Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Tasse de latte
© Café Nuances

Les meilleurs cafés et coffee shops de Paris

Les meilleurs planques à café de spécialité de Paris. Qualité de la tasse, de l'assiette, du wi-fi... On a tout décortiqué !

Écrit par
Antoine Besse
Contributeurs
Tina Meyer
,
Aitor Alfonso
et
Suzy Dalleuze
Publicité

Cela semble incroyable, mais dans la ville du petit noir minute posé sur le zinc, du porte-filtre tapé sous le comptoir par un taulier moustachu et de la corbeille de croissants, le coffee shop à l’anglo-saxonne a réussi à s’imposer. La question continue de se poser : où boire le meilleur café à Paris ? Dans ces nouvelles adresses qui se multiplient à Paris comme des tatouages sur les bras d’un barista, le décor se veut épuré afin de ménager une ambiance plus zen qu’un yogi sous Tranxène, au service de la découverte de crus de café choisis avec soin et torréfiés localement.

Le traditionnel expresso italien se retrouve ainsi concurrencé par le flat white (mousse de lait et un ristretto), le latte (café et lait chaud), le macchiato (expresso, lait chaud et mousse de lait), le golden latte (lait végétal, curcuma et gingembre) ou encore dans un autre genre le chai (thé noir sucré, épices et lait chaud). 

De même, le sucré sent bon l’Amérique avec cookies et banana bread à foison. Voici donc nos meilleures adresses où faire une pause-café, des lieux où la qualité des grains et des gâteaux compte autant que l’ambiance. Autrefois refuge des travailleurs nomades, ces coffee shops interdisent de plus en plus les ordis pour éviter de ressembler à une salle d’attente d’aéroport (et que les gens ne zonent trois heures devant une tasse).

Les meilleurs cafés et coffee shops de Paris

  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Café
  • 7e arrondissement
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

De son Fleuret, cette maison escarmouche les malotrus qui s’aviseraient d’ouvrir leur laptop : ici, on tricote, on bouquine en sirotant son kawa, mais on ne pianote pas. Postée à deux pas de la fac de médecine, cette ancienne librairie boisée sur deux étages, fière de son escalier ouvragé de fer forgé, annonce la couleur : le blanc crème, celui des couv’ des livres Gallimard qui peuplent le lieu, mais aussi celui du lustre surréaliste en ex-voto, que n’aurait pas renié Gertrude Stein – qu’on verrait bien squatter céans, munie d’un mug et d’un jus extracté minute.

Miam miam ? Un petit dej des familles (à partir de 9h30) avec pain au levain, œufs brouillés, comté et compotée de fruits rouges, remède à tout type de mélancolie. Ou un bon gros cake citron-pavot, aussi dodu qu’aéré, à émietter dans son long black coffee.

Dans la tasse ? Un blend à l’italienne suave aux notes noisetées issu de la Brûlerie de Varenne voisine et percolé depuis une rugissante Victoria Arduino chromée rétro.

Où ? 30 rue des Saints-Pères, Paris 7e

Fauna

  • 4 sur 5 étoiles
  • Recommandé

Fauna est un QG cosmopolite à banquette verte, globes organiques et tables de bois blond, où les Suédois Jacob Köhler et FIlip Josefsson pâtissent et percolent avec habileté. Ces deux garçons de “kaffe” cultivent un mélange de dépouillement et de confort qui fait le “hygge”, ce sens aigu du cocooning et des intérieurs douillets dont les Scandinaves (et les Finlandais) ont le secret. L’adresse la plus addictive du moment chez les caféinomanes de la hype. 

Miam miam ? Au milieu de douceurs venues du Nord comme une brioche à la cannelle mieux roulée qu’un trois feuilles de Snoop Dog, un dément cookie choco saupoudré de flocons de sel qui fume ceux de la concurrence (4 €) !

Dans la tasse ? Des cafés arabicool préparés en Suède par Koppi et au Danemark par Coffee Collective. 

Où ? 12 rue Oberkampf, Paris 11e.

Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Café
  • Odéon
  • Recommandé

Le Clown Bar était connu pour amuser la galerie du côté d’Oberkampf, il donne aussi dans le kawa. Traversant la Seine, l’ex-sommelier David Benichou – passé chez Brutos – coule des jus d’exception dans ce petit comptoir rétro-bistrot abrité par le Marché Saint-Germain. Sous l’œil tendre de la mascotte Iago, gros toutou placide, puristes, mal réveillés et autres coffeestas apprécieront l’offre cafetière, servie dès potron-minet !

Miam miam ? Nulle tarte à la crème chez ce clown, mais un craquant sablé figurant un Auguste grimaçant de se voir ainsi croqué, signé Rikako Kobayashi, pâtissière chez Maison.

Dans la tasse ? Côté expresso, le Yuzu Plum colombien signé DAK Coffee Roasters balance ses notes agrumistes à travers le percolateur d’une Marzocco roulant ses chromes 50’s à côté d’élégants filtres V60, infusant pas moins de six variétés notamment le fabuleux El Triangulo hondurien.

Où ? 6, rue Lobineau, Paris 6e

Pilo's

  • 4 sur 5 étoiles
  • Recommandé

Ne comptez pas sur ce discret local en face du cimetière du Père-Lachaise pour réveiller les morts. Chez Pilo’s, le calme est de mise et l’expresso aussi serré que la dernière finale de la Coupe du monde de foot. L’Argentine Pilar d’Amuri reçoit dans ce salonnet tout simple où elle fait tout elle-même avec une placidité communicative : les prix sont chuchotés, les petits noirs servis sans précipitation et les tasses soigneusement dépareillées. Un shot de douceur dans un monde de fureur.

Miam miam ? La media luna, un croissant argentin à la peau sucrée, à tremper dans un bon vieux café filtre. Ou les alfajores au chocolat, deux sablés collés au dulce de leche. 

Dans la tasse ? Des cafés du quartier, torréfiés à cinq pâtés de maisons de là par Plural, dont un Nicaragua Regalo de Dios (“don de Dieu”). Tout simplement.

Où ? 1 avenue du Père-Lachaise, Paris 20e

Publicité

Buddy Buddy

  • 4 sur 5 étoiles
  • Recommandé

Julien Gaucherot et Matt Samra sont un duo de potes (buddy en anglais) agités de la cacahuète ! Respectivement belge et néo-zélandais, ils fabriquent le peanut butter le plus en vue de Bruxelles, où ils font déjà tourner un coffee shop. Leur enseigne parisienne sise près du canal Saint-Martin a des allures de capsule spatiale, à base d’inox rutilant et de papier flouté, où poser une fesse sur un rondin rétrofuturiste le temps de s’envoyer des cafés augmentés.

Miam miam ? Un joufflu muffin à la carotte.

Dans la tasse ? Des cafés de spécialité torréfiés à Copenhague, Barcelone, Bruxelles ou Anvers. Mais aussi le Buddy, onctueux mélange de café serré, beurre de cacahuète, lait d’avoine et cacao cru.

Où ? 15 rue de Marseille, Paris 10e.

  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Café littéraire et philo
  • 1er arrondissement
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Les murs blancs et vides du lieu mettent en valeur la superbe La Marzocco, qui trône telle une figure divine au centre de la pièce, sobrement accompagné d'une petite bouilloire originale nommée « über-boiler ». Attention amis free-lancers, ici, on évite l'ordi… Utilisation tolérée, mais pas plus de 10 minutes ! 

Miam miam ? Bonnes pâtisseries au comptoir

Dans la tasse ? Un expresso à choisir parmi plusieurs variétés torréfiées sur place : Kenya, Ethiopie, Guatemala, Honduras, Brésil ou Colombie.

Où ? 5 rue Villedo, Paris 1er

Publicité
Kott Café
  • 5 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Salon de thé
  • Saint-Ambroise
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

A Parmentier, un écrin blanc tout droit sorti d’un magazine de mode. Délicates opalines au plafond, tuyau alu, petites tables en bois brut, set de dessins chinés à la brocante « pour 1 € le tout ! »… 

Miam miam ? Des madeleines classiques ou matcha signées Monsieur Caramel. Des cookies au sésame noir ou caramel beurre salé de Jojo&Co. Et surtout un bingsu (glace coréenne) exemplaire !

Dans la tasse ? Du café de spécialité (L’Arbre à Café ; Hexagone ou KB Roaster). Mention spéciale pour l’Einspänner, sorte de café viennois à la coréenne, exceptionnel : un chaud-froid pas trop sucré, avec crème fouettée ligérienne ! 

Où ? 19 rue Ternaux, Paris 11e.

Hanoï Corner
  • 5 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Vietnamien
  • Saint-Georges
  • prix 1 sur 4
  • Recommandé

Aux manettes de ce coffee shop planqué à deux pas de la gare Saint-Lazare, la jeune Hô Ly et son compagnon Nam Nguyen mettent à l'honneur la gastronomie vietnamienne.
 
Miam miam ? pour booster sa glycémie, à toute heure : aériens chiffon cakes parfumés aux feuilles de pandan (3 €), ou gourmands gâteaux au manioc grillé (4 €). 

Dans la tasse ? Le fameux cà phê filtre, avec cafés de spécialité vietnamiens : introuvable dans la capitale ! Un kawa qui se mérite, s’écoulant goutte après goutte (tout le contraire d’un expresso). 

Où ? 7 rue Blanche, Paris 9e.

Publicité

Partisan Café Artisanal

  • 4 sur 5 étoiles
  • Recommandé

Vous vous demandez à quoi ressemble une pause dans les pages d’un mag de mode ? Alors direction le Partisan, où baristas et clients vous remettent rapidement à jour sur les dernières tendances, tout ça dans le brouhaha de la grosse machine à torréfier Probat noire comme un défilé Yamamoto. Les ordis étant interdits, ça papote des ragots de la Fashion Week en sirotant des cafés bien sourcés. A noter que ce lieu minimaliste, plus brooklynite qu’un bagel dans un magasin de skates, possède en fait des racines libanaises puisque les taulier sont les frères Karam, et que la déco verre, pierre et métal est signée des Beyrouthins Randa Kamel et Tracy Zeidan.

Miam miam ? Côté sucré, d’honnêtes cookies dont un modèle au sésame qui se mariera très bien avec votre haut Ami.

Dans la tasse ? Des grains fraîchement brûlés : éthiopien Samii Chelbesa ou un AA Nduma kényan à la délicate acidité.

Où ? 36 rue de Turbigo, Paris 3e.

  • 5 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Café-restaurant
  • Charonne
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Voici notre adresse doudou, notre safe place du midi, notre enseigne chérie ! Aux fourneaux, deux reconvertis de talent : Omar Koreitem, ancien fonctionnaire à la mairie de New York, et Moko Hirayama, ex-avocate, qui ont troqué la vie de bureau pour la vie de bistrot.. Dix-huit couverts, pas plus. Le midi (et soir, sur résa), cuisine levantine, voyageuse, subtile, personnelle. Le reste du temps, c'est un coffee shop ++.

Miam miam ? Un démoniaque cookie de Moko, mariant olives noires et chocolat blanc (tuerie !) 

Dans la tasse ? Un thé au sarrasin, servi dans une jolie petite théière japonaise.

Où ? 5 rue Saint-Bernard, Paris 11e.

Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Charonne
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Un lieu qui coche toutes les cases du coffee shop de l’époque, le genre qui percole autant de zen que de caféine : bois blond, parquet à chevrons, coin librairie-épicerie et, pépite de chineur, un spectaculaire poêle De Dietrich de 1953 comme une machine à réchauffer dans le temps. Un coin tranquille imaginé par Patrice Besse, agent immobilier ascendant esthète. 

Miam miam ? Des scones (servis tièdes), financiers à la poire ou cookies tricotés du matin par la team de Victoire Pfister, néo-cuistote défroquée de chez Danone.

Dans la tasse ? Du café Plural torréfié à Paris, tasse de Thé-ritoires.

Où ? 2 rue Titon, Paris 11e

  • 5 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Français
  • Le Marais
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Petite pépite du Haut-Marais, Gramme en jette avec sa façade crème, sa déco un peu vintage, et surtout ses plats entièrement maison, préparés sur place à partir d’ingrédients de qualité, en circuit court autant que possible.

Miam miam ? Pouce en l'air pour le Banh Mi Dog, revisite premium du casse-dalle vietnamien dans un moelleux pain à hot-dog du Petit Grain… Et la batterie de carrot cake, cookies, gâteau au chocolat, scones…  

Dans la tasse ? Jus maison ou artisanaux. Et pour les chauds du gosier : expresso sur grains d’Éthiopie Lomi, filtre du torréfacteur Kawa, et thés de chez Kodama. 

Où ? 86 rue des Archives, Paris 3e

Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Café
  • 1er arrondissement
  • prix 3 sur 4
  • Recommandé

Oh le beau ! Mélangeant des éléments années 20 (lettrage Art déco, plafond en verre peint et sol mosaïque) avec du mobilier moderne signé du studio Uchronia (enfilade d’étagères pastel, murs mandarine, comptoir alu dissimulant les perco Marzocco), le café Nuances en jette sérieusement.

Miam miam ? Une babka de chez Zana

Dans la tasse ? Les tauliers Charles et Raphaël Corrot ont dégoté eux-mêmes les crus bio et durables à la vente comme ce burundi à la belle vivacité ou ce brésil plus rond.

Où ? 25 rue Danielle-Casanova, Paris 1er

Caducée

  • 4 sur 5 étoiles
  • Recommandé

A portée de roulade du parc Martin-Luther-King, le Caducée s’échange entre becs sucrés batignollais comme le meilleur plan viennoiseries du coin. A la place d’une ancienne pharmacie (d’où le nom), Fabien Sam – qui a plusieurs adresses dans le quartier – a ouvert ce restaurant qui s’occupe aussi des petits-déjeuners. On ne vient pas ici pour la déco moderne (velours, bois, zellige) mais pour l’offre salivante de viennoiseries maison (pain au chocolat, cinnamon roll, madeleine, maritozzo… ) présentée sur le comptoir, accompagnée de bon café et de jus d’orange minute. La bonne ordonnance contre un matin compliqué.

Miam miam ? Notre petit cœur balance entre le pain suisse magnifique de croustillance et ce bostok, petite brioche alsacienne garnie d’agrumes, à manger sur la mini-terrasse au soleil.

Dans la tasse ? L’expresso percole du café Coutume tandis que le filtre utilise un café artisanal da Zavola torréfié en Italie.

Où ? 19 rue Brochant, 75017 Paris

Publicité
Le Café Alain Ducasse (La Manufacture)
  • 5 sur 5 étoiles
  • Shopping
  • Epicerie fine
  • Roquette
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Sis pile en face de la boutique Born Bad Records, un atelier/boutique sur-indus’, ouvert par le mastondonte de la gastronomie. Bonus pour la presse internationale du jour en libre-service (Corriere della Sera, New York Times) !

Miam miam ? Rien, nada, que du kawa ! 

Dans la tasse ? Une cascara, trop rare à Paris : délicieuse infusion de pulpe séchée de cerise de café, proposée chaude ou glacée. Et des grands crus en filtre comme le « bourbon pointu » de La Réunion ou le Yémen, petits luxes quasi introuvables à Paname.

Où ? 12 Rue Saint Sabin, Paris 11e

Lactem

  • 3 sur 5 étoiles
  • Recommandé

Derrière une façade large comme deux sacs de robusta se cache cette mini-adresse (six places dont deux dans une baignoire découpée !) pour lattophiles pointus lancée par Hoëlle Jego. Car outre les grains choisis, cette boîte à chaussures bois et brique propose une multitude de laits (d’avoine, de noisette, de coco, de riz et même… de vache) afin d’agrémenter vos flat whites. Ambiance cosy dans un bout de rue trépidant.

Miam miam ? Le cookie au beurre de cacahuète règle vos problèmes d’hypoglycémie pour la journée. Sinon, des assiettes végé pour un brunch sans horaires fixes (granola maison, egg sandwich, avocado toast).

Dans la tasse ? Du café colombien torréfié à Paris par Fève, savoureux et joliment acidulé.

Où ? 58 rue du Faubourg-Montmartre, Paris 9e

Publicité
Hexagone Café
  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Plaisance
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Le genre d’adresse qu'on voudrait à la fois garder pour soi et conseiller au monde entier. A l’intérieur, quelques tables en bois et une poignée de chaises d’écolier accueillent indifféremment ordinateurs portables, romans américains et livres pour enfants. A déguster, les crus grillés par Stéphane Cataldi (meilleur torréfacteur de France en 2010, quand même).

Miam miam ? Un cheesecake douceur.

Dans la tasse ? Du café frais torréfié et moulu.

Où ? 121 rue du Château, 14e.

Terres de Café Batignolles
  • Restaurants
  • Café
  • Batignolles

De loin le meilleur coffee shop des Batignolles : cafés incroyables sourcés par Christophe Servell, fondateur de la marque, fils et petit-fils de torréfacteurs, déco cosy et stylée...

Miam miam ? Au comptoir, de gourmandes tranches de banana bread et autres cakes de chez Hugo & Victor.

Dans la tasse ? Des kawas de spécialité, mono-origines, et privilégiant une agriculture durable.

Où ? 33 Rue des Batignolles, Paris 17e

Publicité
  • 5 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Salon de thé
  • Le Marais
  • prix 1 sur 4
  • Recommandé

C'est la petite pépite qu'on se refile sous le manteau, entre amoureux de la Corée. Rue Chapon, à quelques numéros du coffee shop Loustic, sa jolie devanture menthe à l'eau tranche avec les commerces alentour. Ultra-lumineux et spacieux !  

Miam miam ? Niveau pâtisseries, du classique sauce coréenne : rollcakes earl grey ou chocolat, tiramisu, gâteau chocolat et brownie… 

Dans la tasse ?
 À côté des excellents kawas du voisin Terres de Café
 et de classiques chocolats chauds, la carte des boissons s’envole vite vers l’Asie de l’Est : latte et choco chaud au matcha, thés à la prune (savoureux et très doux), et surtout (alléluia) ce « grain latte » à la larme de Job torréfiée (une céréale asiatique ultra-healthy), rarissime à Paris !

Où ? 18 rue Chapon, Paris 3e

  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Café littéraire et philo
  • Canal Saint-Martin
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Parfaitement située, à deux pas du canal Saint-Martin, cette jolie devanture s’étale entre bois naturels et plantes décoratives. Plusieurs tabourets permettent aux fumeurs de s'asseoir en contemplant la longue file d’attente qui se forme parfois ici. A l'intérieur, une demi-douzaine de petites tables qui permettent de s'installer pour boire une tasse de ces excellents cafés ou pour goûter aux pâtisseries et aux petits plats.

Miam miam ? Scones, banana bread, et autres muffins

Dans la tasse ? Du kawa de la Brûlerie Belleville

Où ? 10 rue de la Grange aux Belles, Paris 10e

Publicité
  • 5 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Le Marais
  • Recommandé

Photographe et amoureux du café, Jeff Hargrove a concilié ses deux passions en ouvrant son coffee shop photography Fringe, prolongement du livre Paris Coffee Revolution (2015). Dans cet ouvrage réalisé avec Anna Brones, cet Américain raconte l'histoire de la nouvelle scène du café de spécialité à Paris, depuis la Caféothèque au début des années 2000. Son coffee shop évolue dans les eaux du design scandinave. Amoureux de photo, café, et choco chaud, c'est pour vous !

Miam miam ? Ne passez pas à côté des délicieux cookies vegans

Dans la tasse ? Main tendue aux artisans, surtout aux torréfacteurs locaux, puisque Fringe veut varier les plaisirs en proposant du café de spécialité d'origine parisienne. 

Où ? 106 rue de Turenne, Paris 3e

Café Lomi
  • 4 sur 5 étoiles
  • Restaurants
  • Café littéraire et philo
  • Mairie du 18e
  • prix 2 sur 4
  • Recommandé

Planqué depuis 2012 dans un coin reculé du 18e arrondissement, ce café indus' (poutres en métal rouillé, murs grattés, tables en bois et vieux canapés en cuir) a su attirer rapidement l’intérêt de ses voisins, des étudiants qui viennent bosser derrière leur écran jusqu’aux mères de famille à poussette. 

Miam miam ? Les salades, sandwichs et quiches sont préparés tout au long de la journée, et on y dévore aussi de délicieux gâteaux. 

Dans la tasse ? Du café provenant de 20 pays différents, sélectionnés directement dans les plantations par les cafeliers. 

Où ? 3 ter rue Marcadet, Paris 18e

Et après les meilleurs cafés et coffee shops de Paris...

Publicité
Recommandé
    Vous aimerez aussi
    Vous aimerez aussi
    Publicité