Les meilleures terrasses cachées de Paris

Vivons heureux, vivons cachés !

© Hôtel Eldorado

Si Paris ne manque pas de terrasses, c'est toujours un combat pour dénicher celles qui ne sont pas bondées. En retrait des grosses artères, à l'écart des trottoirs bruyants, voire du soleil aveuglant, la terrasse cachée est par définition LE bon plan des terrassophiles avertis. A l'abri des regards, nichées au fond d'un jardin verdoyant, derrière un cinéma ou à l'arrière d'un biergarten, planquées à l'intérieur d'un ancien couvent... Quelques idées pour pister les bières fraîches et avoir (presque) la paix.

Café A

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Les mots du proprio: “Programmation du mois Dimanche 22 Juillet LA Dimanche Garden Gay party // Jeudi 26 juillet Plaza Havana Club Party //”

Quelle vibe ? Aménagé dans l’ancien couvent des Recollets construit au XVIIe et XVIIIe siècle, c'ets un repaire arty connu des Parisiens initiés. Le vrai plus de ce bar, c’est son jardin secret protégé de la rue par un mur d’enceinte : une vaste cour poétique plantée de vieux arbres qui prend des accents bucoliques en plein mois d’août. Des chaises longues invitent à la détente : on peut bouquiner tranquillement au soleil la journée sur des transats ou prendre un verre en soirée.
Glouglou ? A la carte, des vins bio et biodynamiques de qualité mais pas donnés, également des bières bouteille et à la pression, quelques cocktails, des spiritueux
Miam-miam ? Les bruschettas ou assiettes de charcuterie/fromage 

Canal Saint-Martin

Kiez Biergarten

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Une petite terrasse toute mignonne planquée dans un patio
Glouglou ? Une binouze pression : Erdinger Kristallweizen, Bitburger, Kölsch, Sankt Thomas... de 5,50 € à 6,90 €. Sans alcool : un Fritz Limo goût pomme (3,50 €), notre soft allemand préféré.
Miam-miam ? Un bretzel, une assiette de fricadelle et sa salade fraîche de patates/concombres, un curry wurst et une assiette de nuernberger rostbratwuerste (vous n’imaginez pas comme l’on peut se ridiculiser en prononçant le nom de ce plat à la serveuse adorable et surtout très bilingue !)

18e arrondissement
Advertising

Les Passerelles

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Une terrasse planquée dans un patio végétalisé, au cœur de l'hôtel 5 étoiles Parister. Où prendre le frais avec un bon cocktail ou un whisky français ! (ils ont la plus grande collec' de la capitale : une centaine de références !
Glouglou ? Un Li-Ber-Té : Bastille Blend, sirop de fruits rouges (maison), Luxardo Maraschino, citron jaune et feuille de shiso rouge. 
Miam-miam ? Une burrata des Pouilles (14 €) ou une planche de charcutaille deluxe -pata negra, jambon truffé et serrano (18 €). 

Faubourg Montmartre

Au Fond du Jardin

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Juste à côté de la place Edith Piaf, derrière la butte de Ménilmuche, se trouve un petit coin de paradis bien planqué, coincé entre de vieux ateliers à verrière. Vous empruntez le passage à l'arrière et vous découvrez une grande terrasse verdoyante, des tables multicolores, des briques de pavement rouges, des bosquets de lavande, de la glycine grimpante et des guirlandes d'ampoules façons fête au village. Aller direct pour la Provence. 
Glouglou ? Un mojito idéal : frais, équilibré et pas trop cher (7 €). 
Miam-miam ? Une petite planche mixte à partager (6 €), pas mal, surtout pour le prix, ou une pizza (14 €). 

20e arrondissement
Advertising

Le Bistrot des Dames

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Un havre de verdure secret, repaire des habitués du quartier. Avec guirlandes façon guinguette le soir, chat à câjoler et petites tables à l'anglaise. Si le resto n'est ouvert qu'aux heures des repas, on peut profiter du jardin planqué pour prendre un verre tous les après-midis. L'endroit rêvé pour emmener tous vos amis qui affirment que Paris n’est que bitume et pollution. 
Glouglou ? Un jus de fruits frais ou une citronnade maison (3 € les 25 cl). Ou, pour la même contenance et plus de rouge aux joues, un rosé IGP Alpilles (5,50 €)
Miam-miam ? Des frites au sel de Camague (5 €) ou de belles tranches de carpaccio poivré, avec du vieux parmesan, de la roquette, des câpres, du raisin (14 €) 

Batignolles

Sur le toit

3 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Le cinéma Etoile Lilas abrite 400 m2 de terrasse, investis par les Sardignac, un couple de scénaristes aux manettes d’un bistrot éponyme, situé en face des Folies Bergère. Un espace aéré et ensoleillé, jonché de verdure et de parasols, qui vous donne l’impression d’être loin de Paris. 
Glouglou ? Un café
Miam-miam ? Ajoutez à cela des produits frais, des recettes simples et maison, exécutées par les chefs Curt et Fehri, une honnête formule déj à 15 € (menu complet à 18 €)... Et vous aurez tout ce qu’il faut pour vous détendre 

20e arrondissement
Advertising

Pavillon Puebla

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Une maison old school à l’architecture de style Napoléon III, de la végétation et de la roche, une déco mi-campagnarde mi-urbaine. Sous les rythmes d'une musique très « pop ensoleillée », on observe le déhanchement des plus effrontés en se biberonnant quelques cocktails (12 €). 
Glouglou ? Un Moscow Mule et son zeste de citron
Miam-miam ? L'Italie est à l’honneur : pasta, carpaccio, foracce, pizza, tiramisu, panna cotta... Tutto è buono !

Buttes-Chaumont

Hôtel Grand Amour

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Le néon lumineux, les serveuses aux bras tatoués habillées en noir, la grande salle hyper chic et claire, les tables de bar, les photos arty, le petit jardin intérieur où l’on peut dîner, Curtis Mayfield en fond sonore, les couples adultères et les amies américaines branchées : vous êtes dans le resto du Grand Hôtel Amour mis en scène par l’artiste André. Nous, ce qu'on aime, c'est surtout venir dîner le soir dans le patio, boire du vin en fumant des clopes et écouter les conversations, toujours croustillantes, de nos voisins.
Miam miam ? Des gyozas de langoustine baignés dans leur bisque de crustacés, parfaits la sole meunière, oignons, fruits rouges, super gourmands les figues rôties, sablé breton, glace au lait d’amandes. 
Glouglou ? Un verre de vin nature La Sorga 

Strasbourg-Saint-Denis
Advertising

Le Café du Studio 28

3 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Seuls les initiés connaissent ce petit havre de paix caché non loin de la très touristique rue des Abbesses. Le café du petit cinéma d’art et d’essai Studio 28 compte un étonnant jardin au calme agrémenté de bambous, qui contraste avec cette bruyante rue arpentée par des voitures et dont les nombreuses terrasses de bar sont prises d'assaut par des touristes en route vers le Sacré-Cœur. 
Glouglou ? Un thé, du vin, un chocolat chaud ! 
Miam-miam ? Une quiche, yeux dans les yeux avec Catherine Deneuve... Peinte sur le mur !

Abbesses

Le Très Particulier

4 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? L'hôtel Particulier Montmartre est un hôtel de luxe à 400 € la nuit, caché sur les hauteurs de la butte. Pour boire un verre ici, il faut montrer patte blanche à l'interphone, puis savoir où sonner entre toutes les grilles des villas cossues de cette ruelle privée et discrète. Remarquablement conçu par Louis Benech (c'est lui qui a rénové le Jardin des Tuileries), ce bel eden est presque un sous-bois luxuriant et sauvage, planté de grands arbres, de fougères folles, de lierre grimpant et de tables rondes en fer forgé. 
Glouglou ? L'Égoïste 

Montmartre
Advertising

Le biergarten de la Montreuilloise

Quelle vibe ? Le jardin de la géniale brasserie francilienne est ouvert pour la saison estivale. 
Glouglou ? Les bières en pression et bouteilles produites sur place, pardi ! Mais aussi de bons p'tits jus à siroter. 
Miam-miam ? Des planches de charcut' bien chargées !

Par Karim Merikhi

Jardin du musée de la Vie romantique

3 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? En plein été, les garnisons de rosiers et de fuchsias diffusent une certaine quiétude, le romantisme de la feuille se fait armure face à l'astre solaire et nous apporte quelques brins de fraîcheur. Et le rafraîchissement ne vient pas que de la brise qui a caressé votre mine. Ravis d’avoir trouvé un endroit de la sorte en plein cœur de Paris, vous vous installez et commandez à boire, en toute quiétude ; jusqu'à l'arrivée de la note, un poil à gratter.
Glouglou ? Le chocolat chaud de chez Angelina

Saint-Georges
Advertising

Café du Petit Palais

4 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Pour accéder à cet inattendu jardin tropical au cœur du Petit Palais, il faut d'abord prendre un billet entrée gratuite donnant accès à la collection permanente – ce qui peut vous inciter à la visiter par la même occasion – puis traverser la première aile du bâtiment pour y accéder. Vous découvrirez un ravissant jardin avec bassin d'eau, palmiers et herbes folles encerclé des arcades intérieures du Petit Palais. Quelques petites tables rondes en mosaïques posées là invitent à la lecture au calme.
Glouglou ? Le café est à 2,50 €, mais vous pouvez aussi opter pour un mokaccino ou un cappuccino, plus gourmands. Une liste de thés Mariages Frères, de chocolat ou café viennois à 3,50 €, de smoothies bio à 3,30 € sont aussi racoleurs.
Miam-Miam ? Des salades et bagels, cheesecakes et pâtes sont proposés à la carte, mais rien d'exceptionnel, et les prix sont un peu exagérés.

Champs-Elysées

La Recyclerie

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Dans une ex-gare de la Petite Ceinture, du volume, une charpente en fer forgé, une immense verrière, une vue plongeante sur les anciens rails entourés d’une longue terrasse, un bar extérieur mobile, une ferme urbaine, et des jardins partagés... Un espace habillé tout en végétation et en récup', occupé par des chaises de couleur, un énorme bar, une cuisine ouverte, des grandes cuves de vins naturels (qui viennent de chez En Vrac), des plantes grimpantes : paradis !
Glouglou ? Une bière artisanale

18e arrondissement
Advertising

La Maroquinerie

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Cette salle de concert cache un patio-terrasse
Glouglou ? Un verre de vin 
Miam-miam ? Une fois n'est pas coutume, une assiette veggie, alternative aux planches de charcut' : bâtonnets de carottes, navets longs, concombre, choux fleur, radis roses, brochettes tomates cerises, sauce tartare, blanche aux herbes et poivrons rouges

Ménilmontant

Le Louxor

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Un bar perché sur les hauteurs de ce mythique cinéma, au troisième étage. L'accès est réservé aux heureux détenteurs d’un ticket pour une séance à venir. La vue sur le Sacré-Cœur et le quartier Barbès en font un lieu unique.
Glouglou ? Un verre de rouge de petit producteur
Miam-Miam ? Pour casser la croûte, d'honnêtes collations à base de produits fins 

SoPi (South Pigalle)
Advertising

Café Suédois

4 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Une grande terrasse au soleil, à l'écart du bruit et de la foule ! Le Café Suédois fait partie intégrante de l'Institut culturel suédois, niché dans l'Hôtel de Marle, un magnifique hôtel particulier du Marais construit au 16ème siècle. Sa jolie cour pavée est un havre de paix pour bouquiner l’après-midi, par beau temps, et le jardin verdoyant, accessible gratuitement, est assez vaste pour se sentir peinard au milieu des initiés qui connaissent l'endroit. 
Glouglou ? Une bière La Parisienne (4 € les 33 cl), ou un jus de fruits (3 €).
Miam-miam ? Une brioche à la cannelle. Pour le déjeuner, quelques sandwichs sont proposés à la carte, dont un au saumon mariné, succulent (5,50 €)

Le Marais

L'Entrepôt

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Une pépite musicale et cinématographique qui existe depuis les années 70. L’entrée est gratuite, le cadre agréable ‑ un bar forum pour les concerts et les débats, une verrière et un jardin planté de bambous pour le restaurant, ‑ et la programmation très intéressante.
Glouglou ? Un verre de vin
Miam-miam ? Les additions sont salées pour des assiettes peu généreuses et une cuisine qui n’a rien d’extraordinaire. On viendra plutôt boire un verre, profiter des expos et voir de réalisateurs alternatifs.

Plaisance
Advertising

La Bellevilloise

4 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? La Bellevilloise est une ancienne coopérative ouvrière du siècle dernier qui a gardé sa vocation première de lieu d'échange et de culture. Depuis la terrasse extérieure végétalisée très agréable en été, on profite d'une ambiance calme, du soleil, d'un bar à l'écoute, et on fait l'aller-retour avec la Grande Prairie installée dans le loft. Un délirant espace végétalisé en intérieur avec pelouse, nénuphars, tournesols transats et même massage !
Glouglou ? Une bière 
Miam-miam ?
Une burratina au pesto rosso (10 €)

Ménilmontant

Le Pavillon du Lac

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Restauré en 2010 après dix ans d'oubli, le Pavillon du Lac, planté au milieu des Buttes Chaumont, a ouvert en 1868 comme les cinq autres pavillons du parc. Un écrin de verdure très apaisant !
Glouglou ? Un verre de vin 
Miam-miam ? Une burratina fondante aux truffes est accompagnée de tomates noires de Crimée à l’huile d’herbe. 

Buttes-Chaumont
Advertising

Le Café Caché

3 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Un café-terrasse qui porte bien son nom, planqué dans un coin de l'immense 104. Avec fausse pelouse vert kitschy au sol, baby foot...
Glouglou ? Les jus minute comme ce Paris-Bamako (gingembre frais, citron vert, sucre de canne) à 4,50 €. Ou un smoothie ananas, banane, passion (4,80 €)
Miam-miam ? Un cheeseburger frites maison (13 €) ou une asisette de sauciflard sec d'Ardèche (5 €)

19e arrondissement

Le Salon du Panthéon

4 sur 5 étoiles

Quelle vibe ? Un étage en forme de vaste loft, ouvert sur une belle terrasse, plus intime. Un resto-bar, mais surtout un lieu de rencontre et d’échange pour tous les amoureux du septième art... Décoré par Catherine Deneuve !
Glouglou ? Le thé des écrivains
Miam-miam ? Une sélection de plats créatifs qui changent chaque jour, comme cet aiglefin préparé au curry ou bien ces tortillas joliment épicées, mais aussi des soupes, de la charcuterie, des salades et des tartes. 

Quartier latin
Advertising

Hôtel Amour

5 sur 5 étoiles
Recommandé

Quelle vibe ? Une terrasse végétalisée, lovée en plein SoPi, à quelques pâtés de maisons à peine de la place Pigalle et de ses sex shops. Une décennie après son ouverture, l’hôtel Amour jouit toujours de sa réputation de fief de la branchitude parisienne. 
Glouglou ? Les excellents crus nature et/ou en biodynamie castés par miss Iris
Miam-miam ? Une assiette de frites ou de fromages !

 

Saint-Georges

Et aussi...

Les 100 meilleurs bars à Paris

On se devait de rassembler la crème des établissements parisiens dans un solide dossier. Avant de vous plonger dans l’ivresse, sachez, chers lecteurs, que numéroter ces adresses ne fut pas simple. Car un bar, ce n’est pas qu'un simple numéro. C’est un lieu de vie, une fabrique de souvenirs. Mais après de longs débats haletants (parfois sanglants), voici nos 100 coups de coeur. A votre santé !

Par La Rédaction

Les meilleures terrasses et rooftops chauffés de Paris

Quand le blizzard souffle à Paris, sortir peut vite relever du cauchemar. Les mains emmitouflées dans des gants rembourrés, essayez donc de jongler avec votre téléphone, votre verre, un briquet et une cigarette sur un trottoir verglacé pour voir. Histoire de vous éviter un numéro de voltige dangeureux (et ô combien humiliant), nous avons sélectionné pour vous les plus chouettes terrasses et rooftops chauffés de la capitale. 

Par Yves Czerczuk
Advertising

Le guide des terrasses par quartiers

Parce que parfois, on n'a pas envie de traverser la ville pour jouer des coudes sur une terrasse bondée. Parce que parfois, on a juste envie de profiter d'un rayon de soleil fugace pour sortir de chez soi, faire deux pas et poser ses fesses là, juste là. Alors, après vous avoir répertorié les plus belles terrasses de Paris, les plus secrètes, les plus perchées ou les tout simplement les plus incontournables, voici une sélection par zones géographiques, dispersée entre le nord, le sud, le centre, le nord-ouest et nord-est.

Par Amélie Weill

Commentaires

5 comments
Orso F

Moncoeur Belleville. Et celle ci? Célébrée comme l'une des plus belles de Paris par de nombreux magazines français et étrangers. 

Slobodanka Cuca N

Vraiment, la plus belle ville du monde. Ca, c'est sur. J'adore Paris.