1. Boulette de viande sauce tomate
    © Léo Kharfan.
  2. Vecchio
    © Vecchio
  3. Vecchio
    © Vecchio
  • Restaurants | Italien
  • prix 3 sur 4
  • Saint-Ambroise
  • Recommandé

Critique

Vecchio (FERMÉ)

4 sur 5 étoiles

Gianmarco Gorni et Hubert Niveleau perchent leur vision de l’Italie sur les hauteurs de Ménilmontant

Antoine Besse
Publicité

Time Out dit

Après Céline Pham, Adrien Cachot, Manon Fleury et Alice Arnoux, c’est au tour de Gianmarco Gorni de nidifier dans les cuisines du Perchoir, jusqu’au printemps. On connaît depuis Goguette et Top Chef 2020 ce drôle d’oiseau et sa cuisine largement street, souvent iconoclaste, un brin provoc. Lors de nos premiers Food & Drink Awards, on l’avait empêché in extremis de proposer de la pizza à l’ananas aux invités ! Avant de percher ce Vecchio, le lascar a écumé avec son complice Hubert Niveleau (de la crêperie Sarra) les bistrots italiens de Manhattan et du New Jersey. La promesse ? Mettre les pieds dans les plats de la tradition transalpine quitte à hérisser les gardiens de Botte.

Déjà, l’ambiance de trattoria pour affranchis fonctionne bien : on arrive par les cuisines dans une salle minimaliste avec nappe en papier et ketchup Heinz à dispo, les petites chaises de bistrot dépareillées et la bande-son hip-hop new-yorkais. On antipastise avec un honnête White Negroni (Salers, vodka, Dolin blanc) et une paire de meatballs XXL à la sauce tomate bien réduite, escortée d’une tranche de pain grillée. Une assiette certes plus ricaine qu’un épisode des Soprano mais qui manque un peu de punch.

On enchaîne très classiquement avec de la pasta, des bucatini parfaitement al dente dans une délicate crème parmesan-citron et saupoudrés de poutargue « de chez Petrossian ». On repassera pour le côté street vandale mais il faut reconnaître qu’on sauce tout jusqu’à la dernière goutte ! 

L’hydratation est assurée par une efficace carte nature italienne : blanc des Pouilles de Valentina Passalacqua (7 € le verre), Note di Bianco sicilien d’Alessandro Viola (54 €), rouge Nataly de Natalino Del Prete (44 €). En dessert, pas assez de place pour le bombolone au chocolat, on assure la digestion avec une coupe colonel maison (sorbet citron et vodka) délicieusement décadente. Au final, un restaurant italien pas si rebelle mais efficace !

Chez Time Out, tous les établissements sont testés anonymement par nos journalistes, en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client !

Infos

Adresse
14 rue Crespin du Gast
Paris
75011
Transport
Métro : Rue Saint-Maur
Prix
Prix : Antipasti : 8-14 €. Plats : 19-39 €. Dolci : 7-11 €.
Heures d'ouverture
Du mardi au samedi 19h-22h
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?Connectez-vous et revendiquez le commerce
Publicité
Vous aimerez aussi
Vous aimerez aussi