Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs restaurants chinois de Paris, en livraison et click & collect
Boutique yam'Tcha
Boutique yam'Tcha / © Social Food

Les meilleurs restaurants chinois de Paris, en livraison et click & collect

Pour ne pas vous perdre dans ce casse-tête chinois, on vous a sélectionné les meilleurs restos chinois de Paname.

Par Tina Meyer et La Rédaction
Advertising

Prêts pour le buffle de métal ? Non ce n'est pas un titre d’AC/DC mais l'animal à l'honneur de cette nouvelle année chinoise, laquelle commence le 12 février prochain. Un bon prétexte pour faire le tour de Chine sans bouger de son canap’. Cuisine sichuanaise, pékinoise, cantonaise… Entre adresses bistronomisées et bouis-bouis pur jus où bâfrer pour moins de 10 balles, voici notre very best of des restos où commander pour jouer des baguettes à la maison !

Les meilleurs restaurants chinois de Paris, en livraison/click & collect

Atelier Mala

Restaurants Chinois Saint-Georges

Quelle vibe ? Stanislas Deniau aurait pu devenir un grand méchant loup de Wall Street. Coup de bol pour nous, après avoir étudié le commerce international en Chine, le gusse a préféré lancer en 2016 cette cantine épurée et pop, aux abords de Saint-Georges. Laquelle pousse haut les couleurs du Sichuan, région (et gastronomie) chère à notre cœur, célèbre pour son super poivre (ma) et piment (la). 

Plat culte ? Nouilles de blé à tomber (11-13 €) et dodus raviolis porc/gingembre (6 €)... La pâte et la sauce soja sont faites maison ! Et puis cette croquante salade froide de racines de lotus (6 €), rien à voir avec celles, réhydratées et fadasses, qu’on trouve habituellement dans les restos chinois. Ici, on fait les choses bien : la racine est achetée entière et marinée sur place, avant d’être finement tranchée et assaisonnée (gingembre frais/huile de sésame). Autre très bonne pioche ? Le veggie mapu au tofu extra-frais (6 €), cuit dans sa sauce pimentée (parfaitement dosée).

Commander : click & collect ou livraison via Deliveroo.

© DR
© DR
© DR

Boutique yam'Tcha

Restaurants Chinois Les Halles

Quelle vibe ? Le gastronomique de la toque étoilée Adeline Grattard (Yam’Tcha) est fermé, mais la boutique voisine propose comme à son habitude ses succulents bao. Des ovnis franco-chinois, peaufinés comme des œuvres d’art, version salée ou sucrée (4 € pièce, 18 € les cinq).

Plats culte ? Un butternut aux cinq parfums et ce terre/mer à la crevette, bambou et gingembre. Et la 
grande spécialité de la maison : ce complètement mythique et improbable bao au stilton (fromage anglais) et cerises amarena. A déguster en pairing avec les thés fins chinés par Chiwah Chan (5 € la boisson). A glisser aussi dans le cabas du confiné : sublimes théières et accessoires de thé de compétition pour plier le game du Gong fu cha !

Commander : Vente à emporter du mercredi au samedi, 12h-18h. Précommande à remplir ici.

Advertising

Deux fois plus de piment

Restaurants Chinois 11e arrondissement

Quelle vibe ? La maison mère à deux enjambées du très hype concept-store Merci reste de loin le meilleur des opus de M. Cheng (également aux manettes de Trois Fois plus et Cinq Fois plus). Plus de Piment propose des plats sautés sichuanais, 100% maison, 100% piment ! Choisissez votre niveau : de 0 pour les plus frileux à 5 pour les plus téméraires. Attention, ça pique vraiment : le niveau 2 déjà très épicé !

Plat culte ? Le kungpao poulet (12 €) ; la rougeoyante marmite de poisson (panga), ciboulette, coriandre, ail, gingembre (17,30 €) ; le bœuf sauté au poireau et piments au vinaigre (11,40 €).

Commander : Deliveroo ou UberEats.

© The Social Food

Café Lai'Tcha

Restaurants Chinois 1er arrondissement

Quelle vibe ? Un trois en un qui décoiffe, à la fois salon de thé hongkongais, bar à wonton et bistronomique chinois… Bonne nouvelle : aux Halles, l’ovni d’Adeline Grattard régale même en pleine crise !

Plats cultes ? A piocher à la carte et dévorer à la casbah ? Un duo de nems (5 €), tout sauf classiques : aux légumes « Singapour » d’un côté, et poulet/courgette/shiitakés de l’autre. Mais aussi : des raviolis et dim sum à gogo (8 € les cinq pièces), ou en entrée un lo mai fan (riz gluant/pétoncle/cacahuètes, 12 €) trop rare à Paris. Côté glouglou ? Des thés triés sur le volet (5 € chaque), à l’instar de ce Pu Er Millésime Shou Cha.

Mode d’emploi ? Take away du mercredi au samedi, en continu (12h-20h). Menu et commande en ligne.

Advertising

Ravioli Chinois Nord-Est

Restaurants Chinois 10e arrondissement

Quelle vibe ? En temps normal, une petite file bien avisée fait le pied de grue devant cette mystérieuse vitrine embuée. Ce minuscule spot (une dizaine de couverts) caché dans une petite rue de Belleville est spécialisé dans le jiaozi, ravioli du nord-est de la Chine. Vapeur ou grillé, à vous de voir, tout comme pour la farce (une douzaine de recettes).

Plats culte ? Les raviolis 
au porc/ciboulette/crevette ou à l'agneau. De quoi se faire péter le bide à miniprix : 7,80 € les 10 ! En rab pour les morfales, de fraîches salades à prix imbattable (4,50 €) : algues marinées, poulpe, ou encore (notre préférée) celle aux cacahuètes, dés de carotte et concombre crus, bien relevée à la sauce piment/soja/sésame.  

Commander : Deliveroo. UberEats

Chez Ann

Restaurants Chinois Grands Boulevards

Quelle vibe ? Il fut un temps où Ann enchantait la rue Mouffetard avec ses recettes du Sichuan à base de nouilles préparées à la mano, en soupe ou sautées au wok. Elle a aujourd’hui rejoint la rive droite et troqué ses « nounouilles », comme elle les appelait alors, contre des dim sum, soit ces petits raviolis chinois cuits à la vapeur. Tout est fait maison, sans glutamate et bio (farine, fruits et légumes) !

Plats culte ? La soupe de nouilles au poulet fermier (12,90 €) ; le menu dim sum star (13,90 €) : huit vapeur (veggie, crevette, calamar, porc), plus deux accompagnements au choix.

Commander ? Ventes en click & collect dans les deux établissements (rue de l’Echiquier et rue de Paradis) jusqu’à 18h. Carte ici. Livraison jusqu’à 21h sur Deliveroo ou via leur propre service livraison. 

Advertising
Double Dragon
Double Dragon
© Double Dragon

Double Dragon

Restaurants Chinois Saint-Ambroise

Quelle vibe ? Le deuxième resto des sistas Levha (voir la bio de Tatiana ici) remixe à sa sauce bistronomique des spécialités asiatiques, en mode dirty finger food, sur fond de vin naturel. Pour bien comprendre le game : ce n'est pas un resto chinois tradi. Le chef Antoine Villard (ex-SeptimeFulgurances…) s’inspire d'ailleurs de l'Asie au sens large, mais surtout propose une relecture (ré)créative, souvent twistée par une touche européenne. Confinement oblige, le spot mute en traiteur Double Dragon ! A manger à la casbah ? Les plats signatures du resto, au poids, mitonnés sur place avec des produits bio ou issus d'agriculture/pêche/élevage raisonné(e)

Plats culte Ces frankongkongais baos frits fourrés au comté fondant, à tremper dans une sauce XO aux crevettes (7 € les deux). Le riz cantonais à la saucisse de morteau (7 €). Ou le boeuf sauté oignons poivre du Sichuan (12 €).

Commander : Du mardi au samedi en take-away (10h30-18h, menu ici) et livraison (18h-20h).

Au Piment du Centre
Au Piment du Centre
Au Piment du Centre

Au Piment du Centre

Restaurants Chinois 4e arrondissement

Quelle vibe ? Ne vous arrêtez pas au décor (un ancien bougnat, ceint d’une grande terrasse). Si toute la communauté chinoise s’est passé le mot, c’est que les plats mitonnés ici valent le détour. Pour cause : de vrais chefs sichuanais en cuisine (rare à Paris), qui doivent être les seuls dans la capitale à faire le boboji (encore plus rare). 

Plat culte ?
Le boboji, introuvable ailleurs à Paris ! Pour qui a un jour joué des baguettes à Chengdu, ce plat froid est un incontournable de la région. Kezako ? Une bonne douzaine de brochettes à trempoter à deux, trois ou quatre dans une sauce rougeoyante. Babtous fragiles s’abstenir : sur les piques de bois, des pattes de poulet (exquis !), tripes de bœuf et plus convenus crevettes, brocolis croquants et champignons émincés (19,80 €).

Commander : tous les jours, take-away de 11h à 18h puis livraison jusqu'à 21h via UberEats, JustEat, Deliveroo.

Advertising
Gros Bao
Gros Bao
Gros Bao

Gros Bao

Restaurants Chinois Canal Saint-Martin

Quelle vibe ? Le mantra ? "No dogs, no rats, no cats, just chinese food !" Soit une manière un peu provoc’ de déconstruire les clichés sur la popote chinoise. Pour ce faire, les deux assoces ont posé leur immense paquebot (350 m2 !) sur les quais du Canal Saint-Martin, dans un magnifique décorum d’inspiration hongkongaise. Au piano, un duo de cheffes : Lucy Chan (ex-CAM) et Leslie Chirino (ex-Frenchie et Cheval d’Or). 

Plats culte ? J
uteuses et moelleuses char siu bao (porc braisé sauce barbecue dans des brioches vapeur), très Canton style ; incontournables baozi (petits pains cuits vapeur) farcis au porc fermier, ciboule et gingembre ; et même en dessert un bao frit à dipper dans du lait concentré. Mais aussi, toujours dans le très bon : ultra fondantes et addictives aubergines Hong Shao, réconfortantes boulettes de porc fermier haché et châtaigne d’eau (plante chinoise), et poisson cuit impec' à la vapeur, servi entier, relevé de soja et gingembre.  

Commander : vente à emporter, click & collect et livraison via Deliveroo.

Et après les meilleurs restaurants chinois de Paris

Advertising
Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Vous aimerez aussi

        Advertising