Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs restaurants étoilés de Paris en 2020

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez bien les horaires avant de vous de déplacer.

© Septime
© Septime

Les meilleurs restaurants étoilés de Paris en 2020

Au classement Michelin 2020, Paris compte 119 restaurants étoilés. En voici 21 qui méritent d'être testés en priorité selon nous.

Par La Rédaction et Tina Meyer
Advertising

Update janvier 2020 : Parmi les nouveaux étoilés primés au guide du pneu 2020, big up à L’Innocence (1 étoile), que nous avions repéré et adoré dès avril 2018. Bravo aussi au Rigmarole (1 étoile), et surtout à Kei Kobayashi, qui, avec son restaurant Kei, figure parmi les trois chefs de France à remporter une troisième et mythique étoile. 

Nos confrères du guide rouge ont leur opinion, nous la nôtre. Voici la liste des établissements étoilés parisiens, testés et approuvés par nos journalistes, qui valent VRAIMENT le coup, selon nous. Certains figurent déjà dans notre iconoclassement alternatif des 50 meilleurs restaurants de Paris. Et si la majorité nécessite de sacrifier votre naf naf en faïence sur l'autel du (très bon) goût, n’oubliez pas qu’à l'heure du déj, une poignée de tables magiques et généreuses démocratisent l'assiette. Comme chez Abri, divin resto d'une coolitude absolue et son menu unique en quatre plats à 30 € (le midi). Idem chez L’Innocence, où le déj en trois temps est à 33 € en semaine ! Sans transition, comme dirait PPD, voici notre very best of du Michelin 2020 !

Chez Time Out, tous les établissements sont testés anonymement par nos journalistes, en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client !

Les meilleurs restaurants étoilés de Paris en 2020

© F.Flohic

Septime

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Roquette

Quelle vibe ? En 2011, Bertrand Grébaut déboule avec cette table gastronomique dépoussiérée. Révolution ! Cet ancien de Passard et Robuchon (et du collectif Kourtrajmé !) ose le service en Stan Smith, dans un décor brut de chez brut. Depuis ? Septime a (enfin) décroché l’étoile au guide du pneu. On y a croisé Jay-Z, Beyoncé et François Hollande. Et c’est toujours aussi bon !
Combien ? Déjeuner : 60 € (5 étapes), accord mets/vins : +45 €. Dîner : 95 € (7 étapes), accords mets/vins : + 60 €

© Philippe Vaurès Santamaria

Virtus

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 12e arrondissement

Quelle vibe ? Des vertus, on peut en trouver des tonnes à cette table. A commencer par les chefs, deux sacrées pointures : la Japonaise Chiho Kanzaki (fée des desserts !) et l’Argentin Marcelo Martin di Giacomo. Bonus, et pas des moindres, la déco signée Marcelo Joulia : tapis géométrique, sièges et lampes 60-70’s, tables de marbre, céramiques vintage…
Combien ? Menu déjeuner à 39 € (du mercredi au vendredi, hors jours fériés), + 20 € pour l’accord mets/vins. Midi et soir, menu à 85 €  (+ 50 € l’accord mets/vins)

Advertising

Kei

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 1er arrondissement

Quelle vibe ? Le grand gagnant de ce millésime 2020 ! Trois étoiles au dernier Michelin. Dans une petite rue aux franges des Halles, le super-chef japonais Kei Kobayashi a repris le mythique restaurant de Gérard Besson pour en faire un lieu éminemment moderne, chic et élégant. Acidité, sucré, amertume… Les saveurs sont franches et nettes et s'amusent à bousculer nos habitudes.
Combien ? Au déj, 3 menus (5 ou 8 plats) : 58 € ; 125 € ; 220 €. Au dîner, 3 menus (6 ou 8 plats) : 110 € (sauf samedi soir) ; 150 € ; 230 €. En saison midi et soir, menu truffe à 290 €

Quinsou

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 6e arrondissement

Quelle vibe ? Pile en face de l’Ecole française de gastronomie Ferrandi, dans le cossu 6e arrondissement, ce repaire attire v'la la clientèle de Masterchefs et MOF. Pour cause, le Cévenol taiseux en cuisine. Antonin Bonnet, supertoque au CV en or (Le Sergent Recruteur à Paris, Michel Bras à Laguiole…), n’a qu’un mantra : le produit, le produit, le produit !
Combien ? Menus déj à 38 € et 54 € ; soir à 78 € (accords mets/vins : + 45 €). 

Advertising

Abri

5 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Poissonnière

Quelle vibe ? Katsuaki Okiyama est un génie. Pour avoir su imposer (dès 2012 !) ce non-décor radical : façade raclée jusqu’à l’os, absence de nom au fronton, tuyau rafistolé au Scotch alu… Mais aussi, et surtout, pour ce vrai parti pris en cuisine (notamment sur l’amertume, l’acidité), qu’il balance avec une précision chirurgicale…
Combien ? 14 € avec une boisson pour le katsu sando du samedi. Le reste du temps, déj à 30 € et dîner à 60 €.

© Nicolas Leser

Le Clarence

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique Champs-Elysées

Quelle vibe ? Le feat le plus improbable depuis Doc Gynéco et Tapie ! D'un côté, un deux étoiles lové dans un hôtel particulier, alliant moulures au plafond, tapisseries d’époque, lustres XXL et tableaux néoclassiques… De l'autre, Christophe Pelé, artiste fou et toque brûlée, jouant ici une partition radicale. Au-delà, une parenthèse spatio-temporelle unique, au cours de laquelle vous pourrez déambuler dans les salons en cascade, en vous prenant pour un prince/une princesse !
Combien ? Menus à partir de 90 € (mercredi, jeudi et vendredi midi), 130 € et 190 € (midi et soir) et 320 € (soir). 

Advertising

Le Rigmarole

5 sur 5 étoiles
Restaurants Japonais 4e arrondissement

Quelle vibe ? Ceux qui kiffent la cuisine fusion japonisante, les yakitoris de compète, les notes fumées et les desserts d'anthologie seront conquis. Ici, on pratique l’art du binchotan, le charbon blanc employé au Japon pour la cuisson des yakitoris, des brochettes dont chaque morceau fait la taille d’une bouchée.
Combien ?
Menus à 49 € et 69 €. 

Ze Kitchen Galerie

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 6e arrondissement

Quelle vibe ? La maison mère du chef étoilé William Ledeuil. On y va le midi, pour profiter du menu entrée/plat/dessert à 48 € qui démocratise la cuisine smart, tendance asiat', du chef. C’est fin, pas radin, un peu frimeur mais jamais vain. Pas le paradis, mais c’est pas loin.
Combien ? Midi : menus à 41 € ; 48 € et 72 €. Soir : menus à 85 € et 98 €.

Advertising

L’Innocence

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Pigalle

Quelle vibe ? Trop souvent, les très belles tables sont réservées aux portefeuilles bien garnis. C’était sans compter sur Jonathan Caron, mordu de vins, et Anne Legrand, toque sensible et précise, passée par Itinéraires et Clarence. Du Maloka initial, gastro brésilien de poche (dix-huit couverts), ils ont conservé la déco de bon ton, rajouté ça et là des céramiques stylées (Judith Lasry). 
Combien ? Vendredi 12h15-13h30, déjeuner en 3 temps à 36 €. Samedi 12h15-13h30 déjeuner en 4 temps 44 €. Du mardi au samedi, 19h-22h30 : dîner avec menu en 6 services à 72 € (+ 35 € pour l'accord mets et vins). Et le dernier mercredi du mois, Menu “Le Dîner des Cheffes" en 10 services à 150 €.

Pertinence

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 7e arrondissement

Quelle vibe ? Lattes de bois ondulantes aux quatre coins de la pièce, blanc immaculé sur les rideaux et sur les nappes… Dans la très planquée rue de l’Exposition, entre Ecole Militaire et le quai Branly, ce spot pousse à fond le délire du navire instagrammable. Ensemble en cuisine comme dans la vie, Kwen Liew (ex-Antoine) et Ryunosuke Naito (ex-Meurice et Taillevent) nous rejouent pépouze le refrain de Kool Shen : l'avenir est à nous.
Combien ? Menu déj de saison (du mercredi au vendredi, hors jours fériés) 45 € (+40 € accord mets/vins). Midi et soir, menu en 6 services (servi à l’ensemble de la table) 105 € (+70 € si accords mets et vins)

Advertising

L'Arpège

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique Invalides

Quelle vibe ? Trois étoiles au MichMich ! Face à l’Assemblée nationale, la table d’Alain Passard est le Graal de tout gastronome. Mais gare : il faut aligner les biftons, le menu le plus accessible étant le bien nommé « déjeuner des jardiniers » (185 €). Les fruits et légumes proviennent directement des potagers du chef !
Combien ? 185 € le menu déjeuner des jardiniers (sauf jours fériés) ; 390 € le menu végétal de saison; 480 € le menu terre & mer

Jin

5 sur 5 étoiles
Restaurants Japonais 1er arrondissement

Quelle vibe ? L’un des seuls sushis étoilés de Paris. Dans son sas de poche (douze baguettes tout au plus), Takuya Watanabe balance midi et soir un menu chronométré comme une visite papale ! Derrière son comptoir en L, tout de bois et de carrelage vêtu, le bonhomme – pour ne pas dire le colosse – récite ses gammes pointillistes venues tout droit de Niseko (dans le Grand Nord japonais). Son dada ? Le kaiseki ryôri (cuisine gastronomique haute goûture). 
Combien ? Déjeuner (sauf samedi) : 135 €. Déjeuner et dîner : 225 € et 285 € (accords sakés/mets : + 95 € et + 135 €).

Advertising

OKA

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 5e arrondissement

Quelle vibe ? Une cuisine fusion pointue, voyageant entre Brésil et France concoctée par Raphaël Rego, Brésilien formé en France (ex-Robuchon et Taillevent) Parce qu’ici, comme dans toute bonne série, le meilleur est pour la fin : les desserts, en forme de chefs-d’œuvre.
Combien ? Déjeuner : menu à 55 € en 5 services (hors jours fériés). Dîner : menus à 95 € (8 services) et 175 € (avec accord mets/vins)

La Tour d'Argent

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Jussieu

Quelle vibe ? Depuis 2016, Philippe Labbé a repris le piano de cette vénérable institution parisienne pour insuffler une nouvelle mélodie. Une cuisine de produits et de goût, plus créative et moderne, sans non plus dénaturer ce qui fait la magie du plus ancien restaurant de Paris : un lieu suspendu, hors de l'espace-temps.
Combien ? Menu déjeuner à 105 € en 3 services (130 € avec le fromage). Midi et soir, menu à 290 €/personne (en 5 étapes, à commander pour l’ensemble des convives); et 360 €/personne (en 6 étapes, à commander pour l’ensemble des convives).

Advertising

Copenhague

4 sur 5 étoiles
Restaurants Danois 8e arrondissement

Quelle vibe ? Bien planqué au premier étage de la Maison du Danemark, sur les Champs-Elysées, ce classe cocon intimiste met à l'honneur la nouvelle cuisine danoise d’Andreas Møller. Tendance veggie gastronomique !
Combien ? Midi : menus à 55 € ; 60 € (3 plats) ; 70 € (4 plats) ; 80 € (5 plats). Dîner : menus à 75 € et 115 € (ce dernier servi à l’ensemble de la table, en 7 services).

L'Ours

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique Paris et sa banlieue

Quelle vibe ? Un ours, un looong couloir, des forêts de tapisseries, des papillons… A Vincennes, la 2e adresse gastro du chef Jacky Ribault verse dans le décor féericool à la Tim Burton. Intimité préservée : une trentaine de tables seulement, réparties dans 300 mètres carrés. Légumes bio et produits 100 % franciliens !
Combien ? Déj : menu à 50 € en 3 temps (du mardi au vendredi, hors jours fériés). Déj et dîner : 80 € (5 temps) ; 110 € (6 temps) ; accords mets/vins : + 55 € (5 verres) ou + 65 € (6 verres).

Advertising

Le Chateaubriand

4 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Folie-Méricourt

Quelle vibe ? Comptoir en marbre, réplique de la Coupe du monde de foot sur l’étagère, serveurs en Nike et Stan Smith : pas franchement l'esprit du guide du pneu. Tout comme la cuisine d'Iñaki Aizpitarte, jamais consensuelle, toujours sur le fil. Treize ans déjà que le Basque balance ses uppercuts cinglants !
Combien ? Menu unique à 75 € (accords mets-vins + 65 €). 

L'Astrance

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français 16e arrondissement

Quelle vibe ? Depuis l'an 2000, le magicien Pascal Barbot régale sans lasser, faisant sortir de sa toque des menus surprises, au gré du marché et de son humeur. Une délicatesse de virtuose, mais aussi une sacrée audace, une franchise de goût, un parti pris tranché, rares dans la galaxie des grands étoilés, trop souvent consensuels jusqu'à l'ennui.
Combien ? Menus (servis pour l’ensemble de la table) : au déjeuner, 95 € (145 € avec les vins) et 170 € (250 € avec l’accord vins). Midi et soir 250 € (370 € avec les vins) 

Advertising

ERH Restaurant

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 1er arrondissement

Quelle vibe ? Un ancien spa de 500 mètres carrés redécoré en luxueux loft blanc, alangui sous une grande verrière. Passé chez quelques grands toqués comme Pierre Gagnaire ou Narisawa (établissement tokyoïte régulièrement classé parmi les meilleurs restaurants du monde), Keita Kitamura brosse une cuisine franco-japonaise créative et précise.
Combien ? Midi : menus à 45 € en 4 séquences (semaine) ou 65 € (6 séquences). Soir : menu à 95 € en 7 séquences (en semaine) ou 130 € (7 séquences)

Yoshinori

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 6e arrondissement

Quelle vibe ? Un cocon immaculé – poutres en bois blanchi, pierres anciennes, vaisselle fine et moelleux fauteuils gris souris. La cuisine de Yoshinori Morié est un vibrant hommage à la gastronomie française avec, ici et là, quelques touches nippones bien senties.
Combien ? Midi et soir menu dégustation 95 €. Au déjeuner : formule à 35 € (du mardi au vendredi) ; menus à 45 € (toute la semaine) ; 68 € (5 étapes) ou 120 € (7 étapes et produits de prestige). Dîner : menu à 70 € (du mardi au jeudi) ; 95 € (toute la semaine) ; et 150 € (toute la semaine, en 9 étapes, avec produits de prestige)

Advertising

Tomy & Co

4 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 7e arrondissement

Quelle vibe ? Cuisine fine, précise et gourmande : Tomy Gousset (également aux manettes de Marso & Co) s’est envolé dans le 7e, à deux pas des Invalides. L’ex-Taillevent, également passé par le Meurice, ramène les meilleurs légumes de son potager de Courances, dans l’Essonne !
Combien ? Menus à 28 € (midi), 58 € (soir) et 80 € (dîner seulement) Accords mets/vins : + 60 €

Et après les meilleurs restaurants étoilés de Paris...

Les 50 meilleurs restaurants de Paris

Restaurants

Comme à chaque fin d’année, notre iconoclassement revient mettre le bordel dans la galaxie étoilée (et bien-pensante). Grandes tables, bouis-bouis, bistrots ou spots branchés… L’émotion peut surgir d’un bao à 5 € comme d’un plat sophistiqué à une centaine d’euros. 

Advertising

75 plats iconiques qui font Paris

Restaurants

Le riz au lait de Stéphane Jégo (L’Ami Jean), la pita poisson doré de Miznon, le sorbet au piment de L’Astrance… On a tous en tête ces plats iconiques parisiens, maintes fois instagrammés. Voici donc, après moult débats enflammés au sein de la rédaction, 75 gimmicks culinaires que les provinciaux et touristes nous envient. 

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising