Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les 50 meilleurs restaurants pas chers de Paris

Les 50 meilleurs restaurants pas chers de Paris

Envie de bien manger pour 13 € ou moins ? Voici nos 50 meilleurs restos parisiens à petits prix.

© La Churrasqueiria
© La Churrasqueiria
Advertising

Faute de temps et d'argent, les midis passent et se ressemblent tous, qu'ils aient le goût de plats réchauffés au micro-ondes, de la boulange du coin ou du kebab d’en face. Pour sauver votre pause déj, passer pour un prince en rinçant vos potes pour une poignée d'euros, inviter votre date du moment sans craquer votre PEL, on a vous a dégoté 50 excellents restaurants à Paris proposant une formule à 13 € ou moins. 

Oubliez la sandwicherie moyenne, le buffet à-volonté-mais-pas-ouf. Voici LE grand dossier que vous attendiez tous. Des bistrots épatants, des coffee shops gourmands, des cantines triées sur le volet, avec de vrais chefs, des produits ultra-quali ET de saison... Qui a dit que bien manger à Paris coûtait cher ? 

Recommandé : Les 100 meilleurs restaurants de Paris

Top 50 des meilleurs restaurants pas chers de Paris

Restaurants, Turc

Miznon

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? A deux pas de la rue des Rosiers et du mythique As du Falafel, ce pitamaniaque ouvert en 2013 déboîte. Calqué sur le Miznon original du cookstar israélien Eyal Shani (qui fait le bonheur des habitants de Tel-Aviv depuis longtemps), une grande cuisine ouverte, sono à fond, des fruits et légumes pendouillant de-ci de-là.

Bien vu ? Les sides légumiers goûtus — chou-fleur grillé (6,50 €) ou patate douce (5,50 €). Bon comme là-bas !

L'addition ? Une pita à 7,50 € + un side à 3,50 €

Restaurants, Chinois

Deux fois plus de piment

icon-location-pin 11e arrondissement

Quelle vibe ? "Chers clients, les piments peuvent causer du mal au ventre et de la diarrhée. En vous souhaitant bon appétit". Amis de la poésie, bonsoir. Mais l'écriteau sur la porte ne doit pas vous dissuader : croyez-nous, parmi tous les sichuanais de Paris, celui-ci sort clairement du lot. 

Bien vu ? Le boui-boui originel qu'on avait découvert en 2015 s'est depuis rhabillé : mobilier en bois blond, chaises colorées indus, pierre brute...

L'addition ? Les formules midi à 8 et 12 €. 

Advertising
Restaurants, Français

CheZaline

icon-location-pin Roquette

Quelle vibe ? Si vous pensez vous être trompé d’adresse en arrivant, tout est normal. Delphine Zampetti, la taulière, a effectivement fait le pari de ne presque rien changer à cette ancienne boucherie chevaline (d’où le nom), ce qui a le mérite de donner un certain charme brut au bistroquet. 

Bien vu ? Si plus possible de jouer des coudes à l'intérieur (rappel : quatre places seulement), la microterrasse peut être une option.

L'addition ? Un sandwich (5 €-8,50 €), concocté à partir d'ingrédients ultrabien sourcés (coucou le jambon Prince de Paris). Et une microterrasse (env. 4 €) ou un nectar de Patrick Font (3-4 €).

© Otium
Restaurants, Végétarien

Otium

icon-location-pin Saint-Georges

Quelle vibe ? Avec ce blaze chicos désignant, en latin, le temps durant lequel une personne profite du repos pour s'adonner à la méditation, ou au "loisir studieux", cette devanture noire et sa typo romaine, on devine un spot pour esthètes. Quand on en pousse la porte, l’idée se confirme : des plats végétariens, goûtus et délicats. 100 % maison !  

Bien vu ? La playlist intemporelle (Me and Mrs Jones de Billy Paul)

L'addition ? Un "burger" veggie (8,50 €) + un cookie choco fleur de sel (2,50 €)

Advertising
Restaurants, Algérien

Chez Mamane

icon-location-pin Butte-aux-Cailles

Quelle vibe ? Cette petite institution de la Butte-aux-Cailles, jadis cantine attitrée de Coluche, attire chaque soir habitués du quartier et étudiants affamés. Et pour cause : on y déguste un des meilleurs couscous de Paris. 

Bien vu ? La montagne de semoule, fine comme on l’aime, bien détachée. Et surtout le fameux « meilleur bouillon de Paris » — une tuerie : coriandre fraîche, la dose de légumes (croquants et pas surbouillis)...

L'addition ? Le premier couscous commence à 9 €. Rajoutez à cela une pâtisserie orientale à 3 €, et le compte est bon ! Sinon, le couscous poulet seul est à 11 €.

Restaurants, Pizza

Pizzeria Popolare

icon-location-pin 2e arrondissement

Quelle vibe ? Pour accéder à cette trattoria nouveau genre signée Big Mamma, il vous faudra braver l'immense queue sur le trottoir. A l'intérieur, ça grouille de partout : cuisiniers avec casquettes, serveurs en tablier et mangeurs… 230 couverts !

Bien vu ? Les cocktails à l’italienne à 8 €

L'addition ? Une margherita à 9 € (alors qu'elle était à 5 € auparavant, snif), cuite au four à bois.

Advertising
Restaurants, Japonais

Rice & Fish

icon-location-pin Réaumur

Quelle vibe ? Rice & Fish, ce sont deux enseignes que vingt mètres à peine séparent, nichées dans la rue Greneta. Un sushi bar à la californienne, oscillant entre classicisme nippon et street art hollywoodien, à l'image de la déco.

Bien vu ? Fâché(e) avec nos amis à écailles ? Rabattez-vous sur la bavette marinée de black angus, sauce chimichurri/kimchi pimentée, grillée à la plancha (10 €)

L'addition ? La formule plancher à 12 €

Restaurants, Bistrot

Bouillon Pigalle

icon-location-pin 9e arrondissement

Quelle vibe ? Le temps d’un déjeuner, on se rêve dans le Paris de Zola. Les serveurs en veston noir et chemise blanche circulent d’un pas pressé entre les 300 places du Bouillon Pigalle. Parisiens au temps chronométré et touristes en goguette à Pigalle prennent place sur les banquettes en cuir rouge autour des tables vêtues d'une nappe blanche.

Bien vu ? Côté glou, le rouge côtes-du-rhône petit budget : de 2,90 € les 20 cl à 35 € le jéroboam !

L'addition ? Les œufs mayo à 1,90 € + la brandade de morue surmontée de quelques amandes effilées, d’un filet d’huile d’olive bien fruitée et de ciboulette fraîche (9,20 €).

Advertising
Restaurants, Coréen

SAaM

icon-location-pin Canal Saint-Martin

Quelle vibe ? Après Ma Kitchen et Ahipoké, la Coréenne Yoonsun Kim amarre du côté du canal Saint-Martin pour régaler les amoureux de bao, et autre bibimbap. Poussée la petite porte en bois, on pénètre dans un univers girly acidulé : murs en camaïeu de bleu et rose pâle, meubles chinés ici et là...

Bien vu ? La possibilité, pour les plus pressés d'entre vous, d'emmener un bout d'Asie avec soi dans une jolie boîte en carton.

L'addition ? 10 € la formule midi : 1 bun + salade (12 € avec boisson)

Restaurants, Vietnamien

Hanoï Corner

icon-location-pin 9e arrondissement

Quelle vibe ? Aux manettes de ce coffee shop planqué à deux pas de la gare Saint-Lazare, la jeune Hô Ly et son compagnon Nam Nguyen incarnent cette nouvelle génération de Vietnamiens foodies. Bo bun dans les règles de l'art, et banh mi gourmets servis dans de la baguette toastée de MOF !

Bien vu ? Le corner épicerie réunissant des cafés de spécialité et thés viet introuvables dans la capitale… Et les tablettes de chocolat fin Belvie et Erithaj, qu'on vous met au défi de dénicher ailleurs.

L'addition ? Au déj en semaine, deux formules avec plat + boisson + dessert au choix à 9,90 € et 11,90 €. 

Advertising
Restaurants, Juif et yiddish

Salatim

icon-location-pin 2e arrondissement

Quelle vibe ? Façade jaune, joli décor gentiment cosy (coussins-banquettes, tableaux hommages à Tel-Aviv sur les murs)... La carte pousse à fond le curseur du voyage gustatif israélien. Mais le gros plus de l’endroit, c’est le service. Ici, le patron est pétaradant de gentillesse, à base de sourires cheese et de « Tout se passe bien ? » jamais intrusifs.

Bien vu ? Pour quelques euros de plus, la formule déj’ à 16,50 € (entrée + plat) 

L'addition ? Un sandwich à 9 € (8 € à emporter) + un thé à la menthe non sucré (2,50 €), ou une limonana (limonade + feuilles de menthe mixée, 3,50 €) ou un kinourim (dessert, 3 €) !

Restaurants, Chinois

Ravioli Chinois Nord-Est

icon-location-pin 10e arrondissement

Quelle vibe ? A la nuit tombée, une mystérieuse vitrine embuée devant laquelle une petite file bien avisée fait le pied de grue. Ce minuscule spot (une dizaine de couverts) caché dans une petite rue de Belleville est spécialisé dans le jiaozi, ravoli du Nord-Est de la Chine

Bien vu ? Si vous avez eu les yeux plus gros que le ventre, la gentille Mme YuYing, qui tient ce restaurant avec son mari, vous donnera un doggy bag.

L'addition ? Comptez 5 petits euros les 10 pièces, et 25 € les 100 ! 

Advertising
Restaurants, Fast-foods, snacks et sandwicheries

Chez Alain Miam Miam

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? Oubliez tout ce que vous pensez savoir du sandwich. Fini les tristes jambon-beurre, les casse-croûte trop secs ou pas assez garnis. Au marché des Enfants-Rouges, laissez place au maître, le bien renommé Alain Miam Miam et ses sandwichs XXL.

Bien vu ? Pour les végétariens : galettes de pâte à blinis (8 €) garnies de légumes et de chèvre, le tout arrosé d’huile d’olive et miel. 

L'addition ? 8 € le gargantuesque sandwich.

Restaurants, Café-restaurant

Nord Nord

icon-location-pin La Chapelle

Quelle vibe ? Une façade d’angle tout en bois et baie vitrée, dans ce bout de La Chapelle en pleine expansion (Bob’s Bake shop est à quelques mètres). Dès l’aube, granola, scones, avocado toast, œufs à la coque… Et c’est pas tout ! Du fond de sa cuisine de poche, la jeune Charleyne Valet et son équipe font des miracles, le tout à prix tenus en laisse. Respect.

Bien vu ? La carte ultracourte et bien pensée. Le café venu des voisins Lomi (de 2 à 4,50 €) qui change des jus de chaussette habituels (spéciale dédicace au café Richard). Et les cocktails shakés par Maëlic Beets (ex-Lulu White), quasi tous à 8 balles !

L'addition ? Une ravigotante joue de bœuf braisée et sa polenta bien crémeuse (12 €) 

Advertising
Restaurants, Marocain

Yemma

icon-location-pin Saint-Ambroise

Quelle vibe ? Enfin un bon spot de cuisine marocaine street food : ça manquait à Paris ! Au comptoir du chef Abdel Alaoui, ancien chroniqueur sur Canal +point de couscous et de tajine mais de bons gros sandwichs à composer soi-même dans des msemens (galettes dorées).

Bien vu ? Le coin épicerie avec conserves et huile d’olive. Comme au bled !

L'addition ? Formule déj à 12 €

© La Churrasqueiria
Restaurants, Portugais

La Churrasqueiria

icon-location-pin Batignolles

Quelle vibe ? Implantée au cœur des Bobotignolles, cette rôtisserie portugaise est dépoussiérée dans le décor (design épuré, folklore savamment distillé par touches)... Mais plutôt tradi dans l’assiette. Et tant mieux ! Car la cuisine portugaise, à l’instar de l’italienne, est une popote de mгe, de maman, qui câline et réconforte. 

Bien vu ? La bière du cru : Super Bock et Sagres à 3,50 € le demi

L'addition ? Demi-poulet rôti, sauce piri-piri maison (9 €) + un pastel de nata (3 €), tout droit venu de la Pastelaria Belem, rue Boursault. 

Advertising
Restaurants, Café-restaurant

Ten Belles Rive gauche

icon-location-pin Rennes-Sèvres

Quelle vibe ? A quelques encablures de Ferrandi, en plein 6e arrondissement, voilà t’y pas que la team franco-rosbif de Ten Belles et Ten Belles Bread inaugure une nouvelle planque. Alice Quillet et Anna Trattles (ex-Bal Café), assistées d'Anselme Blayney, ont fichu un coup de Ripolin sur les murs, casé six petits guéridons blancs dans la cahute, et deux sur le trottoir.

Bien vu ? Le bon bon kawa (Assembly) exprimé sur La Marzocco

L'addition ? Un toastie veggie aux champignons, comté, crème fraîche et persil (8,50 € à emporter, 10,50 € sur place). Avec un cookie tout sésame (2,50 €) ! 

Restaurants, Russe

La Cantine des tsars

icon-location-pin Les Halles

Quelle vibe ? A quelques numéros de L’Express Bar (le génial bouclard à vins des Halles), cette façade rutilante cache un chouette resto familial russe, casé dans un mouchoir de poche. Entre deux balalaïkas tziganes, maman Elisa en cuisine et fifils Raphaël en salle vous dépotent des zakouskis (hors d'œuvre) à partir de 1,80 €. 

Bien vu ? L'extrême qualité du sourcing : pâte à ravioli fraîche, 100 % maison, travaillée à la main, à base de farine et d'huile de colza bio ET franciliennes... Naf-naf élevé à l'ancienne, sur paille... Ô joie ! Ils ont aussi toute la batterie des vodkas polonaises Soplica, dont celle au coing ! 

L'addition ? 6,50 € la dizaine de pelmeni à l’agneau. Et surtout 12,50 € les 25 pièces, avec salade de crudités comprise, siouplé ! Mention spéciale pour le bortsch (7,50 €), avec bœuf charolais et potage extra, et cette crème crue d'Isigny qui vaut toutes les smetana.

Advertising
Restaurants, Bistrot

Café du Coin

icon-location-pin 11e arrondissement

Quelle vibe ? Comptoir en cuivre, pierre grattée, plantes vertes : dans ce café, pas d’esbroufe, pas de frime, on vient ici pour bien manger et bien boire. 

Bien vu ? Pour ceux qui ont la tirelire encore plus remplie : menu déj (entrée/plat/dessert) à 19 €.

L'addition ? A l'heure de l'apéro, une pizzette (5 à 8 €) + un ballon de pinot noir d’Alsace (4 €)

Restaurants, Végétalien

La Chance

icon-location-pin 18e arrondissement

Quelle vibe ? Squattant les murs d'un ancien salon de coiffure entièrement végétalisé, un cool spot végan à Château-Rouge. Trop bon, stylé, pas cher ! Derrière on retrouve la fine équipe de Circus Bakery et de Fragments

Bien vu ? Là encore, l'extrême qualité du sourcing : café du torréfacteur Hexagone, épices de la Maison Shira... 

L'addition ? Un curry (10 €) + un expresso bien baristé (2,50 €), le tour est joué !

Advertising
Restaurants, Israélien

Miznon Canal Saint-Martin

icon-location-pin République

Quelle vibe ? Après nous avoir régalés d’une mythique adresse du côté du Marais, Eyal Shani amarre sa géniale popote feuj du côté du canal Saint-Martin. Dans ce nouveau resto bric-à-brac (ampoules suspendues, tableau mural, murs en bois et cagette à légumes), la joyeuse bande de drilles balance ses habituels casse-dalle à flux tendu : kebab agneau, ratatouille, tomates saignantes, falafels… 

Bien vu ? Les légumes rôtis pour une poignée d'euros : patate douce (5 €) ou tête de chou-fleur (6,50 €) ; la gourmande pita chocolat-banane (3,50 €). 

L'addition ? Une pita poisson (merlu épicé, aïoli, oignons, sauce tomate – tuerie !) à 12 €. 

Restaurants, Mexicain

El Nopal (Canal Saint Martin)

icon-location-pin Canal Saint-Martin

Quelle vibe ? Au Mexique, un nopal est une sorte de cactus en forme de raquette. A Paris, c’est un microresto niché dans le 10e arrondissement, à deux pas du canal Saint-Martin. Un tout petit lieu à la devanture violette où l’on sert tout au long de la journée six spécialités du pays. 

Bien vu ? Le côté sans chichis/authentique

L'addition ? 3 gorditas à 4 € pièce (beignets de maïs fourrés de fromage, haricots rouges et viande. Ou la fameuse quesadilla El Nopal (8 €) : une tortilla de blé roulée, garnie de fromage fondu, jambon, avocat, chorizo et célèbres nopalitos, savoureux petits cactus.

Advertising
Restaurants, Chinois

Miam Miam Cool

icon-location-pin Chaussée-d'Antin

Quelle vibe ? Chroniquée en juin 2018, notre cantine fétiche (rien que le nom, déjà !) ne lésine pas sur le piment. Carte ultra-ramassée (bon signe !), wonton et nouilles frais, petits prix... 

Bien vu ? Se pointer passé le coup de chaud de 15h, car ici (youpi) on sert non-stop jusqu’à 21h.

L'addition ? Un bol, taille moyenne (7,50-10,50 €) ou fatou (8,50-11,50 €) + un jus de prune maison (2,50 €).

Restaurants, Israélien

Saul's

icon-location-pin Pigalle

Quelle vibe ? Saul’s n’est pas un resto facile : pas de téléphone, pas de site Web pour ausculter la carte, pas de réservation possible. Il faut y aller et prier le ciel pour qu’il reste quelques places assises sur la vingtaine de chaises hautes que compte le restaurant. Rassurez-vous : c’est souvent le cas. 

Bien vu ? Les pitas maison, chauffées minute et maxi-moelleuses  !

L'addition ? Un sabich sofer à 12 € : sandwich israélien à dévorer sur place, dans une assiette enrichie avec feu d’artifice d’oignons crus, d’herbes... Tuerie !

Advertising
Restaurants, Café littéraire et philo

Floréal Belleville

icon-location-pin Belleville

Quelle vibe ? Façade Art nouveau turquoise pétante, déco indus' végétalisante sur 200 m2, touches vintage et bouquets de fleurs sauvages… Un lieu de vie associatif qui coche plusieurs cases, entre café, bar, expos et rencontres. Le mot d’ordre : promouvoir la jeune création et les artistes émergents.

Bien vu ? Chaque 1er du mois, des chefs différents renouvellent la carte.

L'addition ? Formule midi à 13 € avec entrée/plat. 

Restaurants, Chinois

Jixiao's Buns

icon-location-pin 3e arrondissement

Quelle vibe ? Commandez vos shengjian buns au comptoir de la minuscule échoppe de la rue Beaubourg, puis observez le chef Jun Liu (ex-Fouquet’s et Grand Véfour) préparer ces petits pains fourrés typiques de la région de Shanghaï. 

Bien vu ? Le mode d'emploi pour éviter de se brûler la langue : plantez d’abord une paille dans votre shengjian pour en aspirer le bouillon très chaud et délicatement sucré. Puis emparez-vous de vos baguettes, trempez le bao dans le vinaigre noir et croquez ! 

L'addition ? 6 € les quatre pièces, 12 € les huit !

Advertising
© Yansai
Restaurants, Taïwanaise

Yansai

icon-location-pin Epinettes

Quelle vibe ? Une cantinette asie-mutée de trente couverts. C'est parti pour un tour du continent réunissant le very best of de l'Asie : poulet karaage nippon, bo bun vietnamien, gua bao taïwanais ou encore bibimbap coréen... 

Bien vu ? Ô joie pour notre smartphone en rade : douze prises pour chargeurs, réparties dans la vingtaine de mètres carrés que compte la salle. 

L'addition ? Le midi (hors week-end), formule à 12 € comprenant 2 gua bao + des frites ou 1 bap. 

Restaurants, Cuisine du monde

La Résidence (Ground Control)

icon-location-pin Bercy

Quelle vibe ? Au sein du maousse Ground Control, voilà un cool spot sans résa, pas cher, avec masse de tables pour becter... Bienvenue à la Résidence, premier resto mettant en lumière des réfugiés de tous pays. Légumes frais, bio, fournis par Elise et Thierry Riant de Carrières-sur-Seine (78), ainsi que par le Zingam

Bien vu ? La bonne action solidaire au passage (+ 5 points pour votre karma !) 

L'addition ? Un mutcvadi : moelleux poulet fermier mariné au yaourt et épices géorgiennes, fourré dans une pita façon wrap, le tout flanqué de pommes de terre village, sauce à l’ail (11,50 € ; 10,50 € version veggie).

Advertising
Restaurants, Japonais

Pontochoux

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? A quelques mètres de sa délicieuse cantine du marché des Enfants-Rouges, Taeko Inaï a ouvert cette échoppe spécialisée dans le curry japonais. Dans ce minuscule restaurant, on joue des coudes entre le comptoir et le rice cooker. Seulement huit places assises !

Bien vu ? La ginger ale maison (3,50 €).

L'addition ? 12,50 € le curry nippon !

Restaurants, Végétarien

Krishna Bhavan Cail

icon-location-pin Gare de l'Est

Quelle vibe ? Déco kitschouille et colorée façon Ganesh sous LSD, tables rapprochées... Bienvenue dans l'un des meilleurs ambassadeurs de la cuisine indienne à Paris. Si la maison Krishna est devenue un incontournable (déjà quatre adresses dans la capitale), c'est bien pour sa cuisine végétarienne du Nord de l'Inde. 

Bien vu ? Si blindax, la possibilité de se rabattre sur l'un des trois autres restos/traiteurs de la rue. 

L'addition ? De croustillants bâtonnets panés mixant légumes et soja (3,50 €), et en plat, un paratha fromage (l'un des pains les plus populaires de la cuisine indienne) accompagné de trois délicieux currys aux légumes (8,50 €).

Advertising
Restaurants, Café

La Fontaine de Belleville

icon-location-pin 10e arrondissement

Quelle vibe ? Pour parer la crise de brooklynite aiguë qui sévit dans la capitale (chaque coffee shop qui ouvre est forcément anglo-saxon), Thomas Lehoux et David Flynn, co-fondateurs de la Brûlerie de Belleville, ont eu la bonne idée de rénover cet ancien café parisien de 1920 en conservant le (sublime) décor d'origine : grands miroirs, plafond ouvragé...

Bien vu ? La qualité du sourcing : bières artisanales franciliennes (Deck & Donohue de Montreuil ou Outland de Fontenay-sous-Bois), bons jus teutons Van Nahmen... Et surtout la terrasse en plein soleil !

L'addition ? Un œuf dur mayo à 1,50 €, un jambon beurre extra (7,90 €) et un café filtre à 3 € !

Restaurants, Français

Mingway

icon-location-pin Paris et sa banlieue

Quelle vibe ? Le long du canal de l’Ourcq, cette cantoche de haute-volée planquée au rez-de-chaussée du Centre national de la danse de Pantin, temple du brutalisme, fait valser les bonnes assiettes et virevolter les palais. 

Bien vu ? La giga terrasse où squatter aux beaux jours du café au dîner. 

L'addition ? La formule midi démarre à 13 €

Advertising
Restaurants, Café-restaurant

La Pointe du Grouin

icon-location-pin Gare du Nord

Quelle vibe ? La tanière du bien-nommé Thierry Breton, fief de la diaspora bretonne en exil. Une taverne à la bonne franquette, où on gueule et on rit, avec de grandes tablées recouvertes de nappes à carreaux rouges et blancs. 

Bien vu ? Ici on paie comptant, et en grouins ! Une monnaie inventée par le fantasque taulier - des petites piécettes tantôt dorées, tantôt argentées.

L'addition ? Tapas froids (2-10 €) ou chauds (6-12 €), desserts de 2 € à 4 €... Binouze à 2 balles (pardon, 2 grouins)... De quoi se faire plaiz.

Restaurants, Fast-foods, snacks et sandwicheries

Suri

icon-location-pin Sentier

Quelle vibe ? Dans la famille des nouvelles lubies culinaires, je voudrais… La fermentation ! Cette technique ancestrale revient à la mode grâce à ses bienfaits santé, mais surtout, disons-le clairement, parce que c’est très bon. Bievenue dans cette jolie cantine à néon rose, en plein quartier Montorgueil.

Bien vu ? Le sourcing ultra-sérieux : légumes signé Terroirs d’Avenir et baguette au levain pétrie par Bo&Mie

L'addition ? Une saladette colorée (3,95 €) + une quiche (1,80 €) + ce banh mi démoniaque (6,80 €), sandwich viet blindé de porc mariné et rôti, de carottes et radis blanc fermentés, le tout lié par une sauce onctueuse bien relevée. 

Advertising
Restaurants, Thaïlandais

Street Bangkok Roast & Beer

icon-location-pin Réaumur

Quelle vibe ? Et de trois ! Après l'adresse sur le Canal et celle de Bastille, Street Bangkok se dote cette fois d’un spot monomaniaque de la rôtisserie, et plus particulièrement du canard laqué. Tout est fait pour que vous vous y croyez : mur destroy, portraits du roi, petits tabourets en plastoc anti confort au possible, tables de bouiboui...

Bien vu ? Si vous n’êtes pas trop canard, poulet rôti et porc sont aussi au rendez-vous.

L'addition ? En fonction de votre appétit, choisissez une small barquette (9-12 €), ou une medium barquette (12-15 €), puis votre viande. 

Restaurants, Bistrot

Bouillon Julien

icon-location-pin Strasbourg-Saint-Denis

Quelle vibe ? Franchir la porte de ce restaurant, c’est entrer dans un autre monde, dîner à une autre époque. Véritable perle de l'architecture Art nouveau, avec murs Céladon, miroirs et fresques inspirées du grand Alfons Mucha, banquettes de velours, le somptueux bouclard classé monument historique date de... 1906 ! 

Bien vu ? L'impeccable restauration, fin août 2018, par le décorateur-archéologue John Weland (qui a aussi opéré le Floderer rue des Petites Ecuries)

L'addition ? La saucisse/purée et son jus à la sarriette (9,10 €) ou la tête de veau sauce gribiche à 11,10 € + un dessert régressif (panna cotta au carambar ou riz au lait, caramel au beurre salé) à partir de 3,30 €

Advertising
© Bretons
Restaurants, Crêperie

Bretons

icon-location-pin Saint-Ambroise

Quelle vibe ? « Bretons. » Ce n’est sûrement pas la meilleure idée de nom pour être bien référencé dans les résultats de recherche Google, mais au moins le message est clair. A Oberkampf, cette crêperie dépoussiérée sort du lot. 

Bien vu ? Les galettes (crêpes salées), dans les règles de l'art : pâte au sarrasin bio et produits fermiers bien sourcés.

L'addition ? Le midi, formules de 10,80 à 12,80 €

Restaurants, Portugais

Café Nata (rue de Provence)

icon-location-pin Chaussée-d'Antin

Quelle vibe ? A deux pas des grands magasins parisiens, au milieu d'une kyrielle de restos chinois (le merveilleux Miam Miam Cool, quelques numéros plus loin), un rideau à lanières en épais PVC. Il faut soulever ce dernier pour découvrir un comptoir en enfilade sur lequel tiennent à tout casser cinq couverts.

Bien vu ? Au mur, un semainier décline les trois ou quatre plats du jour, du lundi au samedi midi. 

L'addition ? A emporter, c'est encore moins cher : pour 10 €, une heureuse formule associe au plat de votre choix un succulent pastel de nata ou une boisson. Rajoutez encore 1 € et vous aurez droit au combo gagnant : plat + dessert + boisson. 

Advertising
© Cent15-David Foessel
Restaurants, Burgers

Le Ruisseau - Burger Joint

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? Les burger-nados se refilaient déjà sous le manteau l'adresse-mère du 18etemple du burger amélioré. Désormais, on peut aussi mettre le cap sur le Marais, avec ce deuxième opus, plus petit et cosy (un chalet tout en bois). Frites maison croustifondantes (cuites en deux bains), bun fait sur place deux fois par jour, viande juteuse de vache limousine qui a connu l'herbe, et ça se sent !

Bien vu ? Pour les indécis, l
e duo de mini-burgers à 15 €. Et les gros dalleux peuvent doubler la taille de leur burger pour 5 € de plus !

L'addition ? Formule burger + side (frites maison ou salade de mesclun) + soda à... 13 € (12 € à emporter) 

Picasa
Restaurants, Café littéraire et philo

Ten Belles

icon-location-pin Canal Saint-Martin

Quelle vibe ? L'adresse historique de la clique Ten Belles planque à quelques encablures du canal Saint-Martin. Parfaitement situé, à quelques encablures du canal Saint-Martin, cette devanture entre bois brut et plantes décoratives attire une faune de bobos et gentils hipsters.  

Bien vu ? Plusieurs tabourets permettent aux fumeurs de s'asseoir en contemplant la longue file d’attente qui se forme parfois ici.

L'addition ?
Un sandwich et un expresso !

Advertising
Restaurants

BMK- Paris Bamako

icon-location-pin Strasbourg-Saint-Denis

Quelle vibe ? Des bons restos d'Afrique de l'Ouest à Paris, il y en a un paquet. À quelques numéros de l'Hôtel Grand Amour, celui-ci déboîte tout avec sa déco design : suspensions et minitabourets en rotin, imprimé wax, fresque arty de Mandela à l’entrée… 

Bien vu ? Le jus de bissap maison à base de fleurs d’hibiscus (3 €).

L'addition ? Un mafé, un yassa ou un thiéboudienne viande, à 13 € (10 € en version vegan)

© DR
Restaurants, Indien

Dishny

icon-location-pin Gare de l'Est

Quelle vibe ? Comme son voisin Krishna Bhavan, ce fief de la communauté tamoule fait figure d'institution à La Chapelle. Ici, on mange avec les mains une cuisine copieuse, qui n'oublie pas d'être pimentée comme il faut. Carte pléthorique, avec près d'une cinquantaine de plats différents !

Bien vu ? A chaque jour sa spécialité : lundi crabe, mardi briyani, mercredi poisson en sauce, jeudi poulet grillé et riz au citron, vendredi thalli sur feuille de bananier... 

L'addition ? Formule (midi, semaine) à 9 €; menu veggie (midi et soir) à 12 €

Advertising
Restaurants, Bio

Mûre

icon-location-pin Grands Boulevards

Quelle vibe ? Jolie cantine bio et veggie. Tout est fait maison (pain compris !), avec des produits artisanaux ultra-frais. Légumes et fruits récoltés dans leur ferme, à 30 km de Paris !

Bien vu ? La terrassette à l'abri de l'effervescence des Grands Boulevards, idéale pour recharger les batteries. 

L'addition ? La formule déj à 11,10 € + une boisson fraîche maison (1,90 €) : par ici le bon jus de bissap hibiscus/menthe ou la citronnade à la verveine et au miel ! 

Restaurants, Méditerranéen

Les 4 frères

icon-location-pin 10e arrondissement

Quelle vibe ? Dans ce restaurant algérien chaleureux et bon marché de Belleville, la saveur des spécialités maison est demeurée intacte. 

Bien vu ? La terrasse sur la calme rue de Sambre-et-Meuse.

L'addition ? Un mhadjeb, sorte de crêpe feuilletée fourrée aux oignons, tomates, piments (4 €) + une chlita (salade de poivrons et tomates grillés, coupés en très petits morceaux, 3,90 €) + un thé à la menthe (3 €)

Advertising
Restaurants, Cuisine du monde

Urfa Dürüm

icon-location-pin Strasbourg-Saint-Denis

Quelle vibe ? Cette discrète enseigne en plein cœur du quartier Strasbourg-Saint-Denis cache un spot minuscule, couvert de bois. A l’entrée, le maître des lieux, farine et rouleau à la main, prépare la pâte de ses galettes. Un peu plus loin, le four à pierre s’occupe de griller les viandes.

Bien vu ? Les deux-trois petites tables ras du sol pour faire dînette sur le trottoir.

L'addition ? Un lahmacun (2 €), croquante petite galette préparée comme une pizza, avec de la viande hachée et des tomates, que l’on vous sert roulée avec de la salade, des oignons rouges et un peu de citron. Et un dürüm, sandwich kurde au steak, poulet, foie d’agneau (6 ) ou 100% agneau (7,50 ). Garni de tomates, d’oignons rouges, de roquette, de persil et de laitue !

Restaurants, Fish et chips

Mersea

icon-location-pin Faubourg Montmartre

Quelle vibe ? Rue du Faubourg-Montmartre, un dément fast food de la mer alignant fish and chips, bun à l'encre de seiche, banh fish au haddock...  Dans le verre aussi la marée est haute : 4 € le demi pression de Félicité, et des cocktails précis et originaux (10-12 €). Hisse et ho ! 

Bien vu ? La possibilité de choisir la panure de son fish and chips : à la française (friture dentelle) ou à l'anglaise (chapelure plus épaisse). 

L'addition ?
Une formule à 10,90 €

Advertising
Restaurants, Portugais

Cafe Nata (rue Richer)

icon-location-pin 9e arrondissement

Quelle vibe ? Forçats du tertaire, ne cherchez plus ! On a trouvé votre cantoche. CD de Carlos Neto et vinho verde sur l’étagère, faïence immaculée au mur... A l'heure de la pause déj, mais aussi dès potron-minet (p'tit déj à 5 €), le microresto de Celestina, originaire de Coimbra, la plus ancienne ville universitaire du Portugal, fait les délices des cols blancs.

Bien vu ? Les plats qui changent en fonction de la semaine. 

L'addition ? Dans la formule à 11 balles : un plat + un pastel de nata dément. Cuit sur place le jour même, avec pâte finement feuilletée, appareil onctueux, bien chargé en jaune d’œuf... 

Restaurants, Méditerranéen

Levantine

icon-location-pin 10e arrondissement

Quelle vibe ? Sur le canal Saint-Martin, un spot aux allures de petit souk : meubles chinés, lanternes colorées, affiches de l’âge d’or du cinéma égyptien et assiettes en faïence...  Un temple des mezze où les assiettes se partagent à grand renfort de pain pita.

Bien vu ? Le coin salon avec poufs colorés et plantes géantes.

L'addition ? Pour 12 € dans la formule du midi : un plat + une boisson + un dessert !

Advertising
Restaurants, Fish et chips

Johana's Fish & Chips

icon-location-pin Réaumur

Quelle vibe ? Plus besoin de traverser la Manche pour manger un bon Fish & Chips : dans ce petit navire familial aux couleurs de l'Angleterre, Johana et ses proches nous embarquent sur les flots de la Tamise, depuis laquelle on peut apercevoir Big Ben et Piccadilly (en photo, il va sans dire). 

Bien vu ? Bonnes bières au choix, dont les  micro-brasseries franciliennes Deck & Donohue ou Gallia… (4-6 € la bouteille).

L'addition ? Le mythique Fish & Chips (12,50 €) : un généreux et frais dos de merlu ou de cabillaud frit, bien doré et fondant à souhait, flanqué de frites home-made. Avec mushy peas (purée de petits pois à la menthe), sauce tartare (maison itou)... Trop bon !

Restaurants, Indien

Muniyandi Vilas

icon-location-pin Gare du Nord

Quelle vibe ? C’est un tout petit boui-boui qui pourrait passer inaperçu, une cantine indienne parmi toutes celles qui prospèrent autour de la gare du Nord. Tellement attachante, avec ces peintures murales improbables (visez un peu la piscine au fond), ces quelques tables à touche-touche qu'on partage avec les autres clients, ces timbales en fer dans lequel on boit son thé au lait et à la cardamone. 

Bien vu ? La carte, qui se résume à quelques spécialités venues du Sri Lanka et de l’Inde du Sud : des biryanis (mix de riz, d’épices et de viande), des talis (plateaux avec un assortiment de légumes mijotés et de viandes), et des kottu typiquement sri-lankais (légumes, parotta émiettée, œuf et/ou viande) 

L'addition ? La carte compile tout un tas de petites formules plus attractives les unes que les autres (mini parotta, assiette de légumes et thé à 3,90  par exemple). 

Et aussi...

La Couronne de Belleville
La Couronne de Belleville ©ZT
Bars, Bars de quartier

Les meilleurs bars pas chers à Paris

Chez Time Out, on a le goût de trouver ce petit bar pas cher qui deviendra votre bar fétiche et sera le théâtre de vos plus beaux exploits éthylistes. Du 15e à Nation en passant la Butte aux Cailles, le bar pas cher idéal se trouve dans tous les coins. 

Restaurants, Chinois

Les meilleurs restaurants chinois de Paris

Pour ne pas vous perdre dans ce casse-tête chinois, on vous a classé les meilleurs restos de la capitale, en fonction des quatre grands types de cuisines : la cantonaise, célèbre pour ses wonton et dim sum, la pékinoise, délicate, qu'on résume trop souvent au canard laqué, la shanghaïenne, avec ses saveurs douces ousucrées, et la cuisine sichunaise, (très) pimentée.  

Advertising
Restaurants, Burgers

Les meilleurs burgers de Paris

Amélioré, revisité, retravaillé avec des ingrédients locaux, ce petit sandwich originaire d'Hambourg se forge une nouvelle image, quitte la street food pour se faire une place sur la carte des plus grands établissements. Burger classique, cheeseburger, bio burger, veggie burger, bao burger... Voici notre carnet d'adresses régulièrement fourni en nouvelles trouvailles. Et comme dirait l'autre : make burger great again

Advertising