Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Sherry Butt

4e arrondissement : les bars

Nos adresses préférées pour s'enivrer dans le Marais.

Écrit par
La Rédaction
Publicité
Raidd Bar
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Le Marais
  • prix 2 sur 4
Le Raidd Bar est un spot incontournable du Marais LGBT, connu pour ses barmans torse nu, tout droit sortis d’une agence de mannequins, et pour son show de gogo dancers bodybuildés en boxer plein de mousse savonneuse sous les douches encastrées de la devanture du bar (seulement en été). Le show qui a lieu toutes les 30 minutes fait le buzz chez les gays mais aussi chez les minettes qui veulent voir des tablettes abdominales et des pecs bien gonflés. On est parfois proche de l’émeute tant l’ambiance est hot. Les drag queens et queers fréquentent logiquement le lieu. Dans les salons de velours rouge du sous-sol, l'ambiance plus cosy et lounge favorise les rencontres. L'entrée est gratuite, l’accueil chaleureux pour tout le monde et les consos à prix raisonnables. Ce bar clubbing branché est très actif et ferme tard toute la semaine. Tout le long de l’année des soirées à thèmes donnent un bon prétexte pour se travestir en s’habillant le moins possible.   Voici les 100 meilleurs bars de Paris sélectionnés par Time Out Paris - cliquez ici pour voir la liste complète.
  • 5 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à cocktails
  • Le Marais
  • prix 1 sur 4
Il fut un temps (que les moins de vingt ans...) où ça s'appelait le Thermik. Puis c'est devenu les Souffleurs. Un petit bar unique en son genre, tout en longueur, étroit sauf d'esprit. Un rade qui détonne dans le paysage parfois un peu compassé du gay Marais. Déjà parce qu'on s'y sent comme à la maison, grâce à l'équipe aux petits soins, qui vous enveloppe de chaleur et bienveillance. Et puis pour la qualité de sa progra musicale, tout sauf commerciale. Calme en journée, le lieu dévoile une toute autre facette le soir. Direction la moiteur érotique de la cave. Drag Shows, scènes ouvertes Drag Kings, DJ sets bien barrés, concerts, aftershows... Du jeudi au week-end, ça balance pas mal à Paris ! Evidemment, attendez-vous alors à une véritable marée humaine. Mieux vaut donc vous pointer assez tôt.  Ultime bon point ? La carte des conso, avec une sélection originale d’alcools et surtout deux spécialités : de délicieux ti-punch et des cocktails au Martini... Bien chargés, cuidado ! Etonnamment à taro syndical pendant l'happy hour, de 18h à 21h. La clientèle ? Plutôt gay, jeune et masculine, mais pas uniquement (les filles notamment y sont vraiment bienvenues). "Danser, c'est aimer au hasard" lisait-on sur un mur ce soir-là. Alors aux Souffleurs, laissez-vous porter sous le vent comme dirait Céline.
Publicité
Le 1905
  • 5 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à cocktails
  • Le Marais
  • prix 2 sur 4
Pour qui ? Les amis qui partent en goguette. Ceux qui veulent en mettre plein les mirettes à leur premier date.Boire quoi ? Un délicat Vol de Nuit (rhum, cassis, coriandre, citron, vanille). Team Saint Ex' !Ça swingue au premier étage ! On connaissait déjà Les Vins des Pyrénées, un vieux bistrot qui servait de repères aux canailles illustres : Charles Baudelaire, Jeanne Duval, Paul Cézanne, Jim Morrison… Sis pile en face de Homies et leur bar à vins Magnum. Mais depuis plusieurs mois c’est à l’étage qu’on vient s’enivrer avec un nouveau bar caché : le 1905. 1905, c’est bien l’année où le temps semble ici s’être arrêté. Moelleux canapés en cuir, petits fauteuils en velours, buffets en bois et abat-jours en tous genres. Une déco feutrée et chicos pour ce bar aux allures d’appartement de dandy.  Les cocktails ? Tous à 13 € ! Dans le salon, accoudé au bar, on commande un Homme pressé revigorant (Gin, Campari, thym, Limoncello, tonic) aux serveurs en bretelles ou costume trois pièces. On se dandine sur des airs de swing un exquis Casque d’or à la main (Champagne, liqueur de litchi, framboise, rose). On passe au petit salon pour fumer une cigarette, lové sur une méridienne, en sirotant un mystérieux Médicis (Gin, Velvet, thé matcha, budo sanso, citron, ginger beer). Pour la fin de soirée, on contemple le ciel étoilé avec un délicat Vol de Nuit (rhum, cassis, coriandre, citron, vanille) sur la terrasse chauffée à l'étage, petit oasis de verdure au milieu des toits parisiens. Le 190
  • 5 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Le Marais
  • prix 2 sur 4
Au cœur du Marais, rue Vieille du Temple, le Petit Fer à Cheval est un bistrot parisien rétro de caractère : le bar doit son nom à son superbe comptoir à l’ancienne… en forme de fer à cheval. L’œil est attiré par tous les détails du lieu : les banquettes en bois, le téléphone des années 1950, les tableaux aux murs, la rangée de belles bouteilles placées en toile de fond. Les toilettes tout droit sorties du futur sont délirantes, mais nous n’en dévoilerons pas plus, à vous de les découvrir ! La terrasse est pleine à toute heure, de touristes ou d’habitués. On peut y manger un sandwich, des assiettes de fromage et charcuterie ou des assiettes et des salades consistantes, même si les plats comme les vins ne sont pas donnés. Les serveurs sont très professionnels et le patron Xavier très sympa.
Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à vins
  • Le Marais
  • prix 2 sur 4
Pour qui ? Ceux qui fuient les décibels pour bouquiner peinards... Et lèvent volontiers le coudeBoire quoi ? Un bourgogne blanc Mâcon SolutréSi vous cherchez un bar au calme pour fuir l’agitation du Marais, la Belle Hortense est un refuge rêvé. Dans ce petit bar à la devanture bleue, pas de musique assourdissante mais un fond sonore discret qui accompagne votre lecture (de bon goût) et un verre de vin (de bon cru). Un concept qui attire les épicuriens et intellos du quartier, des profs aux étudiants. La salle du fond assez intimiste est idéale pour se plonger dans un thriller palpitant ou pour écouter les lectures et rencontres littéraires organisées. Le joli zinc est taillé pour refaire le monde et philosopher avec ses voisins. Sur la grande librairie murale, une sélection de livres est mise en avant pour vous aider à faire votre choix parmi les nouveautés, plutôt des raretés, des éditions indépendantes de poésie et de philisophie ou des collections classiques comme la Nouvelle Revue Française de Gallimard.La carte des vins est vaste, assez onéreuse au verre, mais intéressante au pichet ou à la bouteille. On peut contenter son palais avec un bourgogne blanc Mâcon Solutré, on un rouge Morgon Flache Somay, mais aussi de grands crus classés (Saint-Emilion, Margaux…). Tous les terroirs sont représentés, et si vous hésitez une ardoise résume les suggestions du moment et les vins du mois. Sachez que le soir les verres sont majorés de 50 centimes après 22h. Vous serez étonnés par l
Stolly's
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à bières
  • Le Marais
  • prix 1 sur 4
Vous ne savez pas quoi faire le jour de la Saint-Patrick ? Allez donc faire un tour au Stolly’s, un pub irlandais pur jus en plein Marais. Enfin, frayez-vous un passage à l’intérieur car la petite salle de ce bar un jour de fête nationale sera aussi bondé qu’un soir de match de rugby Angleterre/Irlande. Ici, on fraternise entre étrangers d’outre-Manche, on rigole, on trinque : l’ambiance est bon enfant, mais bien alcoolisée. "Hangovers Installed here!"est la devise de la maison, et à la manière anglo-saxonne, la blonde est servie massivement en pichet de 1,5 litres et les blondes titubent très tôt dans la soirée. En plus, pendant l'happy hour de 17h à 20h, les cocktials sont à 5€. Si vous vous lassez de la bière, testez un cocktail ou un whisky, la carte propose de bons scotchs écossais de 10 ans d’âge. Les clients, anglophones pour la plupart, apprécient la musique rock qui passe dans le bar. Mention spéciale pour la micro terrasse parfaite en été comme en hiver, car elle est chauffée.  Voir tous les bars de Paris : cliquez ici. Voici les 100 meilleurs bars de Paris sélectionnés par Time Out Paris - cliquez ici pour voir la liste complète.  
Publicité
Le Piment Café
  • 5 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Le Marais
  • prix 1 sur 4
Voici une adresse que l'on aimerait garder secrète. Ce micro-bar en plein Marais est devenu la deuxième maison des initiés qui le fréquentent. Ne pensez pas trouver des rhums arrangés au piment ou au tabasco, ici on vient pour commander des pichets de ti-punch de 50cl à 23 euros qui peuvent contenter un régiment, et pour profiter de sa généreuse happy hour. De 18h à 21h, la pinte de Melbrau est à 3,50 euros, la blanche à 4 euros et la Guinness à 4,50 euros. En plus, les serveuses sont sympas et souriantes. Le minuscule comptoir fait face à quelques ordinateurs à louer (1 euro les 30 minutes), pratique pour les touristes ou ceux qui n'ont toujours pas de smartphone et ont un besoin urgent de checker leurs mails. Le bar ne compte que deux petites salles logées entre d'épais murs en pierre apparente. Il est donc vite blindé dès l'apéro : arrivez tôt pour espérer avoir une table, elles sont rares. La clientèle est bien habillée mais pas d'ambiance m'a-tu-vu ici, le Piment Café reste un petit bar sans prétention et c'est pour ça qu'on l'aime.
Les Maquereaux
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à vins
  • 4e arrondissement
  • prix 2 sur 4
Pour qui ? Ceux qui ne partent pas en vacances et rêvent de prendre le large quelques heuresBoire quoi ? Un blanc de Loire, joli Savennières du Domaine La Croix Picot, sec et minéral En bonne Malouine pur beurre (demi-sel), on se sent souvent nostalgique à Paris, l'été venu. Les cris des mouettes nous flanquent une saudade monstrueuse. Ce soir-là, tandis qu'on bouine comme une âme en peine quai de l’hôtel de Ville, paf ! Sous les arbres, face à l'île Saint Louis, voilà qu'on tombe nez-à-nez sur cette péniche portant le nom d'un de nos poissons préférés. Autour du rafiot, à quai, tables, bancs et transats nous font de l'œil. Bourriches d’huîtres de Bretagne, bulots-mayo (8 €), poisson fumé de l'Ile d'Yeu... ça sniffe l'iode à plein nez, ça ! Notre sang de corsaire ne fait qu'un tour. Ni une ni deux, à l'abordage ! Le temps de se dégourdir la mandibule avec un tarama blanc garanti sans colorants, très pur (9 €) et six grosses crevettes bio dansant la gambada (9 € itou), c'est la marée dans le verre. On s'enquille pépouze un bon rosé frais, suivi d'un blanc de Loire (joli Savennières du Domaine La Croix Picot, sec et minéral), en dodelinant béatement de la tête sur la soap music des DJ de la semaine. C'est aussi le moment où l'on décide de dégainer son smartphone pour tenter le selfie-mensonge "moi aussi je suis à la mer". En cadrant tant bien que mal les bulots au premier plan. Hashtag face d'huître.
Publicité
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Bars à cocktails
  • Le Marais
  • prix 2 sur 4
Pour qui ? Les amoureux, les bandes de potes, les touristes, les fêtards... Tous ceux qui rêvent d'une terrasse magique pieds dans l'eau !Boire quoi ? Un ballon de Poisson Rouge (4 €) Les guinguettes, que l’on croyait disparues, n’en finissent plus de croître. Celle de Nicolas Lefevre est carrément passée de l’itinérance à la pierre du quai des Célestins, entre les métros Pont-Marie et Sully-Morland. C’est là, dans une bâtisse abandonnée, jadis abreuvoir à chevaux puis syndicat des bateliers qu’il a fini par installer le container qu'il trimbalait, il y a peu, le long des rives de la Seine. Loin de se sédentariser par facilité, le taulier de la maison des Célestins en a profité pour monter un nouvel espace aux multiples facettes alliant le plaisir du palais à celui des oreilles. Au niveau du fleuve, ce sont deux terrasses protégées du soleil et de la pluie qui viennent prolonger le bar intérieur également salle de concert. Et lorsque Paris Plages détourne les automobilistes des quais, c'est jusqu'au bord de l'eau que s'étend le lieu. Il est alors possible de profiter des pizzas à la coupe vendues dans le container, le tout confortablement installé dans les chaises longues laissées à disposition par la Mairie de Paris. Côté programmation, les Nautes jonglent entre extérieur et intérieur (selon le temps) et les groupes invités, qu’ils soient quatuor de rock parisien ou trio de jazz américain. À l’étage, le resto baigne, lui, dans une atmosphère très calme. Les tables en bois b
  • 4 sur 5 étoiles
  • Bars
  • Le Marais
Le Quetzal est une des adresses gays les plus connues du Marais. L'endroit est réputé pour ses soirées chaudes et il est parfois difficile de s'y frayer un chemin ou même d'y entrer le week-end. Ce bar attire une clientèle très mâle, parisienne et internationale plutôt 30 à 40 ans, qui discute et danse sous la lumière violette rougeoyante des néons. L’ambiance est plutôt techno, house, transe, et la température monte au fur et à mesure de la soirée.  L’endroit est assez grand mais toujours bondé le week-end. Happy hour sur la bière jusqu’à minuit.
Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité