Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleures boutiques pour femmes à Paris
Sessun Paris (rue de Charonne)
Sessun Paris (rue de Charonne)

Les meilleures boutiques pour femmes à Paris

Un dossier mode qui met le pied sur les deux rives pour vous délivrer la crème de la crème des boutiques pour femmes à Paris.

Par Dana Tarabey, Elsa Pereira, Houssine Bouchama et Eva Yoro
Advertising

A Paris, la gente féminine a largement de quoi faire lorsqu'il est question de remplir son dressing. Pour autant, et c’est un euphémisme, une éternelle insatisfaction règne tous les matins au moment de faire son choix. Séchez vos larmes et rassurez-vous : avec cette liste de boutiques de fringues, vous ne pourrez plus jamais dire que vous n'avez rien à vous mettre avant de monter dans le tro-mé. Petits prix (les friperies, c'est par ici), pièces de créateurs, haute-couture... Il y en aura, c'est promis, pour tous les goûts ! Autant de (bonnes) raisons de se faire plaisir. Et puis de toute façon, peu importe votre style car, comme le dit si joliment Anne Klein : « les vêtements ne vont pas changer le monde, les femmes qui les portent, si.»

Les meilleures boutiques pour femmes

The Broken Arm

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Le Marais

Dans le style Dover Street Market et feu Colette, voilà un shop qui œuvre dans l’ombre depuis dix piges pour un public de modeux avertis. Le spot zépo devant le square du Temple est rempli de fringues (Jacquemus, dernières collabs Nike, Christophe Lemaire…), de bouquins (William Eggleston, Dan Flavin, Jeff Koons), de musique (plutôt du siècle dernier), de meubles et de chaussures triés sur le volet, sélectionnés avec goût et arrangés avec soin.

On y trouve ? Le fleuron des marques de prêt-à-porter de luxe mais également des nouveaux designers. Imperméable 100 % transparent, santiags Céline, Track Balenciaga, chemise de soie et jogging XXL ; tous les mélanges sont permis, tel un Benetton ++ du vêtement. On adore !

Amélie Pichard

5 sur 5 étoiles
Shopping Prêt-à-porter féminin Roquette

Amélie Pichard, c’est un peu notre BFF imaginaire. Biberonnée à la variétoche française version Stone et Charden, nappe en plastique et sauciflard, la créatrice installée rue de Lappe crée des chaussures et des sacs de luxe à l’univers complètement improbable. Et c’est canon. Au mur, des cartes postales de femmes nues, de Bretonnes et de bichons frôlent le mauvais goût… Mais justement, non. Amélie Pichard a créé un lieu unique où se rencontrent la plus haute sophistication et la dérision ultime. 

On y trouve ? Des chaussures iconiques qui portent toutes des noms de femme – à gros seins si possible – et ont toutes de forts accents 70’s. Escarpins à poils rose Malabar, mules en raphia, sabots en jean, santiags chics à la Dolly Parton… Côté sacs, ça envoie du it bag à gogo avec, toujours, le fermoir Pichard qui va bien…

Advertising

& Other Stories

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs La Madeleine

& Other Stories est encore une de ces “marques univers” que l’on qualifie de “label”, mais, contrairement à ses consœurs, elle n’est pas née de l’imagination fertile d’un créateur intello. Elle est le fruit d’un mastodonte de la fast fashion : H&M. C’est en 2013 que le groupe suédois à l’éthique pas très catholique dévoile son nouveau projet, histoire de boxer dans une cour plus élitiste et de redorer un blason déjà bien entaché.

On y trouve ? De longues robes bohèmes aux découpes multiples ou leurs mini-robes drapées iconiques. Iconiques toujours, le Lurex 70’s et les touches de sportswear rétro, les crop tops à col cheminée ultra-moulax et les manteaux oversized.

L'Appartement Sézane

4 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Sentier

Fièrement posée à l'angle des rues Saint-Fiacre et des Jeûneurs, la toute première adresse Sézane propose aux Parisiennes de venir essayer en vrai les trésors confectionnés par Morgane Sézalory. Ici, tout a été pensé pour que vous vous sentiez pépouze, comme à la maison : les vastes cabines d'essayage, les méga-fauteuils moelleux et la large table en marbre font partie d'un décor dont la plupart des meubles ont été chinés aux puces de Saint-Ouen par la créatrice.

On y trouve ? Les deux collections de la griffe (automne/hiver et printemps/été) et les très prisées collections capsules. Mais aussi une très belle sélection d’objets lifestyle en lien avec la thématique de la collection (papeterie, mugs, terrariums...)

Advertising

L'Exception

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Les Halles

Après les concept et les department stores, voici les select stores ! Premier du nom, L’Exception a longtemps été un e-shop avant de poser ses cliques et ses sapes dans la gigantesque canopée des Halles. L’idée du lieu ? Chauvin à mort : célébrer les créateurs bleu-blanc-rouge, peu importe qu’ils soient confidentiels (Atelier Bartavelle) ou ultra-reconnus (Givenchy, Petit Bateau, Florian Denicourt, Velvetine…)

On y trouve ? Près de 400 marques partenaires dans leur catalogue : des griffes de luxe hors de prix pour le commun des mortels, et des fringues de créateurs beaucoup plus accessibles – mais pas pour autant bon marché.

Manifeste011

5 sur 5 étoiles
Shopping Prêt-à-porter féminin Charonne

Pas de cuir animal mais du cuir d’ananas. Pas de soie de ver mais de la fibre d’eucalyptus… Avec ces matériaux de l’humain du futur, le duo formé par les jumelles Judith et Maud Pouzin donne du chic à la mode responsable à l’égard des animaux et de la planète. Ici, plusieurs filtres : des marques qui utilisent des matériaux végans, mais aussi des produits pour la plupart écoresponsables.

On y trouve ? L’upcycling des jeans Fade Out Berlin, le denim japonais des Belges de Façon Jacmin, la fameuse marque de chaussures Good Guys prisée par Emma Watson ou les formes démentes de Martine Jarlgaard.

Advertising

Merci

5 sur 5 étoiles
Shopping Décoration d'intérieur Le Marais

Merci mille fois à la bonne fée Marie-France Cohen d’avoir eu la bienveillance de co-fonder ce coolosse (et immense) concept-store. Non seulement parce que c'est un des plus beaux de la capitale, mais encore parce qu’il obéit à une logique solidaire : une partie des bénéfices part à Madagascar, via une fondation, pour venir en aide aux femmes et aux enfants.

On y trouve ? Une panoplie de grands stylistes et designers, d’Isabel Marant à Stella McCartney. Mais aussi, des bijoux, parfums et objets déco... Sans oublier une super cantine au sous-sol.

Make My Lemonade

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs République

Modeuses blasées, passez votre chemin. Bienvenue dans le monde merveilleux de Lisa Gachet, une mode tutti frutti où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil… Et on se laisse vite charmer. Celle qui a cassé Internet avec ses do-it-yourself a enfin une adresse IRL pour exprimer sa créativité sans limite. L’espace de 386 mètres carrés nous plonge direct dans un univers plus girly tu crèves.

On y trouve ? Une mode simplissime, facile à vivre et survitaminée.  Les fruits – citrons en tête – sont partout et, partout toujours, cet esprit “friandise” au je-ne-sais-quoi de régressif. Sans oublier une multitude d’accessoires (des cahiers comme s’il en pleuvait, de la papeterie goleri et pas mal de trouvailles beauté).

Advertising

Tom Greyhound

5 sur 5 étoiles

Après avoir fait frétiller la jeunesse dorée et branchée de Séoul, la société Handsome a exporté Tom Greyhound à Paris en 2014. Pour sa première adresse internationale, le concept-store multimarque s'est logé dans les confins du Haut Marais. Installé dans une ancienne galerie d'art de 300 m2, le lieu a gardé son ADN artistique, une façon d'upgrader le vêtement, de le mettre en perspective à travers l'art. Et c'est plus que réussi !

On y trouve ? Une gamme assez large : des pièces casual et plus ou moins abordables (le premier T-shirt griffé démarre à 45 €) ainsi que des vêtements plus couture. Au hasard ? Marni, Reike Nen, les baskets vegan Rombaut...

Sessun

4 sur 5 étoiles
Shopping Prêt-à-porter féminin Bastille

Des coupes parfaites, un style décalé et urbain, des matières impeccables, des imprimés ethniques ou fantaisistes, et des prix qui, s’ils sont loin d’être bon marché, n’atteignent pas pour autant les sommets d’arrogance made in Paris… Vous l’aurez compris, Sessun fait partie de nos boutiques favorites !

On y trouve ? Sacs, chaussures, beaux manteaux pour l’hiver (autour de 200 €), robes, pantalons, pulls et jolies chemises (qui atteignent rarement plus de 150 €)… Gare au torticolis : le choix est pantagruélique !

Advertising

Urban Outfitters

4 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Les Halles

Parce qu’on en avait ras-le-cul du corner de quelques mètres carrés au BHV et pas le budg’ pour refaire le plein à New York chaque année, la cultissime enseigne Urban Outfitters a ENFIN daigné nous octroyer un store digne de ce nom à nous autres, pauvres Français. Comme toutes les autres boutiques, UO rue de Rivoli donne l’impression de rentrer à la maison, soit un immense loft faussement flingué et chaleureux où se côtoient fringues vintage, plantes vertes, carnets de notes, déco, vinyles et Photomaton.

On y trouve ? Un peu tout et son contraire. En plus d’une offre streetwear collector qui vaut le détour (Champion, Fila, Kappa, Obey, Calvin Klein, Carhartt, Dickies…), la boutique regorge de marques assez cheap qui entrent dans le trip 90’s mais flirtent avec la fast fashion, petits prix en moins.

Bis Boutique Solidaire

4 sur 5 étoiles
Shopping Fripes et vintage Le Marais

Installée boulevard du Temple depuis début 2012, cette boutique au décor épuré n’est pas tout à fait comme les autres. D’abord, parce qu’elle offre un écrin chic et contemporain à ce qu’on appelle, chez les adeptes du bon plan, une fripe (oui, contre tout attente, ce magasin aux faux airs de loft new-yorkais fait dans le seconde main). 

On y trouve ? Sur les cintres, pièces de collection et créateurs sont légion : veste Guy Laroche pour 55 €, jean Zadig & Voltaire à 12 € ou encore escarpins Gelati à 30 €… Des dizaines de vêtements collectés par le Secours catholique pour homme, femme et enfants, le tout sur deux niveaux.

Advertising

Études Studio

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Le Marais

Reconnaissable à ses couleurs iconiques, le bleu Klein et le noir, Études Studio est, à l'origine, une marque pour mecs perfusée de streetwear mais aussi une maison d’édition et une agence de direction artistique. Beaux livres et revues arty sur le skate et le hip-hop des 90’s, portants de fringues aux couleurs primaires, accessoires urbains, architecture minimaliste… Le fief de la rue Debelleyme est un paradis pour trentenaires passés de la précarité à la propriété en quelques années.

On y trouve ? La ligne femme, qui brouille volontiers les codes du genre, exploite le look radicalement graphique, moderne, passe-partout et confortable qui fait le succès d’Études. Combis oversized, sweats à capuche, pantalons fluides, robes en jean…

Solenne Jakovsky

Modetrotter

4 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Réaumur

Bienvenue chez Modetrotter, une boutique nichée au cœur du Sentier qui nous plonge dans le cerveau survitaminé de sa créatrice, Marie Courroy. Modetrotter propose un vestiaire mi-bourge mi-hipster mi-« je marche pieds nus dans l’herbe, j’ai une frange et un sac à 1 000 boules ». Chaque collection – ponctuée de capsules canons – mêle à merveille allure parisienne et évasion.

On y trouve ? Oui aux blazers orange mandarine, longue vie au pantalon fluide rose shocking, yes papa la casquette « Stalker » et le maillot « La Frime ». Entrer dans la boutique, c’est être attiré par ces fringues colorées partout.

Advertising

Andrea Crews

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Le Marais

Précurseure d’une mode militante du XXIe siècle, Maroussia Rebecq a fait de son label, Andrea Crews, un manifeste politique bien avant que ça ne soit à la mode. Sa boutique/atelier, sorte de vaisseau spatial jonché de plantes, est un lieu incontournable de l’avant-garde parisienne qui pense le vêtement comme un objet d’appartenance mais aussi de contestation.« Je ne m’intéresse pas au vêtement en tant que forme décorative mais en tant qu’objet social. » 

On y trouve ? Des collections unisexes entre mode et art ainsi que des tonnes de collabs streetwear 100 % upcycling

Surface To Air

4 sur 5 étoiles
Shopping Prêt-à-porter féminin Le Marais

C'est le titre des Chemical Brothers qui a donné son nom à la marque française Surface To Air, rapidement devenue une référence du « bon style » parisien. Dans son flagship store, on trouve des créations sobres et sophistiquées - mais pas trop - avec une bonne portion de nonchalance propre à la Ville Lumière.

On y trouve ? Outre les collections de la marque, qui se vendent comme des petits pains, on retrouve également des collaborations au niveau de la collection, comme une paire d'escarpins dessinée avec le concours de la it-girl Leigh Lezark.

Advertising

Roseanna

4 sur 5 étoiles

Roseanna peut faire la belle avec un espace de 80 m² repensé par l'architecte Franklin Azzi. Un détail nous interpelle : mais où est passé le noir pourtant si présent dans la mode française ? Manifestement, il ne fait pas partie du vocabulaire visuel des créatrices qui l'ont carrément blacklisté de leurs collections, lui préférant la douceur d'un charbon ou d'un bleu marine.

On y trouve ? Vous l'aurez compris : chez Roseanna, les coloris et les imprimés rafraîchissants sont à l'honneur, sans oublier les matières nobles et naturelles (jacquard, dentelle, soie, tweed) qui sont pour la plupart dénichées en Italie.

Heimstone

4 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Rennes-Sèvres

Heimstone propose un vestiaire féminin coloré, riche de soie, de dentelles ou de raphia tricoté. Des collections inspirées par des peintres autrichiens (Egon Schiele en 2012) ou par les Indiens d’Amérique (« Thunderbird », printemps-été 2013) et qui se déclinent de la tête (couronnes de plumes) aux pieds (sandales en peau d’agneau).

On y trouve ? Alix Petit propose depuis dix piges un prêt-à-porter certes onéreux (robes autour de 400 €) mais ultra-raffiné : mélange de matières, reliefs dans les tissus, imprimés chatoyants. L’adresse idéale pour mettre la main sur cette fameuse robe de printemps, à la fois vaporeuse, joyeuse et originale.

Advertising

Archive 18-20

4 sur 5 étoiles
Shopping Boutiques Le Marais

Dans la rue des Archives, plusieurs flèches nous guident vers un jardin urbain, où une invasion végétale sous forme de « minimondes » et de créations japonaises aimantées nous transporte loin de l’asphalte parisien. Après avoir tapé un kawa dans le café tout en bois de l’enseigne, on bourlingue dans le concept store et sa verrière démesurée : une énorme serre citadine cornaquée par Séverine Lahyani (Ly Adams), où se côtoient trenchs typés, chemises et t-shirts de créateurs.

On y trouve ? Du mobilier vintage, des luminaires à 70 €, des petits plats émaillés, des jeans A.P.C., une expo sur la boxe anglaise, des fragrances et vinyles signés Lola James Harper, des livres sur Mario Testino et du whisky japonais Nikka…

Super Marché

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Montparnasse

Ancienne styliste pour de grandes marques qu’on ne citera pas, Monia Sbouaï, a décidé de créer ses propres collections à partir de vêtements de seconde main voués à pourrir les océans. Chemises, t-shirts, pantalons, jeans… Une fois sélectionnés (les plus neutres possible) et démontés par ses soins, elle les envoie à l’association Mode Estime à Saint-Denis, dessine des modèles finis à l’appui, pour qu’ils soient montés par des hommes et des femmes en réinsertion sociale.

On y trouve ? Des pièces upcyclées floquées du logo Super Marché aussi minimalistes qu’éthiques, aussi uniques que pointues, aussi intemporelles qu’unisexes. Vestes, combis, trenchs, chemises, jupes, robes, bananes… 

Advertising

Maison Château Rouge

5 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Goutte d'Or

Dans l’océan de marques, créateurs et connards qui proposent des pièces actuelles en wax, Maison Château Rouge fait figure d’exception. Youssouf Fofana a grandi à Château rouge (le quartier africain de Paris, pour ceux qui vivraient dans une yourte) ; il lui rend hommage en inscrivant ces sacro-saints tissus imprimés dans la plus grande contemporanéité et y a ouvert sa boutique.

On y trouve ? Multicolore et multiculturel, cet espace de 40 mètres carrés propose toutes les créations de la griffe (hauts, sweats, robes, combis, blousons…), quelques capsules inédites mais aussi une sélection de magazines étrangers et de beaux livres.

Bourgine

4 sur 5 étoiles
Shopping Prêt-à-porter féminin Odéon

Des collections à prix raisonnables pour une jeune créatrice (97 € la jupe, 155 € la robe) et qui comptent une dizaine de modèles en plusieurs couleurs et matières. Toujours confectionnés autour d’une thématique, les modèles de Bourgine s’inspirent du cinéma, de la peinture, de la société : Twin Peaks, les clichés suédois, les années 60, les expatriés russes…

On y trouve ? Le velours, Sonia Delaunay et les imprimés sont légion dans le vestiaire de Caroline.

Advertising

AMI (Grenelle)

4 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs 7e arrondissement

Alexandre Mattiussi fait partie de cette nouvelle garde de directeurs artistiques parisiens qui vous veulent du bien. Sous ses airs de “je suis comme vous”, celui qui a fait ses armes chez Dior (il n’est pas du tout comme nous) développe un vestiaire masculin (et désormais féminin) sophistiqué et nonchalant pour boy next door exigeant.

On y trouve ? Vestes à deux boutons, pantalons classiques, pulls à col rond, jeans… Caroline de Maigret ou Clara Luciani adorent et c’est sans surprise que cette ligne pour Parisiennes averties n’est disponible que dans la boutique de Saint-Germain-des-Prés. 

Front de mode

4 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs Arts et Métiers

Ici, vous ne trouverez pas de t-shirts fabriqués par trois bébés dans une cave. Fondé par la styliste Sakina M’sa, Front de Mode est une très belle boutique réunissant de nombreuses griffes 100 % éthiques qui ont signé un manifeste autour de « l’approche sociale de la production, le respect de l’environnement dans le choix des matières et l’ambition sociétale et culturelle dans leurs rapports aux personnes ».

On y trouve ? Ici, on n’est pas sur de la robe en chanvre mal coupée. En plus de présenter sa propre marque, Sakina M’sa trie sur le volet des créateurs badass. Eli Grita, MiniMeParis, Luz Collection, WYLDE ou Sempervivum font rimer « développement durable » et « mode désirable ».

Advertising
The Frankie shop
The Frankie shop
© EY

The Frankie Shop

4 sur 5 étoiles

Alléluia : l’adresse la mieux gardée de la Grosse Pomme s’est catapultée dans le Haut-Marais ! Dans la discrète rue Saint-Claude, les modeuses viennent y dénicher LA pièce tendance qu'elles ne verront nulle part ailleurs, qualité qu'elles doivent au flair et à l'expertise de Gaëlle, à la tête du concept store. Débusquées sur les cinq continents, les marques s’attellent à apporter une plus-value aux basiques de la garde-robe.

On y trouve ? Des marques dont certaines sont introuvables ailleurs en France : une blouse rayée Anna Quan se voit dynamisée par une découpe asymétrique (310 €) tandis qu'un trench kaki Aki défie les lois de la proportion en embrassant l'oversize (175 €). 

Jacquemus (Galeries Lafayette Champs-Élysées)

3 sur 5 étoiles
Shopping Créateurs 8e arrondissement

Solaire, chic, sudiste, sensuelle, poétique et toujours agrémentée de touches d’humour, la dégaine iconique Jacquemus est copiée sans relâche pour descendre dans la rue. Grâce à des collections aux noms qui sentent bon la pétanque (“La Riviera”, “Les Santons de Provence”, “L'Amour d'un Gitan”…), le mec a fait de sa Provence natale la destination de prédilection des modeuses (voir Emily Ratajkowski au milieu de la lavande et mourir).

On y trouve ? Sacs en paille XXL, nu-pieds, sandales en bois, minirobes, blouses à pois… Et le fameux Chiquito, sac riquiqui qui a créé la polémique et en rupture de stock permanente (#génie).

Advertising
Marc_ETHEVE

Maison Père

4 sur 5 étoiles

C'est dans le très chicos quartier Saint-Honoré que Maison Père a posé ses cliques et sa griffe. Camille Omerin (la big boss) a confié les clés du camion au duo d'architectes Toro & Liautard pour un rendu rétro noble des plus chaleureux (marbre, laiton, parquet chevron, meubles chinés…) Se jouant volontiers des frontières du genre, passant avec subtilité du vestiaire masculin au vestiaire féminin, le lieu célèbre le lien qui unit un père à sa fille (d’où le nom).

On y trouve ? L'audace est de rigueur : bomber à imprimer tacheté de jaune et de bleu ciel (350 €), sandales bicolores à plumes (295 €), pantalon flare à rayures pêchues (295 €)…

Les Rituelles
Les Rituelles
© Eva Yoro

Les Rituelles

4 sur 5 étoiles

Les Rituelles est une ode à la féminité, à la sensualité et à la sublimation du corps. Ici, il est avant tout question de redonner à la lingerie sa charge érotique en proposant des pièces délicates, raffinées et éminemment évocatrices. Derrière cette sélection pointue, Aline, la patronne, veille au grain. Dans sa boutique, vous ne trouverez que des marques indépendantes, locales et éthiques.

On y trouve ? De la soie, du cuir, de la dentelle de Calais : les pièces sont travaillées avec des matières nobles et de qualité. De quoi nous donner envie d'abandonner définitivement la culotte en polyester qui démange. 

Advertising

Nelly Wandji

4 sur 5 étoiles

Inauguré début 2017, le concept store Nelly Wandji – du nom de sa créatrice – ne s’est pas alangui rue du Faubourg-Saint-Honoré par hasard. Le choix de cette artère chicos a été fait avec une idée en tête : celle de positionner l’Afrique dans la création pure et le luxe – quoi de mieux pour ça que Paris ?

On y trouve ? Le deuxième espace du concept store se positionne comme un cabinet de curiosités qui nous fait bourlinguer entre plusieurs créateurs africains. Comme Selly Raby Kane (Sénégal), qui travaille le bazin et le pagne sur de magnifiques bombers portés par Beyonce herself (199 €).

Mint & Lilies

4 sur 5 étoiles
Shopping Décoration d'intérieur Denfert-Rochereau

Une boutique de déco où tout est beau, de la vaisselle aux plantes vertes, de la papeterie au prêt-à-porter féminin. Le sauvage de la menthe et l’élégance du lys, comme pour souligner que l’antre a été imaginé par deux femmes.

On y trouve ? Une clientèle fidèle vient s’y approvisionner en bijoux (Zag, Izi.Mi), en vêtements de créateurs (Maison Scotch, Harris Wilson, Louise Misha) et en déco scandinave (Nordal), marocaine et parfois même équitable (Nkuku).

Advertising

Sashiko-ya

4 sur 5 étoiles
Shopping Boutiques 18e arrondissement

Côté gentrifié de la rue Marcadet se niche une boutique à la devanture laquée. Bienvenue chez Sashiko-ya, l’atelier-showroom de Satomi Sakuma, docteur-ès broderies japonaises, qui a créé cet endroit pour transmettre l’art ancestral du sashiko à un maximum d’adeptes. 

On y trouve ? Des jeans japonais à customiser, de superbes coupons de tissus traditionnels et un portant de kimonos vintage à se taper le cul par terre.

Carven

4 sur 5 étoiles
Shopping Prêt-à-porter féminin Odéon

La maison Carven a longtemps eu du mal à retrouver les codes qui l'ont rendue célèbre dans les années 1940 : la simplicité, la liberté et le chic parisien. Revampée par la nouvelle garde de jeunes directeurs artistiques en vue, Guillaume Henry en tête en 2009, Carven est de nouveau l’une des marques préférées des Parisiennes branchées.

On y trouve ? Non seulement les collections femme réussissent à convaincre clientèle et professionnels, mais Carven, fort de son retour en grâce et multiplie points de vente et collabs “waouh”.

Et pour continuer à remplir son dressing...

Petit guide des friperies à Paris

Vous aimez sortir des sentiers battus de la mode, afficher un style unique, drôle et décalé ou simplement ne pas dépenser un demi-bras pour vous payer une chemise ? Paris regorge de friperies qui, à coup sûr, devraient faire votre bonheur (et celui de votre banquier). Paris regorge de friperies qui, à coup sûr, devraient faire votre bonheur (et celui de votre banquier).

bijoux
© Daria Artemenko

Nos boutiques de bijoux préférées

A Paris, lorsqu'on cherche à s'offrir (ou offrir) un bijou, on a le choix entre deux possibilités. Soit on est du genre Panama Papers et on file place Vendôme se servir dans les bagues et autres colliers à plusieurs dizaines de carats, soit on vise plus bas, dans les concept stores et autres ateliers de créateurs. C'est à vous de voir... 

Advertising

Les meilleures boutiques pour hommes

On dit souvent que ce qui compte, c’est ce qu’on a à l'intérieur. C’est entendu, ce sont de bien nobles paroles. Mais parce qu'on pardonne plus volontiers un trou dans le caractère d’un homme que dans ses vêtements, on préfère quand même vous donner un coup de main, histoire d’être toujours au top devant le miroir. On a alors fait le tour de Paris pour en extraire les meilleures adresses masculines pour tous les budgets et tous les styles.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising