0 J'aime
Epingler

Bars et boissons : quelles tendances pour la rentrée 2015 ?

Les nouvelles adresses et lubies parisiennes de la saison !

Bière Paris (Bière artisanale Batignolle © EP/Time Out Paris)
1/7
Bière artisanale Batignolle © EP/Time Out Paris
El Tast (Cave à bières et charcuterie El Tast © EP / Time Out Paris)
2/7
Cave à bières et charcuterie El Tast © EP / Time Out Paris
La Cave de Belleville (La Cave de Belleville © EChirache)
3/7
La Cave de Belleville © EChirache
Lulu White (Le bar à cocktails Lulu White © LRD / Time Out Paris)
4/7
Le bar à cocktails Lulu White © LRD / Time Out Paris
Les trois 8 (La bar à bière Les Trois 8 © Time Out Paris / EC)
5/7
La bar à bière Les Trois 8 © Time Out Paris / EC
Cave Marcadet (La Cave Marcadet © AM/Time Out Paris)
6/7
La Cave Marcadet © AM/Time Out Paris
El Tast (El Tast © EP / Time Out Paris)
7/7
El Tast © EP / Time Out Paris

Il en est des troquets comme de la musique ou de la mode. A chaque été son tube musical, à chaque belle saison sa boisson fétiche. A chaque année son accessoire fashion, à chaque révolution de la Terre autour du soleil son concept de bar phare. Après le rosé pamplemousse en 2013 et le Spritz en 2014, de quelles bulles et quelles teintes cette rentrée 2015 sera faite ? Trois grandes tendances se dessinent depuis quelque temps et devraient donner le ton de cette nouvelle saison : les bières artisanales, les bons vins de petits producteurs et les alcools vintage. En un mot : le retour aux traditions et au local. 

Chauvinisme...

Conservatisme, chauvinisme ? Il est vrai que le Parisien se tourne de plus en plus vers des boissons hexagonales, comme en témoigne le retour sur le zinc des vieux alcools français, illustré par l'effervescence des comptoirs à cocktails à l'ancienne. Quoi de plus cool aujourd'hui que de commander une Suze ou une eau-de-vie de poire ? La multiplication des bars et caves à vins (où l'on se défoule d'ailleurs sur des planches de charcuterie et de fromage de chez nous ou de chez nos voisins latins) illustre également bien cette renaissance des breuvages vieille France. 

Mais la tendance la plus flagrante de ces derniers mois reste le retour dans la capitale et en banlieue de nombreux brasseurs artisanaux. Un phénomène qui n'est pas pour déplaire aux amateurs de bonnes mousses que nous sommes, heureux de troquer nos tristes demis d'Amstel contre de savoureuses MontreuilloiseParisienneLevalloise ou Batignolle... L'engouement est tel que de nouvelles recettes voient le jour chaque semaine, et de nouvelles caves ou bars à bières se lancent chaque mois ; il faut dire que la demande est largement au rendez-vous, et les passionnés qui montent leur petite affaire l'ont bien compris. Cerise sur le gâteau, la boisson maltée trouve maintenant sa place dans la gastronomie (voir aussi les tendances food de la rentrée). L'ouverture d'un restaurant « biéronomique » au sein du bar La Fine Mousse, « dédié aux accords mets et bières artisanales », illustre au mieux cette nouvelle vague. A quand un sommelier spécialisé en bières à la Tour d'argent ? 

... Ou soif de qualité ?

Au final, c'est certainement davantage par souci de qualité que l'on se tourne en ce moment vers les productions de nos régions (bon, OK, peut-être aussi par snobisme). Le bio, le consommer local et responsable ne se limitent plus à la seule nourriture et touchent désormais la (lucrative) sphère de la boisson et du loisir. Ajoutez à cela le design séducteur de ces nouvelles bouteilles, et vous tenez la recette du succès de ces vrais faux breuvages de grands-pères. 

Côté caves à vins

Le Siffleur de Ballons

Si l'on vous invite à boire un verre au Siffleur de Ballons, c'est qu'on vous veut du bien. Située à deux pas du marché d'Aligre dans le 12e arrondissement, cette charmante cave « à boire et à manger », à la déco tendance et épurée, ne peut pas manquer de vous charmer.

En savoir plus
12e arrondissement

La Cave de Belleville

Attrapez par le coude votre ami le plus distingué – celui qui boit son thé l’auriculaire en l’air, façon reine mère – et dirigez-vous, en sa charmante compagnie, à la Cave de Belleville. De hautes vitrines élégantes, des rangées de bouteilles bien ordonnées, des saucissons et des jambons suspendus comme dans une petite boutique de Cagliari... Non, vous ne rêvez pas, vous êtes bien à Paris.

En savoir plus
19e arrondissement

Vivant Cave

Ici, aucune carte des vins à consulter. Accoudé au comptoir ou assis à l'une des trois tables de ce bar exigu, vous choisissez votre boisson sur les conseils du serveur, qui semble connaître personnellement tous les petits producteurs qu'il évoque. Optez par exemple pour un gamay La Boudinerie de Noëlla Morantin, un rouge léger idéal pour commencer (5 € le verre), et poursuivez avec un Tout Nature, plus corsé (7,50 € le verre)...

En savoir plus
Gare du Nord/ Gare de l'Est

Chapeau Melon

Epiés par les bouteilles indiscrètes qui emplissent les rayonnages, on choisit sur l'ardoise des encornets et leur mystérieux fumet noir ainsi que des huîtres aux accents asiatiques, le tout accompagné d'un vin blanc, naturel bien évidemment, puisque cette maison de vin s'en est fait la spécialité.

En savoir plus
Nord-Est de Paris

La Cave Marcadet

Un décor rustique, quelques grandes tables en bois, des récoltes de petits propriétaires et des produits triés sur le volet. Le lieu séduit aussitôt les amateurs de bonnes bouteilles et de charcuterie fine que nous sommes.

En savoir plus
18e arrondissement

Côté bières artisanales

Les Trois 8

Recommandé

Comme certains de leurs camarades amateurs de bière, les Trois 8 s’approvisionnent directement chez les brasseurs, et parfois chez le caviste la Biérocratie. Toujours, les bières sont microbrassées, c'est-à-dire artisanales et pas industrielles.

En savoir plus
Ménilmontant

Paname Brewing Company

Inaugurée le 5 juin, cette nouvelle adresse baignée de soleil brasse la bière les pieds quasiment dans l'eau. Les yeux rivés sur les petites cuves qui trônent au fond du bar, on se laisse tenter par une bien fraîche Œil de Biche, une Pale Ale à 4,6 % brassée façon west coast avec du « houblon fruité et résineux » (en bouteille 5,50 €) ou une Casque d'Or, fine et dorée à 4 € le demi.

En savoir plus
Bassin de la Villette

El tast

Oubliez la Leffe et les olives vertes pour l'apéro. Tirez un trait sur les cacahuètes huileuses et les gâteaux apéro mollassons. Visez plus haut, pensez lomo, cecina et jamon Trévelez, et imaginez le tout accompagné d'une Pale Ale brassée dans votre quartier. Bonne nouvelle pour les amateurs de chorizo bellota, le plateau de charcuterie vit actuellement une nouvelle jeunesse du côté de Jules Joffrin.

En savoir plus
18e arrondissement

La Fine Mousse

A deux pas de la station Saint-Maur, caché derrière l’avenue de la République, ce bar tenu par quelques « bièrologues » aux manettes d’une vingtaine de tireuses propose un choix pléthorique de mousses toutes artisanales — françaises, belges, norvégiennes et anglaises.

En savoir plus
Oberkampf

Côté alcools et cocktails vintage

A La Française

Recommandé

Cette sympathique adresse aux produits et alcools 100 % français vous séduira par ses « coquetels » délicats et recherchés. Vous pourrez ainsi vous délecter en terrasse d'une délicieuse Eau Fraîche aux notes provençales (Suze, sirop de pêche, gin bourguignon, eau tonique, essence de romarin, 7 €). Ou d'une douce Pina Verde créole tout en rondeurs (Rhum Saint James, jus d'aloe vera, lait d'amandes, crème de coco et coriandre fraîche, 8 €).

En savoir plus
11e arrondissement

Le Syndicat

Recommandé

Une bonne adresse pour se réapproprier les alcools oubliés de nos contemporains et leur redonner toutes leurs lettres de noblesse. Cognacs, armagnacs, eaux de vie… L’occasion de (re)découvrir la prune de pépé, dans un style bien plus recherché.

En savoir plus
Château d'Eau

Lulu White

Ici, c'est la règle du less is more qui s'impose : neuf cocktails au choix, dont sept à base d'absinthe. Heureusement, ces mixtures, signées Mark Scott (des très branchés Hyde & Co et Milk Thistle de Bristol), sont délicieuses. On se régale d'un Knock on Wood à base de cognac, armagnac et absinthe. Ou encore d'un Vaudeville au rhum et à la téquila, aussi rafraîchissant que grisant avec son goût citronné et sucré à point.

En savoir plus
Pigalle

Voir aussi :

Commentaires

0 comments