0 J'aime
Epingler

Les nouvelles galeries d'art parisiennes

Et si c'étaient elles les Moz'arts de demain ?

©Le Huit

Il ne sera pas question des Nouvelles Galeries, ce magasin désuet à l’odeur de naphtaline où l’on payait encore en francs quand il passa sous la houlette du groupe Galeries Lafayette, mais des galeries nouvelles, celles qui donnent un coup de neuf à l’art d’inaugurer un lieu pour y présenter le travail d’artistes variés. Finis le commissaire, la programmation, le marché, les transactions, les cotes, les vernissages et le gratin. Place désormais aux espaces ouverts, expérimentateurs, spontanés et gérés par des esthètes aux multiples casquettes. Impulsifs, mus par un enthousiasme et une audacieuse inconscience, ces galeristes-mécènes se lancent sans attendre ni subventions, ni aide, ni officialisation de leur démarche, et font confiance à la jeune garde en lui donnant toute liberté : cette dernière ne sera plus soumise à aucune contrainte et n'aura plus de comptes à rendre à personne.

Ces galeries d'un nouveau genre (elles se comptent sur les doigts de la main) ont vu le jour à la suite de l’initiative de Castillo et Corrales qui a fermé ses portes en décembre 2015, après huit années d’activités dénicheuses, créatives et non commerciales. Le HUIT, Exo Exo, Tonus, Palette Terre, La Plage ou -1 assurent ainsi la relève. Certaines depuis deux ans, d’autres depuis seulement un mois pallient le manque d’opportunités que rencontrent les jeunes artistes, mais surtout redessinent le paysage artistique. Paris ne sera plus ce mausolée de l’art, trop sacré pour y tenter quoi que ce soit dont la durée de vie dépasse la fugacité du pop-up. Et Paris ne verra plus non plus ses artistes rêver de Berlin, Londres ou New York. Parce qu’à Paris il y a désormais des lieux que nous envierait le plus berlinois des New-Yorkais !

Les nouvelles galeries d'art

Tonus

Tonus, « espace géré par des artistes, situé dans le quartier malfamé du 15e arrondissement de Paris ». Voilà ce qu’on peut lire sur le site de Tonus. Ca donne le ton. Il faudra le garder, cet air joyeux et fanfaron. Parce que Tonus ne compte pas s’aligner sur le discours des « gens des Beaux-Arts et du petit milieu parisien ». Parce que Tonus c’est un garage de 30 m2 qui ne prétend rien mais qui aime qu’on soit ensemble, dans une belle fête, autour d’un banquet ou dans une œuvre immersive montée en trois jours...

15e arrondissement

Exo Exo

Avant, c’était le débarras de l’imprimerie d’à côté. Maintenant, c’est l’atelier d’Antoine Donzeaud. Et c’est aussi Exo Exo. Un lieu atypique qui s’inscrit dans cette jeune veine d’espaces ouverts, dédiés à l’art, gérés par des artistes hors de toute logique de profit. Ce que nos amis anglo-saxons appellent des « artist-run spaces » ou « non-profit galleries ». Bref, ce que l’on enviait, il y a encore un an, à Berlin. Exo Exo c’est donc un grand atelier à la belle baie vitrée, au fond de la cour du 10 de la rue Bisson...

20e arrondissement

Le HUIT

Avant, ils y faisaient des événements pendant les travaux. Entre happenings et fêtes créatives, lancements de fanzines et soirées de labels. Puis ils ont récupéré le bail du HUIT. Huit copains pour gérer le 8 boulevard Saint-Martin, un peu plus haut que le boulevard lui-même, cette artère bruyante et diablement passante qui coule vers la place de la République. A présent, ils y reçoivent des artistes à qui ils donnent carte blanche pendant dix jours autour de leur thématique annuelle « Fiction et Immersion »...

10e arrondissement

La Plage

Boulevard Saint-Martin. Pollution sonore et visuelle. Difficile de ne pas le traverser tête baissée. Pourtant, ce serait dommage de le faire car on manquerait la vitrine de La Plage. Alors levez les yeux et suivez les grains de sable en direction de cet espace de 5 m sur 1 m ouvert en octobre 2015. Même s'il n’est pas (encore) possible d’entrer à l'intérieur, sa devanture renouvelle l’idée même d’exposition. La preuve que ce projet miniature, lancé par trois jeunes femmes, toutes artistes, a d'amples ambitions...

10e arrondissement

Galerie P38

Vous ne connaissez pas la galerie P38 ? C’est normal, elle vient à peine d’ouvrir ses portes. Au cœur du quartier de Château Rouge, au-dessus du tout récent atelier Le Paris Print Club qui réunit vingt-deux jeunes artistes. Imprimeurs, graphistes, sérigraphistes, dessinateurs, designers textile… Ces artisans et ces travailleurs minutieux redonnent leurs lettres de noblesse à l'impression et à la réalisation de livres, d'estampes, d'affiches, dans une époque où virtuel et dématérialisation sont les nouveaux conquérants, aussi bien de l’art que de la communication. 

18e arrondissement

Commentaires

1 comments