Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les actus de l'art
La Manufacture 111
© TB / Time Out

Les actus de l'art

L'art et son actualité en perpétuelle effervescence

Par Clotilde Gaillard
Advertising

Les actus de l'art

Dior / MAD
Dior / MAD

Visite virtuelle : plongez gratuitement dans l'expo “Christian Dior, couturier de rêve”

Actualités Art

Trente ans. C’est le temps qu’il aura fallu pour voir Christian Dior exposé de nouveau dans les musées parisiens. Pour soigner ce retour, la Maison Dior a présenté en 2017, au musée des Arts décoratifs, la géniale expo Christian Dior, couturier du rêve, qui déroulait 300 robes de haute couture de cet alchimiste de la mode et maître incontesté de la forme, bien accompagné par ses prestigieux successeurs (Galliano, Saint Laurent, Ferré, Bohan…). Et si vous avez raté l’occasion de découvrir ces créations, ou que vous êtes tout simplement nostalgiques, pas de panique : le MAD vous permet de (re)vivre l’exposition virtuellement. Prêt à plonger dans le grand luxe ? C’est sûr la chaîne YouTube de la marque française qu’une vidéo a été postée. On y retrouve, sur près d’une heure, la genèse de l’expo, le choix des robes, des œuvres d’art et des croquis, la recherche d’archives… Mais aussi tout le travail de conservation et l’élaboration de la scénographie.  Le fil conducteur ? Outre la mode, c’est le rapport entre Christian Dior et l’art. Car là se trouve toute l’ingéniosité du commissaire : ne pas dissocier son travail de couturier (robes et accessoires) de l’art et de la peinture d’époque. On découvre alors tout le mélange de styles de Dior, notamment sa passion pour la cour du XVIIIe siècle et sa vision de l’élégance du Second Empire, réintroduisant au passage la féminité triomphante très présente dans l’histoire de l’art. A travers un parcours qui chavire crescendo dans le show dé

Bright & Game in Society
© Bright & Game in Society

Le Centre Pompidou sort son tout premier jeu vidéo !

Actualités High Tech

Il faut reconnaître qu'avec son dédale de tuyaux d'aération digne de Super Mario Bros., le bâtiment du Centre Pompidou, dessiné par Renzo Piano et Richard Rogers, a une bonne gueule de borne de jeu d'arcade. Allez savoir dans quelle mesure cette ressemblance a joué, mais voilà que l'institution a annoncé pour ce vendredi 24 avril la sortie de son tout premier jeu vidéo intitulé Prisme 7. Développé conjointement par les sociétés Bright et Game In Society à l’initiative du ministère de l'Education Nationale, ce jeu s'adresse « aux adolescents et aux adultes désireux d’appréhender la création moderne et contemporaine ». Tout au long des sept niveaux et plateformes de Prisme 7, vous prendrez les traits d'un micro-organisme amené à se développer au contact des œuvres d'une des plus importantes et prestigieuses collections d'art moderne et contemporain du monde. Au total, 40 œuvres avec, au choix, un peu de Mondrian, une touche de Warhol, du Veilhan, à découvrir dans un cadre inédit so Vasarely. Si l'on n'a pas encore pu tester la chose et qu'on attend de voir pour s'enthousiasmer (sur l'aspect transgénérationnel notamment), avouons que ce Prisme 7 dispose de sacrés atouts pour attiser notre curiosité. Un jeu téléchargeable sur mobile (iOS/Android) et ordi (PC/Mac). Pour l'App Store, c'est par ici.

Advertising
Mur de 20h
© Mur de 20h / DR

Un anonyme illumine tous les soirs un mur pour célébrer les « héros du quotidien »

Actualités Art

Chaque soir, au moment des applaudissements, un anonyme rend hommage aux « héros du quotidien » en projetant une création visuelle sur un mur de Clichy-la-Garenne. Machine à bulles et à baffes, autopsie d'un mur loin d'être lisse. « Je souhaite dans la mesure du possible rester dans l’anonymat. Ce qui est important c’est le message, pas le messager. » Tradition chez ceux qui font le mur, nous avons donc affaire à un discret. La lumière, Le Mur de 20H préfère la réserver aux « métiers héros du quotidien ». S'il traite aussi de l'actualité, « l’idée maîtresse est de rendre hommage aux soignants, mais également à tous ceux qui sacrifient leur confinement pour nous permettre de vivre le nôtre correctement. » Depuis le samedi 21 mars, cet homme – dont on sait juste qu'il travaille dans la création visuelle – les célèbre chaque soir à l'aide d'une illustration maison, qu'il diffuse avec un projecteur perso sur un mur de la rue Henri-Barbusse à Clichy-la-Garenne. Voir cette publication sur Instagram Le #MurDe20h Mercredi 25/03/20 #confinementjour9 Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Caissiers, livreurs, soignants, éleveurs, vignerons, taxis, agriculteurs, geôliers, agents de sécurité, éboueurs, ouvriers, aidants, médecins, agents hospitaliers, pêcheurs, thanatologues, magasiniers, commerçants, boulangers, policiers, ambulanciers, brasseurs, routiers, pompiers, agents d’entretien, cantonniers, militaires, gendarmes, facteurs, mères au foyer ... MERCI Contrairement

Paris info
Paris info

Des cours sur l'art moderne et contemporain donnés gratis par le Centre Pompidou !

Actualités Art

Quitte à prendre des cours, autant que ce soit avec des pointures. Alors, lorsqu'on a cherché à se rencarder sur l'art moderne et contemporain, c'est tout naturellement qu'on a atterri du côté du Centre Pompidou et sa collection sans égale en Europe. Depuis 2017, l'école du musée s'est maquée avec la Fondation Orange pour sortir gratuitement deux MOOC, des cours (pour tous) dédiés à l'appréhension d'une tripotée de connaissances sur l'art moderne et contemporain. Avec d'un côté, une leçon (divisée en quatre séquences de deux heures) autour de la notion de temps dans l'art, et de l'autre, un maousse cours (découpé en huit séquences de deux heures) davantage centré sur le geste artistique. Si les titres des chapitres, à l'allure de concepts perchés, ne sont pas des plus racoleurs, les contenus des cours, extrêmement divers, sont sacrément intéressants et ludiques. Vous y trouverez des vidéos explicatives, des focus sur des œuvres, des reportages, des interventions d'invités surprises – dont des très prestigieux –, des retours sur des expositions, des concerts et bien sûr des examens donnant droit à des badges et des certifications de l'école. A part ce contrôle, pas vraiment de contrainte en vue puisque vous pourrez accéder aux cours 24h/24 et vous faire un programme à la carte. Ultime info pour ceux qui auraient déjà suivi les enseignements cités, un MOOC Pop Art a fait son apparition sur la toile à la rentrée dernière. Pour les MOOC, c'est par là.  

Advertising
Tombeau Ramsès VI
© Capture d'écran tombeau Ramsès VI / Ministère égyptien du tourisme et des monuments

Une incroyable visite virtuelle dans le tombeau du pharaon Ramsès VI

Actualités Art

L'Egypte ancienne, ça fait des décennies que les Parisiens en sont gagas. Pour s'en convaincre, il suffit de rappeler que la rétrospective Toutânkhamon de l'an dernier a battu le record français de visiteurs jusqu'alors détenu par l'expo… Toutânkhamon de 1967 au Grand Palais. Si le confinement a depuis fermé les guichets des musées, il va étonnamment vous permettre de ne pas attendre un demi-siècle pour assouvir votre passion pharaon. Le 13 avril dernier, le ministère du Tourisme et des Monuments égyptien a en effet mis en ligne gratuitement une visite virtuelle en 3D du tombeau de Ramsès VI, à proximité de celui de Toutânkhamon – jamais bien loin celui-là – dans la vallée des rois à Louxor. Et quand certaines pérégrinations numériques piquent clairement les yeux, celle-ci – avec plusieurs fonctionnalités bien sympathiques – se révèle juste bluffante. Après avoir été déposé à l'orée d'un immense couloir, l'avancée se fait en très haute définition, à tel point qu'on pourrait presque déchiffrer les hiéroglyphes inscrits sur les murs. N'hésitez pas à lever la souris, les plafonds sont tout aussi magnifiques. Au bout du tunnel, la chambre funéraire de Ramsès VI (cinquième pharaon de la XXe dynastie, qui a régné -1145 à -1137) avec son sarcophage. Régalez-vous, le temps d'une visite, ce tombeau sera votre tombeau ! Pour la visite, c'est par ici.   نقدم لكم اليوم جولة افتراضية داخل مقبرة الملك رمسيس السادس بوادي الملوك بالأقصر.Today we take you on a virtual tour in the tomb o

Ghibli
Flickr

Le musée Ghibli (Tokyo) lance sa chaîne YouTube !

Actualités Cinéma

Cette période aura au moins eu le mérite de faire débarquer sur YouTube tout un tas de symboles générationnels. Si l'on pense à Jamy, référent scientifique de l'astre cathodique C'est pas sorcier, on vient de passer le stade supérieur sur l'échelle de la classe avec l'apparition de la chaîne du musée Ghibli, l'institution dédiée depuis 2001 à la galaxie créée par Hayao Miyazaki et Isao Takahata. Située à Mitaka, en banlieue de Tokyo, l'institution a, comme tout le monde, été contrainte de fermer ses portes et a choisi de débarquer sur YouTube pour dévoiler son journal de confinement. Pour l'heure, rien de bien incroyable puisque seule une sobre vidéo de 36 secondes a été mise en ligne. L'occasion tout de même de découvrir le hall du musée et notamment cette fresque à l'allure de chapelle ghibline peinte à partir des univers imaginés par Miyazaki, ce Michel-Ange du cinéma d'animation japonais qui a fait l'objet d'un documentaire mis en ligne gratuitement. En attendant la suite, on vous laisse en compagnie de Totoro et Kiki. Pour la chaîne YouTube, c'est ici.  

Advertising
eL Seed.
eL Seed. / Itinerance

Street art : la Tour 13 se visite en ligne !

Actualités Art

La Tour 13 n'est plus, mais son mythe flotte toujours au-dessus du street art parisien. Folie artistique imaginée et orchestrée par la galerie Itinerrance de Mehdi Ben Cheikh, ce projet avait réuni en octobre 2013 108 street artistes du monde entier, invités à investir neuf étages – et un sous-sol – d'un immeuble du 13e arrondissement… Avant de voir la bâtisse détruite après 30 jours de visite. Si le sel et l'aura de cette Tour 13 résident dans son aspect éphémère, tous ceux qui l'ont ratée vont pouvoir se consoler ! Accessible sur la plateforme Google Arts & Culture – comme l'expo Frida Kahlo ou le musée Van Gogh –, cette Tour 13 numérique se visite pièce par pièce et étage par étage. Pas la peine de citer des noms d'artiste tant la dimension collective prédomine au sein de cette initiative. Vous noterez aussi l'absence de queue à l'entrée : c'est aussi ça, le luxe de la visite virtuelle. Pour la visite, c'est ici.  

Bourse de Commerce - Pinault Collection
© Bourse de Commerce - Pinault Collection

L'ouverture du musée dédié à la collection de François Pinault reportée à 2021

Actualités Art

L'ouverture la plus attendue de l'année n'aura pas lieu cette année. Alors qu'elle venait tout juste de récupérer les clés du bâtiment de la Bourse de commerce, l'équipe du musée dédié à la collection de François Pinault, face à l’incertitude sanitaire qui entoure ces prochains mois, a préféré annoncer le report de son ouverture au public au printemps 2021. Si l'on va devoir patienter une année de plus, les photos et les infos sur le spot risquent tout de même de faire marcher la boîte à fantasmes. Un lieu à se décoller la rétine Le milliardaire a une nouvelle fois fait appel au Japonais Tadao Andō pour remodeler cet édifice datant du XVIIIe siècle. Si le bâtiment de 60 mètres de diamètre avait déjà un sacré look avec son immense verrière, Tadao Andō lui a ajouté un cylindre en béton de 9 mètres de haut en plein milieu de la coupole. Sur les 3 000 mètres carrés d'espaces d'exposition disposés sur plusieurs niveaux, on découvrira une petite dizaine d'expos par an, composées des œuvres de la collection d'art contemporain de Pinault, de projets in situ et de nombreux prêts. Ajoutez à cela un auditorium en sous-sol de 300 places, un foyer, une salle de projection ainsi qu'un restaurant cornaqué par les Aveyronnais Michel et Sébastien Bras et le compte semble bon. A l'année prochaine donc !      

Advertising
© Yoann Cimier
© Yoann Cimier

Achetez les tirages de photographes talentueux au profit de la Fondation de France

Actualités Art

Face à l’épidémie de Covid-19, les photographes s’unissent. Et organisent une vente exceptionnelle de tirages, dont la totalité des bénéfices sera reversée à la Fondation de France, dans le cadre de son action conjointe avec l’Institut Pasteur et l’AP-HP. Vous avez jusqu'au 15 mai prochain pour devenir l'heureux acquéreur d'une de ses sublimes photographies, tirées sur un papier baryté prestige, au format de 20 x 30 cm, et tarif unique de 100 €. Commandes en ligne ici. Parmi les coups de cœur de la rédaction : Bizerte de Yoann Cimier (en couv de l'article), mais aussi ce Ti Chien coquin de notre collaborateur Guillaume Blot (Hans Lucas). Mauritanie de Lucas Barioulet, ou encore ce très beau cliché du Soudan du Sud par la photojournaliste Camille Lepage, tuée en RCA… Et puis ce portrait de l'inénarrable Philippe Katerine par Marie Rouge !   © Guillaume Blot     © Camille Lepage     © Marie Rouge       © Lucas Barioulet                              

Banksy
© Banksy

Confiné, Banksy dévoile sa dernière œuvre réalisée dans… sa salle de bains

Actualités Art

Le nouveau Banksy est arrivé ! Et il a bien entendu un petit ar(t)rière-goût de confiné. Contraint comme tous ses collègues de délaisser ses murs et ses rues, le plus connu des street artistes inconnus a dévoilé mercredi sa toute dernière œuvre réalisée à domicile. Fidèle à son penchant pour les endroits à l'abri des regards indiscrets, c'est dans son petit coin à lui, comprenez sa salle de bains, que Banksy a créé son nouveau terrain de jeu. Ce qu'on y voit ? Une bande de dix rats pas vraiment à cheval sur les mesures de distanciation sociale en train de foutre un foin pas possible avec le mobilier. Ça pisse sur la cuvette, ça explose le tube de dentifrice et ça fout du PQ absolument partout. Pas étonnant que « sa femme déteste quand il travaille à la maison ». Voir cette publication sur Instagram . . My wife hates it when I work from home. Une publication partagée par Banksy (@banksy) le 15 Avril 2020 à 10 :45 PDT

Afficher plus

+ d'Art et de Culture

Advertising
Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising