Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Björk • 'Biophilia Live'
Björk - Biophilia Live

Björk • 'Biophilia Live'

Disponible en DVD le 24 novembre

Par AP
Advertising

Gagnez des places pour l'avant-première de 'Biophilia Live', le jeudi 20 novembre à 20h au MK2 Bibliothèque, en participant à notre jeu-concours.

Inutile de présenter Björk Guðmundsdóttir ! Qu'on l'ait découverte en 1993 dans un clip claustro-dingo signé Mondino ("Violently Happy"), à travers son génial album 'Homogenic' en 1997, ou actrice chez Lars von Trier ('Dancer in the Dark', pour lequel elle reçut le prix d'Interprétation féminine à Cannes en 2000), Björk reste incontestablement l'une des icônes les plus marquantes des nineties.

Si bien qu'au cours de la décennie suivante, on avait un peu perdu de vue la chanteuse islandaise, aux albums de plus en plus complexes et lorgnant vers l'art contemporain (rappelons au passage sa proximité avec l'artiste Matthew Barney, avec lequel elle eut une fille en 2002). Du coup, il faut reconnaître qu'on était un peu passé à côté de son dernier album, 'Biophilia', sorti en 2011 : certainement l'un de ses disques les plus minimalistes, mais aussi les plus ambitieux.

Heureusement, ce 'Biophilia Live' constitue une nouvelle occasion de retrouver la chanteuse et le dispositif, austère mais passionnant, de son dernier disque, mêlant rythmiques électroniques chiadées, instruments traditionnels inattendus et un chœur de plus de vingt chanteuses aux mélodies sinueuses et aériennes. Quant à Björk, si elle continue apparemment de faire preuve d'une discutable audace vestimentaire, sa voix n'a sans doute jamais paru aussi précise, maîtrisée et d'une splendide intensité intérieure.

Enregistré à l'Alexandra Palace de Londres en septembre 2013 et réalisé par les cinéastes Peter Strickland ('Berberian Sound Studio') et Nick Felton ('Le Géant égoïste'), ce DVD s'avère en outre d'une rare beauté visuelle, mêlant la captation du concert à des surimpressions d'images et des séquences de documentaires scientifiques - l'album étant centré sur un trip biologico-cosmique de l'Islandaise. En somme, voici de bien belles retrouvailles avec Björk, pour quelques fabuleux titres à vous mettre la chair de poule ("Mutual Core", "Cosmogony", "Sacrifice", entre autres). Et assurément un cadeau idéal pour les prochaines fêtes de Noël.

Lire aussi

Advertising
Advertising
Unsplash
Unsplash

Les salles de cinéma ne rouvriront « à priori pas avant l'été », annonce Franck Riester

Actualités Cinéma

Deux mois déjà que les salles obscures sont plus obscures que jamais. Et la lumière au bout du tunnel n'est pas pour tout de suite. Dans une interview donnée à Franceinfo, le ministre de la Culture Franck Riester a en effet annoncé que celles-ci ne rouvriraient « à priori pas avant l'été ». Pour étayer cette décision, le ministre avance autant la problématique épidémiologique que les desiderata de la profession. « Aujourd'hui, on a considéré que le fait d'être dans une salle confinée à plusieurs dizaines de personnes en même temps pouvait poser problème en termes de risque de circulation du virus. Il y a des départements où le virus circule beaucoup, d'autres où il circule moins. Et les salles de cinéma souhaitent qu'on puisse ouvrir en même temps partout en France. » Et pourquoi cet horizon de l'été ? Parce que la décision sur la date de réouverture ne sera pas prise avant début juin, au moment de l'appréciation de la réussite (ou non) du déconfinement. Et qu'il faut « en gros quatre semaines entre le moment où l'on décide de rouvrir et le moment où l'on peut officiellement rouvrir, notamment pour une question d'organisation de la distribution des films et la mise en œuvre pratique des consignes sanitaires dans les salles », conclut le ministre.  

Advertising
Cannes
Cannes

Cannes, Venise, Berlin : les festivals vont organiser un événement gratuit sur YouTube

Actualités Cinéma

Une petite lueur vient de scintiller dans les salles obscures. Tandis qu'on s'interrogeait sur la tenue et la forme que prendraient les festoches de cinoche cette année, Cannes en premier lieu, voilà que 20 parmi les plus importants ont décidé de la jouer collectif en annonçant la création de “We Are One : A Global Film Festival”, un événement virtuel gratuit qui se tiendra du 29 mai au 7 juin sur YouTube. A l'affiche ? Des longs-métrages, des nouveaux films, des courts, des classiques, des docus, de la musique ou encore des tables rondes. Et si le programme précis n'a pas encore été dévoilé, il faut bien avouer que les noms qui se cachent derrière ce projet ont de quoi faire saliver le plus cinéphile de tes amis cinéphiles : Cannes, Venise, Berlin, Sundance, Tribeca, Locarno, Toronto, San Sebastian, Marrakech ou encore New York. Pas mal. A noter qu'une partie des recettes de ce raout sera reversée à l'OMS ainsi qu'à d'autres assos caritatives. Note bene à l'intention de Frédéric Beigbeder : rien n'a pour le moment été annoncé sur de potentielles transpositions numériques des soirées cannoises.  

DR
DR

10 films à voir quand vous vous êtes fait larguer

Cinéma

On est tous passés par là. Votre vie n'a plus de sens, vous avez soudainement beaucoup trop de temps libre et tous vos amis vous saoulent parce qu'ils sont casés et heureux, EUX. Votre meilleure option de rétablissement : déboucher une bouteille de whisky, sortir les boîtes de mouchoirs, et mater des films qui vous aideront, étape par étape, à faire votre deuil. Avertissement : ceci est une liste de films pour vous changer les idées, pas pour remuer le couteau dans la plaie. Vous n'y trouverez donc pas de comédies romantiques où tout le monde finit heureux et en couple (Love Actually), ni d'atroces films de rupture qui vous rendront suicidaire (Blue Valentine, Eternal Sunshine of the Spotless Mind).  

Advertising
© Arthuro Peduzzi
© Arthuro Peduzzi

Un décor de cinéma abandonné fige Montmartre dans les années 1940

Actualités Vivre en Ville

Quartier de Montmartre, à deux pas du Sacré-Cœur. C'est là, rues Berthe et Androuet, que les habitants peuvent aujourd'hui se téléporter dans un tout autre monde, loin d'être plus gai : la France de l'Occupation ! Fiches glaçantes de recensement des juifs, avis de couvre-feu, réclames prônant le travail au service de l'Allemagne ou tracts anticommunistes… On s'y croirait.  Conçu par le chef décorateur Philippe Chiffre, le décor replonge la butte 80 ans en arrière, sous l’occupation nazie. L'équipe du film qui travaillait là a dû abandonner précipitamment le tournage mi-mars, ainsi que les éléments de décor, suite à l'injonction de confinement. Adapté de la pièce de théâtre de Jean-Philippe Daguerre couronnée de quatre Molières en 2018, Adieu Monsieur Haffmann devrait sortir début 2021. Cette tragicomédie réalisée par Fred Cavayé a pour acteurs principaux Daniel Auteuil, Sara Giraudeau et Gilles Lellouche. Un reportage photo signé de notre envoyé très spécial Arthuro Peduzzi. Quand il ne shoote pas le quotidien d'habitants en Chine ou Israël, ce taulier/photographe talentueux, cofondateur d'une de nos caves à manger préférées (La Curieuse Compagnie), livre des quilles de vins naturels sur Paris. Pour le suivre sur Instagram : @mlehzzeye    © Arthuro Peduzzi     © Arthuro Peduzzi       © Arthuro Peduzzi     © Arthuro Peduzzi     © Arthuro Peduzzi     © Arthuro Peduzzi     © Arthuro Peduzzi     © Arthuro Peduzzi       

Holy Motors
© Artificial Eye / Holy Motors

Les 30 meilleurs films tournés à Paris

Cinéma

Tout au long de l’histoire du cinéma, entre les Années folles et aujourd’hui, Paris a été une source d’inspiration pour des centaines de réalisateurs français et étrangers. On les comprend : entre son architecture et ses monuments, son romantisme et ses Parisien(ne)s, Paris et son décorum de rêve serait presque un personnage à lui tout seul. Dans ce méga-dossier (30 longs-métrages), on a voulu mettre en avant ces films – pour la plupart des chefs-d’œuvre – qui nous ont fait bourlinguer entre le Paris de rêve ou de carte postale (Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain) au Paris moins fantasmé, quelque part entre l’avenue de Laumière et la plus cossue avenue Trudaine. Entre les balades d’Antoine Doinel, les déambulations surréalistes de Denis Lavant (Holy Motors) ou les scènes de rues distordues (Inception), voici notre sélection des meilleurs films tournés à Paris, pour sillonner à l’écran notre chère capitale. A découvrir également : Les 100 meilleurs films français de l'histoire.

Afficher plus
Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising