 mètres de deux autres opus qu’on apprécie tout particulièrement chez Time Out (Biondi et Le Clown Bar), ce génial bistrot est nature peinture, comme ses vins ! Accueil avenant, tarifs réglos… En ces temps de confinement, guettez leur Instagram !  Si, par chance, vous zonez dans le quartier à la recherche d’un plat alléchant (et d’une jolie quille désoiffante), il se pourrait bien que leur offre à emporter fasse votre bonheur. Big up pour leur vin en vrac, à ramener chez soi dans des flacons siglés Goguette (quel chic) pour 14 €. 

Mode d’emploi ? En vente à emporter, 12h-18h du lundi au vendredi.

Advertising
@thesocialfood
@thesocialfood
@thesocialfood

Gramme

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Le Marais

Quelle vibe ? Ce p’tit coffee shop stylé régale avec des plats mitonnés sur place à partir d’ingrédients de qualité et en circuit court (autant que possible). Par ici le banh mi dog, revisite goûtue du classique vietnamien ! Mais aussi : carrot cakes aux super-épices Nomie et cookies bien cochons (notamment celui au chocolat et fleur de sel !)

Mode d’emploi ? Resto en take away du mardi au samedi, 10h-15h. Et épicerie livrant à domicile, du mardi au samedi, 15h-18h (dernière prise de commande). Car oui ! Pendant la période de confinement, Gramme mute en dealer d’épicerie. Passez un coup de fil ou envoyez un SMS au 06 44 27 87 32 : ils déboulent en bas de chez vous dans l’heure ! Pour info, le menu du jour et la liste des produits de l’épicerie ambulante sont annoncés en story. Guettez leur InstaGramme !

Guillaume Grasso - Vera pizza napoletana

5 sur 5 étoiles
Restaurants Pizza 15 arrondissement

Quelle vibe ? Vous croyez avoir déjà goûté une pizza aussi bonne qu'à Naples ? Ça, c’était avant que Guillaume Grasso, issu d’une famille de pizzaïolos napolitains (la célèbre pizzeria Gorizia, née en 1916), ne décide d’ouvrir sa propre boutique, planquée dans le 15e arrondissement. Ses disques d’or ? Parmi les meilleurs dans notre classement des meilleures pizzas de la capitale ! « Même en difficulté, je respecte mon produit et je ne vendrai pas mon âme au diable à faire [de la] livraison pour de l'argent », balance le maestro sur son compte Instagram. Couillu ! Bilan : la seule façon de vous régaler avec ses pizzas de compète (mais aussi antipasti, desserts et vins), c’est en take away !

Mode d’emploi ? Pizza à réserver au 01 45 33 83 83 ou commander sur place, et à emporter du lundi au samedi, 12h-14h et 19h-22h. La carte est en ligne ici. Par mesure d'hygiène, seule la CB est acceptée.

Advertising
Hanoi Corner
Hanoi Corner
Hanoi Corner

Hanoï Corner

4 sur 5 étoiles
Restaurants Vietnamien 9e arrondissement

Quelle vibe ? Aux manettes de ce coffee shop en planque à deux pas de la gare Saint-Lazare, la jeune Hô Ly et son compagnon Nam Nguyen incarnent cette nouvelle génération de Vietnamiens fiers de leur héritage, souhaitant faire découvrir à l’étranger un savoir-faire gastronomique pointu, trop souvent méconnu. À emporter ? Leur ligérien bo bun (9 €) ou banh mi gourmet (7 €) taillé dans la demi-baguette tradition du Meilleur Ouvrier de France 2015, aka Farine&O… Mais aussi : une citronnade maison à base de citrons frais pressés du matin ou un thé du Vietnam (2 € chaque), un gourmand café du bled aux notes chocolatées (3 €), des chiffon cakes au pandan ou des gâteaux au manioc (3 € chaque). Formules à prix doux : 10 €, 12 € et 15,50 € !

Mode d’emploi ? Click & collect via leur e-shop

Hero

4 sur 5 étoiles
Restaurants Coréen Sentier

Quelle vibe ? Avis aux amateurs de K-food décomplexée ! Après avoir arpenté le Mexique (Candelaria) et les fonds marins (Mary Celeste), la bande de Quixotic Projects nous fait bourlinguer entre Séoul et Los Angeles ! A grailler ? Les fameux poulets frits (yangnyeom) du pays du Matin-Calme (plusieurs options, de 13,50 € à 24 €), un classique bibimbap (15 € tout de même), des buns (9,50 €), trois sortes de kimchi – chou fermenté – (3,50 €)… Mais aussi des alcools coréens et vins français pour pimper l’apéro confiné !

Mode d’emploi ? Livraison via Deliveroo et UberEats en 7/7, 12h-14h30 et 18h30-21h30.

Advertising
Homer Lobster
Homer Lobster
Homer Lobster

Homer Lobster (Odéon et Marais)

Quelle vibe ? Homer Lobster ? Tout simplement le meilleur lobster roll de la ville, classé dans notre hit des 75 plats incontournables qui font Paris. Moïse Sfez est un puriste qui ne travaille qu’avec les meilleurs crustacés du monde : du homard breton bleu.  Dans le dwich, ça donne des morceaux de homard dans un pain brioché : petit luxe pour très gros kif ! Brioche parfaitement beurrée et toastée, crustacé légèrement confit dans un beurre citronné chaud, relevé par un mix d’herbes secrètes… Extra.

Mode d’emploi ? En livraison tous les jours, dans tout Paris intra-muros, via Deliveroo. Take away sur place possible (7/7, de 12h à 22h, en continu). 

© Hôtel Rochechouart
© Hôtel Rochechouart
© Hôtel Rochechouart

Hotel Rochechouart

Hôtels Pigalle

Quelle vibe ? Dans la catégorie Art déco, le champion tient solidement le bas de Montmartre. L’ancien Carlton’s, fréquenté un temps par Maurice Chevalier, a retrouvé en 2020 son faste feutré tout en loupe de noyer, marbre en trompe-l’œil et laiton géométrique grâce au tandem d’archis chauds Festen. Côté brasserie, on sert, confinement oblige, la popote en direct de chez vous. Au menu ? Du classique parisien aussi indémodable que roboratif : impeccable gravlax de bœuf dans les règles de l’art ; riz crémeux, sot-l’y-laisse de dinde et girolles ; ultra instagrammable et fatos gâteau de crêpes à mouiller abondamment de crème anglaise. En bonus waouh ? Un prêt-à-dresser pour scénariser l’expérience, avec assiettes, nappes, pailles en bambou et sous-verre estampillés Hôtel Rochechouart. La grande classe ! A partir de 23,50 € le menu par personne.

Mode d'emploi ? Livraison dans l'heure sur le site Internet (comptez 9 € la livraison)

Advertising
L'Amarante
L'Amarante
© ER/Time Out Paris

L'Amarante

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Bastille

Quelle vibe ? Youpi ! A 7 minutes à pied de la place de Bastille, les fourneaux de ce génial bistrot tournent toujours à plein régime, pour la vente à emporter et la livraison. En cuisine, le superchef Christophe Philippe régale à grands coups de plats ultra-réconfortants, exécutés de main de maître. Type terrine de cochon kintoa (5 €), pied de cochon basque désossé (6 €) ou langue de veau (6 €)… Côté plats, à vous le ris de veau fermier, rôti entier (20 €) ou la tendrissime joue de veau (13 €) – mijotée 30 longues heures siouplé. La garniture est incluse dans le prix (purée de pommes de terre ou légumes). Côté dessert, ne faites pas l’impasse sur le mythique mi-cuit 100 % cacao (6 €). Ni sur la cave chantournée par Loris, tout nouveau sommelier (ex-Carbon et Table de Bruno Verjus) qui vous glisse dans le cabas pour quelques euros en plus ses meilleurs flacons (vins naturels/biodynamie). Psst : en période de confinement, toutes les bouteilles sont à -25 % !

Mode d'emploi ? Uniquement sur commande, en direct auprès du chef par SMS (07 67 33 21 25). Précisez l'heure à laquelle vous désirez le retrait et la formule de votre choix : chaud et prêt à consommer, ou sous vide à réchauffer chez vous. Toute la carte est détaillée ici. Paiement Visa en ligne ou sans contact sur place (7/7 de 11h à 15h et de 18h à 21h30). Venir avec un sac pour emporter les plats. 

L'Ami Jean

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français 7e arrondissement

Quelle vibe ? Boiseries à l’ancienne, banquettes rouges, carte franchouillarde… Formé pendant plus de dix piges par le pape de la bistronomie (Yves Camdeborde), le Breton gouailleur Stéphane Jégo a repris en 2004 cette ancienne institution basque, sans rien toucher ou presque du bouclard. « Jego to Go », le menu quotidien du confinement (entrée/plat/dessert, 35 €), existe aussi en version veggie (35 €) avec possibilité de commander à la carte quelques plats à partager – dont en ce moment, saison oblige, un lièvre à la royale du sénateur Couteaux (32 €) ou le cultissime riz au lait (15 € pour deux personnes). Côté jaja, deux quilles de blanc (31 et 45 €) et trois rouges au choix (32 € à 85 €).

Mode d’emploi ? Résa la veille ici, et au téléphone (01 47 05 86 89). Livraison via Tiptoque du mardi au samedi, 10h-20h (12 €). Retrait sur place (gratuit) au 27 rue Malar, 7e (venir avec un sac).

Advertising
© Le Chateaubriand
© Le Chateaubriand
© Le Chateaubriand

Le Chateaubriand et le Cave

Restaurants Bistrot Folie-Méricourt

Quelle vibe ? Comme lors du premier confinement, le Chateaubriand, bistrot-gastro-parigot cornaqué par le keupon Iñaki Aizpitarte, remet le couvert en mode à emporter. Le chef vend ses plats dans l’annexe mitoyenne : la cool cave à vins naturels Le Cave. Sous vide, prêts à cuire, à conserver longtemps ou consommer sur le moment ! Exemples ? Dorade royale pour deux, fournie avec thym, laurier, citron, vin blanc et huile de garrigue… Ou épaule d’agneau confite, juste à réchauffer dans son jus de cuisson, flanquée de fenouil braisé, chou, anchois… Entrées dès 7 € et plats du jour entre 13 € et 20 €. Et bien sûr, vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver la quille qui va avec ! 

La nouveauté de ce deuxième confinement ? Le restaurant s’est transformé en pizzeria ! Idée de génie : le chef a installé au beau milieu de la salle fermée au public un four à pizz’ électrique qui dépote de la disquette à prix mini (9 € à 12 € la pizza). Bien vu : pour 3 € en plus, ajoutez une eau aromatisée et salade verte. Egalement à venir prochainement : « Des sandwiches chauds qui changeront tous les jours », dixit la toque jointe par téléphone.

Mode d’emploi ? Uniquement à emporter pour le moment (livraison à l’étude). Commandes par téléphone (01 43 55 06 74) ou sur place. 

Les Enfants du Marché

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français 3e arrondissement

Quelle vibe ? Hourra ! L’estaminet naturiste de Michael Grosman (ex-Soma) et Masahide Ikuta (ex-Table) n’a pas dit son dernier mot ! Cap, pour ceux qui le peuvent, sur le marché des Enfants-Rouges. A ramener dans votre besace, en direct de leur affolant comptoir : une street food ultra-quali, des vins nature à prix caviste (all day long) et les meilleurs produits de l’Hexagone, côté épicerie fine (dont le retour des fameuses huîtres bretonnes !) Bien vu : ce burger de côte de bœuf maturée 7 semaines, garni de câpres et anchois de Sicile, avec oignons compotés, céleri rémoulade et ketchup basque… Également en version fish deluxe : de la bonite de ligne confite minute entre deux buns. De quoi se rouler par terre (mais vous n’êtes pas obligés).

Mode d’emploi ? Du mardi au samedi, de 11h à 16h , commande par tél : 01 40 24 01 43 ou 06 69 99 21 21

Advertising

Les Pantins

Restaurants Français Paris et sa banlieue

Quelle vibe ? Dans une rue placide sise face au génial CND, à dix minutes à pied de la galerie d’art contemporain Thaddaeus Ropac, ce zinc rutilant à l'élégance 50’s et aux banquettes bleu canard compte parmi nos gros coups de cœur. L’assiette ? Bistrotière mais high level, mijotée par deux pointures : le Pantinois Walid Sahed (ex-Bristol), assisté d’Antonin Mandel (Shangri-La; Ze Kitchen Galerie).

Mode d’emploi?  Plats à emporter, chauds (midi seulement) ou froids sous vide et finir à la maison, du mercredi au samedi, 12h-14h30 et 18h30-21h30. Le menu sera communiqué tous les matins. Précommande conseillée au 01 57 14 38 74. Tous les menus seront publiés la veille dans les stories archivées de leur compte Insta @lespantins.

Le Ruisseau (3e, 18e et Levallois)

5 sur 5 étoiles
Restaurants Etats-Unis Mairie du 18e

Quelle vibe ? Le temple du burger gourmet : un pain brioché frais, concocté sur place deux fois par jour, une viande juteuse de vache limousine qui a connu l'herbe, et ça se sent ! Les recettes ? Plutôt classiques – cheeseburger, chicken burger –  mais pas que : veggie burger (avec steak de pois chiches !), burger au bleu d’Auvergne, tartare burger…

Mode d’emploi  ? En livraison via Deliveroo midi et soir jusqu’à 21h30. Et à emporter dans les trois adresses, tous les jours, 12h-14h et 19h-21h30 (Le Ruisseau 18e est fermé le lundi sur l’heure du déj) 

Advertising

Magnà

5 sur 5 étoiles
Restaurants Italien Saint-Georges

Quelle vibe ? Grazie mille à Julien Serri, Franco-Calabrais à moustache flamboyante, premier à avoir importé à Paris deux des plus grandes joies de ce bas monde. D'un côté, la pizza portafoglio : une pizza pliée en quatre (comme un portefeuille, donc). De l'autre, le rotolò : une fine pâte, garnie, roulée serré. Big up : l'extrême qualité du sourcing, à l’image de ces tomates San Marzano DOP ou Piennolo (qui ont poussé sur les flancs du Vésuve)… Et la pâte ! Parfaitement maturée (minimum 24 heures) et cuite au four à bois : moelleuse, élastique, pas brûlée, aux rebords parfaits. A noter également, des pizzas classiques de 30 cm de diamètre (de 9 à 16 €), d’affolants desserts (6-12 €), quelques vins, sodas et binouzes italiens… Ainsi que plusieurs sympathiques formules entre potes ou en famille.

Mode d’emploi ? Possibilité de commander à emporter en direct sur place, ou en click & collect, du lundi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 22h. Attention, changement par rapport au dernier confinement : seul le Magnà de Notre-Dame-de-Lorette est ouvert. Faites votre choix (et salivez) ici !

Miznon
Miznon
Miznon

Miznon Marais (et Saint-Martin et Grands Boulevards)

5 sur 5 étoiles
Restaurants Turc Le Marais

Quelle vibe ? Après nous avoir régalés avec l’adresse historique de la rue des Ecouffes (4e), le chef israélien Eyal Shani a amarré sa géniale popote feuj du côté du canal Saint-Martin et des Grands Boulevards. Trois spots calqués sur le Miznon original de Tel-Aviv, qui envoient le feu ! Au menu ? Les habituels casse-dalle : pita à la viande (rhaaa celle au kebab agneau !), ou au poisson (Tunisian style !), ou veggie… Et aussi ces bons légumes rôtis : patate douce ou giga-tête de chou-fleur grillée.

Mode d’emploi ? A emporter sur place dans les trois adresses, ou en livraison sur UberEats.

Advertising
Mokoloco
Mokoloco
Photograph: Mokoloco

Mokoloco

Restaurants Fast-foods, snacks et sandwicheries Roquette

Quelle vibe ? Moko Hirayama et Omar Koreitem récidivent ! Mokoloco, c’est le petit frère de Mokonuts. Un spot street food né du premier confinement, élevant haut l’art du sandwich. A piocher à l’ardoise (XS mais bien ficelée) ? Des packs : dîner en quatre plats (35 €/personne), apéro pour deux gourmets (30 €) et même un kid’s dinner à piquer aux enfants (12 €). Miam miam : le labneh signature, et ce moghrabieh, couscous libanais normalement au poulet, revisité ici à grand renfort de tentacules de poulpe grillé !

Mode d’emploi ? Plats à commander en click & collect sur mokoloco.fr, du lundi au samedi avant 17h, et à retirer au resto (4 rue de Charonne, 11e) de 11h30 à 15h30. Livraison sur Paris intra-muros pour le soir même, toujours via mokoloco.fr.

© Arnaud Durand

Mokonuts

Restaurants Café-restaurant Charonne

Quelle vibe ? Le resto/coffee shop/bakery de Moko Hirayama et Omar Koreitem ne baisse pas le rideau ! Au programme, pendant toute la durée de ce reconfinement ? Café de spécialité, cookies (recette ici pour les plus motivés), cakes… Un breakfast en take away, pour attaquer la journée du bon pied !

Mode d’emploi ? Mokonuts est ouvert le matin (9h-11h, du lundi au vendredi), et de nouveau disponible en click & collect et livraison. Menus, commandes et infos sur mokoloco.fr.

 

Advertising
Otium
Otium
Photograph: Otium

Otium

5 sur 5 étoiles
Restaurants Végétarien Saint-Georges

Quelle vibe ? Cet amour de coffee shop veggie/végan envoie des plats de saison, bio, dont le célèbre tofu burger et sa sauce BBQ maison, des cookies et carott cakes bien porn… Et pour rester en forme toute la journée, les bons jus pressés à froid et cafés au packaging si joli. À noter, trois menus plat + dessert (15 € à 18,50 €), du kombucha bien vivant (5 €) et du café de spécialité.

Mode d’emploi ? Sur place ou en click & collect via Skeat (système de commande par SMS) du mardi au vendredi (11h30-️14h30). Livraison via Deliveroo. 

Passerini

5 sur 5 étoiles
Restaurants Italien 12e arrondissement

Quelle vibe ? Depuis son ouverture en 2016, Passerini est l’un de nos italiens préférés. Et on n’est pas les seuls ! Presse dithyrambique oblige, en temps normal, mieux vaut réserver en amont pour avoir la chance d'y poser ses coudes. Bonne nouvelle : maintenant, vous pouvez goûter ces plats divinement mijotés a casa ! Au menu ? Une kyrielle d’intitulés tous plus alléchants les uns que les autres, et à 10 balles ! Au choix : salade de poulpe, pommes de terre, pimienton et pickles de poivrons verts ou ces savoureuses tripes de bœuf à la romaine, avec guanciale (joue de porc), tomate, pecorino et menthe… Et pour les plus motivés qui cuisinent : pastas fraîches maison à cuire, en direct du Pastificio mitoyen, avec sauces du chef en option… Charcuterie fine, fromages, anchois à l’huile, pesto dément, crème de noisettes… Via l’épicerie Passerini, dont quilles à prix caviste (14-60 €). Buon appetito !

Mode d’emploi ? Du mercredi au samedi, commandez la veille entre 10h et 22h pour le lendemain, puis retirez votre panier au restaurant entre 18h et 19h, ou optez pour la livraison en bas de chez vous entre 17h et 20h (minimum de commande de 60 € + frais de 10 €). Nouveauté par rapport au mois de mai dernier : la squadra livre tout Paris intra-muros! Consultez le menu et commandez ici.

Advertising
© F.Flohic

Septime

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Roquette

Quelle vibe ? En 2011, le jeune chef Bertrand Grébaut inaugurait cette table gastronomique dépoussiérée à Charonne. Révolution ! Depuis ? Le spot a décroché l’étoile au guide du pneu. On y a croisé Jay-Z, Beyoncé et François Hollande. Et c’est toujours aussi bon, même en confinement ! « Septime à la maison » c’est un menu complet et des plats au détail. Tous les détails (carte, prix et modalités de retrait/livraison sont sur le site). En bonus : d’excellents vins naturels et bières artisanales.

Mode d’emploi ? Vous pouvez passer commande tous les jours de la semaine (J+6), au plus tard la veille (J+1) avant minuit ici. Choisissez votre option de retrait/livraison. Retrait des commandes le jour J, de 17h à 19h au resto (80, rue de Charonne, 11e). Livraison possible (+10 €) au pied de votre immeuble à partir de 80 € d’achats, sur Paris intra-muros, entre 17h et 19h.

© The Social Food
© The Social Food
© The Social Food

Silencio à la maison

Quelle vibe ? Chaque semaine dans la box la plus hype de Paris ? L'avant-garde des jeunes chefs européens ! Juste avant ce 2e confinement, le très branché club Silencio agitait la foodosphère en lançant le 8 septembre dernier un resto pop up au cœur de Saint-Germain-des-Prés. Un génial OVNI lynchien en diable, mixant food, musique et cinéma - autre exemple s'il en fallait de l'incessante réinvention du restaurant, ou plutôt faudrait-il dire festaurant. Eh bien c'est pas fini : Silencio vient toquer à votre porte, en mode livraison à domicile ! Chaque semaine, découvrez un nouveau menu complet (entre/plat/dessert) d'une cool toque de l'avant-garde européenne (lire ici notre avis sur le menu de Mathieu Rostaing-Tayard). Pour 34 €/personne, tout prêt, y'a plus qu'à réchauffer ! Un trois temps dépoussiéré, bien dans son époque, livré dans de jolies boiboîtes origami. Bonus : vous pouvez customiser votre panier en rajoutant des ingrédients de petits producteurs triés sur le volet et des vins naturels.

Comment ça marche ? Du mercredi au dimanche, livré à votre domicile par Tiptoque entre 18h et 20h (commande jusqu'à la veille). Click & collect possible au 22 rue Guillaume Apollinaire (6e). Commande : www.silencio-alamaison.com

Recommandé More from Christmas

    More from Christmas

      Vous aimerez aussi

        Advertising