Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Trouver une exposition à Paris

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez bien les horaires avant de vous de déplacer.

Trouver une exposition à Paris

Exposition + Paris + notre sélection = le meilleur des musées et galeries

Advertising

Les expositions à voir en ce moment à Paris

Les meilleures expositions

Art

Cecily Brown C'est à la fin des années 1990 que Cecily Brown se fait connaître, avec une série de grandes toiles qui imposent son style viscéral, chaotique, elle qui compose ses peintures comme un tourbillon de couleurs brillantes et de formes sensuelles. Débordantes d'énergie, ses œuvres troublent d'abord par leur apparente confusion, comme si on ne pouvait qu'apercevoir les choses au lieu de les voir. Le tout exhale un mélange d'érotisme, de vitalité et d'ironie, pétri de références à l'histoire de la peinture – de James Ensor à Georgia O'Keeffe, en passant par Degas... La suite John Smith : Le Baiser Attention : pression. Dans son film ‘Unusual Red Cardigan’, John Smith, un brin obsédé par les informations qui circulent sur le web à son sujet, confesse avoir posé une alerte Google sur son nom. Autrement dit, il y a de fortes chances pour que le vidéaste britannique tombe sur cet article. Peut-être même qu’il nous lit en ce moment précis, épaulé par l’ami Google trad’ (« shouldered by the friend Google trade »). Coucou, John. La suite Garry Winogrand Ce n’est pas la première fois que le Jeu de Paume pose le pied chez l’Oncle Sam pour courir après la modernité galopante des années 1950, 60 et 70. Diane Arbus, Richard Avedon, Robert Adams, Berenice Abbott, Robert Frank, Lisette Model… On en a croisé, des monstres sacrés de la photographie made in USA, depuis la création du musée il y a dix ans. Et pourtant, on ne s’en lasse pas. Comme les cheveux de Katy Perry, chaque apparit

Expositions : photo

Art Photographie

En ce moment Garry Winogrand Ce n’est pas la première fois que le Jeu de Paume pose le pied chez l’Oncle Sam pour courir après la modernité galopante des années 1950, 60 et 70. Diane Arbus, Richard Avedon, Robert Adams, Berenice Abbott, Robert Frank, Lisette Model… On en a croisé, des monstres sacrés de la photographie made in USA, depuis la création du musée il y a dix ans. Et pourtant, on ne s’en lasse pas... La suite William Eggleston Des charriots entassés sur des parkings de supermarchés. Des Cadillac buvant jusqu’à plus soif à la station service locale. Des briques de lait identiques, serrées les unes contre les autres dans des frigos interminables. Et surtout, des gens. Des gens qui achètent de quoi boire, de quoi manger, de quoi remplir leurs réservoirs d’essence... La suite Roman Vishniac De Roman Vishniac (1897-1990), on connaît surtout ce portrait d'un monde qui vit ses dernières heures à la veille de la Shoah. Mandaté par l'American Jewish Joint Distribution Committee pour dresser le portrait des communautés juives de l'Europe orientale, le photographe né en Russie et alors installé à Berlin s'acquitte de sa mission durant quatre ans... La suite Tim Parchikov Mais qu'est-ce qui rend les photos de Tim Parchikov aussi mystérieuses ? Un camion garé sur le bas-côté, froidement éclairé par la lune. Une ombre qui se découpe, en kaléidoscope, sur le mur d'un escalier à l'écart de la ville. Une chaise, cernée par un halo lumineux, qui semble attendre que quelqu'un vienne

Advertising

Expositions gratuites

Art

[CONCOURS] [CONCOURS] Time Out vous propose de gagner des invits pour l'exposition Garry Winogrand. > Tentez votre chance En ce moment John Smith : Le Baiser Attention : pression. Dans son film ‘Unusual Red Cardigan’, John Smith, un brin obsédé par les informations qui circulent sur le web à son sujet, confesse avoir posé une alerte Google sur son nom. Autrement dit, il y a de fortes chances pour que le vidéaste britannique tombe sur cet article. Peut-être même qu’il nous lit en ce moment précis, épaulé par l’ami Google trad’... La suite Marlène Mocquet : Les Grandes eaux Le chaînon manquant entre le surréalisme d’Yves Tanguy, les cartoons de Tex Avery, le paradis perdu de Jérôme Bosch, la peinture dégoulinante de Jackson Pollock et la porcelaine fine de votre grand-mère ? C’est elle. Enfin, à quelques galaxies près. Marlène Mocquet. 35 ans. Peintre inclassable à l’univers fantasque... La suite Cecily Brown C'est à la fin des années 1990 que Cecily Brown se fait connaître, avec une série de grandes toiles qui imposent son style viscéral, chaotique, elle qui compose ses peintures comme un tourbillon de couleurs brillantes et de formes sensuelles. Chez cette Londonienne de 45 ans exilée à New York, il est évidemment question de sexe, tant le corps et l'érotisme semblent être la matière première de ses toiles... La suite Jacques-André Boiffard : La parenthèse surréaliste A l'occasion de l'inauguration de son cabinet de de photographies, le Centre Pompidou expose 70 clichés du p

10 expositions à voir absolument

Art

Garry Winogrand Ce n’est pas la première fois que le Jeu de Paume pose le pied chez l’Oncle Sam pour courir après la modernité galopante des années 1950, 60 et 70. Diane Arbus, Richard Avedon, Robert Adams, Berenice Abbott, Robert Frank, Lisette Model… On en a croisé, des monstres sacrés de la photographie made in USA, depuis la création du musée il y a dix ans. Et pourtant, on ne s’en lasse pas. Comme les cheveux de Katy Perry, chaque apparition est une nouvelle surprise : dans l’approche, les couleurs, le cadrage, les angles de vue. Cette fois, les Etats-Unis du Jeu de Paume respirent le joyeux bordel du vécu ; on sent presque l'odeur des mégots, encore fumants sur le bitume, tant l’objectif de Garry Winogrand nous emmène au plus près des Américains. >> Lire la critique David Altmejd : Flux Mais qu'est-ce qui rend l'univers de David Altmejd aussi fascinant ? Un premier indice, peut-être, à l’entrée de l’exposition : ce portrait de la sœur de l'artiste, au visage dévoré par un trou noir sans fond. Puis arrivent l’homme-oiseau aux airs du dieu Horus, une figure faite de moulages de la main du sculpteur, ou ces démentielles installations formées de cubes transparents. Chacun d’entre eux serait, en fait, l’une des multiples facettes d'un portrait kaléidoscopique. Celui de l'artiste certes, mais aussi celui du visiteur, d'ailleurs cerné tout au long de sa progression par de grands miroirs qui font oublier les murs du musée d’Art moderne, pour ouvrir ses salles vers l'infini. >>

+ d'expositions

Dernières critiques

Joan Cornellà
Joan Cornellà

Joan Cornellà : Paris Solo Show

4 sur 5 étoiles
Art Dessin Galerie Arts Factory / Bastille, Roquette

Ames sensibles, s’abstenir. Joan Cornellà, figure de proue de la BD 2.0 - 39 piges dans les pattes et 2,9 millions de followers Insta au compteur -, débarque dans la galerie Arts Factory pour y piétiner sur quatre étages le politiquement correct. Son modus operandi ? Toujours le même : à coup de peintures ultra-colorées et de strips muets version WTF, il déploie tout son sens du gore et de la malice en mettant en scène des personnages béats et souriants. Mais au destin cruel. N’allez pas pour autant croire que le bédéiste catalan s’en amuse gratuitement. A travers l’humour darkos et l’atrocité des gags, le dessinateur satirique joue - non sans tabou - à peindre les maux contemporains : violence et armes, sexe et solitude, drogues et réseaux sociaux… Tout est extrêmement gore et hilarant, comme cette perche à selfies reconfigurée en machine à suicide. Ou cette femme qui se scinde en deux pour se créer une amie. En bref, jouissif qu’inquiétant.

ERWIN WURM

Erwin Wurm, Photographs

4 sur 5 étoiles
Art Photographie Maison Européenne de la Photographie, Le Marais

La Maison européenne de la photographie ? Un lieu de résidence inhabituel pour un sculpteur. Oui mais voilà. Au fil de ses divagations, l’Autrichien, qui désigne ses œuvres comme des « sculptures photographiques », expérimente divers médiums, de façon à figer dans le temps ses œuvres éphémères. Vidéo, photographie, performance, peinture et sculpture se confondent, permettant à l’artiste d’atteindre un art quasi-total. La MEP rassemble ainsi 200 images réalisées par Erwin Wurm sur les quarante dernières années, dont certaines spécialement pour l’événement. Complètement barrée, cette expo nous propose un aller simple pour un univers absurde et onirique.

Advertising
© MAD

Harper’s Bazaar au MAD

5 sur 5 étoiles
Art Musée des Arts décoratifs, Louvre

Le « fashion month » est terminé, mais pas question de troquer ses ensembles les plus stylés pour un jogging et une tasse de thé ! Pour prolonger cette période de strass et paillettes, le MAD s’est refait une beauté et inaugure ses galeries mode avec une expo consacrée à une institution de la presse spécialisée : Harper’s Bazaar. À travers un parcours chronologique, l’expo propose un voyage dans le temps des plus glamour.

© Culturespaces / Nuit de Chine

Monet, Renoir… Chagall. Voyages en Méditerranée

4 sur 5 étoiles
Art Atelier des lumières, Paris

Atelier des Lumières, saison 3. Après une giga-rétrospective des œuvres de Van Gogh, l’établissement nous ressert du cultissime avec une nouvelle expo 2.0. Jusqu’au 31 décembre, plusieurs monstres sacrés de l’art se retrouvent sous le feu des (140) projecteurs (laser) pour une création à la fois sonore et visuelle. Leurs p’tits noms ? Buvez une gorgée d’eau et cramponnez-vous : Monet, Renoir, Chagall, Bonnard, Matisse, Signac, Derain et Dufy apparaissent tour à tour sur les écrans, autour d’un thème commun, « les voyages en Méditerranée ».

Advertising
© Aurelien Mole

Ulla von Brandenburg

5 sur 5 étoiles
Art Art contemporain Palais de Tokyo, Chaillot

On entre dans l’exposition d’Ulla von Brandenburg comme dans la focale d’un immense appareil coloré ; c’est le début d’une caressante traversée. Scénographe de formation et passionnée de théâtre, l’artiste allemande fait le pari d’assouplir l’architecture bétonnée du Palais de Tokyo pour y installer son monde de tentures et sa petite communauté de poupées. Pari réussi. Chaque samedi à partir de 14h, l’installation et les poupées qui l’habitent prend vie, animée par cinq performeurs. Pendant tout un après-midi, ils s’emparent des objets et instruments qui jonchent le parquet pour initier des moments de danse, de chant et de déambulation sous le regard fasciné du public.

Jean-Philippe Humbert © Pierre et Gilles

Pierre et Gilles - La Fabrique des idoles

5 sur 5 étoiles
Art Photographie

Quel meilleur endroit pour leur rendre hommage que la Philharmonie de Paris ? Le spot de la Villette réunit pour l’occasion 110 œuvres acidulées, articulées dans un parcours chronologique. Ponctuée de deux installations immersives – La Chambre de Sylvie et L’Autel de la musique –, cette première monographie sur le thème de la musique met en scène des clips vidéo et des pochettes d’album avec une playlist pour rythmer la déambulation. A l’image du duo, l’expo est ludique et électrique, et explore chacun des pans de leur travail, de leurs inspirations chrétiennes et mythologiques à leur humour et leur goût prononcé pour la pop.

Advertising

Marche et démarche, une histoire de la chaussure au MAD

4 sur 5 étoiles
Art Textile

En cette période de soldes, il y a sûrement une paire de pompes à -70 % qui vous a fait craquer. Mais savez-vous qu’en plus de mettre en valeur vos fringues, la chaussure raconte une histoire vieille de plusieurs siècles ? Pour conjuguer amour du style et de l’Histoire, rendez-vous au MAD qui poursuit sa programmation axée sur le rapport au corps et à la mode à travers cette expo consacrée à la chaussure. Petit plus de l’expo ? On peut essayer certaines pièces en fin de parcours ! De quoi prolonger un peu la Paris Fashion Week…

© Ursula Schulz-Dornburg

Ursula Schulz-Dornburg : Zone grise / The Land in Between

4 sur 5 étoiles
Art Photographie

Qu’on se le dise : la saison culturelle ne sera pas des plus fun en ce début d’année. Entre les 50 nuances de noir de Soulages au Louvre et à Beaubourg et les œuvres ultra-profondes de Boltanski au Centre Pompidou, c’est tout naturellement que la photographe allemande Ursula Schulz-Dornburg trouve sa place, à l’occasion d’une rétrospective organisée par la MEP. Noir et blanc, guerres et no-go zones, pas moins de 250 œuvres nous plongent dans l’univers critique et architectural de l’artiste.

Advertising

Christian Boltanski, faire son temps

4 sur 5 étoiles
Art Art contemporain

Rares sont les artistes qui peuvent se payer le luxe d’organiser eux-mêmes leur rétrospective au Centre Pompidou. Et trente-cinq ans après sa première expo dédiée à Beaubourg, c’est Christian Boltanski himself qui invite les amateurs d’art contemporain à (re)découvrir son travail à travers 50 œuvres sélectionnées par le plasticien parisien de 75 ans. Sous le commissariat de Bernard Blistène – oui, oui, le directeur de Pompidou –, le plus gros centre d’art contemporain de la capitale met les petits plats dans les grands pour clôturer la décennie.

J.R.R. Tolkien à la BNF

Art

L’exposition rassemble une collection maousse de plus de 300 pièces qui semblent tout juste sorties du tiroir de l’auteur, avec un corpus divers et impressionnant : lettres, manuscrits, cartes géographiques, illustrations et aquarelles…

Afficher plus
+ de critiques

A vos agendas

Les prochaines expositions

Art

Une sélection d'événements à découvrir dans les semaines et mois à venir Jeff Koons Après Versailles, Beaubourg. Cet automne, le Centre Pompidou revient sur les trente-cinq ans de carrière de l'artiste américain le plus controversé (ou presque) de notre époque. Au programme : du kitsch dégoulinant, des lapins fluo et des trucs qui brillent. Un siècle après la roue de bicyclette de Marcel Duchamp (exposé en même temps à Beaubourg, comme par hasard...), cette petite incursion dans le monde clinquant de Jeff Koons tombe à pic. Et devrait nous rappeler que la pérennité du readymade n'a pas que du bon...> Horaires : tous les jours sauf le mardi de 11h à 21h. /paris/litterature/le-festival-sobd-2014 C'est sous le patronage des auteurs David B. ('L'Ascension du Haut Mal') et Jean-Marc Pontier ('Le Chevalier araignée') que cette nouvelle édition du festival SoBD va démarrer fin novembre. A l'honneur, la bande dessinée indépendante sous toutes ses formes : rencontres avec les auteurs et les éditeurs, expositions, conférences, ateliers pratiques pour apprendre le storyboard et la narration, vente d'albums dont certaines éditions limitées, performances... Autant d'angles possibles et passionnants pour aborder un art devenu protéiforme. Paris Magnum Henri Cartier-Bresson, Raymond Depardon, Robert Capa, Martin Parr, Marc Riboud... Les photographes de l'agence Magnum racontent quatre-vingts ans d'histoire parisienne à l'Hôtel de Ville. Des grèves des années 1930 à Mai 68 et de l'émergenc

Musées : les expositions à voir en ce moment

Exposition Taryn Simon
Courtesy de l'artiste / © 2014 Taryn Simon

Les expositions du Jeu de Paume

Art Photographie

En ce moment Garry Winogrand Ce n’est pas la première fois que le Jeu de Paume pose le pied chez l’Oncle Sam pour courir après la modernité galopante des années 1950, 60 et 70. Diane Arbus, Richard Avedon, Robert Adams, Berenice Abbott, Robert Frank, Lisette Model… On en a croisé, des monstres sacrés de la photographie made in USA, depuis la création du musée il y a dix ans. Et pourtant, on ne s’en lasse pas. Comme les cheveux de Katy Perry, chaque apparition est une nouvelle surprise : dans l’approche, les couleurs, le cadrage, les angles de vue. Cette fois, les Etats-Unis du Jeu de Paume respirent le joyeux bordel du vécu... La suite Prochainement Germaine Krull On les compte sur les doigts d'une main - allez, de deux mains -, les rétrospectives qui ont été consacrées, à ce jour, à Germaine Krull. Etonnant, quand on sait que l'Allemande fut sans doute la femme-photographe la plus respectée des avant-gardes, pour ne pas dire l'une des plus influentes de tous les temps. Encore plus surprenant peut-être : le Jeu de Paume, pourtant expert en hommages aux grandes photographes du XXe siècle, aura attendu près de dix ans depuis sa première rétrospective féminine (Cindy Sherman, 2006) avant de se tourner vers l'évidente, l'intouchable, la légendaire Fräulein Krull. La suite Valérie Jouve > Horaires : le mardi de 11h à 21h et du mercredi au dimanche de 11h à 19h. Les pages Art les plus lues Les meilleures expos Expositions gratuites Guide des galeries Guide des musées La rentrée

Exposition Jérôme Zonder
© Marc Domage

Les expositions de la Maison Rouge

Art

En ce moment Prochainement Art brut / Collection ABCD L’art outsider, les collections privées et les expos qui sortent des clous : la Maison Rouge, ça la connaît. Alors, face à l’engouement généralisé qui donne aujourd’hui à l’art brut une place de plus en plus importante dans le paysage artistique « officiel », il semblait logique que la Fondation d’Antoine de Galbert se penche sérieusement sur la question en consacrant – tant qu’à faire – une exposition à l’une des plus riches collections du genre : celle de Bruno Decharme. ‘Art brut / Collection ABCD’, c’est plus de cent autodidactes qui, entre la fin du XIXe siècle et aujourd’hui, se mirent à créer des œuvres d’art depuis les marges... La suite

Advertising
Jeff Koons leaderbox
© Jeff Koons

Les expositions du Centre Pompidou

Art

En ce moment Marcel Duchamp : la peinture, même Encore un coup machiavélique de Marcel Duchamp (sacré Marcel). On le savait iconoclaste, joueur d’échecs, hédoniste, nihiliste, dadaïste, érotomane, cubiste évincé, mathématicien de l’absurde, admirateur de machines, métaphysicien. On le découvre non seulement peintre fauve, symboliste ou expressionniste selon l’humeur, mais aussi – et surtout – commissaire au Centre Pompidou. Presque entièrement ponctuée de textes et de discours de l’artiste, ‘Marcel Duchamp : la peinture, même’ ne ressemble pas tant à une exposition sur Duchamp qu’à une exposition sur Duchamp par Duchamp. Lire la suite Latifa Echakhch Comme le veut désormais la tradition, le lauréat du Prix Marcel Duchamp (le « Goncourt » de l'art contemporain) se voit récompensé d'une carotte particulièrement croquante : la possibilité d'exposer à Beaubourg pendant trois mois, histoire de poser un pied bien ferme dans l'univers institutionnel. Après Cyprien Gaillard, Mircea Cantor, Daniel Dewar et Grégory Gicquel, c'est donc au tour de Latifa Echakhch (lauréate 2013) d'occuper l'espace 315 cet automne, avec une série d'installations perchées quelque part entre surréalisme, poésie et art conceptuel. En savoir + Robert Delaunay Un Delaunay peut en cacher un autre : de leur vivant, ils ont toujours tout fait à deux, main dans la main, pinceau contre pinceau, et 73 ans après le décès de l’un, 35 ans après le décès de l’autre, ça continue. Eh oui, alors que le musée d’Art moderne

Advertising
Mark Lewis : Above and Below the Minhocão, 2014. 5k transferred to 2k, 11'14''.
© Mark Lewis

Les expositions du BAL

Art Art vidéo

Dirk Braeckman « Comment photographier quelque chose m'importe plus que la chose elle-même. » Une chaise, un banc, des collines, un dessus de lit... Chez Dirk Braeckman, le sujet importe peu – d'ailleurs, le photographe flamand préfère ne pas donner de titre explicite à ses clichés, pour ne surtout pas orienter le spectateur. Ce qui compte, c'est le résultat final. Ces images obscures, fuyantes, gorgées d'ombres, modulées de cinquante nuances de gris.Lire la critique En savoir + Le BAL Pendant les Années folles, le 6 impasse de la Défense abritait une salle de bal, un cabaret et un « hôtel d’amour » où les foules égrillardes du 18e arrondissement venaient se trémousser sur des airs d’accordéon. Puis, au batifolage de la guinguette d’Isis succède la folie du jeu : après la Seconde Guerre mondiale, le vaste bâtiment enfoui derrière la place de Clichy devient le plus grand PMU de France. Ce n’est qu’en 2006 que la Ville de Paris remet ces lieux de loisirs et de débauche dans le droit chemin pour en faire un espace de réflexion, d’exposition, de production et de dialogue voué à l’image documentaire... Lire la suite Les pages Arts les plus lues Les meilleures expos Expositions gratuites Guide des galeries Guide des musées La rentrée en 30 expos Expositions photo

Les expositions du MAC/VAL

Art

En ce moment Avec et sans peinture (avec Valérie Jouve et Halida Boughriet) Puisque choisir, c’est renoncer, au MAC/VAL on fait simple : on ne choisit pas. Ici, pas question de léser un genre pour en privilégier un autre. On prend son art contemporain avec et sans huile, avec et sans couleur, avec et sans abstraction. Parce que l’inverse n’aurait eu aucun sens. Parce qu’au siècle dernier, la photo et le cinéma ont annihilé la peinture sans tout à fait la tuer, et qu’au fond, il ne peut pas y avoir de revenants sans êtres vivants. Bref, parce qu’à une époque où des Gerhard Richter copient des photos pour peindre des toiles pendant que des Bill Viola font de la vidéo pour créer des tableaux... La suite Tania Mouraud : AD NAUSEAM Trente-cinq mètres de long, sept mètres de haut. Rien que par ses dimensions, le triptyque vidéo de Tania Mouraud risque fort d'être impressionnant (et de ridiculiser 'Hercule' en 3D au cinéma). En filmant le saccage de livres dans une usine de recyclage, Tania Mouraud montre une autodestruction qui voit l'homme anéantir sa propre histoire à grands coups de bulldozers. Ici, nulle présence humaine. Juste des machines et ce bruit, décuplé par des montages sonores industriels, qui rend la scène encore plus violente... La suite Prochainement Voir aussi Art contemporain en banlieue Ces lieux d'exposition et de création qui fleurissent au-delà du périph' Ceux qui estiment qu'art contemporain (« = fumiste, intello, bobo, parigot ») et banlieue (« = caille-ra,

Advertising
Carol Rama (née en 1918), Opéra nº 18, 1939, aquarelle sur papier, Collection Andrea e Paolo Accornero. Photographie de Pino Dell’Aquila
© Pino Dell’Aquila et Archivio Carol Rama, Torino

Les expositions du musée d'Art moderne

Art

En ce moment Douglas Gordon : Pretty much every film and video work from about 1992 until now Docteur ès video art, Douglas Gordon entre dans les collections permanentes du musée d'Art moderne. Mais alors en grande pompe : acquise par le musée en 2003, son installation 'Pretty much every film and video work from about 1992 until now' vient d'être enrichie de 43 nouvelles œuvres. Soit au total 82 films, qui fuseront et crépiteront désormais sur une centaine de postes, dans une salle spécialement dédiée à l'artiste écossais. Un bel hommage à ce monstre de la vidéo qui revisite depuis les années 1980 les grands classiques du cinéma... La suite Prochainement

Exposition Velázquez
© The Metropolitan Museum of Art, dist. Rmn-Grand Palais / Malcom Varon

Les expositions du Grand Palais

Art

En ce moment Niki de Saint Phalle Ce qui est bien avec le Grand Palais, c'est qu'il est grand. Suffisamment grand pour accueillir les œuvres monumentales de Niki de Saint Phalle (1930-2002), papesse de la sculpture, du Nouveau Réalisme et de la poudre à canon (on pense à ses fameuses performances intitulées 'Tirs'). Au programme : des automates, de grandes femmes pulpeuses, des films, des couleurs à foison et des assemblages mécaniques réalisés avec Jean Tinguely, son compagnon. Une rétrospective qui - Niki de Saint Phalle oblige - s'annonce carabinée. Prochainement Infos Pratiques Horaires, tarifs, accès. Plus d'infos sur les galeries nationales du Grand Palais par ici. Les pages Arts les plus lues Les meilleures expos Expositions gratuites Guide des galeries Guide des musées La rentrée en 30 expos Expositions photo

+ de musées

Exposition + Paris + gratuit = galeries

Advertising
Advertising
Advertising
+ de galeries
Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising