Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 75 plats iconiques qui font Paris

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez bien les horaires avant de vous de déplacer.

© Cyril Lignac / Chardenoux
© Cyril Lignac / Chardenoux

75 plats iconiques qui font Paris

De 3 à 45 €, voilà les hits parisiens à tester au moins une fois dans sa vie. A vous les kilos !

Par Tina Meyer, Houssine Bouchama et La Rédaction
Advertising

Le riz au lait de Stéphane Jégo (L’Ami Jean), la pita poisson doré de Miznon, le sorbet au piment de L’AstranceBistrot, étoilé ou planque à street food : on a tous en tête ces plats iconiques parisiens, maintes fois instagrammés. Chez Time Out Paris, on s’est creusé la cervelle (de canut) pour lister ceux qui revenaient le plus souvent. Voici donc, après moult débats enflammés au sein de la rédaction, 75 gimmicks culinaires que les provinciaux et touristes nous envient.

Certains esprits grincheux, chauvins et/ou étriqués du bulbe s’offusqueront qu’apparaissent dans le classement des kebabs (même d’anthologie), du cookie ou de la pizza. Mais la street food ou comfort food, quand elle est bien exécutée, peut aussi se hisser au rang d’art. D’ailleurs, plutôt que de fast-food, on préfère parler ici de fast-good !

Et à ceux (les mêmes ?) qui nous feraient remarquer que ces plats venus d’ailleurs ne sont pas, historiquement, parisiens, on répondra que la Ville lumière est aussi et avant tout une capitale multiculturelle. Mondialisation oblige, le lahmacun d’Urfa Dürum ou les xiao longbao fusion d’Adeline Grattard (boutique Yam’Tcha) font Paris, au même titre que la blanquette de veau de Chez La Vieille, ou les escargots de Piège ! Pas de droit du sol pour l’assiette ! Chez Time Out, on ne pense pas que la cuisine soit vraiment affaire de frontières, mais plus de passerelle – spéciale dédicace au Refugee Food Festival

Chez Time Out, tous les établissements sont testés anonymement par nos journalistes, en payant l'addition à chaque fois, comme n'importe quel client !

Les 75 plats qui font Paris : le very meilleur ! (Pas dans l'ordre)

1. La saucisse-purée des Arlots

5 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot SoPi (South Pigalle)

20 €

N'en déplaise aux Auvergnats, c'est un Corse (Thomas Brachet) qui hisse haut la saucisse à Paris. Un plat du terroir gentiment dépoussiéré, en soi presque enfantin, élevé ici au rang d'art (n'ayons pas peur des mots). Avec purée bien montée — au beurre Borniambuc ! 

2. Le katsu sando d'Abri

5 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Poissonnière

14 € dans le menu du samedi midi (avec limonade à la bergamote ou fleur de sureau, et madeleine).

Un
 club sandwich deluxe, qui revisite le traditionnel tonkatsu japonais au porc pané ! Ce mythique katsu sando alterne strates de pain brioché doré, chou rouge acidulé, moutarde à l’ancienne, onctueuse omelette truffée aux légumes, mayo, porc pané croustillant, fromage fondant… Le tout nappé d’une sauce maison gardée secrète (Worcestershire ?)

Advertising

3. Les coques au piment du Servan

5 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Roquette

10 €

Comment ne pas citer parmi les 75 plats qui font Paris ces cultissimes coques sautées au piment frais, gingembre, coriandre et basilic thaï des sistas Levha ? Ail ail ail ! Suffisamment hot pour faire grimper nos papilles aux rideaux. 

Advertising

5. Les moules au gorgonzola des Enfants du Marché

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français 3e arrondissement

18 €

On traverserait tout Paris pour ce plat ! Des moules de l’île de Groix nageant dans une sauce au gorgonzola au milieu de calçots, ces oignons catalans tendres et doux. A choper en saison dans le génial estaminet de Michael Grossman et Masahide Ikuta !

6. Le jambon-beurre de CheZaline

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Roquette

5 € 

Rue de la Roquette, cette ex-boucherie chevaline transformée en sandwicherie-traiteur régale les gourmets. Où dévorer un classique jambon-beurre parfaitement exécuté, à base de jambonneau Prince de Paris, beurre demi-sel et baguette tradition !

Advertising

7. Le riz au lait de L'Ami Jean

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français 7e arrondissement

15 € 

Depuis 2004, c'est LA grande spécialité du chef Stéphane Jégo ! Un riz au lait vanillé, onctueux comme pas permis, avec, servi à part, une tuerie de crème montée au caramel au beurre salé, et des pépites de nougatine. A vous de jouer, en mélangeant les trois éléments !

Advertising

9. Les brochettes du Rigmarole

5 sur 5 étoiles
Restaurants Japonais 4e arrondissement

5-9 € le duo de brochettes

Ici, on pratique l’art du binchotan, ce charbon blanc employé au Japon pour la cuisson des yakitoris. A la carte, une quinzaine de spécialités passées sur le grill, à partager avec son compagnon de flamme. Chaleur !

10. Les escargots de La Poule au Pot

4 sur 5 étoiles
Restaurants Français Les Halles

14 € les six, 28 € les douze.

Après Le Grand Restaurant, Clover Grill et Clover Green, le serial restaurateur Jean-François Piège a repris cette autre vénérable institution du ventre de la capitale. Laquelle met à l'honneur le patrimoine culinaire hexagonal, à l'instar de ces gastéropodes servis en coquille avec leur beurre d'escargot (ail, persil, beurre).

 

Advertising

11. La pita kebab d'agneau de Miznon

5 sur 5 étoiles
Restaurants Turc Le Marais

11,50 €

Une pita moelleuse à souhait, débordant de boulettes fumantes (en réalité un mix de bœuf et d'agneau, d'où ce côté ultra-tendre). Le tout est nappé d'une petite sauce des familles à l’ail, de citron, avec une base de téhina garnie d'herbes (menthe, coriandre, persil)… Terriblement addictif !

© Pierre Monetta
© Pierre Monetta

12. La pomme Granny Smith de Cédric Grolet (Pâtisserie du Meurice)

5 sur 5 étoiles

17 €

Le célèbre trompe-l'œil du meilleur pâtissier du monde ! Une douce ganache à la pomme, un insert de gelée de pomme, des cubes de pomme et aneth haché. Un petit luxe qui n'aurait pas déplu à feu Chirac ("Mangez des pommes !"). A croquer à La Pâtisserie du Meurice par Cédric Grolet (6, rue de Castiglione, 1er), ou au restaurant Le Dali (228, rue de Rivoli, 1er).

Advertising
HEIDINGER Jean-Marie

13. La blanquette de veau de Chez la Vieille

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Les Halles

26 €

Il y a une vraie sincérité dans la démarche de Daniel Rose, chef américain à la tête du Spring et de La Bourse et la vie. La star, c'est sans conteste la blanquette de veau, servie dans une cocotte Staub, avec carottes et champignons de Paris… Si gourmande qu’on sauce le plat jusqu’à la dernière goutte. 

14. Le Clamat-o-Fish de Clamato

5 sur 5 étoiles
Restaurants Poisson et fruits de mer Charonne

14 €

L'annexe marine du Septime explose notre jauge d’oméga-3 avec une carte qui change en fonction de la pêche (artisanale et durable). Le midi seulement, son mythique Clamat-o-Fish/frites, dirty sans être bourratif, joue les modèles du genre avec sa sauce tartare (à base de mayo, légèrement pimentée au jalapeño) et son moelleux potato bun. 

Advertising

15. Le pigeon de Mesquer de Passerini

5 sur 5 étoiles
Restaurants Italien 12e arrondissement

65 € pour deux.

Servi en deux services : d'abord ces fettucine au ragoût de cœur et de foie, pleurotes et olives à nous faire chialer de bonheur ; puis, tout aussi gourmand, la carcasse à tortorer avec des petits pois, cerises et salade au jus de cuisson. Une jolie claque et un plaisir à faire au moins une fois dans sa vie. 

 

16. Le poulet rôti du dimanche de Brutos

4 sur 5 étoiles
Restaurants Sud-Américain Saint-Ambroise

46 € pour deux personnes 

Le dimanche midi, on traverse tout Paris rien que pour savourer ce poulet braisé au feu de bois, bien citronné, baignant dans une divine sauce à la crème et de succulentes frites maison. On vous conseille d'enchaîner avec une sieste.

Advertising

17. La tarte aux pommes de L'Arpège

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique Invalides

12 € la tartelette individuelle ; 34 € (2/3 personnes); 54 € (4/5 pers.) ; 66 € (6 pers.) ; 84 € (8 pers.)

Encore trop souvent maltraitée par des kilos de gélatine chez la plupart des pâtissiers, cette tarte en forme de bouquets de roses, grand classique d'Alain Passard, est livrée dans son plus simple appareil : une finissime pâte feuilletée sur laquelle sont déposées de délicates lamelles de pommes en corolle. Bon à savoir : vous pouvez aussi la commander à emporter !

18. Le paleron de veau braisé sauce mloukhiya de Vivant 2

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique Poissonnière

25 €

Le paleron de veau braisé de Pierre Touitou, nappé d’une épaisse mloukhiya (clin d’œil à ses origines tunisiennes), est entré dans la légende. Cette sauce aux notes terreuses, à base de corète potagère, déconcerte puis séduit. Même parti pris sur la harissa maison qui l'accompagne, crachant le feu !

Advertising

19. La pizzetta du Café du Coin

4 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot 11e arrondissement

5-8 €

Des chaises de 
bistrot en bois, une ambiance détendue et une cuisine de saison parfaitement exécutée : il ne nous en fallait pas plus pour que ce bistrot devienne notre nouveau QG. Le gros hit ? Clairement les pizzettas, de petites pizzas garnies à l'humeur. Comme celle au lard, taleggio, œuf – notre préférée !

20. Les ris de veau de L'Amarante

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français Bastille

32 €

Christophe Philippe n'a pas son pareil pour vous mijoter pendant trente (!) heures une tendrissime joue de veau, moelleuse à souhait (même pas besoin de couteau : elle se découpe à la fourchette). Mais le plus iconique dans son mythique bistrot, ce sont les ris de veau rôtis au beurre, sertis d'une purée de pommes de terre. 

Advertising

21. Le bao au stilton/amarena de la Boutique yam'Tcha

4 sur 5 étoiles
Restaurants Chinois Les Halles

3-4 € 

Adeline Grattard, cheffe étoilée du gastronomique yam'Tcha, propose dans sa boutique des bao fusion pour une poignée d'euros ! Farcies selon l'inspiration, les brioches vapeur chinoises sont à tomber par terre. L'indétrônable ? Celle au stilton (fromage bleu anglais) et cerise amarena : un sucré/salé osé mais délicieux !

 

Advertising

23. Le gâteau à la pistache d'Ibrik

Restaurants Café Chaussée-d'Antin

7,50 €

Le tant instagrammé gâteau à la pistache d’Iran, recouvert d'un glaçage citron et de pétales de rose… Un cauchemar pour une  nutritionniste, un régal pour les gros gourmands ! Bienvenue chez Ibrik, le café oriental cornaqué par Cathy, devenue notre cookluche à l’heure du goûter.

24. Les sandwiches XXL de chez Alain Miam Miam

5 sur 5 étoiles
Restaurants Fast-foods, snacks et sandwicheries Le Marais

8 €

La rock star du marché des Enfants-Rouges, c'est Alain ! La liste d’ingrédients de ses sandwichs XXL est longue comme le bras : salade, tomates, champignons, avocat, oignons confits, ciboulette, fromage (cantal ou comté), et viande. Au choix : jambon cru ou cuit, pastrami, poulet épicé, truite fumée ou cecina de León… Mythique !

 

Advertising

25. Les scotch eggs de Frenchie Bar à vins

13 €

Pour éponger tous les vins fabuleux de la cave à manger de Greg Marchand, rien de tel que ces scotch eggs britanniques pimpés à grand renfort d'aïoli au kimchi et de sésame. A l'intérieur de la boule panée et frite, planque, façon Kinder surprise, un œuf dur entouré de chair à merguez. Terriblement addictif ! 

26. La galette tourteau/avocat/curry du Bar des Prés

5 sur 5 étoiles
Bars Bars à tapas Saint-Germain-des-Prés

25 € pour deux.

C'est LE gimmick du chef. Un feu d’artifice et de saveurs, qui ouvre merveilleusement l’appétit. La douceur et le crémeux d'un avocat finement tranché, parfaitement mûr, délicatement déposé sur une fine galette craquante, la chair délicate du tourteau juste en dessous, le tout très subtilement parfumé au curry Madras. 

Advertising

27. Le cinnamon bun de Circus Bakery

5 sur 5 étoiles
Restaurants Boulangeries Quartier latin

6 €

Le cinnamon bun au levain acclamé de toutes parts comme “le meilleur de Paris” – on confirme ! Moelleux, caramélisé, et blindé en pure cannelle (Épices Shira au sourcing) : une vraie dinguerie ! On l’accompagne comme il se doit d’un cappuccino (5 €) à base de grains de l’excellent torréfacteur Hexagone

28. Le ramen de Sanjo

4 sur 5 étoiles
Restaurants Japonais 1er arrondissement

17 € hors formule

Le ramen Sanjo porte bien son nom : c'est le plat signature de cette choppe nipponne. Un bouillon épais, limite laiteux, mais pas noyé sous le sel, des nouilles superfines… Le porc est plus discret, mais le spicy bambou réveille le tout. A chaque fois, l’équilibre est parfait !

Advertising

29. Le pithiviers de Maison

4 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique Saint-Ambroise

Dans le menu unique à 55 € du déjeuner.

Après un an et neuf mois de travaux titanesques, Sota Atsumi (ex-Vivant période Jancou, puis Clown Bar) fait un come-back remarqué. Et nous rejoue son pithiviers signature canard/foie gras/coing/épinard ! La touche de purée datte/yuzu qui l'accompagne fait décoller chaque bouchée… 

30. La pizza margherita de Guillaume Grasso

5 sur 5 étoiles
Restaurants Pizza 15 arrondissement

12 €

Guillaume Grasso est le seul pizzaïolo de Paname à bénéficier de la certification Verace Pizza Napoletana. Pâte crousti-moelleuse, sauce tomate de compète, basilic frais, mozza di buffala (ajoutée après cuisson), et huile d’olive… Sa margherita di buffala vous transporte direct à Napoli. 

Advertising

31. Le sorbet piment de L'Astrance

5 sur 5 étoiles
Restaurants Français 16e arrondissement

Dans tous les menus, y compris le premier (95 € au déjeuner, en semaine, sans l'accord mets/vins).

Plus classe qu'un trou normand, cet audacieux sorbet piment est l’une des spécialités du magicien Pascal Barbot. Inspiré par ses multiples voyages en Asie, mêlant citronnelle et gingembre, il décongestionne les papilles en fin de course et remet le facteur sur le vélo de façon ultra-efficace !

Paris-New York burger restaurant in Paris
Paris-New York burger restaurant in Paris
Photograph: Paris-New York

32. Le Return of the Cowboy de PNY

5 sur 5 étoiles
Restaurants Etats-Unis Strasbourg-Saint-Denis

12,90 €

Cheddar affiné 9 mois, confit d’oignon, poitrine fumée, beignet d’oignon, sauce BBQ maison… Et surtout ce steak de bœuf h
aché et maturé sur place, tout droit venu du Finistère : la maison Le Ponclet ne fournit qu'une poignée de grands noms de la restauration française. C'est l'énorme atout de l'adresse, avec ses french fries, finissimes et croustillantes allumettes cuites en deux fois, comme il se doit ! 

Advertising

34. Les makis du Blueberry

4 sur 5 étoiles
Restaurants Saint-Germain-des-Prés

23 €

Rose, orange, vert… Ces makis arc-en-ciel tout sauf conventionnels déboulent par six, sur fond de rap US. Nos préf ? Les White Unagi, assortiment de jeune anguille blanche grillée minute (ultra-tendre), de tempura de gambas, d’avocat, de concombre et de bonite fumée topée de tobiko (œufs de poisson volant).

 

Advertising

35. Les huîtres en gelée de Quinsou

5 sur 5 étoiles
Restaurants Gastronomique 6e arrondissement

Dans le menu déjeuner à 48 €.

De grosses huîtres creuses (numéro 0), en gelée, associées à du maquereau de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, raifort, radis noir et capucine. Un rail d'iode subtil, terre/mer maîtrisé d'Antonin Bonnet, super-toque au CV en or (feu Le Sergent Recruteur à Paris, The Greenhouse à Londres, Michel Bras à Laguiole…)

Advertising

37. Les Saint-Jacques de L'Avant Comptoir de la Mer

5 sur 5 étoiles
Restaurants Poisson et fruits de mer Odéon

6 € pièce

La version iodée de l’
Avant Comptoir de la Terre de papa Camdeborde est une franche réussite. Comme chez l’aîné, on y mange debout et tout se passe au comptoir : la commande comme la dégustation. Pifs extra, tapas, le tout dans une ambiance folklo et décontractée. En saison, impossible de passer à côté des Saint-Jacques de Granville, rôties au beurre et servies dans leur coquille.

38. Les pasta à la joue de bœuf de Racines

5 sur 5 étoiles
Restaurants Italien 2e arrondissement

22 €

Appétit d'oiseau s'abstenir : les assiettes qu’envoie le Sarde Simone Tondo sont fougueuses et généreuses. Témoin, sa désormais célèbre plâtrée de tagliatelles à la joue de bœuf, câpres et parmesan !

Advertising

39. Le tofu burger d'Otium

5 sur 5 étoiles
Restaurants Végétarien Saint-Georges

8 €

Un “burger” veggie au tofu grillé, ultra-gourmand et parfaitement assaisonné : tomates, oignons caramélisés au paprika fumé, laitue croquante, tuerie de sauce BBQ et mayo végane mixée à un soupçon de sriracha thaï piquante… Trop bon !

40. Le couscous spécial du Tagine

5 sur 5 étoiles
Restaurants Marocain Folie-Méricourt

21 €

Coup de cœur inconditionnel pour le spécial et son mix de viandes bien trackées, notamment les merguez et le gigot d’agneau macérés dans de la moutarde et du safran. La semoule ? Ultra-fine et roulée à la main, elle est accompagnée d’un barnum de légumes (pommes de terre, carottes, navets et courgettes). 

Advertising

41. Le porc aux poireaux pimenté de Deux fois plus de piment

5 sur 5 étoiles
Restaurants Chinois 11e arrondissement

11 €

De fines tranches de porc désossées et sautées, la dose de poireaux émincés, cacahuètes, ail, sésame, le tout pimenté à votre convenance, et relevé au poivre du Sichuan ! Prévoyez les munitions en cas d'incendie : l'extincteur Tsingtao (4,50 € la grande binouze) est fortement conseillé.  

42. Le millefeuille à la vanille du Chardenoux

4 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Charonne

12 €

La pâtisserie star de Cyril Lignac. Deux fois plus chère que dans sa boulangerie en face, mais tellement bonne qu'il serait dommage de se priver de dessert. C'est gourmand sans être écœurant, avec un sucre parfaitement dosé, et cette pâte craquante : impossible de résister. 

 

Advertising

44. Le dürüm d'Urfa Dürüm

4 sur 5 étoiles
Restaurants Cuisine du monde Strasbourg-Saint-Denis

6 €-7,50 €

Impossible de ne pas ajouter à la sélection le sandwich kurde de SSD. Au choix : steak, poulet ou foie d’agneau (6 €) ou bien 100 % agneau (7 €), grillés sous vos yeux au four à pierre ! Et garni de tomates, oignons rouges, roquette, persil et laitue. Fresh so fresh !

Advertising

46. Les profiteroles du Bouillon Pigalle

4 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot 9e arrondissement

4,50 €

Le temps d’un déjeuner, on se rêve dans le Paris de Zola. Bye bye l’avocado toast, ici, on fait du bon pour pas cher avec des bas morceaux et du bon sens. Le plat le plus food porn reste quand même ces régressives profiteroles. Glace au lait et chocolat chaud : le chaud/froid qui émoustille, à tout petit prix !

Advertising

47. Le poulpe d'Etsi

4 sur 5 étoiles
Restaurants Grec 18e arrondissement

12 €

Un tentacule de poulpe tout sauf caoutchouteux, parfaitement grillé sur une purée de fèves topée de câpres et grenade fraîche. Bravo à la cheffe Mikaela Liaroutsos pour ce plat frais et plein de peps !

48. Le roulé pistache de Du Pain et des Idées

4 sur 5 étoiles
Restaurants Boulangeries République

3,50 €

L’escargot chocolat pistache, mollusque emblématique de la boulangerie, mériterait de croustiller davantage sous la coquille. Mais c'est celui qui revient le plus quand on évoque les viennoiseries parisiennes !

Advertising

49. Le gua bao au porc de Zaoka

5 sur 5 étoiles
Restaurants Fusion Quartier latin

8,50 € pièce.

Un divin petit pain brioché, ici 100 % fait main (pâte comprise : rarissime à Paris), cuit à la vapeur dans un panier bambou, garni de feuilles de moutarde marinées puis sautées et de cacahuètes finement concassées… Et surtout fourré de cette sublime poitrine de porc braisée, fondante à pleurer car mijotée 5 longues heures.

Advertising
© Hirmane The Dwitchorialist
© Hirmane The Dwitchorialist

51. Le fricassé de Bob de Tunis

3 €

Le fricassé, comme on le déguste à Tunis : en entrée ou pour le goûter. Un mini-pan bagnat crousti-moelleux, au thon blanc, poivrons, olives, tomates, pomme de terre, œuf dur… Dopé à la harissa. Bob, toujours derrière le comptoir, le prépare en moins de 30 secs !  

© Le Relais de l'Entrecôte
© Le Relais de l'Entrecôte

52. Le contre-filet/frites du Relais de l'Entrecôte

26,50 €

On vient de loin pour goûter ce plat unique à la sauce jalousement secrète. Contrairement à ce que laisse penser le nom du resto, ce n'est pas de l'entrecôte mais du contre-filet. La barbaque reste tout de même savoureuse, bien tendre. Et les pommes allumettes, fines et dorées, sont cuites en deux bains : pas encore un piège pour touristes !

Advertising

53. Le tacos Cochinita Pibil de Chilam

5 sur 5 étoiles
Restaurants Mexicain 4e arrondissement

9,50 € le duo.

Finito le minuscule gastrobar du Marais (10 mètres carrés à tout casser) ! Chilam, 
meilleure planque à tacos de Paris, s'est agrandi et a déménagé du côté de Bastille. Dans ce spot qui s'inspire de la maison bleue de Frida Kahlo, on vient de loin pour dévorer ce savoureux effiloché de porc, très tendre, parfumé au roucou et coloré avec des oignons marinés au citron et à l'origan.

54. Les shengjian buns de Jixiao's Buns

5 sur 5 étoiles
Restaurants Chinois 3e arrondissement

6 € les quatre pièces.

Le chef Jun Liu (ex-Fouquet’s et Grand Véfour) n'a pas son pareil pour préparer ces petits pains fourrés typiques de la région de Shanghaï. Ses bao à base de farine de blé, garnis de viande ou de légumes, sont cuits à la poêle, frits sur le dessous et recuits à l’étuvée sur le dessus. Le bouillon à l'intérieur est à slurper à la paille !

Advertising

56. Le soufflé au Grand Marnier du Bistrot Paul Bert

5 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Charonne

Inclus dans le menu-carte à 41 €.

Le vaisseau mère du serial restaurateur Bertrand Auboyneau, qui a colonisé la rue (
L’Ecailleur du BistrotLe 6 Paul BertLa Cave du Paul Bert), ne plaisante pas avec les grands classiques. L’assiette retrouve le sens du produit, s’inspirant non pas de la cuisine de jadis mais de celle sur laquelle le temps n’a pas de prise – la bonne, donc. Comme ce soufflé au Grand Marnier, un monument de délicatesse. 

Advertising

57. Le sandwich schnitzel de Salatim

4 sur 5 étoiles
Restaurants Juif et yiddish 2e arrondissement

9 €

A l'origine, le schnitzel est une des grandes spécialités ashké : une escalope de poulet panée. Chez Salatim, cette panure est légère, et surtout, elle croustille comme il faut (merci les grains de sésame). Le boss Yariv Berreby le propose à l'assiette bien sûr, servi sur lit de légumes frais et arrosé de jus de citron. Mais aussi et surtout fourré dans un sandwich XXL, débordant de concombre, chou rouge, carottes crues… Dinguerie !

Advertising

59. Le curry japonais de Pontochoux

5 sur 5 étoiles
Restaurants Japonais Le Marais

12,50 €

Un ragoût de bœuf qui mijote durant de longues heures dans une pâte de curry maison, dans laquelle on retrouve une vingtaine d’épices, des carottes, des pommes, de la sauce soja et même… un peu de chocolat ! Cette sauce trouble et sirupeuse est servie dans une écuelle en métal avec du riz rond japonais et, au choix, du bœuf, du porc pané ou du poulet frit. 

60. Le Caramelized Grilled Cheese d'Echo

5 sur 5 étoiles
Restaurants Café Sentier

13 €

Un mastodonte de fromage dégoulinant entre deux énormes tranches de pain au levain beurrées, qui saura vous caler pour le restant de la journée (au moins). Revers de la médaille : la queue sur le trottoir. Armez-vous de patience, ça vaut (vraiment) le coup d'attendre !

Advertising

61. Le tiep bou dièn du Waly-Fay

5 sur 5 étoiles
Restaurants Roquette

22 €

Le Walif est un des seuls restos de la capitale à servir le
 tiep bou dièn rouge (LE plat national sénégalais), dans les règles de l’art. Traduire, avec du yet (mollusque séché ultraconcentré en umami) et du guedj (poisson salé et séché). Ce délice à base de riz, mérou frais, sauce tomate, chou, carottes, manioc est précis, savoureux, avec derrière un réel effort sur le sourcing des matières premières… Et donc forcément un peu plus cher qu’ailleurs.

62. La shakshouka de Saul’s

5 sur 5 étoiles
Restaurants Israélien Pigalle

8 € sans merguez, 13 € avec.

Tomates, ail, poivrons et œuf… Franchement, elle est si pure, si forte en goût(s) qu’elle s’en passe bien – pour nous, elle atterrit direct sur le podium des meilleures de Paname. Attention, pas de téléphone ni de réservation possible. Il faut y aller et prier le ciel pour qu’il reste quelques places assises sur la vingtaine de chaises hautes que compte le restaurant. Rassurez-vous : c’est souvent le cas.

 

Advertising

63. Le kebab d'Ozlem

5 sur 5 étoiles
Restaurants Turc Poissonnière

6,50 €

La poitrine de veau, mélangée à de la dinde, marine de longues heures avant d’être embrochée le lendemain puis grillée. Les lamelles de viande, découpées au couteau, sont posées sur une fine galette de blé maison appelée dürüm. Ajoutez à tout cela des oignons rouges émincés, une pointe de sumac – épice au goût délicatement acidulé – du piment, du persil, une sauce légère à la tomate… Enroulez le tout et vous obtenez la Rolls du döner kebab ! 

64. Les croquetas de L’Avant Comptoir du Marché

Bars Bars à tapas Odéon

4,50 € le trio

Ah, ces croquetas au jambon de Bayonne ! Tout un poème. Merci à Yves Camdeborde pour cette quatrième adresse entièrement dédiée à l'animal (et au pinard bien sûr). Des peintures de cochons sur les murs, un cochon rouge volant suspendu au plafond, un jambon à l’os posé sur le comptoir : bienvenue dans le temple du naf-naf.

Advertising

65. Le mille-crêpe au thé matcha de Jòia

4 sur 5 étoiles
Restaurants Français Sentier

12 €

Le gastro d'Hélène Darroze, ce sont aussi des desserts à faire péter tous les scores sur Insta. Ça vaut d'ailleurs le coup de piocher à la carte cet assez incroyable mille-crêpe au thé matcha, tout droit sorti d’une épreuve Top Chef « revisitez le mille-feuille en une heure » ! 

66. L'os à moelle de Marrow

5 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Canal Saint-Martin

11 €

L'os à moelle (marrow en anglais) est l’un des hits de ce spot en béton ciré et pierre brute, niché à deux pas de la gare de l’Est. Un classique du genre, couvert d’herbes fraîches, à aspirer goûlument sans trop de chichis (misophones s'abstenir).

Advertising
© Homer Lobster
© Homer Lobster

68. Le lobster roll de Homer Lobster

18 € (normal) ou 23 € (XXL).

Des morceaux de homard dans un pain brioché. Petit luxe pour très gros kif ! Brioche bien beurrée et toastée, crustacé légèrement confit dans un beurre citronné chaud, relevé par un mix d’herbes secrètes… Le Connecticut reste la version inégalée !

 

Advertising

69. Le falafel special de L'As du Fallafel

4 sur 5 étoiles
Restaurants Juif et yiddish Le Marais

6,50 € à emporter

Des boulettes de pois chiches/ail/oignons/épices aériennes, savoureuses, moelleuses, tout sauf sèches ou mollassonnes. Tout ça fourré minute dans un pain pita, garni de chou rouge croquant, d'aubergines grillées, de tahini et de sauce. "Recommended by Lenny Kravitz", peut-on lire au-dessus de la porte d'entrée. On comprend pourquoi !

70. Le lièvre à la royale du Bascou

4 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot Arts et Métiers

52 € la part ; 26 € la demi-part.

Le chef Bertrand Ganneron a pris sa retraite et laissé place à un autre transfuge de Senderens tout aussi balèze, le jeune Renaud Marcille (ex-Ferrandi, également passé par le restaurant du Meurice, puis au Racines d’avant Tondo). En saison (généralement d'octobre à fin janvier), ne ratez surtout pas le lièvre à la royale, un classique du genre, sans doute le meilleur de Paris…

Advertising

71. La bouillabaisse de Baieta

38 €

Une “bouillabaieta” gastronomique, tirée à quatre épingles, alliant lotte, saint-pierre, rascasse et encornet… Et qui n’oublie pas le pain bien aillé et la rouille. Mitonnée avec une précision et fraîcheur rares par Julia Sedefdjian, aka la plus jeune cheffe étoilée de France ! 

Advertising

73. Le cassoulet de l’Auberge Pyrénées Cévennes

4 sur 5 étoiles
Restaurants Français Folie-Méricourt

26,90 €

Un vieux proverbe lyonnais dit : “Dans la vie, on fait ce qu’on peut, mais à table, on se force”. Ici, on l’applique à la lettre : le cassoulet de l'Auberge est un classique du genre, ravigotant, copieux mais pas gras, avec sa poitrine de cochon, sa saucisse de Toulouse, ses haricots parfaitement cuits. 

© Arthur Laforge
© Arthur Laforge

74. La tête de veau des Caves Pétrissans

28 €

Une tête de veau que n'aurait pas reniée Tonton Chirac. Joues, langue, cervelle, le tout boosté d'une bonne petite sauce ravigotée (et ravigotante) des familles… Un modèle du genre !

Advertising

75. Les œufs mayo du Bougainville

5 sur 5 étoiles
Restaurants Bistrot 2e arrondissement

5,50 €

Christian Maurel a gardé dans son jus le bouclard hérité de sa mère Raymonde. Un bistrot des années 1950 intouché, avec tables et bar en Formica, néons, carrelage cassons d’époque et affiche pré-loi Evin (“Brune Sport, la bière qui rend fort”). Mention spéciale pour l’œuf mayo : mayonnaise maison, petite salade de pommes de terre et feuilles de salade. Rien à redire.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising