0 J'aime
Epingler

16e arrondissement : les lieux culturels et monuments

De la culture et des espaces verts époustouflants

© Thierry Guillaume - Mairie de Paris - DR

Jardin d'acclimatation

Fondé en 1860, ce parc d’attractions mélange animaux, ferme normande, volière, bateaux et une mini-fête foraine pour les enfants âgés de 2 à 4 ans, ainsi que deux terrains de jeu. Si avec ça vous vous ennuyez encore, essayez le mini-golf et les bateaux radio-télécommandés. Dans l’ensemble, chaque activité coûte 2,70 euros en plus du prix d’entrée. Un train miniature fait la liaison entre porte Maillot (à l’entrée du bois de Boulogne) et le jardin. (2,70 euros A/R ; 4,15 et 5,60 euros avec le prix d’entrée). La création de ce site résulte de la rencontre entre un projet urbanistique et une ambition scientifique. Dans le cadre du « remodelage » de Paris, l’empereur Napoléon III a voulu doter Paris d’un parc paysager avec le bois de Boulogne. 

Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Palais de Tokyo : Site de Création Contemporaine

Recommandé

Après dix longs mois de travaux, le Palais de Tokyo a rouvert ses portes au mois d'avril 2012, entièrement remodelé façon labyrinthe brut par les architectes Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal. La refonte du « PDT », c'est 14 000 m2 supplémentaires de surface d'exposition, qui s'étalent jusqu'à la Seine. Une structure désormais monstrueuse, dotée d'un sous-sol tout en ciment apparent, qui a officiellement ouvert au public à l'occasion de La Triennale (ex-Force de l'art). De quoi repartir sur de nouvelles bases, avec une programmation d'art contemporain foisonnante et pointue.

Réserver maintenant
16e arrondissement

Parc de Bagatelle

Situé en plein cœur du bois de Boulogne, le parc de Bagatelle est l’un des jardins botaniques les plus enchanteurs de la capitale. Outre ses 10 000 rosiers issus de 1 200 variétés, le lieu offre au visiteur la splendeur de son château (dessiné en une seule nuit par François-Joseph Bélanger), d’une orangerie et d’un potager. « Bagatelle » car l’élaboration du parc a tout d’un pari fou entre Marie-Antoinette et le comte d’Artois, à la fin du XVIIIe siècle : trois à quatre millions dépensés pour un chantier de soixante-quatre jours seulement, mobilisant plus de neuf-cents ouvriers. Il offre aujourd’hui aux Parisiens en manque de nature (aussi maîtrisée soit-elle) ses pelouses, lacs et chemins, et surtout un peu de quiétude.

16e arrondissement

Musée de l'Homme

Puisque, pour survivre, l’homme doit s’adapter à son temps, il était logique que le musée qui lui est dédié fasse de même. Ainsi, après six années de travaux, le musée de l’Homme qui jouxte le Trocadéro a rouvert ses portes samedi 17 octobre 2015. Plus qu’une rénovation, c’est une renaissance que le lieu, repensé par l’architecte Zette Cazalas, a opérée. Les vitrines vieillottes et surchargées ont laissé leur place à un espace lumineux et rempli d’installations ludiques. Yourte grandeur nature à visiter, crânes d’hommes préhistoriques à toucher ou encore langues en silicone sur lesquelles tirer pour écouter des dialectes inconnus, mais aussi tables tactiles, écrans géants et pupitres en braille audio-guidants ponctuent le parcours.

16e arrondissement

Bois de Boulogne

Recommandé

Deux fois plus grand que le Central Park de New York et plus de trois fois plus grand que le Hyde Park de Londres, sur ses 865 hectares, le bois de Boulogne est ce qui reste de l’ancienne forêt de Rouvray. Dans les années 1860, des grottes et des cascades artificielles ont été créées autour du lac inférieur. Aujourd’hui le bois de Boulogne est divisé en plusieurs parties traversées par l’allée de Longchamp qui les dessert. Une piste cyclable s’étend sur tout le bois, mais si vous n’avez pas de vélo, le bus 244 au départ de la porte Maillot est un bon moyen pour les explorer. Premier arrêt, le Jardin d’acclimatation. Avec sa ferme, son train miniature, son grand huit et des tours de bateaux, c’est un véritable parc de loisirs pour enfants. 

16e arrondissement

Maison de Balzac

En 1840, Honoré de Balzac loue des appartements à Passy pour échapper à ses créanciers ; il y habitera pendant sept ans. Convertie en musée et en bibliothèque, la demeure rend aujourd’hui compte de la vie, de l’époque et de l’œuvre de l’écrivain. Ses salles regorgent de lettres, d’affiches, de manuscrits, d’estampes, d’éditions originales, d’objets personnels et, bien entendu, de souvenirs d’Eve Hanska, l’amante adulée. 

16e arrondissement

Musée national des Arts asiatiques Guimet

Recommandé

Fondé par Emile Guimet en 1889, l’hôtel particulier de la place Iéna abrite initialement la vaste collection d’art religieux égyptien, asiatique et gréco-romain du riche industriel lyonnais. Mais une page se tourne en 1945, lorsque le Louvre lui cède l’intégralité des œuvres de son département d’arts asiatiques, en échange des pièces égyptiennes de l’homme d’affaires : la vocation de Guimet est scellée, le musée se tournant définitivement vers l’Extrême-Orient. Riche de 50 000 œuvres, dont certaines remontent jusqu'au Néolithique, cette collection spécialisée, étoffée d’année en année, est aujourd’hui l’une des plus impressionnantes au monde.

16e arrondissement

Musée du Vin

« Le bon vin fortifie le corps de l’homme. » Telle est la devise du Conseil des Echansons, confrérie qui chante sa passion pour le jus de Bacchus depuis 1954. Son engagement : promouvoir le vin français dans le monde tout en protégeant le savoir-faire et les appellations spéciales de la production viticole hexagonale. C’est dans le cadre de ce serment que ses membres fondent le musée du Vin en 1984, dans des galeries souterraines du quartier de Passy datant du XIVe siècle. Ces caves voûtées abritaient autrefois les carrières de calcaire qui fournissaient la capitale en pierres de taille, avant d’être adoptées, aux XVIe et XVIIe siècles, par les celliers du couvent des Minimes. Le site recèle aujourd’hui le vaste caveau des Echansons et dispose d'un centre de formation dirigé par des œnologues, des sommeliers et des techniciens du vin. 

Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Ranelagh

Le Ranelagh est situé dans le XVIe arrondissement de Paris à 300 mètres de la station de métro Ranelagh, qui mène directement à l'avenue des Champs-Élysées. Cet appartement dispose de 2 chambres, d'un balcon et d'une connexion Wi-Fi gratuite.Il comprend un salon doté d'une cheminée, d'un lecteur DVD et d'une télévision à écran plat. Vous bénéficierez également d'une station d'accueil pour iPod. La salle de bains est pourvue d'une baignoire et d'un lave-linge.Vous pourrez préparer vos repas dans la cuisine de l'appartement, qui est équipée d'une cuisinière, d'un four micro-ondes et d'un réfrigérateur. 

Réserver maintenant
16e arrondissement
Afficher plus

Commentaires

0 comments