2 J'aime
Epingler

Les meilleurs bars à cocktails

Marre des mojitos ? Découvrez les adresses expertes en mixologie à Paris

 (Mathieu Pradinaud)
2/14
Mathieu Pradinaud

Curio Parlor

5/14
6/14
 (© C. Griffoulières - Time Out Paris)
7/14
© C. Griffoulières - Time Out Paris

Hôtel Amour 

 (© C. Griffoulières - Time Out Paris)
10/14
© C. Griffoulières - Time Out Paris

Le China

 (© C. Griffoulières - Time Out Paris)
11/14
© C. Griffoulières - Time Out Paris

Les Etages

 (© Griffoulières C. )
12/14
© Griffoulières C.

Little Red Door

 

 (© C. Griffoulières - Time Out Paris)
14/14
© C. Griffoulières - Time Out Paris

Joséphine Cave Parisienne

 

C'est un fait : les bars à cocktails sont la nouvelle coqueluche parisienne. Importée de New York et de Londres, cette tradition de mixologie a mis longtemps pour débarquer sur nos zincs mais a finalement réussi à ringardiser les sempiternels mojitos et caïpirinhas. Cocktails chiadés à base d'alcool premium et d'ingrédients étranges, nikka bars débordant de whiskies japonais fumés et vieillis, vodkas importées de Pologne ou de Russie, rhums des Antilles vieillis avec amour, crus bourgeois rouge et blanc : la liste des réjouissances alcooliques que proposent ces bars est très longue. 

Mais la qualité a un prix et il faut avoir un portefeuille bien garni pour passer toutes ses soirées dans ce genre de bar. Certains se contenteront donc d'y siroter un cocktail avant de papilloner dans d'autres bars moins chers. D'autres y ont élu leur résidence de soirée et appellent les serveurs par leurs petits noms. 
Voir aussi : Notre top 10
Tout notre dossier cocktail

Le hip-hop • Le Jeune
Bars

Le hip-hop • Le Jeune

C’est devenu une habitude. Une fois par semaine, un ami particulièrement friand de rap m’écrit : « T’aurais pas une bonne soirée à me conseiller ? » Jusqu’ici, tout va bien… Sauf que son cahier des charges pullule de critères assez exigeants... Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Le meilleur mojito • Little Red Door
Bars

Le meilleur mojito • Little Red Door

Ce bar du Marais a ouvert depuis quelques mois, il est donc temps de l'essayer. A l'extérieur, un portier assez sélectif préfère laisser entrer la gent féminine, deux gars se font refouler devant nous, mais on entre, ouf ! La petite porte rouge qui donne son nom au bar est bien là, même s'il s'agit au final d'un trompe l'œil, et non de la porte d'entrée. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le petit  punk • Medusa
Bars

Le petit punk • Medusa

Planqué au numéro 48 de la rue Basfroi se trouve un nouveau bar qui n'a rien mais alors rien à voir avec ses congénères de la rue de la Roquette. Ouvert depuis quelques mois à peine, il faut dire que Medusa a été sacrément discret, mais sous peu, on parie que vous allez y débarquer par bordées ! Lire la suite...

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le VIP • Blaine
Bars

Le VIP • Blaine

« Mot de passe s'il vous plaît. » « Edgar Hoover », chuchotons-nous. « Très bien, bienvenue. C'est en bas de l'escalier à droite. » Ambiance bar clandestin très réussie. Depuis la rue, rien n'indique que derrière cette grande porte noire se cache Blaine, nouvel établissement du 8e arrondissement...Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le feutré • Night Flight
Bars

Le feutré • Night Flight

« Vol de nuit. » Pour certains, c'est une œuvre majeure de Saint-Exupery, pour d'autres une émission littéraire qui ronronne présentée par PPDA, mais pour nous, il s'agit surtout du nouveau bar à cocktails de l'Experimental Group, trio qui n'a pas fini de relever le niveau des « coquetels » à la française... Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
L'international • Bluebird
Bars

L'international • Bluebird

Nommé Blue Bird en l’hommage au poème de Bukowski, il propose une très attirante carte à laquelle l'écrivain américain aurait, sans aucun doute, su faire honneur (même si il n’aurait certainement pas eu de quoi se payer plusieurs verres)...Lire la suite.

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le salade-tomate-oignon • Hammam Bar
Bars

Le salade-tomate-oignon • Hammam Bar

Souvenez-vous de 'Boulbi', ce tube du rappeur Booba dont le clip met en scène le bonhomme dans un kebab qui dissimule... une boîte de nuit. Eh bien ici, c'est pareil ou presque : le salade-tomate-oignons et la sauce blanche industrielle ont laissé place aux produits gourmets de Our, alors qu'au sous-sol, le night club taille XXL se voit remplacé par un bar intimiste à la déco bois-cuivre-carrelage sur les murs...Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le mexicain • La Mezcaleria
Bars

Le mexicain • La Mezcaleria

Pour vous inscrire à des dégustations de mezcal : rendez-vous sur la page facebook de La Mezcaleria. Depuis quelque temps, le mezcal, alcool cousin de la tequila, coule à flots dans les bars parisiens. Ok, peut-être qu’on exagère un peu, mais ce qui est certain c’est que les barmen sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à ce spiritueux fumé et complexe... Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
L'apothicaire • La Résistance
Bars

L'apothicaire • La Résistance

Le comptoir ressemble à celui d'un apothicaire : flacons colorés et bocaux d'ingrédients exotiques côtoient la panoplie du petit chimiste dont la mixologue s'empare pour créer ses précieux breuvages. Cette fois-ci, c'est un Canadian Camp Fire qu'elle prépare...Lire la suite.

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le culte • Forvm Classic Bar
Bars

Le culte • Forvm Classic Bar

Ses quatre-vingt-cinq ans d'existence font du Forum Classic le deuxième plus ancien bar à cocktails de Paris. Aux commandes, une seule famille : les Biolatto. Trois générations se sont succédé derrière le comptoir. Véritable pionnier de la culture cocktail à Paris, l’établissement a dû fermer ses portes pendant neuf mois et quitter le quartier de la Madeleine...Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Le renversant • Gravity Bar
Bars

Le renversant • Gravity Bar

Depuis la rue, on entend déjà le bruit du shaker. Prometteur, se dit-on. On s'approche et on découvre une mini-terrasse joliment meublée de chaises en bois clair et tissu vert, ambiance déco scandinave. Un coup d’œil à l'intérieur et on s'aperçoit que le thème a été décliné littéralement du sol au plafond : des dizaines de lattes de bois en forme de vague surplombent la petite salle et se jettent en cascade derrière un comptoir en béton massif. D'où son nom, sans doute : le Gravity Bar. C'est un des nouveaux spots les plus courus de la capitale. Ouvert en août 2015 dans la rue des Vinaigriers, le Gravity Bar ne désemplit pas. Ce qui attire la clientèle plutôt branchée ? Des cocktails ultra originaux réalisés d'une main de maître et un service de snacking de haute qualité. Le tout dans un décor soigné et confortable. La liste des mixtures est plutôt pointue. Les convives les plus honnêtes admettront ne pas connaître une bonne partie des alcools utilisés. La composition, le prix et la contenance sont clairement indiqués (12 € pour 12 ou 20 cl), mais pas d'explication sur le type de cocktail (plutôt sucré, amer, etc.). On se laisse alors guider par les catégories des breuvages : « désorientation », « apesanteur », « sueurs froides » et « exaltation ». Tout un programme ! Ceux qui veulent innover seront satisfaits avec le « Fruit du Passé » par exemple, mélange de liqueur Strega, Genepi Dolin, sirop de céleri maison, Perrier, jus de citron jaune, poudre de réglisse et graines d

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le tiki • Dirty Dick
Bars

Le tiki • Dirty Dick

Le nom de ce nouveau bar de So-Pi (South Pigalle pour les non-initiés) situé juste en face du Glass a de quoi surprendre, et même effrayer. Pas de panique, les seuls éléments phalliques du lieu sont des totems polynésiens plantés un peu partout dans cet ancien bar à hôtesses transformé en tiki bar, qui n'a donc conservé de son passé sulfureux que le nom. Quid du tiki bar ? La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le flingueur • Monsieur Antoine
Bars

Le flingueur • Monsieur Antoine

Une fois arrivé à l’intérieur, on entend illico le doux bruit du shaker, mais aussi celui de la bonne musique rock qui remplit le bar tout boisé. Non, nous n’avons pas débarqué dans un énième bar à cocktails guindé mais chez Mooonsssieeuurrrr Antoine, cool bar nommé ainsi en hommage aux 'Tontons flingueurs'. Lire la suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
L'éthique • Les Justes
Bars

L'éthique • Les Justes

En voilà un drôle de nom pour un bar. S’il nous rappelle une pièce d’Albert Camus ou collerait parfaitement à une milice héroïque sortie tout droit d’un film épique, le concept, lui, est tout autre. Dans ce nouveau bistrot implanté dans le quartier néo-branché de South Pigalle, il est plutôt question de reverser 1 €...Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le punchy • La Commune
Bars

Le punchy • La Commune

Avec un nom pareil, le bar à cocktails La Commune n'a pas de mouron à se faire, en plein cœur de Belleville, il trouvera un taquet d'insurgés prêts à se révolter à grands coups de rhum ambré. A l'origine du lieu, la désormais célèbre team du Syndicat qui redéploie ici sa street patte : une devanture qui ne paye pas de mine et de l'alcool 100 % français sur fond de hip-hop.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
L'ambré • Mabel
Bars

L'ambré • Mabel

Interloqué, vous pensez avoir fait fausse route. Non, ce n’est pas ça le Mabel, ce bar à cocktails réputé dont on vous a tant parlé ne peut pas être ce boui-boui avec « Grilled Cheese Shop » sur la devanture et ce logo de fast-food. Lire la suite.

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le caché • Le Syndicat
Bars

Le caché • Le Syndicat

« Rendez-vous au 51 rue du Faubourg Saint-Denis. Demandez le Syndicat. » Dans un souffle, nous avions l’adresse. Nous savions qu’il y avait là un bastion de la résistance. Une organisation très secrète qui luttait contre l’oubli. Des éléments ? Nous n’en avions pas plus. C’est donc le pas pressé et le col de notre imper remonté jusqu’au menton que nous nous sommes hâtés dans ce quartier désormais très prisé du 10e arrondissement. Une façade décrépite, des affiches placardées sur une épaisseur de 5 centimètres… Mais où est ce bar ? Un homme devant une porte à la mine patibulaire (allez, pas tant que ça, en vrai)… On s’attendrait presque à devoir chuchoter un mot de passe : « L’Organisation de défense des spiritueux français, s’il vous plaît. » Allez, on range son Beretta, c’est bien là !C’est sur un concept très rafraîchissant que Sullivan Doh et Romain Le Mouellic ont décidé de fonder un rade aux allures de bar clandestin, qui contraste nettement avec un intérieur clinquant aux tonalités mordorées. Une façon de se réapproprier des alcools oubliés de nos contemporains et de leur redonner toutes leurs lettres de noblesse. Cognacs, armagnacs, eaux de vie… L’occasion de (re)découvrir la prune de pépé, dans un style bien plus recherché. De la dégustation de crus millésimés, aux classiques revisités en passant par des créations singulières et osées (cocktails autour de 10 euros, dégustation de cognacs autour de 20 euros), c’est à une véritable ode aux alcools français bien souvent

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le boudoir • Pile ou Face
Bars

Le boudoir • Pile ou Face

Visiblement, la reconversion d’anciens bars à hôtesses semble être de mode à Pigalle. On avait le Dirty Dick, le Glass et le Lipstick, on a désormais le Pile ou Face. Ici, plus de filles dénudées (quoique), mais une façade gardée intacte et un décor intérieur revisité sans être non plus castrateur du style de la maison. Ambiance boudoir, banquettes de velours, lumières tamisées, barres de pole dance et tapisseries murales. La backroom du Pile ou Face fait désormais office de mini-fumoir, chose peu banale pour un bar. Le lieu, par sa petitesse, offre une proximité avec les barmen – sympathiques à souhait – et le reste de la clientèle. Il fait chaud. Les frileux se lâchent sur fond de nu-disco, mixée par un connaisseur du genre. Et parfois, ils se laissent bercer par un concert de rock ou d’électro-pop. Si l’éclectisme musical fait peur, rassurez-vous : le programmateur a du goût. Mais parlons boissons : les cocktails (entre 6 et 11€) sont tout simplement bons. Nous avons commandé un mojito pour tester un classique, et un Kim (gin Botanist, sirop de thym maison, poivre) pour l’originalité. Dans les deux cas, les saveurs sont bien présentes et les doses impeccables. Petit bonus, on vous donne des paquets de chips Tyrells en accompagnement. Et en cas de plus grosse faim, le serveur appellera le resto du coin, et un confrère viendra en grande pompe vous présenter une planche garnie de fromage et de charcuterie fine (big-up au jambon à la truffe) pour 16 €. Les amateurs de whisky,

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le design • Le CopperBay
Bars

Le design • Le CopperBay

Les bars à cocktails s'ouvrent et ne se ressemblent pas. C'est ainsi que le CopperBay a pointé le bout de son nez au moment même où le frimas nous poussait à chercher de nouveaux refuges. Et voici qu'en empruntant la rue Bouchardon pour fuir le vacarme des avenues, l'endroit nous est apparu tout nu, derrière ses grandes vitres, nous laissant embrasser en un regard tout son espace soigné et sophistiqué. En poussant la porte, on se sentait presque intimidé.  Le CopperBay : Mermaids & Magic Potions est un joli bar au design un peu froid, habillé de bois et tendu de cordages, une invitation à prendre la route du rhum mais aussi celles de la vodka, du gin ou du bourbon grâce aux savants mélanges secrets et étranges concoctés par Elfi, Julien et Aurélie (des maîtres en mixologie, tous déjà réputés et primés pour leurs compétences). Falouka, De La Bretagne, Coco Lima... Des noms de cocktails en guise de guides de voyage qui fleurent bon l'ailleurs avec des notes de dattes ou de rose par-ci, d'hydromel et de sel par-là, ou encore de coco et de cacao blanc... Des petits ravissements qui séduisent sans difficulté nos yeux et nos papilles. On s'est un peu plus échoués sur la bizarrerie du cocktail The Beast, réalisé en collaboration avec le restaurant éponyme, où l'accent principal, outre le bourbon et la bière Demory, était mis sur... la viande grillée. Les plus aventureux, ceux qui n'ont pas peur des tombants et des lames de fond, s'y risqueront. Nous, on a décidé de rester bien tr

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le double-face • Le Lockwood
Bars

Le double-face • Le Lockwood

On découvre le Lockwood, sa devanture sobre et son enseigne simplement inscrite au feutre, rue d'Aboukir, niché au milieu des boutiques de prêt-à-porter. On s’attend alors, sans surprise, à un bar trendy meublée à la new-yorkaise, avec sa poignée de fidèles barbus tirés à quatre épingles. Mais cette fois pour attirer les Parisiens dans leur tanière, les frères Lehoux (le Silencio, le Ten Belles...) ont misé sur un bar d'un nouveau genre, ouvert non-stop, capable de se la jouer à la fois coffee-shop et bar à cocktails.La déco fait tout de suite son petit effet : tables de bois blanc, lampes garnies de figurines et bouteilles qui pendent la tête à l'envers au-dessus du comptoir. On peut s'y pointer au petit matin, pour s'exciter avec le café de la brûlerie de Belleville (2,50 euros) en mordant dans l’une des pâtisseries appétissantes qui font les malignes sous les cloches – lemon cake et cookies (3,50 €). Les plus grosses faims se raviront sûrement de cette salade plutôt raffinée aux betteraves, polenta et chèvre (6,50 €).Et puis doucement, le soleil ira se coucher et les festivités pourront commencer. L'Aperitivo se pratique ici à l'italienne, avec un buffet gratuit (parfait pour les radins malins) que l'on accompagne d'un Aperol-Spritz (9 €) pour jouer le jeu à fond. Et puis on emprunte l'escalier du fond et là, c'est la claque. On pénètre dans l'une des plus belles caves de Paris, toute en pierres, qui renferme de charmantes alcôves privatisables. Rock garage qui résonne, ci

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le louisianais • Le Bâton Rouge
Bars

Le louisianais • Le Bâton Rouge

« C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane… » En plein Pigalle ! Mais après tout, pourquoi pas : n'y a-t-il pas une tour Eiffel à Las Vegas et un Paris au Texas ? C’est donc au n°62 de la rue Notre-Dame de Lorette que Joseph Biolatto et Julien Escot ont décidé d'installer leur petit coin de bayou, un charmant bar à cocktails nommé Le Bâton Rouge. Planqué derrière ses persiennes, ce joli petit lieu raffiné aux douces lumières tamisées vous enveloppe dès l’entrée de son atmosphère mystérieuse. Vous tournez la tête et… Ah ! Des crânes ! Sur un mur, bien alignés sur leur présentoir, des cannes surmontées de têtes réduites peinturlurées et sanguinolentes semblent vous contempler de leur air menaçant. Voilà qui vous rappelle que la Louisiane, ce ne sont pas que des marais, des crocos et des vampires accros au true blood qui susurrent “Sookie”. Non, c’est aussi et surtout le vaudou qui prête à ce lieu un peu de sa symbolique francisée et anecdotique dont on se serait relativement bien passés. Mais nous voilà prêts à commander l’un des nombreux cocktails (de 8 à 13 €) qui figurent à la carte. Et l’envie se fait d'autant plus pressante quand on découvre l’originalité des créations proposées. Notre premier choix se porte sur le Nola Fizz (gin Plymouth, jus de citron frais, liqueur yoghourt Bols, liqueur d’orange sanguine et sucre - 13 €). Explosion de saveurs et de fraîcheur en bouche, concert de jazz à la 'Treme' sur notre palais, une réussite. Puis, maintenant que le charme a

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le latino • Candelaria
Bars

Le latino • Candelaria

Une excellente taqueria ou l'on vient siroter un bon cocktail en picorant des tacos et tostadas.Les tacos, enfin à la mode à Paris ? Oui, grâce à cette taqueria mexicaine où des Parisiens branchés cotoient des expats' Anglais et Américains qui se donnent rendez-vous ici. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le tricolore • A La Française
Bars

Le tricolore • A La Française

Sortez votre plus jolie marinière, votre béret et votre haleine refoulant l'ail, coincez-vous une baguette sous l'aisselle et armez-vous de votre chauvinisme le plus pur. C'est bath, vous êtes prêt pour boire un canon rue Léon Frot, dans ce petit coin de paradis qu'est le bar A La Française. Avec un concept qui fait des émules, Arnaud Montebourg et son cocorico tricolore en tête, ce chouette bistrot aux produits et alcools 100 % français vous séduira par ses 'coquetels' délicats et recherchés. Si la déco du lieu ne fait pas vraiment tourner la tête (hormis peut-être son salon de dégustation situé au sous-sol), les créations originales proposées, si. Surtout lorsqu’on sait qu’elles ont été puisées dans quelque ouvrage jauni dégoté chez un bouquiniste des quais de Seine. Ainsi, quand la chaleur se fait intense, délectez-vous en terrasse d'une délicieuse Eau Fraîche aux notes provençales (Suze, sirop de pêche, gin bourguignon, eau tonique, essence de romarin, à 7 €) ou d'une douce Pina Verde créole tout en rondeurs (rhum Saint James, jus d'aloé vera, lait d'amandes, crème de coco et coriandre fraîche, à 8 €). Et si la faim vous surprend, comptez sur des formules midi et soir (de 13,50 € à 16,50 €), mais aussi sur de sublimes planches de charcuterie et fromage dont la qualité vous transportera comme par magie sur les plages de Calvi. Enfin, si comme Cléo vous vous pointez de 5 à 7, vous pourrez profiter de boissons moins chères de 2 € pour le plus grand plaisir de votre larre-

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le feutré • Bespoke
Bars

Le feutré • Bespoke

C’est avec un large sourire que le serveur nous accueille. Il reste une table. Chouette, elle sera pour nous. En anglais, Bespoke signifie « sur-mesure », un terme qui s’explique ici par le soin tout particulier apporté aux plats et aux breuvages confectionnés derrière le superbe comptoir. Attention, le Bespoke n’est pas un bar ordinaire : oubliez donc les mojitos, les whiskys-cocas et autres nectars soporifiques. Ici, on sert des liqueurs coiffées d’une coquille de fruit de la passion, et auxquelles on a mis le feu, littéralement parlant. Installé derrière une façade bien discrète de la rue Oberkampf, ce bar à cocktails fait chanter sa carte des boissons depuis maintenant un an. Au total une douzaine de propositions alléchantes aux spiritueux triés sur le volet (mezcal Vida, gin St George spirit terroir, vermouth Del Professor rosso et on en passe). En ce soir d’hiver, on cédera à la tentation de l’explosif « Capri c’est fini », un breuvage qui fleure bon l’Italie : tomate cerise, basilic frais et vinaigre balsamique. Les moins aventureux trouveront leur bonheur avec l’exquis Morning Love, un cocktail à base de rhum, de sirop d’orgeat, de grains de fruit de la passion et… d’absinthe. Une originalité qui a un prix, comptez donc entre 7 et 13 € pour un verre. Un tarif devenu monnaie courante à Paris, mais qui ne se justifie pas partout. Le Bespoke, avec son ambiance feutrée de speakeasy, ne se contente pas de servir des boissons enivrantes, mais propose également une belle d

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
L'institution • Experimental Cocktail Club
Bars

L'institution • Experimental Cocktail Club

Fini les sempiternels mojitos et caipirinhas. Après avoir testé les mixtures de l’Experimental Cocktail Club, vous tirerez un trait sur ces cocktails ennuyeux qui sont ce que le hamburger-frites est à la gastronomie française. Paris manquait de ce type d’endroits très en vogue à New York, les Mixology Bars qui réinventent les cocktails avec des alcools rares, des jus de fruits frais et des épices subtiles. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le secret • Orphée
Bars

Le secret • Orphée

Vous avez toujours rêvé de goûter au Pigalle interlope ? L'Orphée est un bar qui va au-delà de vos espérances. Pour entrer ici, il faut sonner à une porte clandestine du South Pigalle, coincée entre les bars à hôtesses aux néons aguicheurs et des restos branchés. Le portier est sélectif : seule la hype parisienne la mieux informée est initiée, alors tentez de venir tôt en semaine pour avoir une chance d'en passer la porte. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
La cachaceria • Maria Loca
Bars

La cachaceria • Maria Loca

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Maria Loca cache bien son jeu. A l’ombre d’un quartier où trônent les bars à bières squattés par des rockers en tous genres, l’enseigne fait figure d’ovni avec ses cocktails brésiliens et sa cave à vin pointue. Située sur le boulevard Henri IV, elle nous invite à entrer dans un monde parallèle. Cette cachaceria doit cette appellation à sa spécialité : la cachaça, une eau-de-vie brésilienne à base de vesou, le jus de canne à sucre élémentaire pour toute caïpirinha qui se respecte. Elle ressemble à une adresse de connaisseurs, dont les propriétaires ont arpenté l’Amérique du Sud et l’Australie pour proposer une atmosphère néotropicale diversifiée et une carte pas avare en choix. Lorsque l’on s’installe près du bar, on est si frappé par l’ambiance chaude et chaleureuse que l’on commanderait presque en portugais, tout en arborant lunettes de soleil et tongs. Le lieu dépayse : murs de pierres et de planches en bois, lampes en forme de cages à oiseaux et tableaux de chiens colorés qui ne détonneraient pas dans un film d’Almodovar... Tout s'accorde pour nous offrir une immersion totale. Vient alors la carte et son incroyable étendard de spécialités au rhum et à la cachaça. Si ces multiples choix aux noms folkloriques entre 9 et 16 € ne nous tentent pas, on se rabat sur un excellent Spritz à la française, à base de vermouth et rebaptisé « Pschitte », avant de succomber au Colonial Spice, mélange astucieux de gin et de sirop de cumin (et preu

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Osez osez • Joséphine, caves parisiennes
Bars

Osez osez • Joséphine, caves parisiennes

Un an de travaux et plusieurs centaines de bouteilles empilées plus tard, Joséphine, caves parisiennes est né. Ce nouveau bar à cocktails maison, vins racés et whiskies rares est situé dans un quartier plutôt pauvre en lieux trendy (qui fleurissent partout à Paris), Ménilmontant. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le berlinois • UDO Bar
Bars

Le berlinois • UDO Bar

Voici les 100 meilleurs bars de Paris sélectionnés par Time Out Paris - cliquez ici pour voir la liste complète.Dans ce petit bar de quartier remuant, il flotte une sympathique ambiance berlinoise. Live d’électro minimale branchée, ambiance décontractée, bières importées, tout rappelle la capitale allemande. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le russe • Le Kremlin
Bars

Le russe • Le Kremlin

Un bout de Russie en plein Pigalle ? Il ne s’agit pas d’un bar à hôtesses russes mais d’un nouveau bar branché totalement lénifiant. Le lieu est à peine ouvert mais déjà, il est difficile de se frayer un passage dans la foule jusqu’au comptoir pour commander l’une des merveilleuses vodkas importées ou un cocktail original (entre 8 et 11 euros). La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 2 sur 5 étoiles
Le chilien • Le Vieux Comptoir du Cap Horn
Bars

Le chilien • Le Vieux Comptoir du Cap Horn

Ce petit bar chilien en plein Marais tranche avec les devantures guindées et le décor baroque du quartier. Caché dans une petite rue adjacente à la place des Vosges, on le repère grâce à son grand drapeau chilien et ses quelques tables en terrasse, très agréables en été. On le distingue aussi par son équipe de serveurs latinos, jeunes, décontractés et souriants et ses prix raisonnables pour le quartier. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 2 sur 5 étoiles
Le sexy • Panic Room
Bars

Le sexy • Panic Room

Le Panic Room est devenu en quelques années l’un des spots-clé de la très berlinoise rue Amelot, déjà réputée pour ses bars comme le Pop In, le Zéro Zéro et le 4 Eléments. Ce bar a changé de propriétaires début 2013, et subi pour l'occasion un petit lifting. Les murs sont prêtés à des artistes, non pas pour exposer leurs toiles, mais pour en faire leur support artistique, la déco sera donc très souvent renouvelée et expérimentale. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 2 sur 5 étoiles
Le romantique • Hôtel Amour
Hôtels

Le romantique • Hôtel Amour

Ouvert de midi à minuit, le restaurant donne sur un jardin secret incroyable, à la végétation luxuriante qui se déploie sur chaque centimètre de mur, aussi bien à l'extérieur que sous une grande verrière. La terrasse est réservée au restaurant pendant les heures de repas, mais à partir de 14h jusqu'à 20h et de 23h à 2h, elle est un bar prisé par les habitués du quartier. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
L'asiatique • Miss Kô
Restaurants

L'asiatique • Miss Kô

La dernière folie de Philippe Starck est asiatique, elle s'appelle Miss Kô, n'a pas de visage, mais un corps sublime entièrement tatoué. Elle est l'égérie fantasmée du restaurant chic qui a ouvert ses portes il y a peu avenue Georges V, presque sur les Champs-Elysées. Imaginez 500 m2 à la merci du designer, un voyage de Chihiro psychédélique pour une cuisine à l'image du continent asiatique. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Oyster bar • Le Mary Céleste
Bars

Oyster bar • Le Mary Céleste

Si vous cherchez le Mary Céleste, ce nouveau bar ouvert par l'équipe de la Candelaria et du Glass, vous risquez de passer devant sans le voir. Avec sa porte en PVC et son néon tout simple, il ressemble plus à une pizzeria de quartier qu'à un bar ultra branché du Marais. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le moléculaire • La Famille
Restaurants

Le moléculaire • La Famille

Ce petit bar-restaurant montmartrois est une pépite bien cachée, en haut de la rue des Trois Frères. Une dizaine de tables pas plus, un zinc toujours plein à craquer, une équipe sympa et décontractée, un fond musical de qualité. La Famille propose une cuisine fusion de haute volée, qui vous fera vivre une expérience gustative et visuelle excitante à prix raisonnable. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le voltigeur • 7th Ciel

Le voltigeur • 7th Ciel

Les mots du proprio: “Rendez-vous sur notre site internet pour encore plus d'infos sur le Terrass' Hôtel.”

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Réserver
Le créatif • Persifleur
Bars

Le créatif • Persifleur

On a bien failli passer devant sans la voir. Nichée dans une rue calme des Abbesses, à quelques pas du bruyant Pigalle, cette grande vitrine embuée cache quelques tables hautes et un joli bar, derrière lequel s’agite un jeune barbu à bonnet. On s’installe dans l’arrière-salle, un boudoir à la déco rétro branchée – fauteuils bas, lumière tamisée, murs bleu pétrole et, derrière la fenêtre du fond, un minuscule patio soigneusement éclairé. L’ambiance est cosy, le volume sonore un poil élevé. La carte dévoile la liste des « nectars maison », une dizaine de cocktails entre 8 et 13 euros à base de rhum, vodka, whisky ou mezcal. Ici, pas de classiques, seulement des créations. On opte pour un « Kaliya Berry » – vodka, liqueur de fruits rouges, ananas frais et prosecco – dont on comprend qu’il est déjà le best-seller. Notre deuxième choix s’avèrera plus hasardeux, même si sur la table voisine il faisait envie. Le « Mr Rosefield » ressemble à un milk-shake, avec du rhum, une mousse de myrtilles et… du beurre de cacahuètes. Un peu écoeurant pour nos papilles de Frenchies. On apprendra plus tard que la carte a été créée sous influence anglo-saxonne – ceci explique cela. « On rode nos cocktails, l’offre va changer régulièrement » nous assure l’un des jeunes patrons, volubile, ravi de nous raconter la genèse de son bar ouvert en janvier 2015. L’enthousiasme est là ; les prix aussi. Les tarifs des vins et spiritueux sont un peu élevés (9 € le verre de morgon), comme les frugales assiettes

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le glamour • Les Etages
Bars

Le glamour • Les Etages

Ce bar discret au cœur du Marais est une belle surprise pour qui le découvre : il est pensé comme une maison, sur plusieurs étages (d'où son nom pas du tout festif). On doit d'abord pousser la porte d'un immeuble pour entrer dans une petite pièce avec un joli zinc décoré de bougies et de lampions colorés, et des petits fauteuils cosy ; en guise de place du prince, un canapé en tissus brodé et satiné deux places, collé à la fenêtre. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
L'interdit • Le Calbar
Bars

L'interdit • Le Calbar

Réjouissez-vous mesdemoiselles : dans ce bar, les serveurs officient en caleçon ! Cette idée farfelue a germé dans la tête de Christophe et Thierry après une soirée bien arrosée, alors que les deux jeunes proprios n’étaient que collègues dans l’hôtellerie de luxe. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le glacé  • Le Kitch
Bars

Le glacé • Le Kitch

Avec sa devanture bleue pétante et ses joyeuses guirlandes d’ampoules colorées, le Kitch est un bar à cocktails où il fait bon commencer sa soirée. Portrait de caniche au mur, un Bambi qui cotôie une statue de la Liberté rose et un gang de peluches sur l'étagère, la déco kitch très chargée s'accorde avec le nom du lieu. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
L'acidulé • Café Bonnie
Bars

L'acidulé • Café Bonnie

Un café joli comme un cupcake qui rend hommage, sur ses murs, aux films cultes de l’âge d’or hollywoodien et à ses femmes fatales, icônes sans âge du vintage sexy. La déco kitsch et colorée met de bonne humeur : murs bleu layette, néons roses éclatants, tableaux pop art... La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
L'art nouveau • Lulu White
Bars

L'art nouveau • Lulu White

Lulu White : inscrit sur sa façade entièrement noire, le nom de ce bar sonne de façon ironique. Surtout pour un lieu dédié à la dégustation de la « fée verte »... Ce bar à cocktails spécialisé en absinthe tire en fait son nom d'une célèbre maquerelle néo-orléanaise des années 1900. C'est d'ailleurs son visage, gravé sur une minuscule enseigne, qui vous permettra de repérer l'entrée : l'endroit est presque caché rue Frochot, petite voie pourtant fort empruntée puisqu'elle relie la station de métro Pigalle à la très branchée rue des Martyrs. Niché entre deux mondes – celui des sex shops du boulevard de Clichy et celui des épiceries fines de SoPi –, Lulu White constitue à lui seul un troisième univers. Anglo-saxon avant tout. Révisez bien vos verbes irréguliers : dans cet établissement ouvert en novembre par l'équipe du Little Red Door (rue Charlot), tout est en anglais, du site web au menu en passant par les échanges entre barmen. L'intérieur fait quant à lui complètement anachronique. Ici, pas de caisses à vin recyclées, la déco art nouveau nous plonge dans le Paris de la Belle Epoque : sols carrelés, comptoir en bois et marbre, motifs muraux et fauteuils matelassés... La lumière tamisée insuffle au tout une ambiance idéale pour se détendre à petites gorgées de liqueurs. Derrière ce design très élégant, une adresse qui se veut clairement sélecte. Du petit nombre de places assises à la carte restreinte des boissons, tout est compté. Exit les menus à rallonge des débits popula

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Nikka bar • Le Sherry Butt
Bars

Nikka bar • Le Sherry Butt

Encore un nouveau bar trendy à Paris ? Oui, mais le Sherry Butt a trouvé un bon compromis entre bar à cocktails guindé de Saint-Germain et bar à hipsters déchaînés de Bastille. Derrière une façade discrète d'une petite rue du Marais, on découvre deux belles salles en longueur, avec canapés en cuir capitonné, lustres design, miroirs et lumière tamisée qui rappellent les bars new-yorkais, classes et décontractés. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
L'intimiste • L'Entrée des Artistes
Bars

L'intimiste • L'Entrée des Artistes

Influencés par leurs voyages à Londres, Berlin et New York où les cocktails sont rois et par leur expérience respective au Murano et à l’Experimental Cocktail Club, deux amis décident d’ouvrir l'Entrée des Artistes. Ce lieu hybride à l'ambiance détendue propose des cocktails sophistiqués... La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 2 sur 5 étoiles
Le confidentiel• Le Zelda
Bars

Le confidentiel• Le Zelda

Ce micro-bar caché entre Belleville et le canal Saint-Martin n'est pas beaucoup plus large qu'un couloir. C'est justement l'un de ses atouts – pour vivre heureux, vivons cachés – car dans cet antre intimiste, on ne se bouscule pas au comptoir (sauf le week-end) et l'ambiance reste zen grâce à de jolies lumières tamisées et un fond musical bien choisi et varié. Bref, on s'y sent comme dans son deuxième salon... La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le médical • Prescription Cocktail Club
Bars

Le médical • Prescription Cocktail Club

Troisième bar à cocktails ouvert dans l’ultra chic quartier de Saint-Germain-des-Prés par l'équipe de l’Experimental Cocktail Club et du Curio Parlor, le Prescription Cocktail Club est dans la même veine que ses prédécesseurs : cosy, tendance et sélect'. Le cocktail est un peu cher (12-13 euros) mais créatif et délicieux. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le pression • Le Glass
Bars

Le pression • Le Glass

Ouvert par l’équipe de la Candelaria dans le désormais branché So-Pi (« South Pigalle »), le Glass est le nouveau bar à découvrir dans le quartier rouge. Le lieu propose des concepts un peu fous venus des U.S. : des bières spéciales et des cocktails à la pression, d’autres mixtures à base d’alcools d’Amérique du Sud comme le Pisco ou le Mezcal, des « boilermakers » (un shot suivi d’une bière)... La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le jazzy • Le China
Bars

Le jazzy • Le China

Le China est un bar-restaurant café-concert asiatique très chic qui emprunte son décor exotique à un club colonial du Shanghai des années 1930. Canapés Chesterfield en cuir capitonné, murs rouges, boiseries sombres, dallage en damier noir et blanc, cette pénombre chaleureuse est lounge comme un salon de gentlemen anglais. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
L'imaginatif • Le Rosie
Bars

L'imaginatif • Le Rosie

Ce bar discret niché dans une petite rue de Montmartre, ouvert il y a quelques mois, est déjà la seconde maison de certains habitués du quartier. Et pour cause ! Il ressemble à s'y méprendre à un appartement de fille, pimpant, joliment aménagé avec des fauteuils et coussins imprimés et colorés, des tables basses et des lumières tamisées. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 2 sur 5 étoiles
L'indien • Le Baranaan
Bars

L'indien • Le Baranaan

Pas de nom sur la devanture. L'espace d'un instant, on se demande si on se trouve bien au bon endroit. La page Facebook du Baranaan faisait apparaître une ambiance club lounge. Et vu de l'extérieur, on dirait plutôt un gentil salon de thé aux accents indiens. Une femme entre alors et demande : « Où est le train ? » Question énigmatique au premier abord (on comprendra plus tard) mais qui ne surprend pas le serveur indiquant le fond de la pièce. Ici, on se situe en fait côté café de l'établissement, nommé Elaichi, et le Baranaan se cache derrière une porte. Après avoir traversé un sas d'où se dégage une délicieuse odeur d'encens, on embarque enfin. Le Baranaan a ouvert en août 2015 juste à côté de la porte Saint-Denis. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un bar à cocktails indien qui sert aussi quelques spécialités culinaires : des naans et des brochettes. Côté décor, tout a été conçu pour qu'on ait l'impression de siroter nos verres dans le wagon-bar d'un train vintage. Dans une salle tout en longueur, on s'assoit sur des banquettes en cuir et l'essentiel de la lumière vient des « fenêtres » : des écrans posés au mur tout au long de la pièce sur lesquels défilent des paysages comme si on les voyait depuis le véhicule. Et comble du trompe-l'œil, au fond du bar est diffusé en continu une vidéo de rails qui s'éloignent à l'infini. Passé l'émerveillement face à ce décor très bien étudié, on redescend un peu sur terre. D'abord en regardant les prix à la carte. Les cocktails sont

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le cabinet de curiosité • Curio Parlor
Bars

Le cabinet de curiosité • Curio Parlor

Un nikka bar n’est pas le nom donné à un club de geisha, mais à un bar à whiskies japonais. Etonnant non ? Le Curio Parlor est l'un des seuls à Paris à proposer des malts de qualité aussi déroutants, comme du Bourbon Bitter Proof de 24 ans d’âge importé tout droit de l’île d’Hokkaido. En tous cas c’est le seul bar où vous pouvez le déguster en tête à tête avec un raton laveur empaillé. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le diversifié • Le Crocodile
Bars

Le diversifié • Le Crocodile

Préparez-vous à hésitez au moment de commander votre cocktail : la carte en propose près de 300, tous plus fous les uns que les autres : Galéjade, Tartempion, Va nu pied, Traîne-savate, Rond de cuir… de quoi expérimenter des potions inédites. On vous conseille l’happy-hour (18h-20h) pour ne pas vous ruiner. La suite

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le cheap • L'Orange Mécanique
Bars

Le cheap • L'Orange Mécanique

Rue Jean-Pierre Timbaud à Paris, les bars agréables et bon marché se suivent et ne se ressemblent pas. Parmi eux, on conseillera aux assoiffés l’Orange Mécanique, endroit dédié au rock sixties/seventies et au cinéma. Si des films sont projetés sur un écran (sans le son) certains soirs, on se déplace là-bas surtout pour l’ambiance psychédélique à souhait... La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le cubain • La Terrasse des Archives
Bars

Le cubain • La Terrasse des Archives

Idéalement situé sur une petite placette en plein cœur du Marais, la Terrasse des Archives est très prisé par les touristes et les habitués qui s'accrochent à sa jolie terrasse, coupée du trottoir par des vitres, chauffée en hiver et aménagée sous de grands arbres. Les limonadiers, agréables et efficaces, sont à l'écoute même lorsque les tables débordent de monde. La suite

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
L'américain • Harry's New York Bar
Bars

L'américain • Harry's New York Bar

En 1911, un New-Yorkais démonte son bar de Manhattan pour le remonter intégralement rue Daunou à Paris. Des écrivains comme Hemingway, Sartre ou Blondin sont venus goûter à quelques-uns des cocktails créés ici comme le Bloody Mary ou le White Lady. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le rocker • Le Motel
Bars

Le rocker • Le Motel

Retiré dans un passage près de Bastille, le Motel est un bar où se donne rendez-vous une clientèle électro-pop-rock branchée les soirs de petit concert. Demandez à des serveurs vraiment sympas un cocktail détonant comme le vodka-tatin ou le Joe (vodka-pastèque) ou le Léon des Bois (vodka-citron vert-fraise-menthe). La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le clubbeur • Le Zéro Zéro
Bars

Le clubbeur • Le Zéro Zéro

L’être humain est hautement compressible : si vous en doutez, l’expérience est validée chaque week-end au Zéro Zéro. Dans ce bar qui attire une foule démesurée dans quelques mètres carrés, ouvrir la porte est déjà une bataille. La seule solution pour avancer est de danser en renversant le moins possible sa bière. Mais ici on n'a pas peur de mouiller sa chemise, on se lâche vite dans cette ambiance survoltée et festive. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le métalleux • Les Furieux
Bars

Le métalleux • Les Furieux

Ce bar rock’n'roll en pleine rue de la Roquette est un ovni comme on n’en fait plus. Ne jetez rien de la sélection du vieux jukebox qui tourne à bloc : Aerosmith, Gun’s n’Roses, Stones, Clash, vous écouterez ici tous les hits rock, métal punk et gothique qui ont déchaîné des foules de chevelus énervés pendant près d’un demi-siècle. La suite

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 5 sur 5 étoiles
Le branché • Andy Wahloo
Bars

Le branché • Andy Wahloo

Andy Wahloo ( "wahloo"voulant dire "je n'ai rien" en arabe) est un petit bar trendy en clin d’œil au roi du pop art, Andy Warhol, version bled marocain. Aménagé dans un bel hôtel particulier du Marais, ce bar alterne mobilier oriental design et produits de consommation de la ménagère marocaine des 70’s... La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le speakeasy • Le Lavomatic
Bars

Le speakeasy • Le Lavomatic

On grimpe au dernier étage d'un immeuble de la rue Boulanger près de République. Niché au-dessus d’une laverie, qui n’en est pas vraiment une, mais en fait si, le Lavomatic pour le moment ne sert que des verres, mais on pourra y laver son linge à partir de septembre 2015. En attendant, on emprunte donc l’escalier en colimaçon et on se love dans les petits canapés pop et colorés de ce lieu vraiment chaleureux, qui ressemble à un salon. Le Lavomatic se présente en effet comme un speakeasy, concept apparu pendant la prohibition en Amérique. Dans les années 1920 et 1930, certains commerces cachaient un bar au fond de leur salle, où l'on se réfugiait pour faire la fête, en parfaite illégalité. Largement disparue, l'idée recommence à séduire, même si les papiers de ces nouveaux comptoirs sont bien en règle. Clair et lumineux, petit mais bien aménagé, l'espace est confortable. Deux jolies balançoires vous attendent au fond, n’hésitez surtout pas à vous y installer et laissez-vous bercer en sirotant votre verre. Côté carte, les cocktails constituent la conso phare, mais une sélection d’alcools et de softs classiques est également proposée. Nous partons sur un Drunk in Love, fait de purée de fruits, maras des bois et coriandre, avec beaucoup de corps – comme les paroles de la chanson de Beyoncé dont est tiré le nom de la mixture. Un régal. On goûte également un Healthy Mary Detox, un peu plus étonnant : on ne comprend pas où se situe le « healthy » ni le « détox », étant donné que

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le fruité • DEPUR

Le fruité • DEPUR

Vous pouvez commander des smoothies protéinés sur mesure ou choisir dans la liste originale (pourquoi pas le « Lance, I'm strong! » ou le « Adrienne, j'ai gagné ! »). Cependant, ce drôle d'endroit est encore plus connu pour ses cocktails, toujours faits à base de fruits frais. Vous pouvez aussi venir pour un bon petit-déjeuner santé. La suite

Time Out dit
  • 3 sur 5 étoiles
Le voyageur • Ave Maria
Restaurants

Le voyageur • Ave Maria

On vient à l’Ave Maria pour se faire une bonne bouffe entre potes, serré contre ses voisins de table. En entrant, on s’étonne d’abord de la déco psychédélique : vierges latinos, déesses hindous… puis on s'extasie devant sa copieuse assiette. Car la spécialité de l’Ave Maria est de vous faire voyager par les papilles avec des saveurs du monde. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
L'antillais • Le Requin Chagrin
Bars

L'antillais • Le Requin Chagrin

« Vieille prostituée » est le nom louphoque de ce bar en créole réunionnais. Au Requin Chagrin donc, on ricane volontiers entre étudiants fauchés, car ici, contrairement aux bars alentour hors de prix, on ne se ruine pas. On s’installe sur de hautes tables rondes dans une salle aux boiseries chaleureuses façon pub. La suite

Time Out dit
  • 5 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
Le festif • Red House
Bars

Le festif • Red House

Bienvenue au Far West ! Le Red House, avec son magistral squelette de tête de taureau qui trône au dessus du bar, a des airs de saloon texan, sauf qu'il est en plein Bastille. Les gringos qui le fréquentent ne sont ni très branchés, ni des garçons-vachers : la foule est bigarrée, jeune, remuante, braillarde et festive. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles
Le subversif • Coltrane
Bars

Le subversif • Coltrane

Ne pensez pas trouver un club de jazz derrière cette nouvelle adresse du Marais. Le Coltrane est en fait un bar trendy qui mise sur un éclectisme musical démocratique et sur sa terrasse, plantée au pied d’une fontaine Wallace dans une étroite rue piétonne pavée. Un spot des plus agréables qui a des airs de place de village, et promet des apéros ensoleillés... La suite 

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 3 sur 5 étoiles
L'original • La Conserverie
Bars

L'original • La Conserverie

Canapés dépareillés, murs bleu Klein et lumière tamisée : la Conserverie est un ancien atelier de tissus en plein Sentier reconverti en bar à cocktails gastropub très "shabby chic". Derrière de grands rideaux rouges, se trouve un lieu atypique à la déco très soignée. La suite

Time Out dit
  • 4 sur 5 étoiles
Votre avis
  • 4 sur 5 étoiles

Commentaires

1 comments