Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs salons de thé de Paris

Les meilleurs salons de thé de Paris

Vous cherchez un bon salon de thé à Paris où vous régaler sans avoir à craquer votre P.E.L au Meurice ? Suivez le guide !

Advertising
© Arnaud Durand
© Arnaud Durand

Chic ou détente, sur-designé ou cosy, le salon de thé est ce havre de paix où refaire le monde autour d'un bon thé fumant, d'un latte bien baristé ou d'un chocolat chaud ravigotant... Voire d'un bubble tea comme à Taïwan ! C'est aussi et surtout l'occasion de croquer des pâtisseries et gâteaux de voyage sucrés ou salés. Pour se réunir entre copines, en amoureux, avec maman (ou mamie !), voici tous nos bons spots parisiens.

En quête de bons plans ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir une fois par semaine le meilleur de Paris.

Les 21 meilleurs salons de thé de Paris

Restaurants, Salon de thé

Kodama

Réaumur

Quelle vibe ? Rue Tiquetonne, deux fans d’Asie, Vincent et Martin, ont lancé Kodama, inspirés par les stands à Taïwan où l'on déguste du thé à chaque coin de rue. Dans le labo juste derrière la salle, ils fabriquent des thés infusés à froid dans de l'eau Montcalm, sans aucun sucre ajouté, à déguster froids ou réchauffés au moment de la dégustation à 60° C pour préserver toutes leurs saveurs. Une dizaine de créations, avec une nouvelle recette tous les mois.
Bonus ? Les trop bons cakes matcha et les cookies !

Restaurants, Pâtisserie

Colorova

Rennes-Sèvres

Quelle vibe ? Un salon de thé/coffe shop aux couleurs pop, doublé d'une pâtisserie extra.
Bonus ? Le dément brunch servi jusqu’à 16 heures samedi et dimanche !
 

Advertising
Restaurants, Salon de thé

Laïzé

Le Marais

Quelle vibe ? A des années lumières des bubble tea chimiques qui pullulent dans la capitale, le thé que vous buvez ici vient d’un petit producteur taïwanais. Il a poussé au sud du mont Pakua, sur cette terre rouge irriguée par une eau d’une pureté absolue. Et cet écrin chic et zen dans lequel vient siroter une faune branchée mode et archi ? Dessiné sur-mesure par deux étudiants à l’Esmod, Jody Liu (venue de Taipei) et Stéphane Lin (de Tainan) !
Bonus ? Ponctuellement un de leurs amis vend ses pâtisseries japonaises haute-couture (wagashi, 6 € pièce). 

Restaurants, Salon de thé

Toraya

1er arrondissement

Quelle vibe ? Oubliez tout ce que vous saviez sur le matcha. Oubliez Sara, Umami et les autres adresses nipponnes gonflées à la poudre verte : le vrai temple de ce dessert japonais se nomme Toraya. Certes, les prix sont une poignée d’euros plus élevés que partout ailleurs (en même temps, on est à Concorde). Mais pour le reste, cette maison traditionnelle du XVIe siècle, exportée à Paris dans les année 1980, est un incontournable qui vend du rêve. 
Bonus ? Un délicat mochi 

Advertising
Restaurants, Salon de thé

Plus 82 Paris

Quartier latin

Quelle vibe ? Le premier salon de thé coréen de Paris. Pour monomaniaques du bingsu, dessert-star au Pays du Matin calme ! Un délire à base de glace pilée, poudre de sésame, haricots rouges, flanqué d’une boule de crème glacée, de lait concentré sucré et garni d'un gâteau de riz fourré à la pâte de haricot rouge (le pat, équivalent des mochi au Japon). 
Bonus ? Ce petit cookie au matcha

Restaurants, Salon de thé

Binici

Le Marais

Quelle vibe ?  C'est la petite pépite qu'on se refile sous le manteau, entre amoureux de la Corée. Rue Chapon, à quelques numéros du coffee shop Loustic, Kim Hyunbin nous transporte au bien-nommé pays du Matin-Calme. 
Bonus ? Niveau pâtisseries, du classique sauce coréenne : rollcakes (4,50 €), tiramisu (5 €), gâteau chocolat et brownie (3 €)…

Advertising
Tea time Prince de Galles
© EP
Restaurants, Salon de thé

Le Tea Time du Prince de Galles

Champs-Elysées

Quelle vibe ? Installé dans une banquette douillette, on choisit un capuccino bien crémeux, poudré pour les grands jours et servi dans une porcelaine fleurie du plus bel effet. Bonus ? Entre autres grignotages deluxe : les trois pâtisseries signature du chef pâtissier (tartelette matcha-pamplemousse, dôme chocolat et praliné et éclair pistache-praline) et un chariot de pâtisseries et viennoiseries. 

Shopping, Pâtisserie

La Maison du mochi

Rennes-Sèvres

Quelle vibe ? Oubliez petits choux, éclairs et autres cinamon rolls ! La prochaine douceur monomaniaque à cartonner c’est le mochi (à prononcer mo-shi). Mathilda, ex-expat au Japon, a eu la bonne idée de revisiter la célèbre pâtisserie version française. Yatta ! Des mochis dodus et poudrés de frais, moelleux comme une joue de bébé, plus doux et fondants en bouche que dans la version tradi...
Bonus ? Que des matières premières brutes non raffinées, et bio à 99% ! 

Advertising
Restaurants, Salon de thé

Bontemps

Le Marais

Quelle vibe ? Un des plus beaux salons de thé parisiens. Mention spéciale pour les sablés, le cake au citron, les tartes ! Bonus ? Gros truc en plus, la courette intérieure  : mobilier blanc en fer forgé, et des fleurs partout. Charmant comme un décor d’influenceuse lifestyle Insta. On like ! 

© TO
Restaurants, Pâtisserie

Gâteaux d'émotions

7e arrondissement

Quelle vibe ? Au fond de sa boutique hyper léchée du très chic 7e, le pâtissier Philippe Conticini enchaine les autographes, une vraie rock star. La tropézienne (6,30€) se déguise en éclair et se parfume à la fleur d’oranger, aussi subtile que gourmande.
Bonus ? Le clou du spectacle c’est elle : la tarte au chocolat (6,70€) qui exhibe sa montagne de noisettes caramélisées, sa ganache au chocolat intense et son praliné… Purement et simplement orgasmique ! 

Afficher plus

Et aussi...

Utopie © ZT
Shopping, Pâtisserie

Les meilleures pâtisseries de Paris

Parfois très rococos, parfois plus sobres, dans le respect des saisons et des produits, dans un salon de thé, une boulangerie vegan ou un restaurant japonais. Notre sélection des adresses incontournables où croquer ces petites bébêtes sucrées.

Advertising
Restaurants, Café

Baristas, torréfacteurs... Où boire le meilleur café de Paris ?

Fini le p'tit noir trop acide et cramé du père Jean-Mi ! Désormais Steven le barista, passé maître dans l'art de sourcer les plantations, torréfier les grains, jouer du piston et siphon, vous dessine des cœurs ou fleufleurs dans la mousse de votre cappuccino. Le latte art s'instagramise. Café Belleville, Caron, Lomi... On ne compte plus les torréfacteurs franciliens. Et tant mieux non ? Expresso, café-filtre, V60 ou chemex... peu importe la tasse, pourvu qu'on ait le goût. 

You may also like

    Advertising