Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Que faire à Paris ce week-end ?

Que faire à Paris ce week-end ?

Concerts, expos, films, théâtre, bars, restos : notre sélection des meilleures choses à faire à Paris !

Par La Rédaction |
Advertising
© Le Viet Photography

Ce qu’on aime à Paris, c’est que chaque semaine, il y’a du nouveau. Un bar où les cocktails coulent à flot, un petit bistro de quartier, une expo pour remplir sa caisse à culture ou un concert pour pogoter. Chez Time Out, on sait que vous n’avez pas toujours le temps de vous rencarder sur les bons plans parisiens. Ça tombe bien, nous, si. Voici, un petit paquet d’idées qui devraient donner du coffre à votre vie sociale pour cette semaine. Cadeau.  

Chez Time Out, tous les établissements sont testés anonymement par nos journalistes, en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client !

1
Sessun Paris (rue de Charonne)
Shopping, Prêt-à-porter féminin

Soldes : 33 boutiques pour femmes qui sortent du lot

A Paris, la gente féminine a largement de quoi faire lorsqu'il est question de remplir son dressing. Pour autant, et c’est un euphémisme, une éternelle insatisfaction règne tous les matins au moment de faire son choix. Séchez vos larmes et rassurez-vous : avec cette liste de boutiques de fringues, vous ne pourrez plus jamais dire que vous n'avez rien à vous mettre avant de monter dans le tro-mé. Petits prix (les friperies, c'est par ici), pièces de créateurs, haute-couture... Il y en aura, c'est promis, pour tous les goûts !

2
© House Garden
Bars, Bars à cocktails

House Garden

Roquette
4 sur 5 étoiles

En poussant la porte du House Garden, petit bar planqué vers Charonne, on biche comme un Jean-Pierre Pernaut découvrant un nouveau tailleur de sabots dans un village du Cantal. Oui, il existe encore des artisans du cocktail hors des sentiers mixés, des modestes passionnés du sirop maison, des compagnons du shaker qui ouvrent des lieux, sans tambour ni concept. Olivier Martinez (ex-Hoxton) et Yann Salentin (passé par le Pullman Montparnasse) ont une barbe chacun mais une vision commune d’un lieu cool : des bons produits et un accueil comme à la maison.

Advertising
3
© DR
Théâtre, Comédie

Haroun

Théâtre Edouard VII, Chaussée-d'Antin

Haroun n'a pas le temps. Pas le temps d'élimer ses blagues jusqu'à l'os et surtout pas le temps de poncer le même spectacle pendant des années. Avec lui, attendez-vous à être surpris et à découvrir de nouveaux sketchs à chaque représentation. Après avoir écrit un spectacle autour des élections présidentielles en 2017, mis en ligne un spectacle gratuitement sur le thème d'Internet en 2018, cette année 2019 aura été celle de son spectacle éphémère En Vrac. Dans cette nouvelle création jouée dans des lieux insolites, Haroun commente et s'interroge sur les pensées qui lui passent par la tête. Le petit plus ? Une grande et rare finesse d'esprit.

4
© Rebecca Fanuele - Adagp, Paris, 2019
Art, Art contemporain

Christian Boltanski, faire son temps

Centre Pompidou (Musée national d'Art moderne), 4e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Rares sont les artistes qui peuvent se payer le luxe d’organiser eux-mêmes leur rétrospective au Centre Pompidou. Et trente-cinq ans après sa première expo dédiée à Beaubourg, c’est Christian Boltanski himself qui invite les amateurs d’art contemporain à (re)découvrir son travail à travers 50 œuvres sélectionnées par le plasticien parisien de 75 ans. Sous le commissariat de Bernard Blistène – oui, oui, le directeur de Pompidou –, le plus gros centre d’art contemporain de la capitale met les petits plats dans les grands pour clôturer la décennie.

Advertising
5
© Django
Restaurants, Méditerranéen

Django

Saint-Georges
4 sur 5 étoiles

Lancé dans une ancienne boutique de guitares par la team de la voisine Maison Lautrec, ce bar à manger surstylé façon Django Unchained est LE nouveau repaire noctambule du South Pigalle : fermeture à 2h du mat’ tous les soirs et cuisine ouverte jusqu’à 23h ! Où dévorer de la super cuisine sous influence méditerranéenne.

6
© Le Viet Photography
Clubbing, House, disco and techno

House of Underground 3 Years Anniversary

Dans la vie du grand syndicat des collectifs électroniques parisiens, ce week-end sera marqué par le troisième anniversaire d'un des plus fiers représentants de la branche house. Bien nommé House of Underground, le crew investit ce samedi le YOYO, proposant un plateau house – forcément – de tout premier choix.

Advertising
7
Art, Peinture

Degas à l'Opéra

Musée d'Orsay, 7e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Les températures baissent, quelques flocons sont même tombés sur les toits de Paris. L’automne fait doucement place à l’hiver, et quelle plus belle façon de clôturer cette année culturelle de dingue que de faire un petit tour à l’opéra ? Si les premiers rangs du palais Garnier peuvent faire mal au portefeuille, le musée d’Orsay nous invite à pénétrer dans les coulisses d’un monde à part, largement capturé par Edgar Degas qui en fera son obsession.

8
© Dirty Lemon Paris
Bars, Bars à cocktails

Dirty Lemon

Saint-Ambroise
4 sur 5 étoiles

Vous avez encore besoin d’une preuve que le cocktail est devenu une part intégrante de la gastronomie ? Très bien. Alors partez vite pousser la porte discrète du Dirty Lemon de la Palestinienne Ruba Khoury. Cette cheffe qui en impose côté popote (elle est passée par Yam’Tcha, Septime et Bonhomie) a opté pour un bar plutôt qu’une table. Et c’est divin : les délices liquides (12-13€) convolent en justes notes avec les assiettes maboules qui déboulent du Levant et de la cuisine (chou-fleur grillé au yaourt fumé, huîtres en beignet + mayo, kebab à la sauce tahini...).

Advertising
9
Cie Louis et BrouillardScène Nationale de la Rochelle" Contes et Légendes " Création de Joël Pommerat
© Nanterre-Amandiers
Théâtre

Contes et légendes

Théâtre des Amandiers, Paris et sa banlieue

Joël Pommerat est sans contexte le metteur en scène français majeur de notre époque. Et forcément, chacune de ses nouvelles créations est un événement. Avec Contes et légendes, Pommerat entame cette nouvelle décennie en se penchant sur la période de l'enfance comme moment clé de la définition de soi. Une pièce à l'allure de conte futuriste où des enfants côtoient des robots humanoïdes. Comme toute pièce de Joël Pommerat, celle-ci est à marquer du macaron « immanquable ».  

10
Francis Bacon
Art, Peinture

Francis Bacon, en toutes lettres

Centre Pompidou (Musée national d'Art moderne), 4e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Après une programmation estivale un peu plate, la rentrée démarre fort dans nos musées parisiens : le musée du Quai Branly souffle ses 20 bougies, Léonard de Vinci squatte les galeries du Louvre et, surtout, le peintre britannique Francis Bacon fait l’objet d’une expo événement au centre Pompidou. Savamment menée par Didier Ottinger, elle présente l’un des artistes les plus torturés du XXe siècle à travers le prisme inédit de la littérature.

Advertising
11
Bars, Bars à cocktails

Rehab

1er arrondissement
4 sur 5 étoiles

Mais à quoi carbure Ben Tyler ? Ce barman encré, dealer de concepts bien chargés, avait déjà donné un sacré coup de speed à la Mezcaleria. Il débarque maintenant dans les sous-sols de l’hôtel Normandy, remonté comme Indurain avant le Galibier, avec le Rehab, un speakeasy éphémère (enfin jusqu’en 2022 quand même) décoré comme un claque de Macao avec lit laqué de fumeur d’opium, collec de miroirs brocantés et discret boudoir pour se faire un (cruci)fix. L’idée : l’alcool, c’est dépassé. Le bougre propose donc, dans sa carte de dix créations, quatre recettes sans alcool et trois en « low spirit », agrémentées de CBD, ce composé cannabique légal qui détend (contrairement au THC qui fait planer… Enfin, il paraît, on n’a jamais essayé, c’est interdit).

12
© Ground Control / Nicolas Hoffmann
Shopping, Brocante

Rétro Vintage Market à Ground Control

Ground Control Gare de Lyon, Bercy

Quoi de mieux qu'une friche pour accueillir un marché vintage ? Le dimanche 19 janvier, Ground Control héberge une nouvelle édition du Rétro Vintage Market. Sur les étals de cette brocante, on retrouvera tout un tas de fringues, d'objets en tout genre et d'accessoires allant du début du XXe siècle aux années 1980. Au hasard de votre chine, attendez-vous à dégoter des robes de pin-up, des vinyles, des vieilles plaques publicitaires et peut-être même des bigoudis. 

Advertising
13
Bars, Bars à cocktails

Dragon

Saint-Germain-des-Prés
3 sur 5 étoiles

La rive gauche doit être construite sur un cimetière d’Indiens abstinents pour galérer autant à produire un bar à cocktails à la hauteur de ceux de l’autre côté de la Seine (à part le Castor Club, notre chouchou). Cyril Lignac, au CV long comme celui de Khaleesi, tente de contrer la malédiction, et fait atterrir son Dragon dans la rue du même nom, où il possède déjà deux adresses (Aux Prés et le Bar des Prés).

14
Collection Raphaël Gaillarde, dist. RMN-Grand Palais:Raphaël Gaillarde © RMN-Grand Palais-Gestion droit d’auteur pour Raphaël Gaillarde © ADAGP, Paris 2019 pour Pierre Soulages
Art, Peinture

Soulages au Louvre

Musée du Louvre, Louvre

S'il y a bien un peintre français à qui l'expression « monstre sacré » colle parfaitement, c'est lui. Pierre Soulages, 100 ans (!) et huit lumineuses décennies emplies d'infinies déclinaisons et de réflexions sur le noir. A l'accrochage de cette rétrospective au Louvre, une vingtaine d'œuvres retraçant toutes les périodes créatives de l'artiste, des débuts en 1946 à sa découverte de l' « outrenoir » au crépuscule des années 1970. On y zieutera également des tableaux récemment peints, dont de très grands formats. Et juste pour info, le peintre français rejoint Picasso et Chagall au rayon des artistes exposés de leur vivant au musée du Louvre. Rien que ça.

Advertising
15
© Comédie-Française
Théâtre

Angels in America

Comédie Française (Salle Richelieu), Louvre

Iconique œuvre de l'Américain Tony Kushner, Angels in America fait son entrée au répertoire de la Comédie-Française, avec une mise en scène signée par le réalisateur Arnaud Desplechin. Une pièce qui nous téléporte dans le New York de la seconde moitié des années 1980, entre conservatisme reaganien, guerre froide, menace nucléaire et épidémie de sida. A la distribution : huit comédiens interprétant 23 personnages et en filigrane, un questionnement sur le monde d'aujourd'hui.  

16
© Guillaume Blot
Restaurants, Italien

Libertino

Poissonnière
4 sur 5 étoiles

Extravagaaaanza ! Rue de Paradis, ce 10e opus parisien de Big Mamma fait rimer nouille et kitchouille sur fond d’italo-déco. Probablement la meilleure adresse à ce jour de la team Big Mamma.

Advertising
17
Art, Photographie

Le monde selon Roger Ballen

Halle Saint Pierre, Montmartre
5 sur 5 étoiles

Expo parfaite dans une ambiance post-Halloween, on conseille cependant aux spectateurs d’avoir le cœur bien accroché. Car tout chez Roger Ballen évoque l’horreur, de ses peintures cauchemardesques à ses photos en noir et blanc glauques à souhait, en passant par son mobilier souillé par des animaux morts ou des corps ensevelis sous des cordes.

18
Restaurants, Israélien

Maafim

Sentier
4 sur 5 étoiles

Mazaaal toooov ! Après nous avoir régalés en salades et cultissimes sandwichs fourrés au schnitzel chez Salatim, Yariv Berreby voit double et remet le couvert de son orgasmique popote israélienne. A deux encablures de là, dans sa mignonnette cantine à façade rose pastel designée par le studio Goldy (poutres apparentes, lattes en bois clair et carrelage moucheté), le bonhomme au sourire Colgate nous balance ce dimanche-là un brunch d’anthologie aux allures de démon de midi.

Advertising
19
Art, Design

Le Monde nouveau de Charlotte Perriand

Fondation Louis Vuitton, 16e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Libre et brillante, spontanée et solaire, Charlotte Perriand était surtout dotée d’un œil sans égal pour dessiner le présent, toujours un peu en avance sur son temps. Celle qui disait qu’il fallait « vivre son siècle et anticiper » a longtemps été dans l’ombre des mecs et reprend aujourd’hui sa place dans le domaine du design, vingt ans après sa mort. Et quel meilleur endroit pour découvrir son “nouveau monde” que l’ovni archi réalisé par Frank Gehry ? 

20
© Au Bon Endroit
Restaurants, Français

Au Bon Endroit

Buttes-Chaumont
4 sur 5 étoiles

Dealers de bons produits corses et basques depuis 2016, ravitaillant tout l’Hexagone, de Paris (Le Bel Ordinaire, Racines, Quinsou…) à Marseille (l’épicerie L’Idéal de Julia Sammut), Serena Battestini et Romain Lara ont fini par lancer leur propre bouclard en septembre dernier. En face du parc des Buttes-Chaumont, ils ont repris le Thalassa, resto grec converti en troquet de première bourre ! Chaises et tables patinées, Papa Was a Rolling Stone des Temptations en fond sonore, charcutailles basques et corses tranchées minute sur une vieille Berkel de 1952… Il y a là-dedans quelque chose de La Traversée de Paris. Un esprit de résistance aussi, à contre-courant des tendances. Derrière les fourneaux, l’Anglais Ollie Clarke (ex-La Régalade) y est pour beaucoup, peignant de bons p’tits plats à l’ancienne du haut de ses 30 piges comme s’il en avait 50. Une cuisine singulière, loin d’une popote d’assemblage, à base de liant, de mijoté, qui réchauffe l’âme. 

Advertising
21
© Musée d’Etat des beaux-arts Pouchkine, Moscou, Russie
Art, Peinture

Toulouse-Lautrec - Résolument moderne

Grand Palais (galeries nationales), Champs-Elysées
4 sur 5 étoiles

Plus de vingt ans que Paris n’avait pas célébré en aussi grande pompe le peintre le plus famous de Montmartre ! Connu pour ses représentations d’un quartier qui, « en ce temps-là, accrochait ses lilas jusque sous nos fenêtres », Toulouse-Lautrec fait (enfin) l’objet d’une rétrospective à la hauteur de son art aux nombreux aspects méconnus.

22
© Café Pouchkine
Shopping, Boulangeries

Les meilleures galettes et brioches des rois 2020

A peine fini de vous goinfrer à Noël (coucou la bûche et les chocolats), que ressurgissent les tournées à rallonge de galette et autres brioches des rois. Un coup à la maison, à la cantine, entre collègues à 4 heures, chez vos parents, votre mère-grand… Le phénomène a un nom : la galettonite aiguë. L'avantage, c'est que si l'Epiphanie tombe le 6 janvier, vous avez tout le mois pour en manger.

Advertising
23
Tirage gélatino-argentique, The Morgan Library & Museum, achat en 2013 grâce au Charina Endowment Fund © Peter Hujar Archive, LLC, courtesy Pace/MacGill Gallery, New York and Fraenkel Gallery, San Francisco
Art, Photographie

Peter Hujar, Speed of Life

Jeu de Paume, 1er arrondissement
4 sur 5 étoiles

Moins célèbre que Robert Mapplethorpe, Peter Hujar capture lui aussi un underground new-yorkais en noir en blanc. Mais alors que l’ex de Patti Smith misait sur une esthétique très porno chic, c’est une vérité sans fard que Hujar photographie. Si ses contemporains sublimaient la teuf, l’artiste timide célébré au Jeu de Paume s’attarde sur un after un peu fatigué, quand les noctambules se démaquillent et que les lumières se rallument. Moins séduisant, certes, mais tellement saisissant.

24
© Julien Mouffron-Gardner
Bars, Bars à vins

Montezuma Café

2e arrondissement
5 sur 5 étoiles

Montezuma, c’est le nom du dernier empereur inca dégommé par le conquistador Cortés. C’est aussi et surtout un clin d’œil à l’album Zuma (1975) de Neil Young, grand audiophile devant l’Eternel. Lancé en catimini du côté de Bourse (improbable !) avec son sublime logo à police psyché façon Robert Crumb, le lieu est un total et génial ovni, alliant disques vinyles, cuisine chiadée et vins naturels, dans la veine d'In Sheep's Clothing à LA ou Brillant Corners à Londres.

Advertising
25
© Hartung, Hans
Art

Hans Hartung. La fabrique du geste

Musée d’Art Moderne de Paris, Chaillot
4 sur 5 étoiles

Lorsque l’on évoque les musées dédiés à l’art contemporain à Paris, on pense tout de suite au centre Georges-Pompidou ou au Palais de Tokyo. S’il est plus discret, le musée d’Art moderne n’en est pas moins stylé et revendique aussi sa place dans le paysage artistique de la capitale. Après un lifting d’un peu plus d’un an, le MAM revient dans le game avec une rétrospective dédiée au peintre allemand Hans Hartung (1904-1989), qui n’avait pas été mis à l’honneur à Paname depuis 1969. De grosses promesses donc, mais qu’en est-il vraiment ?

26
© DR
Art

Collection Alana

Musée Jacquemart-André, 8e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Si les mannequins du défilé Balmain agitent leurs strass sur le catwalk parisien pour la Fashion Week, côté art, c’est au musée Jacquemart-André que dorures et clinquant prennent place. Mettant à l’honneur les chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne issus de la collection Alana, le musée présente un florilège de trésors comprenant aussi bien des triptyques bibliques tout de feuilles d’or vêtus que des clairs-obscurs caravagesques mystiques.

Advertising
27
© Cédric Grolet
Restaurants, Salon de thé

Cédric Grolet Opéra

2e arrondissement
4 sur 5 étoiles

Boulangerie, pâtisserie et salon de thé planqué à l’étage… A Opéra, le nouvel opus du pâtissier-star cartonne. Lancé le 22 novembre dernier après des mois de teasing Insta, sobrement intitulé « Cédric Grolet Opéra », ce spot épuré de 300 m2 ne désemplit pas. Pas rebutés par la centaine de personnes devant nous, on s'y est rendu et on a tout goûté. Verdict ?

En vrac :

Advertising
Advertising
Advertising

GYG Paris Activities Widget

Advertising