Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Vermeer

Exposition Vermeer au Musée du Louvre

'Vermeer et les maîtres de la peinture de genre au Siècle d’Or', du 22 février au 22 mai 2017

Écrit par
Clotilde Gaillard
Publicité

Voilà l’événement culturel qui devrait marquer considérablement ce début d’année. Le musée du Louvre, la National Gallery of Ireland à Dublin et la National Gallery of Art à Washington s’unissent pour organiser une exposition unique en son genre. Centrée sur le peintre Johannes Vermeer – à qui l’on doit notamment ‘La Jeune Fille à la perle’ et ‘La Laitière’ –, elle entend faire la lumière sur le réseau de relations établi entre les peintres de genre hollandais durant la période 1650-1675. Et ainsi permettre aux visiteurs et aux spécialistes de l’art de mieux comprendre comment l’artiste et ses homologues contemporains s’admiraient, s’inspiraient mais aussi s’affrontaient, la concurrence étant rude sur les tableaux de scènes de vie quotidienne à cette époque.

Inédite et rare, l’exposition 'Vermeer et les maîtres de la peinture de genre au Siècle d’Or' ressemblera donc à un beau cadeau de Noël en retard.

Quoi ? • 'Vermeer et les maîtres de la peinture de genre au Siècle d’Or'.
Où ? • Au musée du Louvre, Hall Napoléon.
Quand ? • Du 22 février au 22 mai 2017. Tous les jours de 9h à 18h sauf le mardi. Nocturnes jusqu'à 21h45 les mercredis et vendredis.
On vous recommande aussi les meilleures expos à Paris.

5 choses à savoir sur 'La Laitière' de Vermeer

Où voir d'autres peintres hollandais ?

  • Musées
  • Art et design
  • Saint-Georges
Au fond d’une allée pavée, on découvre un hôtel particulier transformé en musée dont l’accès aux collections permanentes est gratuit. L’ancienne demeure du peintre hollandais Ary Scheffer était, au XIXe siècle, le repaire de la société des arts et des lettres, au cœur du quartier foisonnant de la Nouvelle Athènes. Delacroix, Chopin et George Sand passaient des soirées à discuter autour du piano Pleyel, alors que Liszt et Dickens s’affalaient dans de profonds fauteuils Louis XVI, en attendant une fournée d’amuse-gueules. 
Musée Cognacq-Jay
  • Musées
  • Le Marais
Ce musée intime et cossu abrite une collection assemblée au début des années 1900 par le fondateur de La Samaritaine, Ernest Cognacq, et son épouse, Marie-Louise Jay. Grands amateurs de l’art du XVIIIe, ils se sont essentiellement concentrés sur la France mignarde du siècle des Lumières, et notamment sur des toiles rococo signées Watteau, Fragonard, Boucher ou Greuze, et des pastels de Quentin de la Tour. L'école flamande figure aussi dans les galeries (Rembrandt, Ruysdael, Rubens) aux côtés de Canaletto et de Guardi. 

Plus de peinture

Publicité
Publicité
Publicité

+ d'Art et de Culture

Publicité
Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité