Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs plans de la semaine
Port de Loisirs de l'été du Canal
© Xavier Testelin

Les meilleurs plans de la semaine

Concerts, expos, films, théâtre, bars, restos : notre sélection des meilleures choses à faire cette semaine.

Par La Rédaction
Advertising

Ce qu’on aime à Paris, c’est que chaque semaine, il y’a du nouveau. Un bar où les cocktails coulent à flot, un petit bistro de quartier ou une expo pour remplir sa caisse à culture. A Time Out, on sait que vous n’avez pas toujours le temps de vous rencarder sur les bons plans parisiens. Ça tombe bien, nous, si. Voici, un petit paquet d’idées qui devraient donner du coffre à votre vie sociale pour cette semaine. Cadeau.

DR
DR
DR

1. Prendre un grand bol d'art frais avec les meilleures expos du moment à Paris

Art

Le grand bol d'art frais ? Ça faisait plusieurs mois qu'on en était privé à Paris. Mais alors que le confinement semble derrière nous, on voit ici et là rouvrir les musées et galeries parisiennes, avec dans leur sillage la reprise des expos. Du trash Cornella aux emballeurs Christo et Jeanne-Claude en passant par la reconstitution de Pompéi, les rétrospectives pépites sont déjà au rendez-vous. Régalez-vous !

Jean-Christophe Godet / Time Out Institut du Monde Arabe
Jean-Christophe Godet / Time Out Institut du Monde Arabe
Jean-Christophe Godet / Time Out Institut du Monde Arabe

2. Jouer tout l'été la carte du hip-hop sur le toit de l’Institut du monde arabe

Actualités Musique

Cet été, tous les chemins du rap mènent à l’Institut du monde arabe ! Après avoir amusé la galerie avec un karaoké hip-hop sur son parvis, voilà que le lieu transforme son toit en gigantesque rooftop rap et R&B (quasi) non-stop. A partir de ce mardi 21 juillet, et tous les soirs de la semaine (sauf le lundi), le 9e étage du musée mute en Summer IMA club, soit une terrasse avec vue panoramique sur le plus bel angle de Paris, avec une bonne dose de good vibes en toile de fond. 

Advertising
Geraldine Martens
Geraldine Martens
© Geraldine Martens / Frenchie Pigalle

3. Se régaler dans le tout dernier opus de Grégory Marchand

5 sur 5 étoiles
Restaurants Cuisine contemporaine Saint-Georges

Après avoir frenchisé la rue du Nil et une partie de Londres (Covent Garden), Grégory Marchand pose ses cliques et sa toque du côté de SoPi, bien décidé à coloniser le quartier avec « une version plus sexy-trash de sa cuisine ». Planqué au cœur du Grand Pigalle Hôtel, le resto régale la plèbe branchic bon genre dans une déco dress-codée par l’indéboulonnable Dorothée Meilichzon, la décoratrice d'intérieur de l'Experimental Group, qui aligne ici comptoir en marbre vert, chêne brut et fresque en céramique… Où, lors de notre passage (une semaine après l’ouverture), Greg était présent en personne avec une formule rodée comme un torero.

Advertising
Le Louxor
Le Louxor
Le Louxor / DR-Wiki

5. Soutenir les cinémas indépendants parisiens en enchaînant les films de qualité

Cinéma

Après trois (longs) mois loin des salles de cinoche, nous obligeant à binge-watcher compulsivement tout le catalogue Netflix, il est de nouveau possible de se confiner sur les sièges carminés des salles de cinés. Pour l’occasion, Time Out a voulu rendre hommage aux établissements historiques de la cinéphilie parisienne : des salles obscures indépendantes, qui luttent contre la gentrification accélérée et survivent à la concurrence des grands groupes (et du streaming). Au-delà d’une programmation souvent pointue, tendance art et essai, chacune d’entre elles a su garder ce petit truc en plus : une âme. La preuve avec cette sélection !

Advertising
© 3615 BAR
© 3615 BAR
© 3615 BAR

7. Faire la teuf à ciel ouvert sur une péniche

Actualités Vivre en Ville

Cet été, le 3615 BAR déménage et embarque à bord d’une péniche pour amuser la croisière ! Dans ses magiques valises ? La joyeuse bande de drilles a ramené les légendaires bornes d’arcade, le karaoké et les goodies pour une croisière enjaillée de 2h30 sur la Seine. Et ce, tous les jeudis s'il vous plaît ! Tout ça rythmé par 20 ans de hits (de 1980 à 2000), de The Cure à Gala en passant par Beyoncé. 

Le Pastoral
Le Pastoral
Le Pastoral / Pantin

8. Boire des cocktails bien malins dans un joli bar à l’écart des sentiers battus

4 sur 5 étoiles
Bars Bars à cocktails Paris et sa banlieue

Deux semaines avant le grand nettoyage par le Covid, Jonathan Sabathé, passé par l’Experimental Cocktail Club, décide de se lancer sa propre affaire… Pas de bol. Mais on est ravi de voir que son sympathique petit bar pantinois, posté à un jet de chorizo du canal de l’Ourcq et dans l’ombre du massif et minéral Centre national de danse, a traversé la tempête virale et peut à nouveau délivrer ses cocktails au cordeau à une clientèle de locaux trop contents de l’aubaine. A la carte en kraft, accrochée au mur de briques nues, des recettes carrément futées et complètement de saison, à prix banlieue : estival spritz à la pression (nectarine, Aperol, vermouth, thé aux agrumes, prosecco ; 8 €) ou vert de contact Michel & son Jardin (gin, camomille, sirop de cosses de petits pois et rhubarbe, citron ; 11 €). 

Advertising
© DR / Les Grands Voisins

9. Se délecter du dernier été des Grands Voisins

5 sur 5 étoiles
Que faire Centres culturels Montparnasse

C'est l'une des sagas les plus enthousiasmantes de ces dernières années. Depuis 2015, les Grands Voisins ont réussi à transformer comme jamais l'ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul entre centre d'accueil et lieu de vie aux mille visages. Et si elle n'occupe désormais qu'un quart de sa surface initiale (9 000 m2 contre 4 hectares à l'origine) et n'accueille "plus" que 86 emplacements au lieu de 200, la friche n’a en revanche rien perdu de son originalité. Et attention, cet été 2020 sera le dernier ! Alors profitez-en !

Au Piment du Centre
Au Piment du Centre
Au Piment du Centre

10. S'offrir un aller-retour gustatif pour le Sichuan

4 sur 5 étoiles
Restaurants Chinois 4e arrondissement

Ne vous arrêtez pas au décor (un ancien bougnat, ceint d’une grande terrasse). Si toute la communauté chinoise s’est passé le mot, c’est que les plats mitonnés ici valent le détour. Pour cause : de vrais chefs sichuanais en cuisine (rare à Paris), qui doivent être les seuls dans la capitale à faire le boboji (encore plus rare). Pour qui a un jour joué des baguettes à Chengdu, ce plat froid est un incontournable de la région. Kezako ? Une bonne douzaine de brochettes à trempoter à deux, trois ou quatre dans une sauce rougeoyante. Babtous fragiles s’abstenir : sur les piques de bois, des pattes de poulet (exquis!), tripes de bœuf... et plus convenus crevettes, brocolis croquants et champignons émincés (19,80€).

Advertising
© juanedc
© juanedc
© juanedc

11. Mater des films sur le toit du Moulin Rouge

Actualités Vivre en Ville

Cet été, La Machine du Moulin Rouge nous dévoile de nouveau son rooftop caché au dernier étage du monument. Et la vue fait plutôt kiffer : un œil sur les pales du Moulin Rouge, l’autre sur les toitures parigotes. Au programme ? Des films, des films, des films ! Car plutôt que de s'enfermer dans une salle obscure, le spot vous propose une toile outdoor, sous les étoiles… Gratis !

Yard Paris
Yard Paris
Yard / Paris

12. Profiter des meilleures terrasses de Paris

Bars

Vous le sentez, l’air du retour à la « normale » qui commence (de plus en plus) à souffler et à ébouriffer les tignasses hirsutes ? Fermés pour un temps, les restos et les bars ont – ô joie – le droit de rouvrir à Paris, avec de nombreuses nouvelles terrasses qui profitent des mesures de la Mairie de Paris. Ça tombe bien : chez Time Out, on adore ça, lever du galopin et de la fourchette en plein air ! Ce ne sont pas forcément les plus belles – certaines ont été calées à l’arrache par les tauliers, parfois avec du bric-à-brac sur quelques bouts d’asphalte – mais définitivement celles où l’on mange et picole le mieux. Rooftops, terrasses cachées, cafés... Voici nos terrasses préférées, tous genres confondus !

Advertising
© Base de loisirs de Cergy-Pontoise
© Base de loisirs de Cergy-Pontoise
© Base de loisirs de Cergy-Pontoise

13. Partir à l'aventure sur les îles parisiennes

Que faire Balades et excursions

Le sachiez-tu ? Il y a 90 îles disséminées en Ile-de-France. Même si on n'en voit souvent que le béton, notre région porte bien son nom ! Loin des fumées de pots d'échappement, des bruits de klaxon et de la canicule urbaine, découvrez une kyrielle d'îles et d'îlots à la végétation luxuriante. De petits édens entourés d'eau où, OUI, vous pourrez, pour certains d'entre eux, vous baigner. Et pique-niquer ou bouquiner pépouze ! 

Perchoir
Perchoir
© Jérôme Galland

14. Prendre un peu de hauteur au nouveau Perchoir de la Porte de Versailles

3 sur 5 étoiles
Bars 15 arrondissement

Boire des coups à la fraîche dans le parc des expositions de la porte de Versailles… Ça sonne un peu comme un défi d’« action ou vérité ». Mais pas le genre de chose qui pourrait faire peur au groupe Perchoir, qui a déjà colonisé sur un bout du BHV ou de la gare de l’Est. Pour cette nouvelle adresse sur le toit d’un hall d’expo, ils délaissent la verticalité pour l’horizontalité. On perd donc en altitude ce qu’on gagne en surface avec la vedette du spot, une giganormous terrasse boisée parsemée d’oliviers en pot, de jasmin en tonnelle et de mobilier de jardin. Autant dire un bon coin pour un soir de canicule.

Advertising

15. Flâner dans les friches parisiennes

Que faire Centres culturels

C'est devenu l'un des classiques parisiens : la friche. Plus les années passent et plus les friches se nichent dans des endroits aussi différents et improbables que les activités qu'elles proposent. Dans ce dossier, on trouvera de nombreux lieux pour guincher, des squats artistiques aussi délirants qu’éphémères, à visiter au bon moment et plusieurs « petits » coins de verdure planqués aux portes de la capitale. Il est temps de faire vos lacets.

© DR / Boulevard Paris 13
© DR / Boulevard Paris 13
© DR / Boulevard Paris 13

16. Se balader, lever les yeux et voir la crème du street art parisien

Art Street art

Le promeneur parisien a eu le temps de se familiariser avec les œuvres de street art qui pullulent dans la ville ces derniers temps. Depuis une dizaine d'années, le street art parisien a beaucoup mûri, autant qu'il s'est institutionnalisé. Des murs entiers lui sont ainsi dédiés, comme celui de la rue Henri-Noguères près du canal de l'Ourcq, un mur de la rue Oberkampf près du café La Place Verte, celui de la rue Jean-Poulmarch le long du canal Saint-Martin, un autre rue d'Aubervilliers près du 104 ou encore devant le pavillon Carré de Baudouin dans le 20e. Certes, plusieurs hauts lieux du street art parisien sont aussi menacés, comme la rue Dénoyez, mais on note une tolérance et une banalisation vis-à-vis du graffiti urbain quand il est réalisé par de grands artistes. Chez Time Out, on adore ça ! On a donc décidé de bourlinguer dans tout Paris à la recherche des meilleurs parcours de street art. 

Advertising
Le Jardin Suspendu
Le Jardin Suspendu
Le Jardin Suspendu

17. Musarder dans le nouveau spot du Jardin Suspendu

Actualités Vivre en Ville

Il est de retour ! Après deux saisons auréolées de succès, voilà que le maousse rooftop le Jardin Suspendu fait son grand retour à Paris. Rooftop ? Plus vraiment. Car surprise surprise : la clique du Passage Enchanté a décidé de déménager son spot, habitué à squatter les hauteurs du 15e arrondissement, pour le faire atterrir du côté du Parc Floral. Au menu de ce nouveau format ? 2500 m2 d'installations posées au milieu d’un nuage de verdure, et tout un tas d’activités pour se mettre au vert. 

Menkicchi
Menkicchi
Menkicchi

18. Slurper parmi les meilleures nouilles de la rue Sainte-Anne

4 sur 5 étoiles
Restaurants Japonais 1er arrondissement

Amis nippophiles, pour avoir une chance de poser ses fesses dans ce spot bien sapé (comptoir en parpaings de béton brut, pierres grattées, bibli de mangas à l’entrée), mieux vaut ramen-er sa fraise tôt. Car dans la salle normcore en forme de coude (avec une petite pièce sur la gauche pour plus d’intimité), préparez-vous à slurper des merveilleuses nouilles maison à base de blé japonais, parmi les meilleures de Sainte-Anne ! 

Advertising
© Wanderlust
© Wanderlust
© Wanderlust

19. Découvrir la cheffe Alexia Duchêne aux manettes d’un nouveau food court géant

Actualités Dans nos Assiettes

En quête d'un nouveau QG branché ? Le groupe Assembly (Silencio, Joséphine…) a décidé de pimper le club flottant le Wanderlust, amarré sur le quai d'Austerlitz, et s'est adjoint pendant trois mois les services de la jeune cheffe Alexia Duchêne (ex-Datsha Underground, dans le 3e, et ex-Top Chef). L'idée ? Proposer sur sa maxi-terrasse (1 500 m2, 350 couverts) un food court géant ! 

© SAMBA
© SAMBA
© SAMBA

20. Descendre des bières artisanales chez Samba, nouveau bar caché dans une friche culturelle

Actualités Dans nos Verres

Les Groues continuent de pousser ! Depuis notre reportage en avril 2018, cette géniale friche culturelle de 9 000 m2, investie par le collectif Yes We Camp (cofondateur des Grands Voisins) n'en finit pas de se renouveler. Après un improbable camping avec vue sur le quartier d'affaires, voici qu'un nouveau bar à bières artisanales y bat la musique. Samba, de son petit nom. Bières artisanales, vin, spritz...

Advertising
Ama Siam
Ama Siam
Ama Siam

21. Manger dans une cool cantine sino-viet-laotienne, sur fond de vins naturels

3 sur 5 étoiles
Restaurants Laotien 19e arrondissement

Collée à Lao Siam, l’institution thaïe du tiéquar (à Belleville depuis 1985 !), cette annexe épurée signée Fragos + Lecourtier allie béton, murs immaculés et sol en terrazzo. Où Alexandre, Frédéric et Nicolas Souksavanh, trio de frangins dégourdis, dépoussièrent l’héritage familial sino-viet-laotien et écrivent leur propre histoire. Celle d’une génération biberonnée à coups de vin nat’ et de bistronomiques. Ce soir-là, entre deux bières artisanales bien sourcées (Oedipus et Gamma), ou ce superbe arbois blanc du Domaine de la Tournelle (48 € le flacon), on picore en bande des petites portions (3 à 16 €), le cul assis sur des tabourets pop.

Unsplash
Unsplash
James Lee

22. Pendant tout l'été, des DJ sets vont avoir lieu sur la Tour Eiffel

Actualités Musique

Vous n'avez pas le vertige, dites ? Ce serait bien dommage. Car depuis le 9 juillet dernier, et jusqu'au 28 août prochain, la Tour Eiffel passe en mode "Summer Chill". Les jeudis et vendredis soir à partir de 19h, rendez-vous sur sa terrasse du premier étage, culminant à 57 m de hauteur. Au programme, DJ sets pépouze pour dodeliner de la tête et... une vue imprenable sur la capitale. Chaque soir, deux sessions groovy/house.

Advertising
Jardin des plantes
Jardin des plantes
© DR / F. G. Grandin

23. Se mettre au vert dans les parcs et jardins parisiens

Sites et monuments Parcs et jardins

C'est qu'on serait presque d'humeur impressionniste en ce moment. Vous savez, cette période où l'on se dit que se balader et musarder en dehors de notre exigu studio aurait quand même du bon. Avec forcément une grosse préférence pour les coins de verdure. Si l'on ne cesse de mettre en avant le patrimoine vert d'une ville comme Londres, Paris et ses 2 300 hectares de verdure, répartis entre plus de 400 jardins, parcs, bois et autres squares, se défend pas trop mal non plus. Mais il a fallu faire des choix, histoire de ne garder que le nectar des jardins, parcs et assimilés. Et à Paname, comme aurait pu dire Tonton David, c'est « chacun sa route, chacun son jardin ».

© Association Française d’Astronomie (pages Facebook)
© Association Française d’Astronomie (pages Facebook)
© Association Française d’Astronomie (pages Facebook)

24. Contempler gratuitement le ciel grâce aux lunettes et télescopes mis à disposition dans les parcs

Actualités Vivre en Ville

Comme vous le savez, l'été est le meilleur moment de l'année pour observer les constellations. Et les parcs et jardins, des endroits idéaux pour poser un télescope ! Jusqu'au 12 septembre, la Mairie de Paris et l’Association Française d’Astronomie organisent des soirées d’observation du ciel, de 21h à 1h du matin.  Avec "Paris sous les étoiles", vous allez en prendre plein les mirettes ! 18 soirées de l'espace, 100% gratuites ! Des télescopes et des lunettes d’observation seront mis à disposition gratis. On vous demande juste de venir masqué, pour la sécurité de tous.

Advertising
DR
DR
DR

25. Se perdre le temps d'un escape game XXL, dans un immense labyrinthe de maïs

Actualités Insolite

La société Pop Corn Labyrinthe s'est spécialisée dans la création de labyrinthes géants dans des champs de maïs. Oui, on sait, c'est chelou. Mais plutôt tripant ! Dernier-né en date, celui de Val d'Europe, à quelques minutes seulement de Paris. Du 4 juillet au 27 septembre 2020, 4 hectares de jungle verte vous attendent. Un escape game à l'air libre, en pleine nature ! L'objectif ? En 1h30, seul ou en équipe, vous devrez trouver la sortie du labyrinthe, en ayant remporté le plus de points possible aux étapes qui jalonnent votre parcours du combattant.

GYG Paris Activities Widget

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising