Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs restaurants branchés de Paris

Les meilleurs restaurants branchés de Paris

Vous cherchez le meilleur resto branché de Paris ? Voici notre sélection conjuguée au chébran de l'indicatif.

Studio L'Etiquette
Advertising

Où voir et se faire voir à Paris ? Tutoyer fashionistas et VIP ? Croiser les plus beaux mannequins de la Fashion Week ? Time Out Paris vous dit tout ! Tendance, vous avez dit tendance ? Découvrez nos adresses préférées pour voir et se faire voir dans la Ville lumière. Et si après l'envie vous vient d'aller vous trémousser sur l'un des dance-floors les plus branchés de la capitale, n'oubliez pas de consulter notre grand dossier.

Restaurants, Brasserie

Hôtel Grand Amour

icon-location-pin Strasbourg-Saint-Denis

Quelle vibe ? Le néon lumineux, les serveuses aux bras tatoués habillées en noir, la grande salle hyper chic et claire, les tables de bar, les photos arty, le petit patio où l’on peut dîner, les couples adultères et les amies américaines branchées : vous êtes dans le resto du Grand Hôtel Amour mis en scène par l’artiste André. C’est le genre d’endroit qu’on aime détester : trop branché, trop parisien, trop snob. Mais on doit vous l’avouer, comme son grand frère de l’Hôtel Amour, on l’adore.
Plat culte ? La sole meunière, oignons, fruits rouges

Time Out dit
Restaurants, Café

The Broken Arm

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? Une boutique, imaginée par trois membres du collectif Des Jeunes Gens Modernes, remplie de fringues, de bouquins, de musique, de meubles et de chaussures triés sur le volet, sélectionnés avec goût et arrangés avec soin. Certes, les prix affichés sur les étiquettes risquent de vous faire tourner un peu la tête (voire de vous donner envie de vous enfuir en courant pour vous réfugier dans le Guerrisol le plus proche). Mais ça ne vous empêche pas de passer la petite porte en verre qui mène jusqu’au café attenant.
Plat culte ? Si vous passez en matinée ou pour le goûter, ne résistez pas aux pâtisseries (cookie plus que parfait, cheesecake aux myrtilles royales).

Time Out dit
Advertising
© F.Flohic
Restaurants, Français

Septime

icon-location-pin Roquette

Quelle vibe ? La table de Bertrand Grébaut, plébiscitée à juste titre par bon nombre de stars a gagné une étoile, a été copiée des milliers de fois par les amateurs de bistronomie mais l’intérieur n’a pas changé : grandes vitres qui donnent sur un jardin fleuri, tables en bois, murs bruts... Ce jour-là, une clientèle internationale aisée, quelques blasés, des habitués. Mais pas de Beyoncé ni Jay Z. 
Plat culte ? Un fondant filet de canard aux anchois de Guéthary et jus de viande infusé au laurier

Time Out dit
Restaurants, Italien

Daroco

icon-location-pin 2e arrondissement

Quelle vibe ? Campant dans l’ancienne boutique de Jean-Paul Gautier, temple de la mode mué en temple de la pizza, cette trattoria classieuse possède une hauteur de plafond hallucinante, où les miroirs reflètent une salle hyper chic avec ses tables en marbre vert, un monumental four à pizza et une mezzanine pour dîner perché. Les serveurs en marinière (dédicace à JPG) défilent. Mais le spectacle, de toute façon, se situe plus dans la salle peuplée par une faune branchée que dans l’assiette.
Plat culte ? Une pizza napolitaine à pâte épaisse et bien mœlleuse comme la fiamma (sauce tomate, fior di latte, pecorino pepato, spianata, n’duja). 

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Japonais

Sanjo

icon-location-pin 1er arrondissement

Pour qui ? Ceux qui ont tout vu tout testé rue Saint-Anne
Plat culte ? Clairement les Ramen Sanjo (porc, oeuf, bambou épicé & Co) 

Time Out dit
Restaurants, Français

Aux Deux Amis

icon-location-pin Folie-Méricourt

Pour qui ? Ceux qui aiment le coude-à-coude jovial, avec le sourire, un verre de blanc par-ci, une pression par-là...
Boire quoi ? Du vin évidemment, 100 % nature, servi par David Vincent-Loyola, un ancien du Chateaubriand

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Fusion

Tontine

icon-location-pin Saint-Ambroise

Quelle vibe ? Planqué sous le rooftop du Perchoir, côté Ménilmuche, Tontine est clairement le lieu le plus sexy de la capitale, collection printemps/été 2019. Vigile, puis ascenseur vieillot, puis passage par les cuisines : l’arrivée est un petit parcours du combattant, qui débouche sur une FAT salle lumineuse et épurée. Végétal, bois brut...
Plat culte ? Une carte XXS, en forme d’aperçu des classiques nippons. Comme ce poulet karaage.

Time Out dit
Restaurants, Gastronomique

Vivant 2

icon-location-pin Poissonnière

Pour qui ? Les adeptes de Pierre Touitou (ex Pierre Gagnaire, Aux Deux Amis…) et du vin nature (150 références !)
Plat culte ? De grosses pâtes au ragoût de thon pimenté

Advertising
Restaurants, Végétalien

Wild And The Moon Saint Honoré

icon-location-pin 1er arrondissement

Quelle vibe ? Le paradis des vegans... et des fashions : l'enseigne collabore régulièrement avec Off White, la marque de Virgil Abloh. Son crédo ? Programmes détox, jus pressés à froid dans des mini-bouteilles type médocs (5,50 € les 25 cl) et petites salades (ou bowls, pardon) à 9-10 €.

Plat culte ? Le bien nommé Superbowl, qui glisse tout seul avec une boisson végétale Hollyweed au CBD (cannabidiol), lait de noix de cajou, écorce et fleur d'oranger, huile de coco, sirop d'érable (5,50 € les 25 cl) 

Time Out dit
Bars, Bars à cocktails

Les Grands Verres

icon-location-pin 16e arrondissement

Quelle vibe ? Entre une expo de Tino Sehgal et une performance de Régina Demina (ou en attendant qu'une table se libère au resto attenant), c'est donc là qu'on patiente gentiment, en enfilade sur de hauts tabourets. Un bar monumental (quatorze mètres de long), signé par l’agence parisienne Lina Ghotmeh-Architecture. Y'a pas à dire, le dernier-né de la team Quixotic Projects (Candelaria, Glass, Mary Celeste, Hero & Co) a de la gueule. 
Plat culte ? Pioché dans la courte carte du resto éponyme, sous influence méditerranéo-moyen-orientale : salade fattouche, pita... 

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Gastronomique

Le Dauphin

icon-location-pin Folie-Méricourt

Quelle vibe ? C’est dans une galerie de glaces et de marbres de Carrare qu'on atterit. Un écrin épuré, obsédant, signé Reim Koolhaas,  dans lequel picore une faune branchée et virevoltent des serveurs lookés. 
Plat culte ? Le risotto à l’encre de seiche du punk basque Iñaki Aizpitarte. Noir pétrole, hypnotique. Une claque en bouche inoubliable.


Time Out dit
Restaurants, Cuisine du monde

Dersou

icon-location-pin Bastille

Quelle vibe ? Parpaings et bois brut, Dersou semble tout droit sorti d'AD magazine. Un lieu-concept, jouant la carte du pairing cocktail/plats (menus à 95 et 135 € tout de même). Au shaker, Amaury Guyot, ex-bartender du Sherry Butt. Et au piano le chef Taku Sekine, ex-Clown Bar et Saturne.
Plat culte ? Un fondissime filet de poularde cuite au charbon de bois

Advertising
Okazaki Oshow
Restaurants, Salon de thé

Toraya

icon-location-pin 1er arrondissement

Quelle vibe ? Il ne faut pas être allergique à la branchocratie ou aux modeux qui en ont fait leur fief. Mais pour le reste, cette maison traditionnelle du XVIe siècle, exportée à Paris dans les année 1980, est un incontournable qui vend du rêve. Rien que du rêve.
Plat culte ? Tout ce qui est à base de matcha. TOUT. 

Time Out dit
© Le Costes
Restaurants, Français

Restaurant de l'Hôtel Costes

icon-location-pin 1er arrondissement

Quelle vibe ? Une adresse luxueuse et exubérante, forcement hors de prix mais délicieuse. En y pénétrant, on croirait toucher enfin du doigt sa carte de happy few. C’est vrai que l’on n’a pas tous les jours l’occasion de déjeuner à côté de Vanessa Paradis, de dîner dans l’ombre de Benoit Poelvoorde et de prendre un verre au bar avec Kate Moss dans sa ligne de mire.
Plat culte ? Des nourritures internationales (on ne dit plus « fusion » depuis longtemps), mélanges d’influences françaises, italiennes et asiatiques : avocat tartare de thon épicé, nems au poulet basilic thaï, célébrissime Tigre qui pleure...

Time Out dit
Advertising
Base
Jérôme Galland
Restaurants, Italien

Ristorante National

icon-location-pin 3e arrondissement

Quelle vibe ? En débarquant au Ristorante, la trattoria deluxe planquée dans l’Hôtel national des Arts et Métiers, ça transpire la frime à tous les niveaux. Pas étonnant que la branchocratie y ait campé son fief pour passer l’hiver : déco ultrastylisée saluée par Coppola himself (verrière, sièges velours, béton satiné); assemblée sérieusement sapée et ultra-fashionweekable ; ambiance people à gogo. 
Plat culte ? Le tiramisu bien fat pour déboutonner le dernier bouton

Time Out dit
Merci
DR
Restaurants, Café

Cantine Merci

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? Dans le concept store Merci on a le droit de se sentir éco-responsable tout en se faisant plaisir, et la Cantine au sous-sol, où croiser Marion Cotillard, est l'exemple parfait de cette mentalité. Ce n'est peut-être pas très original, car la cuisine rappelle beaucoup Rose Bakery, le précurseur du style franco-anglo-bio, mais peu importe car la nourriture est bonne et l'ambiance agréable pour un repas pas trop intime.
Plat culte ? Une salade fraîche et colorée

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Israélien

Balagan

icon-location-pin Place Vendôme

Quelle vibe ? Musique à fond, déco branchic, cocktails précis et jolies filles. Squattant le rez-de-chaussée de l’hôtel Renaissance Paris-Vendôme, à deux pas de feu Colette, le dernier blockbuster de l’Experimental Group propose des plats sous influence levantine. On était déçus lors de notre visite : service relâché, plats chèrement facturés et pas au niveau (saint-jacques arrivées froides...) Après pour voir et se faire voir, l'ambiance est là !
Plat culte ? Le kebab déstructuré de bœuf et d’agneau, avec sa sauce yaourt, pesto, tapenade, harissa, pâte de citron confit, tomates cerise.  

Time Out dit
Restaurants, Cuisine contemporaine

Carbón

icon-location-pin 3e arrondissement

Quelle vibe ? Murs bruts, tomettes au sol, plantes vertes suspendues et tables en marbre, le nouvel établissement de Sabrina Goldin et Stéphane Abby, déjà aux manettes de l’Empanaderia, met le feu à la sage rue Charlot. Le soir, quand le bar à cocktails La Mina se remplit et que les assiettes se partagent, la salle se réchauffe et l’ambiance se détend. 
Plat culte ? La carte change régulièrement, laissez-vous guider par les produits de saison.

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Végétarien

Otium

icon-location-pin Saint-Georges

Quelle vibe ? Avec sa devanture noire et sa typo façon chiffres romains, on comprend vite qu'on ne vient pas ici en survet'. Le lieu ne s’appelle pas « Otium » pour rien. Ce mot latin évoque le moment durant lequel une personne profite du repos pour s’adonner à la méditation. LE spot idéal pour ceux qui veulent combiner healthy, veggie et gourmand.
Plat culte ? Un grand OUI pour n'importe quel bol du jour. Comme ce mariage houmous-pois chiche-lentilles-quinoa-butternut… 

Time Out dit
© Bar des près
Bars, Bars à tapas

Le Bar des Prés

icon-location-pin Saint-Germain-des-Prés

Quelle vibe ? Cyril Lignac revient à la charge là où on ne l’attendait pas. Non pas que le lieu – son désormais fief germanopratin – ou que la déco – mur brut, luminaires en osier et banquette à motifs – soient franchement une grande surprise… Non, ce qui étonne, c’est qu’il ait tenté un voyage gourmand sur les terres nipponnes sans se faire hara-kiri.  
Plat culte ? Des California saumon, avocat, jalapeño et sriracha.

Time Out dit
Advertising
adrien daste
Restaurants, Argentin

Anahi

icon-location-pin 3e arrondissement

Quelle vibe ? Un temple de la branchocratie, où les Kate Moss, Pierre Hardy et autre Olivier Rousteing avaient l’habitude de squatter régulièrement dans un bisoutage de chaque instant. Marbre à gogo et de globes lumineux façon bling-bling-bon-genre, ça gossipe et ça dragouille à tout va ! 
Plat culte ? Les meilleures viandes du monde (dont le savoureux jambon de Buey de Kobe - quasi introuvable en France - affiné 15 mois, ou la délirante bavette de bœuf nourri aux grains 270 jours) côtoient de très hospitalières spécialités latin

Time Out dit
Restaurants, Français

Beefbar Paris

icon-location-pin Champs-Elysées

Pour qui ? Les mecs qui veulent impressionner leurs copines, les grands-parents, les m’as-tu-vu.                        
Plat culte ? Une hampe de 250g (33 €) de bœuf Black Angus Prime, nourri au maïs 150 jours, et servis avec une purée maison. 

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Français

Clover Grill

icon-location-pin Les Halles

Quelle vibe ? Dans ce repaire pour carnivores, bar en marbre, papier peint et immense cuisine ouverte dans le fond, on dévore donc de la viande cuite à la braise ou rôtie à la broche (mais aussi des poissons, du homard et des crevettes). 
Plat culte ? La côte de bœuf à partager et l’ananas rôti à la broche.

Time Out dit
Bars, Bars à cocktails

Le Mary Céleste

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? Avec sa porte en PVC et son néon tout simple, vous risquez de passer devant sans le voir. Mais justement, on aime cette sobriété sans prétention. Aux manettes du lieu, l'équipe de la Candelaria et du Glass. Un comptoir central très convivial, en forme de fer à cheval, des tabourets. Autour, quelques tables et chaises où s'installe une clientèle modeuse. 
Plat culte ?
 Une huître de qualité, à slurper avec un cocktail Rain Dog

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Brésilien

Uma Nota

icon-location-pin Sentier

Pour qui ? Les amoureux du poisson, cru ou cuit, ayant la street food partageuse et voyageuse.
Plat culte ? Le Robalo assado em folha de bananeira : un bar (de ligne, bravo !) entier, cuit à la perfection en feuille de bananier, avec farofa de manioc et banane frite. 

Time Out dit
© Time Out
Restaurants, Bar à jus

Wild & the Moon

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? Inutile de hausser le sourcil, le « healthy » n’est plus un gros mot depuis un moment. Désormais, il faut aussi compter sur les bars à jus et autres cantines ultra saines. Dans la galaxie branchée, du côte de la rue Charlot dans le Marais, on retrouve Wild & the Moon, l’antre bio et naturel d’Emma Sawko, également propriétaire d’un concept-store à Dubaï. 
Plat culte ? Tout un tas de breuvages comme le Black Gold : amandes, charbon actif, dattes, grains noirs de vanille et sel de merjus.

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Pizza

Pizza Chic

icon-location-pin Rennes-Sèvres

Quelle vibe ? Voici une adresse qui n’aurait pu naître que sur la Rive gauche, du côté de Saint-Germain-des-Prés, là où le chic est une religion enseignée dès le berceau. Une pizzeria au décor contemporain (panneaux de bois, ampoules suspendues, carrelage et sièges design), aux tables convenablement espacées, aux nappes blanches et aux couverts en argent. Blanches (sans sauce tomate) ou rouges, les pizzas font partie, sans conteste, des meilleures que l’on puisse trouver à Paris. 
Plat culte ? La pizza Chic, au lard de Colonnata de Fausto Guadagni et au romarin.  

Time Out dit
Restaurants, Japonais

Kunitoraya

icon-location-pin 1er arrondissement

Quelle vibe ? Une salle toute ouverte dont les voilages japonais colorés flottent au vent. Touristes et Parisiens n’hésitent pas à faire la file longtemps pour pouvoir fouler le sol de cette cantine japonaise raffinée, très fréquentée pendant la Fashion Week (mannequins, Garance Doré, Valérie Lemercier...) On vient ici, surtout, pour les udons (grosses nouilles japonaises que l'on déguste en soupe) à des prix moins populaires que dans les échoppes tokyoïtes mais extrêmement bien préparées. 
Plat culte ? Le Kunitoraya Udon, soupe chaude au miso avec émincés de porc soupe radis salsifi, qui se déguste d'une traite et bien chaud pour profiter de son bouillon parfumé et entêtant. 

Time Out dit
Advertising
Restaurants

Marcel

icon-location-pin Montmartre

Quelle vibe ? Il faut être un peu maso pour pousser la porte de Marcel : profiter de la vue plongeante sur la villa Léandre et les petites rues qui la bordent, toutes jonchées de jolies maisons plantées sur la Butte, c’est aussi contempler un aperçu de la vie que vous ne pourrez sûrement jamais vous payer. Et parce que se pointer un week-end à l’heure du brunch, c'est jouer des coudes pour trouver une place.  Mais dans l’antre de Marcel, on sait fricoter : les petits plats qui sortent de là sont réussis haut la menotte. 
Plat culte ? Le ravissant fish and chips, les œufs Bénédicte, le sandwich Reuben (pastrami, chou, emmental), la délicieuse salade césar... 

Time Out dit
Bars, Bars à cocktails

L'Entrée des Artistes Pigalle

icon-location-pin 9e arrondissement

Quelle vibe ? Une façade végétalisée devant laquelle on passerait sans s’arrêter, avec une discrète plaque dorée indiquant « L’Entrée des Artistes ». A l'intérieur, un duplex Art déco tamisé jusque dans les WC (faire pipi dans le noir, grosse tendance), entre loft d’artiste et club de jazz. Clientèle chic, ambiance économie du tertiaire. Les cocktails avec sirops et infusions faits maison défoncent, les vins sont bien choisis (petits producteurs, dans la veine naturante). Et surprise côté fourneaux : des assiettes high level, servies jusqu’à minuit
Plat culte ?
Une salade de betterave fumée, avec ricotta, anchois et noisettes extra du Piémont. Ou cet agneau de pré-salé (exceptionnel), rosé comme il faut, servi façon tagine avec légumes et épices ras-el-hanout. 

Time Out dit
Advertising
Marcello
© EP
Restaurants, Italien

Marcello

icon-location-pin Odéon

Quelle vibe ? A Paris, les Marcel sont légion. Après Marcella, puis Marcelle dans le 1er, c’est au tour de la terrasse ombragée du Marcello de compiler les cœurs sur Instagram. Il règne assurément au 8 rue Mabillon une ambiance de caffè ‎torinesi façon loft new-yorkais. Planquée en contrebas du marché Saint-Germain, la nouvelle table de Marie Lorna et Florence Vaconsin (la Boca de la verita, le Blueberry) traverse la frontière transalpine à coups de grands verres de Spritz frais.
Plat culte ? Les arancini croquants aux éclats de truffe noire, piandina à la burrata, mozzarella in carrozza…

Time Out dit
© Grazie
Restaurants, Italien

Grazie

icon-location-pin Le Marais

Quelle vibe ? Déco indus' entre New York et Milan, avec mobilier en bois patiné. Nous n’attendions pas moins de la même famille qui a crée l'inimitable concept store Merci (à dix numéros sur le même boulevard Beaumarchais). Le soir, becquetage dans une ambiance de clair-obscur, à la lueur des chandelles. Mais les nombreuses tables, très proches les unes des autres, empêchent toute conversation intime.  
Plat culte ? La pizza Diva : tomates/mozza surmontées de fines tranches de champi crus, jambon aux herbes croustillant et olives taggiasche (16 €)   

Time Out dit
Advertising
Restaurants, Coréen

Hero

icon-location-pin Sentier

Quelle vibe ? Un plongeon dans la Séoul branchée ! En plein cœur du quartier Strasbourg-Saint-Denis, cette cantine coréenne lancée par l’équipe de la Candelaria, du Glass et de Mary Céleste a fait du poulet frit et des cocktails sa spécialité. En arrivant sur place, on est accueilli par de la grosse musique hip-hop alors que le décor nous en met plein les yeux : des parpaings en béton côtoient de délicates et minuscules plantes et des lanternes en ficelle diaphanes. 
Plat culte ? Le fameux yangnyeom

Time Out dit

Et aussi...

Bars

Les meilleurs bars chics à Paris

Le monde entier loue le chic parisien depuis des décennies. Sans vouloir la jouer chauvinisme, des raisons, il y’en a. Beaucoup même. On se contentera de vous dresser la table des bars les plus chics de la capitale. Car si le luxe n’est pas accessible à tous, rien ne vous interdit de vous délecter d’un bon cocktail (certes hors de prix), au moins le temps d’une soirée.

© DR / Flickr
Shopping, Créateurs

Comment briller à la Fashion week ?

Rédacteurs de mode sur leur 31, blogueuses sur-maquillées, stylistes extravagants envahissent l'espace public, prennent la pose devant le Grand Palais, font la moue devant la pyramide du Louvre. Il n'est pas nécessaire de faire partie du gotha pour se faire tirer le portrait par les stars du street-styling sauvage. Vous pensez que votre style mérite d'être immortalisé ? Etudiez le comportement de ces photographes en safari et soyez prêts à prendre la pause !

Advertising
Clubbing

15 clubs branchés et sélects

Vous avez sans doute entendu parler du Baron, mais ce club n'est pas le seul apprécié par la hype. Soirées mode, DJ branchés et aftershows attirent les invités de marque, qui viennent ici s'encanailler jusqu'au petit matin. Guide de ces clubs qui prennent très à coeur le tri sélectif.

Advertising