Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Paname Brewing Company
© Paname Brewing Company (Paris 19e)

Les meilleures terrasses les pieds dans l'eau à Paris

Pour célébrer le retour du soleil, Time Out Paris vous sert sa sélection des meilleures terrasses pour prendre le large.

Houssine Bouchama
Écrit par
Houssine Bouchama
Contributeur
La Rédaction
Publicité

Sortez vos Speedo et faites péter les tongs Tati ! Pour célébrer le retour du soleil, Time Out Paris vous sert sa sélection des meilleures terrasses pour boucaner et apéroter les pieds dans l’eau. Le temps d’un giga-dossier effectué en dos crawlé, on a regroupé 15 bars et restos pour se prélasser au fil de l’eau, entre quais de Seine et bassins grands parisiens. Alors non, ce n’est pas tout à fait les Goudes… Mais y a pire pour prendre le large !

12 terrasses les pieds dans l'eau à Paris

  • Bars
  • Bars à bières
  • Jaurès
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? Gentrification oblige, l'arrivée de la Paname Brewing Company (après celle du très coquet Pavillon des canaux) semble avoir sonné le glas de l'époque Stalin-crade (quoique) ! Inaugurée en juin 2015, cette adresse baignée de soleil brasse la bière les pieds dans l'eau, dans une déco qui a franchement de la gueule (murs en briques, grandes tables en bois, bar XXL et maxi-cuves de brassage apparentes). 
On boit quoi ? De la bière, pardi ! Pour notre soirée mousse, on s’est laissé tenter par une bien fraîche Œil de Biche, une pale ale à 4,6 % brassée façon West Coast avec du houblon fruité et résineux (en bouteille 5,50 €). Mais aussi une Casque d'Or, fine et dorée à 4 € le demi.
Où ? 41 quai de la Loire, Paris 19e.

  • Restaurants
  • 1er arrondissement
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? Deborah Pham, éditrice de la revue Mint, a aussi sa maison en dur depuis fin 2017. Entre les bouquinistes et la Seine, elle a chantourné cette magnifique guinguette et sa maxi-terrasse (150 places) où se la coller douce pour les beaux jours, avec une vue imprenable sur la Monnaie de Paris et le fleuve en contrebas… Paname dans toute sa splendeur ! Si la météo fait des caprices, n’hésitez pas à trouver refuge à l’intérieur : tables en bois clair, chaises de bistrot, jolis bouquets de fleurs et chandelles… Y a pire comme plan B !
On boit quoi ? Des binouzes, comme la bue et rebue Deck & Donohue à la pression (5 € le demi). Mais aussi une courte sélection de vins nature bien castée, comme ce blanc du domaine Kumpf & Meyer en Alsace, assemblage de sylvaner et d’auxerrois bien porté sur le fruit. Egalement au menu, des plats à partager mitonnés par la cheffe Adriana Seghetta, qui envoie le graal côté graille !
Où ? Face au 16 quai du Louvre, Paris 1er.

Publicité
  • Bars
  • Bars à vins
  • La Villette
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? À l'heure de l’apéro, si vous en avez marre du canal Saint-Martin et de La Rotonde Stalingrad, faites quelques pas en direction de La Villette. Sur la rive face à Simonetta, s’est amarré en septembre 2014 un bien chouette bistrot. Chaises Baumann années 1960, murs grattés-mais-pas-trop, terrasse avec vue exceptionnelle sur le canal de l'Ourcq et baies vitrées grandes ouvertes aux beaux jours : le soleil y coule à flots, comme le bon vin. 
On boit quoi ? Lors de notre passage, on s’est enfilé un blanc jurassien qui déboîte : Initial arbois 2016 de Jérôme Arnoux (31 € la quille, 5,80 € le verre). Mais aussi un mojito à 5 balles (oui vous avez bien lu, 5 balles). Attention, le service est parfois débordé et la cuisine pêche un peu en précision, mais on vient là surtout pour le reste : ça dragouille, ça trinque ! Autant de bonnes raisons pour y faire escale.
Où ? 2 rue de Nantes, Paris 19e.

  • Bars
  • Bars à bières
  • Jaurès
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? Une fat terrasse les pieds dans l'eau, avec une vingtaine de tireuses et un bar de 8 mètres de long… Rien à dire, en matière de cool bar à binouzes, l'Atalante se pose un peu là ! Ancré à deux ricochets de la bonne pizzeria Simonetta et en face des Bancs publics, non loin du parc de la Villette, ce paquebot baigné de lumière (merci les grandes baies vitrées) attire une faune de chilleurs de première, motivés par des bières pointues et une ambiance à la coule.
On boit quoi ? Que du bon houblon ! La carte des pressions change en permanence : fraîche Hoppy pale ale de la microbrasserie française Coconino, gueuze vivante des Belges de Tilquin… Mais aussi un tropisme assez marqué pour les bières UK !
Où ? 26 Quai de la Marne, Paris 19e.

Publicité
  • Bars
  • Bars à vins
  • 4e arrondissement
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? A l’abordage ! Face à l'île Saint-Louis, en plein quai de l’Hôtel-de-Ville, on tombe nez à nez sur cette péniche qui porte le nom d'un de nos poiscailles préférés. Autour du rafiot, des tables, des bancs et même des transats où s’enfiler fissa des bourriches d’huîtres de Bretagne, des bulots mayo et du poisson fumé de l'île d'Yeu. Ça sniffe l'iode à plein nez tout ça !
On boit quoi ? Le temps de se dégourdir la mandibule avec un tarama blanc garanti sans colorants (9 €) et six grosses crevettes bio dansant la gambada (9 € itou), c'est la marée dans le verre. On s'enquille pépouze un bon rosé frais, suivi d'un blanc de Loire (joli savennières du domaine La Croix Picot, sec et minéral) en dodelinant béatement de la tête sur la soap music des DJ qui se succèdent ici en semaine. 
Où ? 
Quai de l’Hôtel-de-Ville, parc Rives-de-Seine, Paris 4e.

  • Bars
  • Bars à cocktails
  • Le Marais
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? Sur le quai des Célestins, entre les métros Pont-Marie et Sully - Morland, voici un spot qui a une bonne gueule de carte postale ! C’est là, dans une bâtisse abandonnée autrefois abreuvoir à chevaux puis syndicat des bateliers, que le taulier Nicolas Lefevre a fini par installer le conteneur qu'il trimbalait le long des rives de Seine. Deux terrasses viennent prolonger son bar intérieur, qui fait également salle de concert avec tout un tas de groupes rock ou jazz (notamment). De quoi boire un coup les pieds (quasi) dans l’eau.
On boit quoi ? ​​La carte des vins n'est pas en reste, avec notamment le délicieux Poisson rouge (4 € le ballon) goûté lors de notre passage. Un vin rouge sans tanins, originaire des coteaux d'Ensérune (Languedoc), à la fois fruité et proche d'un blanc.
Où ? 1 quai des Célestins, Paris 4e.

Publicité
  • Que faire
  • Paris et sa banlieue

Quelle vibe ? Planté au pied du périph et au bord du canal, à la frontière entre Paris et Pantin, le Jardin21 prend ses racines dans un ancien verger datant du XIXe siècle. Ouvert en 2018 par les patrons du Glazart voisin, ce spot de 1 500 mètres carrés tout en longueur la joue deux salles deux ambiances. D'un côté, le potager de 300 mètres carrés, et de l’autre, celle dédiée au chill et à la jaille. Avec son allée centrale ornée de bacs à fleurs, ses grandes tablées, transats et paillotes en bois, la parcelle se prête plutôt très bien au lézardage. Pour ce qui est de l'assiette, après avoir confié ses fourneaux aux Marmites volantes, le Jardin21 ouvre à l'été 2020 son resto L'Assiette du Jardin. 
On boit quoi ? Côté apéro, on retrouve une offre assez classique avec pinte à 6,50 €, verre de vin à partir de 4 balles et spritz à 7. A noter : une petite sélection de bières artisanales en bouteille et des cocktails. Enfin, question ambiance, le Jardin21 accueille chaque soir un DJ ou un collectif.

Ouverture le 26 mai.

  • Art
  • Centres d'art et instituts
  • 7e arrondissement

Quelle vibe ? Premier centre d'art urbain flottant au monde (une péniche en accès libre et gratuit, hébergeant la crème du street art international), le coolissime Fluctuart dégaine pour les beaux jours sa terrasse-expo. Cap sur le pont des Invalides ! Aux 350 mètres carrés déjà existants du rooftop s'ajoutent sur les quais une terrasse de 40 mètres de long et 6 mètres de large, écrin rêvé pour une palanquée d'œuvres en plein air. Profitez-en pour squatter la collection permanente – et évolutive – de la barge : une quinzaine de stars du street art amusent la croisière, dont Banksy, Futura 2000, JR, Shepard Fairey ou encore Invader.
On boit quoi ? Une courte sélection de vins bios, des cocktails tout simples mais aussi de fraîches binouzes à la pression, dont la bière maison Fluctuart Beer (7 € la pinte). Offre food non testée par la rédaction.
Où ? Pont des Invalides, port du Gros-Caillou, Paris 7e.

Attention, la terrasse n’est pas ouverte toute l’année (le rooftop, si !) 

Publicité
Bar Ourcq
  • Bars
  • Bars à vins
  • Jaurès
  • prix 1 sur 4

Quelle vibe ? Voilà l’un des bars les plus prisés du canal de l'Ourcq. En cause ? Des prix imbattables – 2,50 € le demi, qui dit mieux ? – et un mood unique à Paris ! Aux beaux jours, le Bar Ourcq prête gracieusement des chaises longues et des jeux de pétanque à une clientèle en tongs et lunettes, venant grattouiller de la guitare ou pique-niquer au bord du canal. En fin de journée, l'ambiance est assez alcoolisée (pensez à fermer un œil pour bien viser le cochonnet) et les artistes prennent place pour des DJ sets électroniques. 
On boit quoi ? Le bon plan est de venir se ravitailler en bières fraîches (et vraiment pas chères) servies dans des gobelets « à emporter ». Le tout entre deux parties de pétanque.
Où ? 68 quai de Loire, Paris 19e.

  • Musique
  • Salle de concert
  • 13e arrondissement
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? 2011, sacrée année dans l’histoire des péniches de l’Est parisien. Tandis que Concrete s’installait du côté du quai de la Râpée, Petit Bain prenait ses quartiers sur l’autre rive, au pied de la Bibliothèque nationale de France. Construite par un collectif d’architectes, la barge se la joue hybride, entre cantine, rooftop avec vue sur la Seine – forcément – et salle de concerts de 450 places. Pour cette dernière, allez-y les yeux fermés, elle fait partie des plus qualitatives de la place de Paris, avec une programmation qui s’intéresse autant à la fine fleur des scènes garage, post-punk ou expérimentale qu’aux musiques électroniques.
On boit quoi ? La meilleure option est de s’installer sur le fameux toit-terrasse, de s’enfiler une pinte ou deux avant d’aller pogoter jusqu’au bout de la night – sacré programme !
Où ? 7 port de la Gare, Paris 13e.

Publicité
  • Restaurants
  • Café
  • Jaurès
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? Le Pavillon des Canaux, c’est cette giga-maison coquette de deux étages, alanguie au bord de bassin de la Villette, où l'on se sent comme à la casbah, en mieux : fauteuils moelleux, meubles dépareillés, déco cosy, joliment foutraque… Les jours de beau temps, vous pouvez vous relaxer tranquillement sur les tables à l’extérieur, les pieds dans l’eau.
On boit quoi ? Un jus d’orange fraîchement pressé, de la bière, du vin, du café de chez Lomi ou bien un chaï latte.
Où ? 39 quai de la Loire, Paris 19e.

  • Musique
  • Salle de concert
  • Canal Saint-Martin
  • prix 2 sur 4

Quelle vibe ? Qu’est-ce qu’on l'aime ce lieu berlinois en diable, posé au bord du canal ! Upcyclé par l’équipe d’Usines Éphémères, cet ancien magasin de matériaux de construction Art déco offre un décorum tout en béton brut, briques rouges, graffitis avec une grande salle au rez-de-chaussée et un maousse rooftop végétalisé ouvert aux beaux jours, avec buvette et transats. En plus des plats et des boissons, la maison propose toutes sortes d’ateliers, expos, workshops et cours de cuisine. Sans oublier sa salle de concerts qui voit défiler les meilleurs groupes de rock indé du moment.
On boit quoi ? Côté soif, les prix sont raisonnables mais majorés à partir de 19h30 (la pinte passe de 5 à 6 € par exemple). Pour s'ambiancer, des DJ sets sont programmés les vendredis et les samedis soir. Attention : aux beaux jours, de 18h30 à 21h30, atteindre le bar relève de l’exploit. On se pousse à chaque sortie des pompiers de la caserne voisine, mais on ne céderait pour rien au monde sa place au bord de l'eau !
Où ? 200 quai de Valmy, Paris 10e.

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité