Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les nouvelles friches qui ouvrent à Paris cet été
Photo club
© Le Viet Photography

Les nouvelles friches qui ouvrent à Paris cet été

Petit guide des meilleures nouveautés de l'été 2021, pour s'enfricher à Paris.

Par Rémi Morvan et Tina Meyer
Advertising

Alors que les esprits et les corps se défrisent progressivement après une année plus que particulière, les ouvertures de friches vont rythmer comme jamais cet été parisien. De la friche électronique, de la friche détente, de la friche verte... Petit guide des meilleures nouveautés de l'été 2021, pour s'enfricher à Paris.

Les nouvelles friches qui vont faire l'été 2021 à Paris

Le Sample
Le Sample
© Matthieu Joffres / Time Out Paris

Le Sample

Actualités Dans nos Verres

Ici, à même pas 5 minutes à pied du métro Gallieni, dans les anciens Atelier Publison, ont été pensées et assemblées certaines des consoles et machines son les plus sophistiquées de la fin du siècle dernier. A partir du 19 juin, le 18 avenue de la République s'apprête à connaître une nouvelle vie à partir de la mi-juin : le Sample. Pendant environ 18 mois, l'ancienne usine de 3 500 m2 et ses 1 500 m2 d'espaces extérieurs vont être confiés à Ancoats et à la Belle Friche, deux agences spécialisées dans la friche culturelle.

D'extérieur, avec sa façade décrépie, le Sample n'a rien d'impressionnant. Il faut descendre la rampe de garage pour commencer à se mettre dans l'ambiance. Au bout ? Presque inattendus, 1 500 m2 d'espaces extérieurs, avec sur le flanc du bâtiment, un petit bois, pas grand, mais très dépaysant. Actuellement, ça défriche sec, parce que cet été, c'est là qu'on ira se poser – gratuitement ou à prix libre –, a priori du mercredi au dimanche, de midi à minuit. Il y aura de quoi tirer ou pointer et une scène est prévue, ce qui induit un peu de musique et globalement une programmation culturelle. L'autre gros chantier estival, c'est la construction des deux cuisines mobiles d'Ernest, le restaurant solidaire qui s'installe pour la première fois "en dur" aux manettes de la future buvette. Du bio, local, de saison et à petit prix, youpi ! On nous dit qu'une bière Bap Bap Ernest est également sur les rails. 

Pour le bâtiment et les étages, on vous laisse cliquer pour "En savoir plus" pour une visite en avant-première. On vous prévient, c'est du très lourd, entre estrade moquette fuchsia, mur en moquette, mais zèbre et papiers peints inclassables. 

Ouverture prévue le 19 juin. 

Petite Ceinture
Petite Ceinture
© Studio-TTG / Office de Tourisme

Wonderland

Actualités Musique

We Love Art, l'entité qui chapeaute le festival, ouvre à partir du jeudi 10 juin, et pour tout l'été, Wonderland, un tiers-lieu de 6 000 mètres carrés sur un tronçon de la Petite Ceinture, dans le 20e arrondissement. De quoi, sur le prospectus, boxer d'entrée de jeu dans la catégorie des poids-lourds.

Les 6 000 mètres carrés de jeu seront, semble-t-il, subdivisées en quatre zones thématiques, et la programmation teintée, filiation oblige, de We Love Green. Pendant quatre mois, on matera des concerts, on dansera, on se baladera au milieu de structures en bois et des drapeaux de Drapop, on zieutera des œuvres en se grattant le menton et on participera à des conférences et des débats avec des acteurs locaux et écolo. Également au programme : un espace pour les mains vertes tenu par la Sauge, avec conseils pour éviter de flinguer vos plantes. Ainsi qu'une grande serre. Gastronomiquement, We Love Green fait aussi espérer du tout-bon avec une pizzeria Popolo, des résidences de chefs, des glaces Glazed, une épicerie traiteur et une carte de graille, pinards et roteuses de type bio et locale. Mais là où Wonderland se démarque, c'est sur ses visées sportives, avec notamment ce terrain de basket croqué par l'artiste Caroline Derveaux. Il y aura aussi de quoi faire du skate sur une vraie rampe, du ping-pong, du badminton, de l'escalade et de la pétanque. Tout ça gratos (ou presque), dans Paris intra-muros, alors bordel allez-y ! 

Ouverture le 10 juin. 

Advertising
© Le marché des Créateurs, aux Grands Voisins
© Le marché des Créateurs, aux Grands Voisins
© Le marché des Créateurs, aux Grands Voisins

Le nouveau terrain de jeu de l'équipe des Grands Voisins

Actualités Vivre en Ville

Aux manettes de cette friche éphémère qui s'apprête à nous régaler cet été, on retrouve le combo gagnant de feu les Grands Voisins, fermé l’an dernier après une folle épopée de 5 ans. La Ville de Paris vient en effet d’accorder un bail de deux ans minimum à Yes We Camp, Aurore et Plateau Urbain, pour occuper la future ZAC (80 hectares) de Bercy-Charenton (12e), à quelques encablures de Ground Control /gare de Lyon. Coup de Pousse et Ancoats – autre spécialiste de la friche culturelle, en charge notamment de la transformation des Ateliers Publison en Sample à Bagnolet – rejoignent l’aventure.

Ce futur espace festif, culturel et solidaire prendra place le long de la Petite Ceinture, « a priori début juillet » confirme Eloïse Broc'h, responsable du pôle communication de Yes We Camp, jointe par téléphone. « Il y aura plusieurs bars, une programmation culturelle avec des spectacles en plein air »… Et, scoop, « peut-être un camping urbain, en lien avec la transition écologique ».

« Ce n’est pas exactement un remake des Grands Voisins », tempère la jeune femme, « même si c’est vrai qu’il y a des similitudes, notamment cette même envie de mixité des publics ». « Comme c’était déjà le cas avec les Grands Voisins, l’asso Aurore proposera un hébergement d’urgence pour les personnes en situation de précarité ». Pour la porte-parole du collectif, « on est plutôt sur un format Vive les Groues ». Niveau restauration, l’offre reste encore à préciser mais on est déjà sûrs d'une chose : oui il y aura des barbecues en libre service. Pour s’en griller une petite (entrecôte) quand ça nous chantera !

Ouverture prévue début juillet. 

Pampa
Pampa
leviet.photography

Pampa

Actualités Musique

Dans le milieu ferroviaire, la ligne 13 est surnommée l'Enfer. Eh bien sachez, chers sacristains, que l'un de ses terminus, en l'occurrence celui de Saint-Denis Université, est en train de se paver de bonnes friches. Voilà qu'après l'ouverture en 2018 de Zone Sensible, une nouvelle friche s'apprête à éclore juste en face, à partir du 2 juillet, et fleurir tout l'été. Son nom de scène : Pampa. Ses mensurations : 4 000 mètres carrés.

Pendant deux mois et demi, du vendredi au dimanche, Pampa, exploité par le collectif Kumquat, accueillera sur sa piste de danse, toute une brochette de collectifs et artistes électroniques bien (re)connus. Avec dans le lot : Romain Play, l'éternel et génial conducteur secoué du Camion Bazar, les Soeurs Malsaines, Pardonnez-Nous, Mic Mac, Distrikt ou le Roumain Praslea. Une affiche à majorité électronique donc, mais pas uniquement puisqu'on croisera aussi le Good Dirty Sound, qui dans le monde d'avant proposait parmi ce qui se faisait de mieux dans les soirées rap.

Vu que Pampa fait 4 000 mètres carrés, Kumquat a aussi prévu tout plein d'autres choses. Une buvette bien sûr, avec une carte de resto imaginée par le chef haïtien Frantz Joseph. Quant à ceux qui perdront leur slip sur la piste, la friperie Cœur à Vif s'occupera de vous rhabiller avec des nippes 90's. Sont également annoncés des terrains de volley, de pétanque, de badminton… Bref, tout pour vous enjailler avant de reprendre la ligne 13 dans l'autre sens.

Ouverture prévue le 2 juillet.

Advertising
Ferme du Buisson
Ferme du Buisson
© Jorge Fidel Alvarez

Plein Soleil

Actualités Musique

S'il n'est pour le moment question que de projections – le montage du lieu commencera fin juin –, celles-ci laissent entrevoir un Plein Soleil radieux. Griffonnée par Bleue Nuit, nouvelle entité regroupant le Sarcus Festival et l'agence Make It Deep, cet écrin squattant 2 600 m2 des espaces extérieurs de la Ferme du Buisson sera ouvert tous les jours, du 3 juillet au 1er août. On y posera nos fesses sur du mobilier construit à partir de bois de récup' et on gigotera sur une piste de danse couverte de 200 m2. Ce Plein Soleil se distingue aussi par sa volonté de "déconnexion", formalisée à l'entrée par le biais de pochettes magnétiques où les visiteurs déposeront leurs GSM le temps de la soirée... Une technique déjà éprouvée au Sarcus depuis 2016, mais sans doute forcée pour une ville où la 3G vient tout juste d'arriver (on rigole, ça va). Plus sérieusement, est-ce bien nécessaire ce kidnapping ? Sachant que le cadre et l'affiche option écran total ont déjà tout pour vous la faire oublier ce téléphone. 

En continu, vous aurez de quoi faire : des jeux, du sport et forcément profiter de la buvette. A la carte ? Des plats à base de produits bio et saison, et des mousses bio Volcelest micro-brassées dans la Vallée de Chevreuse (6 boules la pinte de blonde, 8 € l'IPA). Et tous les jours de la semaine, une programmation thématique. Exemple, le mardi ? Soirée OVNI avec musique et cinéma expérimental. Le mercredi ? Drag show avec le collectif Fugly. Le jeu...dig ? Soirée entièrement gérée par le zozos de Dizonord, le phare disquaire du 18e, avec farfouillage dans les bacs et rumba sur la piste de danse. Le vendredi ? Concerts à la bougie. Pis chaque week-end, le clou du final, des open air électroniques réunissant tout plein de lieux/labels/festivals français plus que recommandables. Vous les connaissez tous : Monticule, La Mona, Dure Vie, Rex Club ou encore le Badaboum. De quoi vous fabriquer vos propres histoires.

Ouverture prévue le 3 juillet.

Kilomètre25
Kilomètre25
Kilomètre25

Kilomètre25

Actualités Vivre en Ville

Les trublions du Glazart et du Jardin21 s’apprêtent à ouvrir à compter du 18 juin un maousse open air de 2 200 m2, entre Paris et Pantin. Baptisé Kilomètre25, car planqué sous le « 25ème kilomètre" du boulevard, le prochain QG de l’été est un temple underground tout en béton brut et containers, garanti sans pluie, puisque abrité par le périphérique. Un spot les tongs dans l'eau — l’entrée se situe quai du Canal de l’Ourcq — à touche-touche avec le Jardin21, la verdoyante planque à chill de 1 600 m2 !

Planqué à quelques coups de pédale du Parc de la Villette, ouvert tous les jours et soirs de l'été du mercredi au dimanche, le coolosse spot réunira "des créateurs de fringues et bijoux, de la fripe à gogo, un magasin de vinyles, trois foodtrucks, un barbier, des tatoueurs, des masseurs...", annonce Arnaud Perrine, Président du Glazart et de Jardin21. Un resto-container régalera les gourmets en propositions "aussi bien carnées que végé, au déjeuner et dîner", et le public pourra ramener au jardin mitoyen verres et assiettes.

On nous promet aussi des animations sportives allant du yoga au krav-maga, des écoutes de podcasts, des projections...  Et, si les conditions sanitaires le permettent, chaque week-end, des DJ sets de musique électronique, au sens très large : "ça ira de la house à l'italo-disco". Parmi les premiers noms annoncés ? Des collectifs parisiens (La Mamie’s, Astropolis, Raw, Sonic Crew), mais aussi des gros noms, comme la légende Manu Le Malin.

Ouverture prévue le 18 juin.

Advertising
PRéàVIE
PRéàVIE
© Soukmachines

La Cour du PRéàVIE

Actualités Vivre en Ville

Si les festivités pour ses quinze ans ont pris l'année dernière un sacré coup dans l'aile, le collectif Soukmachines ne s'est pas laissé abattre et ouvre tout l'été une guinguette dans la cour du PRéàVIE, cette ancienne usine de salaisons située au Pré-Saint-Gervais et reconvertie temporairement en ateliers d'artisans et d'artistes.

On vous prévient de suite, avec ces 500 mètres carrés, cette guinguette n'a pas vocation à jouer dans la festive cour de sa cousine Halle Papin. Ici, on sera davantage dans une ambiance « buvette du coin » nous glisse Yoann Till, le grand manitou de Soukmachines. Et qu'est-ce qu'on y fait à la buvette du coin ? On y boit des coups tranquille, on mange pour éponger et on taille la bavette avec les habitués. En l'occurence, à PRéàVIE, les piliers de bar ce sont les plus de 200 résidents artistes, qui organiseront régulièrement des visites guidées du lieu de 3 000 mètres carrés, qui paraît-il envoie du pâté.

Pour la programmation, si tout est en train de se goupiller, on sait déjà qu'on aura droit à des ateliers mis sur pied par les résidents, des projections, des barbecues, des concerts et les sempiternels marchés. La date de péremption est annoncée pour la mi-septembre, avant que la suite se conjugue en logements. Mais on commence à bien connaître Soukmachines et les dates de fermeture, alors bon… Affaire à suivre !

Ouvert

© Clement Beny / Mercury
© Clement Beny / Mercury
© Clement Beny / Mercury

Mercury

Actualités Évènements & festivals

Après le succès l'an passé de Border City, le collectif électronique français Newtrack, bien connu pour ses résidences démentes (ApéroBPM au Point Ephémère, KlubBPM au Rex Club ou PlageBPM au Glazart) réitère pour notre plus grand plaisir avec Mercury ! Un nouvel open air festif de 5 600 m2, toujours aux portes de la capitale, à Aubervilliers. Jusqu'à fin octobre, Les Docks de Paris devraient nous régaler nuit et jour, du mercredi au dimanche. Expositions street art, yoga, barbecues à gogo... Cette année, le collectif a eu cinq mois pour mettre en place le nouveau spot, contre trois semaines l'an passé pour Border City. Conséquence ? La tente de karaoké (ouvert non stop !) et les stands de restauration vont être agrandis. Une fanzone équipée d'un écran géant permettra de suivre les matchs de l’Euro, les JO de Tokyo ou le Tour de France.

En journée, il fera bon se poser au Vinyle Village. Tandis que la nuit venue, si tout se passe bien, entre DJ sets et concerts, le spot devrait abriter la crème des musiques électroniques, mais aussi de la pop, du rap et même du rock. Une scène futuriste sera d’ailleurs créée spécialement, comme le rapportent nos confrères de TraxChâteau Perché, Soeurs Malsaines, Increase the Groove ou encore House of Underground seront là pour vous faire danser. On sait que les samedis soirs seront 100% techno, avec notamment le collectif Possession, ou Underscope, fondé par Brice Coudert, l’ex-programmateur de Concrete. Comme l'an passé, les dimanches seront réservés à nos copains de Dure Vie, Vryche et Newtrack, sur fond d’ambiance house et disco. 

Ouverture en attente d'être communiquée. 

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising