101 choses à faire à Paris

Découvrez le meilleur de Paris avec notre guide des 101 incontournables de la capitale
Barbès
© Alexandre Faraci pour Time Out Paris
Par La Rédaction |
Advertising

Parisiens, nous avons une révélation à vous faire : vous n’aurez pas assez d’une vie pour profiter de toutes les choses à faire à Paris. Afin de vous éviter d’interminables tiraillements internes, nous avons décidé à Time Out de sélectionner les « 101 choses à faire à Paris ».

Ce classement – évolutif –, entre subjectivité passionnée et raisonnée objectivité, se compose de 4 grandes catégories. Dans un premier temps, on trouvera les incontournables de la capitale, là où la densité de touristes est aussi élevée que les fautes de français dans la bouche de Franck Ribéry. Tour Eiffel, musée du Louvre, balades le long de Seine, Montmartre : bref, vous avez compris. Ensuite, vous retrouverez les meilleurs spots culturels de la capitale, ceux qui font de Paris l’un des berceaux de la culture. Envie d’admirer la dernière exposition du fameux peintre guatémaltèque dont tout le monde parle ou de prendre votre claque devant le premier concert à Paris du groupe de garage slovène future tête d’affiche de Rock en Seine ? Vous êtes au bon endroit.

Pour ce qui est des bars et restaurants, l’expertise Time Out n’est plus à démontrer, du genre à faire venir Donald Trump dans un bon plan situé dans une no go zone. Pour finir, et parce qu’on souhaite toujours être surpris, nous vous avons concocté une liste des meilleurs plans insolites pour découvrir l’envers de la Ville Lumière. Parisiens, rassurez-vous, vous n’aurez peut-être jamais assez d’une vie pour profiter de toutes les choses à faire à Paris mais avec les « 101 choses à faire à Paris » de Time Out, vous serez comblés jusqu’à votre ultime souffle, et même au-delà.

1
© Rosa Bonheur
Bars, Bars à vins

Se faire une guinguette en allant au Rosa Bonheur

icon-location-pin Buttes-Chaumont

Quoi ? LE bar incontournable du parc des Buttes-Chaumont.
Pourquoi s’y rendre ? Quel joli nom pour un bar bucolique, aménagé dans une petite maison au sommet du parc des Buttes Chaumont. On prend l’apéro sous les grands arbres en profitant des derniers rayons de soleil et de la vue, superbe. A la carte, une belle palette de vins dont la cuvée de la maison que l'on accompagne avec des tapas. 
Le petit + ? En plein été, les soirées du week-end peuvent se poursuivre dans le parc, ouvert toute la nuit.

Time Out dit
2
Musées, Art et design

Visiter l’Atelier des Lumières, un musée d’art numérique du turfu

icon-location-pin Paris

Quoi ? Un tout nouvel espace de 3 300m2 consacré aux arts numériques, le tout en plein 11e arrondissement
Pourquoi s’y rendre ? C’est dans une ancienne fonderie, inoccupée depuis près de vingt ans, que Culturespaces a choisi d’installer le premier centre d’art numérique à Paris. L’objectif est de rendre grâce du mieux possible les œuvres projetées en utilisant les 10 mètres de hauteur sous plafond et toute la technologie mise à son service. On pense notamment aux 140 vidéoprojecteurs laser BARCO ainsi qu’aux 50 enceintes dernier cri Nexo. 
Le petit + ? Boire une bière chez les voisins d’Enkore, le très bon bar à bières qui a ouvert cette année

Advertising
3
© Karim Merikhi
Bars, Bars à cocktails

Ouvrir la porte du paradis de la soif, chez Little Red Door

icon-location-pin 3e arrondissement

Quoi ? Sans doute les cocktails les plus réussis de la capitale
Pourquoi s’y rendre ? Discrètement planqué au numéro 60 de la rue Charlot, le Little Red Door la joue minimaliste. Outre le charme d’un speakeasy avec son entrée énigmatique, son atmosphère enivrante et sa déco brico-boisée, la petite porte rouge nous ouvre la voie vers l’extase. La jolie carte donne le “la”. Un exemple ? Le surprenant Art Deco : Whisky Bulleit Rye, cognac Merlet, dattes fermentées et thé à la violette, servi dans une merveille de verre taillé façon diamant. Grand sourire. 
Le petit + ? Pendant qu'on y est, faîtes un tour au Bisou, le génial bar à cocktails... sans carte !

Time Out dit
4
© DR

Aller aux Théâtre des Amandiers pour voir le meilleur du théâtre contemporain

Quoi ? L’un des plus belles programmations des théâtres français
Pourquoi s’y rendre ? Il est vrai que le trajet pourra en rebuter mais certains mais quelle claque une fois arrivés là-bas ! Toute l’année, la crème de la crème des acteurs, chorégraphe et metteur en scène se relait sur la scène des Amandiers pour montrer toute la richesse de la scène théâtrale actuelle.
Le petit + ? Un espace bar/restauration qui propose de très bons petits plats de saison

Advertising
5
Restaurants, Français

Casser avec la croute avec un délicieux jambon-beurre de CheZaline

icon-location-pin Roquette

Quoi ? Le meilleur jambon-beurre de Paname
Pourquoi s’y rendre ? Peu d’espace à l’intérieur mais un cadre chaleureusement rétro, de la balance et des vieilles plaques à l’ancienne aux carreaux jaunes qui tapissent ses murs. Au menu, des propositions alléchantes, du classique jambon « Prince de Paris », au plus original poulet façon pot-au-feu, ou le plus exotique tortilla-chorizo.
Le petit + ? Parfait pour manger sur le pouce avec de s’engouffrer au théâtre de la Bastille

Time Out dit
6
Piscine Josephine-Baker
Karl Blackwell / Time Out
Sport

Nager sur la Seine à la piscine Joséphine Baker avec d’aller pogoter à Petit Bain

icon-location-pin 13e arrondissement

Quoi ? La seule piscine de la capitale située sur une péniche
Pourquoi s’y rendre ? Quel petit coin de paradis que cette piscine flottante ! La plus récente du classement jouit en effet du cadre le plus pittoresque. Flanquée sur la Seine, en face de Bercy, non loin de la Bibliothèque François-Mitterrand, la péniche Joséphine Baker est la star des baignades parisiennes. L’impressionnant bâtiment de verre et d’acier pensé par l’architecte Robert de Busni abrite un coquet complexe aquatique.
Le petit + ? Filer à un concert programmé à Petit Bain, situé à deux pas

Time Out dit
Advertising
7
© DR

Tenter une partie d’échecs daltonienne du côté des colonnes de Buren

Quoi ? Une des œuvres les plus controversées de ces quarante dernières années
Pourquoi s’y rendre ? L’œuvre des deux plateaux plus communément appelée Colonnes de Buren n’a eu de cesse d’attiser les débats depuis sa construction en 1985. Rendez-vous compte : 260 colonnes de marbre noir et blanc dans la cour de l’historique Palais Royal ! Désormais incontournable, elle fait le bonheur des visiteurs, pas mécontents de retomber en enfance en sautant sur ces cylindres qui ont fait tant de bruit.
Le petit + ? Se reposer de toute cette cohue dans le jardin du Palais-Royal, et prendre un matcha latte chez Kitsuné.

8
Shopping, Marchés et foires

Faire son marché aux Enfants Rouges avant de manger aux Enfants du marché

icon-location-pin Le Marais

Quoi ? Un des plus typiques marché parisien
Pourquoi s’y rendre ? Ce marché historique de Paris tient son nom de l’orphelinat des Enfants Rouges créé au XVIe siècle et fermé peu avant la Révolution. Il fait désormais figure d’institution dans le Marais. C’est le samedi que le charme du marché opère le mieux. Le plus difficile sera de choisir entre les traiteurs marocains, italiens, libanais, africains, ou encore d’opter pour les Enfants du marché, l’agréable petit estaminet aux produits frais et bons.
Le petit + ? En sortant, faites un tour Aux Succulents cactus, une adresse qui a du piquant

Advertising
9
© Mathieu Génon
Actualités, Vivre en Ville

Chiller au Hasard Ludique, une ancienne gare de la Petite Ceinture

Quoi ? L’ancienne gare de Saint-Ouen transformée en lieu solidaire et artistique.
Pourquoi s’y rendre ? Réhabilité par trois jeunes Parisiens, le Hasard Ludique va animer les soirées d'un quartier excentré et plutôt calme de Paris, entre la porte de Saint-Ouen et le métro Guy Môquet. Résultat, un formidable lieu hybride qui contient un bistrot, une salle de concert de 300 places, une terrasse et un atelier de pratique artistique collective, l'endroit idéal pour chiller comme jamais. 
Le petit + ? La nouvelle terrasse de 300m2 ouverte sur les rails.

10
Moncoeur Belleville
Restaurants, Français

Prendre un verre au Moncœur, l’une des plus belles vues de Paris

icon-location-pin Belleville

Quoi ? Loin, très haut sur les collines de Belleville, la plus belle terrasse de Paris !
Pourquoi s’y rendre ? Un resto bien nommé Moncœur qui s'érige en héraut de l'authenticité. Bien que le lieu possède de solides arguments – une terrasse maousse aux abords de la ruelle pavée et une vue pleine gueule sur toute la capitale à faire bander les concepteurs de cartes postales –, c'est surtout l'ambiance villageoise qui fait le plus exploser notre jauge de satisfecit.
Le petit + ? La fête du 14 juillet n'est nulle part aussi cool qu'ici, notamment pour sa vue impeccable sur les feux d'artifices.

Time Out dit
Advertising
11
Shopping, Librairies

Se faire les bouquinistes le long de la Seine

icon-location-pin 5e arrondissement

Quoi ? L’une des activités culturelles les plus mythiques de Paris, entre musée et librairie
Pourquoi s’y rendre ? Ils sont plus de 200 à faire étalage de milliers d'imprimés sur les quais de Seine, au beau milieu de la capitale, perpétuant une tradition qui remonte au XVIe siècle. La dernière ? Les bouquinistes et leurs longs caissons vert bouteille agrippés au parapet seraient en passe d’être inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. 
Le petit + ? Se faire un pique-nique tout au bout de l'Île de la Cité. Un apéro, ça marche aussi.

12
la tour eiffel II
Sites et monuments

Admirer Paris du 3e étage de la Tour Eiffel

icon-location-pin Tour Eiffel

Quoi ? Une vue incomparable, que seuls les parisiens peuvent connaitre.
Pourquoi s’y rendre ? Paris est-elle la plus belle ville du monde ? Il suffit de se rendre au 3e étage de la Tour Eiffel pour s'en convaincre. Ici, vous pourrez admirer le bureau de Gustave Eiffel, profiter d’un bar à champagne et surtout contempler la beauté d’une vue à 360 degrés et un horizon dégagé à plus de 65 kilomètres par temps clair.
Le petit + ? Après vous êtes remis de vos émotions, rendez-vous au Quai Branly et son incomparable collection d’art premier.

Advertising
13
© DR
Actualités, Sport

Visitez le plus vieux terrain de basket du monde lors des Journées du Patrimoine

Quoi ? Le plus vieux terrain de basket du monde (si si !)
Pourquoi s’y rendre ? Non, oubliez, vous ne pourrez pas tester vos skills dans ce court vieux de plus d’un siècle. Mais l’important est ailleurs : inventé en 1893, il s’agit tout simplement du plus vieux terrain de basket de l’histoire. Et vous savez quoi ? Il est possible de le visiter, notamment pendant les Journées du Patrimoine. On vous prévient, il a un besoin urgent d’entretien et de travaux, mais paraît que la marque à la virgule serait sur le coup...
Le petit + ? Manger un bout dans la rue chez Supernature, l’un des hot spot veggie de la capitale

14
Musée d'art et d'histoire du Judaïsme
Musées, Histoire

Rendre hommage au judaïsme dans le Marais

icon-location-pin Le Marais

Quoi ? Des musées qui nous montrent qu’il n’y a pas que des cantines truffées de falafel dans le Marais
Pourquoi s’y rendre ? Centre névralgique de la culture judaïque à Paris, le quartier renferme deux hauts lieux d'art et d'échanges, dédiés à l'histoire juive : le Mémorial de la Shoah, monument aux souffrances encourues pendant la Seconde Guerre mondiale, et le musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, dont les collections retracent le complexe héritage spirituel et culturel du peuple de Moïse.
Le petit + ? En pérégrinant dans le quartier, vous tomberez nez à nez avec l’un des ultimes pans de la Ceinture de Philippe Auguste, datant du... 12e siècle

Advertising
15

Aller au Parc des Princes pour voir Mbappé remporter le Ballon d’Or

icon-location-pin 16e arrondissement

Quoi ? Le stade du club de foot phare de la capitale
Pourquoi s’y rendre ? Depuis l'arrivée des Qataris et surtout celle de Neymar, le Parc des Princes est devenu l'un des lieux où il fait bon se faire voir. Au-delà du foot et des potentielles confrontations avec Angers, le club a su développer de nombreuses activités dans son enceinte parmi lesquelles un escape game qui ravira tous les Footix de la capitale.
Le petit + ? Après le match, on file tout de suite à la Brasserie d’Auteuil et sa carte d’inspiration italienne

16
Bars, Bars à vins

Boire un verre et lire son bouquin à la Belle Hortense jusqu’à 2h du matin

icon-location-pin Le Marais

Quoi ? Une librairie pour les insomniaques en plein cœur du Marais
Pourquoi s’y rendre ? Si vous cherchez un endroit au calme pour fuir l’agitation du Marais, la Belle Hortense est un refuge rêvé. Dans ce petit bar à la devanture bleue avenante, pas de musique assourdissante mais un fond sonore discret qui accompagne votre lecture (de bon goût) et un verre de vin (de bon cru). Un concept qui allie plaisir de lire et joie de déguster du bon vin et attire les épicuriens du quartier, des intellectuels des profs et des étudiants. 
Le petit + ? Entre deux intrigues, on n’hésite pas à aller voir les expositions organisées dans la salle du fond

Time Out dit
Advertising
17
Bigwax Records
Shopping, Musique

Digger comme jamais chez Bigwax, LE nouveau mastodonte du vinyle parisien

icon-location-pin Folie-Méricourt

Quoi ? Un nouveau disquaire dans le 11e avec plus de 20 000 références
Pourquoi s’y rendre ? Dans les près de 100 m2 épurés façon bloc opératoire et en attendant l'ouverture du sous-sol, ce sont presque 20 000 vinyles qui s’offrent à nous, entre disques neufs et d’occasion et ce à tous les prix (à partir de 50 centimes !) Dans les bacs se côtoient de récents disques de garage français aujourd’hui épuisés (à des prix très abordables), le dernier EP de Moodymann ou de rares pressages originaux d’artistes cultes (hello le Jimi Hendrix illustré par Mœbius).
Le petit + ? Descendre une bonne Demory et grignoter des tapas au bar avant de partir

18
Giacometti
Actualités, Art

Faire un petit Ciao à Alberto Giacometti dans son tout nouvel Institut

Quoi ? Le tout nouvel Institut consacré à l’œuvre du légendaire artiste
Pourquoi s’y rendre ? Dans cet institut de 350 m2 divisé en différents lieux d’exposition, la principale curiosité se trouve dans la reconstitution sur 24 m2 de ce fameux atelier. Cet espace sera « très chargé » conformément à l’originel, avec plus de 70 œuvres réunies. Parmi elles, l’un des Bustes de Lotar – fameuses sculptures en terre cuite réalisées par Giacometti –, exposé pour toute la première fois. Autres inédits, les murs de l’atelier auparavant situé rue Hippolyte-Maindron. 
Le petit + ? Quitte à venir dans le 14e pour une expo, faites-en une deuxième du côté de la Fondation Cartier avoisinante

Advertising
19
Théâtre

Admirer un Molière tiré à 4 épingles à la Comédie-Française

icon-location-pin Louvre

Quoi ? Le théâtre le plus célèbre de France
Pourquoi s’y rendre ? Inutile d’apprécier le théâtre pour succomber aux charmes rouge et or de la Comédie-Française. Fièrement organisée en trois salles différentes, l’institution ne manque pas une occasion de nous faire frissonner avec Phèdre, et rire des malheurs d’Orgon. Le lieu où trouver la quintessence de la tradition théâtrale française. 
Le petit + ? Bon plan pour les jeunes : des places à 7€

20

Devenir cinéphile en plein air à la Villette

Quoi ? LE rendez-vous cinéma de l’été parisien
Pourquoi s’y rendre ? Avec ses 35 hectares c’est le plus grand parc de Paris. A partir de mi-juillet, c’est le cinéma qui est à l’honneur pour le festival de cinéma en plein air, avec chaque année un thème différent. L’ambiance y est toujours bonne, on a même vu une foule de 2 000 personnes se lever pour danser sous les étoiles au moment du générique de fin de la comédie musicale 'Grease'. 
Le petit + ? Ces soirées estivales peuvent également se poursuivre du côté de la Plage du Glazart, un club avec son lot de sable et de transats.

Advertising
21
Potapova Valeriya / Mairie de Paris
Sites et monuments, Cimetières

Partir sur les traces des Communards au Cimetière du Père Lachaise

icon-location-pin Père-Lachaise

Quoi ? Sans doute le cimetière le plus connu au monde
Pourquoi s’y rendre ? Le Père Lachaise est très prisé par les Parisiens et les touristes. Non seulement pour se rapprocher au plus près de certaines de leurs idoles, mais c’est aussi un grand jardin pittoresque, ombragé, aux allées serpentant sur la colline et entrecoupées d'escaliers. Un véritable labyrinthe dans lequel il est bon de se perdre… Notamment pour découvrir la Commune de Paris, l'un des épisodes les plus méconnus de l'histoire de France.
Le petit + ? Offrez-vous une visite avec le premier vampirologue du monde

22
Le Pavillon des Canaux
Restaurants, Café

Boire son latte dans une baignoire au Pavillon des Canaux

icon-location-pin Jaurès

Quoi ? Un café où l’on se sent comme à la maison
Pourquoi s’y rendre ? Situé dans une ancienne maison de deux étages, avec vue sur le canal de l’Ourcq, le Pavillon est lumineux, coloré et a des airs de véritable petit havre de paix. Sonnez la cloche à l’entrée et un personnel souriant viendra vous accueillir dans un grand salon décoré qui évoque une maison de poupée – fauteuils moelleux, meubles dépareillés, théières, plantes, et même une cage à oiseaux. 
Le petit + ? Après le cadre cosy du Pavillon, on débarque au Kiez Kanal pour une virée à Hambourg

Time Out dit
Advertising
23
espace Niemeyer
© DR
Sites et monuments, Tours et vues panoramiques

Récolter son miel dans les ruches du toit de l’Espace Niemeyer

icon-location-pin 19e arrondissement

Quoi ? Une visite option apiculture sur le toit du siège du Parti communiste français
Pourquoi s’y rendre ? Impossible de rater le siège du PCF à l’architecture soignée par le Brésilien Oscar Niemeyer, dont le travail fut achevé ici en 1971. Son dôme, son mobilier so 70's et... ses ruches nichées sur le toit ! Alors, envie d'un petit miel militant ? 
Le petit + ? Le reste du lieu, imaginé par le légendaire architecte brésilien, qui mérite tout autant votre temps.

24
Disney's Hotel New York
© Disneyland
Hôtels, Hôtels et spas

Retomber en enfance à Disneyland

Quoi ? LE parc d’attraction parisien de la célèbre firme américaine
Pourquoi s’y rendre ? Si vous ne restez qu’une journée dans ce qui est l’un des plus grands parcs d’attractions d’Europe, il faudra faire des choix. Quand Fantasyland est incontournable pour les plus petits, les Walt Disney Studios promettent une montée d’adrénaline pour les plus grands. Et pour tout le monde, le plaisir de croiser Mickey et Minnie à n'importe quel moment de la journée. 
Le petit + ? On joue le jeu jusqu’au bout et on dort dans un hôtel du Parc, comme le Disney’s Hotel New York

Time Out dit
Advertising
25
Num
Que faire, Balades et excursions

Se perdre dans les Catacombes

icon-location-pin Denfert-Rochereau

Quoi ? Une mythique balade dans des souterrains remplis d’ossements
Pourquoi s’y rendre ? L’origine des Catacombes de Paris trouve son fondement aux XIIe-XIIIe, et le début de l’exploitation des carrières souterraines à Paris pour soutenir l’effort de construction des monuments, palais et autres édifices religieux. La fascination des Parisiens pour ces galeries sinistres à 20 mètres sous terre est toujours sensible.
Le petit + ? Les accès non-officiels sont multiples et des fêtes clandestines y sont même organisées

26
Santé et beauté, Spa

Se délasser au Spa de la Réserve et sa piscine de 16 mètres de long

icon-location-pin La Madeleine

Quoi ? L’un des spas les plus luxueux du monde
Pourquoi s’y rendre ? Accueilli par des sourires, le nôtre apparaît devant la pléiade de services proposés : une piscine ultra-intime de 16 mètres de long, avec quelques rideaux pour prolonger la discrétion, un espace coach sportif, un hammam et trois cabines où sont proposés des soins Nescens.
Le petit + ? Prendre une chambre à la Réserve, ce discret hôtel - que dis-je, cet hôtel confidentiel voire carrément intimiste - en jette un max, sans tomber dans le piège du tape-à-l’œil

Time Out dit
Advertising
27
Parc des Buttes Chaumont
Sites et monuments, Parcs et jardins

Se réfugier dans la grotte des Buttes-Chaumont

icon-location-pin Buttes-Chaumont

Quoi ? Un endroit complètement loufoque qui nous rappellerait presque les Jardins de Babylone (oui oui on exagère un peu)
Pourquoi s’y rendre ? Ca y est, les beaux jours sonnent timidement aux grilles des parcs. Pour sortir du classique tableau des pelouses bondées de gens à la peau brûlée par le soleil, réfugiez-vous dans la dépaysante grotte des Buttes-Chaumont. Voyage spatio-temporel garanti. 
Le petit + ? Posez-vous au Pavillon Puebla et sa délirante déco entre jungle tropicale et style rétro

28
Buttes aux cailles
©C.Gaillard
Actualités, Vivre en Ville

Se perdre dans l’intemporel quartier de la Butte-aux-Cailles

Quoi ? Sans doute l’un des derniers villages de la capitale
Pourquoi s’y rendre ? Préservée de la folie architecturale haussmannienne par sa situation périphérique, la Butte-aux-Cailles domine le XIIIe arrondissement avec une modeste majesté. Il y règne une quiétude assez impressionnante et les bons plans sont légions. Street art, très bonnes tables abordables ou bars où finir la nuit... Vous ne voudrez plus repartir de la Butte.
Le petit + ? La Piscine de la Butte-aux-Cailles et son style années 1930, aujourd'hui classée

Advertising
29
Bars, Bars à cocktails

Se la jouer pairing au Mary Céleste, entre cocktails et huîtres

icon-location-pin Le Marais

Quoi ? Le parfait mix entre bar à cocktails et bar à huîtres
Pourquoi s’y rendre ? Avec sa porte en PVC et son néon tout simple, vous risquez de passer devant sans le voir. Mais justement, on aime cette sobriété sans prétention. Aux manettes du lieu, l'équipe de la Candelaria et du Glass. Un comptoir central très convivial, en forme de fer à cheval, des tabourets. Autour, quelques tables et chaises où s'installe une clientèle modeuse. Ici, on mise sur des cocktails maison bien sûr, mais aussi sur un concept génial : le bar à huîtres.
Le petit + ?
L’Happy oyster où les huîtres sont bradées à 1€

Time Out dit
30
Le Panthéon
© Heloise Bergman / Time Out
Sites et monuments

Se faire une cure d'histoire au Panthéon et tomber sur une expo de street art

icon-location-pin Quartier latin

Quoi ? L’incontournable Panthéon français et sa monumentale architecture
Pourquoi s’y rendre ? La mégastructure néoclassique conçue par Soufflot a été le grand projet architectural de son époque, commandé par Louis XV. Mais beaucoup de choses ont changé : en 1790, pendant la Révolution, le bâtiment est converti en « temple de la raison » et en tombeau des grands hommes de la nation. Sur le portique monumental on trouve cette célèbre phrase : « Aux grands hommes la patrie reconnaissante. » L’austère crypte voûtée accueille les sépultures de Voltaire, Rousseau, Hugo, Zola et du résistant Jean Moulin.
Le petit + ? Etre en plein 5e arrondissement et avoir le choix entre boire un coup rue Mouffetard, aller à la Bibliothèque Sainte-Geneviève ou au Jardin du Luxembourg

Advertising
31
Merci
Shopping, Décoration d'intérieur

Faire tous ses cadeaux de Noël chez Merci

icon-location-pin Le Marais

Quoi ? Le plus beau concept-store de la capitale
Pourquoi s’y rendre ? Dans un bâtiment inondé de lumière, au fond d'une cour de la rue Beaumarchais, Merci réunit une panoplie de grands stylistes et designers, d’Isabel Marant à Stella McCartney. A côté de tous ces articles de prêt-à-porter, on se régale aussi des immenses rayons papeterie, luminaire, accessoires en tout genre... C’est à ne plus savoir où donner de la tête.
Le petit + ? Entrez par le café « littéraire », prenez-y une pause gourmande, sirotez un jus pressé, laissez flâner votre regard parmi les murs de livres et lisez-en un si vous en avez le temps

32
Bars

Se faire une cure de rock gratos au Supersonic

icon-location-pin Bastille

Quoi ? Une salle de concerts rock à Bastille où tous les concerts sont gratuits
Pourquoi s’y rendre ? Salle de 250 places à l’allure de loft new-yorkais, le Supersonic accueille ce qui se fait de mieux dans la scène rock actuelle. On n’hésite pas non plus à venir pour les nuits rock tous les week-ends ainsi qu’aux Sunday Tributes, organisés un dimanche toutes les deux semaines.
Le petit + ? Les nuits rock où live et Dj Sets s’enchaînent jusqu’à 6h

Les mots du proprio A venir: Olden Yolk, Jaakko Eino Kalevi, Powersolo, The Coathangers, Cocaine Piss, Frigs, LENE LOVICH BAND, Triptides, Sean Nicholas Savage.

Time Out dit
Advertising
33
Musée des Egouts
Sites et monuments

Se faire une visite visqueuse du Musée des égouts

icon-location-pin 7e arrondissement

Quoi ? L’envers du décor des robinets de la capitale
Pourquoi s’y rendre ? Immiscez-vous dans les dessous spongieux de la capitale, le long des avenues souterraines où se déversent les chasses d’eau de Paris. Les méandres du Musée des égouts serpentent l’envers du centre-ville pour mieux retracer l’histoire et l’évolution du système de distribution des eaux.
Le petit + ? Remonter à la surface et prenez un bon bol en faisant une visite du Champ de Mars

34
Louvre at Night
Heloise Bergman / Time Out
Musées, Art et design

Se prendre pour Beyoncé et faire un selfie devant la Joconde au Louvre

icon-location-pin Louvre

Quoi ? A-t-on vraiment besoin de présenter le Louvre ?
Pourquoi s’y rendre ? Sous la pyramide de verre d’IM Pei, commanditée par Mitterrand en 1983, des heures et des heures de visite. Des trésors égyptiens, étrusques, grecs et romains à la mythique 'Joconde', le musée du Louvre possède l'une des plus belle collection du monde entier. 
Le petit + ? Le Louvre se suffit à lui-même et il faudrait des années pour tout visiter

Advertising
35
© Emmanuel Chirache
Actualités, Vivre en Ville

Découvrir l'âme de Montmartre (sans suivre les touristes)

Quoi ? Découvrir « à la parisienne » le quartier le plus touristique de la capitale
Pourquoi s’y rendre ? Si, contrairement à Bruno Lopes dans un fiévreux morceau des années 1990, vous ne disposez pas d’une caisse pour vous rendre aux Abbesses, vous ferez probablement comme tout le monde. Vous prendrez le métro. Là, dès la station Abbesses, barbotant à plusieurs mètres de profondeur dans les couloirs de la RATP, le cirque quotidien du quartier le plus touristique de Paris se formera sous vos yeux. 
Le petit + ? Tentez le Marché Saint-Pierre et ses infinies étoffes, vous y trouverez forcément votre bonheur

36
fripes vêtements vintage
© Lolostock / Shutterstock
Shopping, Prêt-à-porter féminin

Chiner dans les innombrables fripes de la capitale

Quoi ? Classes, foutraques, bien rangées, inspirées, voici un éventail de boutiques sélectionnées par Time Out Paris
Pourquoi s’y rendre ? Vous aimez sortir des sentiers battus de la mode, afficher un style unique, drôle et décalé ou simplement ne pas dépenser un demi-bras pour vous payer une chemise ? Paris regorge de friperies qui, à coup sûr, devraient faire votre bonheur (et celui de votre banquier).
Le petit + ? Il y en a pour tous les goûts, régalez-vous

Advertising
37
© Pigalle Paris
Sport, Basketball

Claquer un crossover à son meilleur pote au Playground Duperré

Quoi ? Un des plus beaux terrains de basket parisiens
Pourquoi s’y rendre ? Logé entre deux immeubles, le formidable terrain coloré de la rue Duperré est sûrement le plus beau de la capitale. On le doit entre autres à Stéphane Ashpool, fondateur de la marque Pigalle, et à Ill Studio, pour la direction artistique. Malgré ses dimensions non réglementaires et son entretien parfois douteux, nul doute que ce playground est un must be de la planète orange parisienne.
Le petit + ? Se payer un beauf bourguignon-coquillettes au Bouillon Pigalle, le Chartier du futur

38
Grand Palais (Galeries nationales du Grand Palais), 75008 Paris, Ile-de-france
Musées, Art et design

Contempler le ciel à travers la Nef du Grand Palais

icon-location-pin Champs-Elysées

Quoi ? L’une des plus belles perspectives de la capitale
Pourquoi s’y rendre ? Construit à la gloire de l’art français pour l’Exposition universelle de 1900, le Grand Palais accueille aujourd'hui de nombreuses expositions d’art comme la Foire internationale d’Art contemporain (ou FIAC) depuis les années 1990. A noter qu'en plus de ce fourmillement culturel intense, le toit du Grand Palais bourdonne, depuis 2009, de plusieurs ruches visant à favoriser la biodiversité en milieu urbain.
Le petit + ? Pour prolonger la visite, on traverse la rue pour visiter le Petit Palais

Advertising
39
Le Baron Rouge / © Jean-Christophe Godet -Time Out
Bars, Bars à vins

Boire un bon ballon au Baron Rouge

icon-location-pin 12e arrondissement

Quoi ? Un zinc et une carte des vins comme on en fait plus
Pourquoi s’y rendre ? Dans cet antre minuscule à la gloire de Bacchus, les murs sont tapissés de bouteilles et de tonneaux empilés du sol au plafond. On vient ici satisfaire son palais avec des bons crus du terroir, dans une ambiance franchouillarde, sans devoir étaler ses connaissances en œnologie.
Le petit + ? Le dimanche, direction le marché d’Aligre pour faire ses emplettes

Time Out dit
40
Rue Crémieux
Que faire, Balades et excursions

Découvrir la rue Crémieux, la rue la plus colorée de Paris

Quoi ? Une rue à quelques pas de la gare de Lyon qui nous transporte à Portobello
Pourquoi s’y rendre ? C’est en plein 12e que se trouve cette ruelle imaginée sur le modèle des cités ouvrières. Du rose, du vert, du violet en plein Paris, ciel ! En la traversant, ne manquez pas de jeter un coup d'œil au numéro 8 de la rue, vous verrez un stigmate de l'inondation de 1910, qui vit l'eau monter jusqu'à près d'un mètre soixante-quinze !
Le petit + ? Pour ceux qui n’en ont pas eu assez pleins les mirettes, continuez votre balade sur la Coulée Verte

Advertising
41
© Broken Arm
Restaurants, Café

Refaire sa garde-robe tout en se régalant au Broken Arm

icon-location-pin Le Marais

Quoi ? Le lieu idéal pour tous les fashion-weekers qui veulent combiner fashin fringues et fringuants plats
Pourquoi s’y rendre ? Pour se régaler à la boutique, imaginée par trois membres du collectif Des Jeunes Gens Modernes, et remplie de fringues, de bouquins, de musique, de meubles et de chaussures triés sur le volet, sélectionnés avec goût et arrangés avec soin. Pis vous pourrez vous asseoir à l’une des jolies tables en bois pour déguster un excellent café et manger une pâtisserie (cookie plus que parfait, cheesecake aux myrtilles royal).
Le petit + ?

Time Out dit
42
© Hôtel Particulier Montmartre
Hôtels, Hôtels de charme et de luxe

Flâner dans le jardin de l’Hôtel particulier Montmartre

icon-location-pin Montmartre

Quoi ? Un jardin d’un hôtel particulier à l’abri de la cohue de Montmartre
Pourquoi s’y rendre ? Touristes, caricaturistes, touristes, peintres désuets, touristes... Bref, vous connaissez le refrain dès qu'il s'agit de parler de Montmartre. On vous propose de vous éloigner de toute cette cohue et de vous rendre dans le jardin de l'Hôtel particulier Montmartre. Ici, il s'agit d'une plongée dans un autre temps, bucolique, romantique et par-dessus tout romanesque. Décompression garantie. 
Le petit + ? Tentez de vous faire une partie au CLAP, voisin, l’un des plus secrets terrains de pétanques de Paris

Time Out dit
Advertising
43
Château de Versailles
Shutterstock
Sites et monuments, Sites et monuments historiques

Admirer la fine fleur de l'art contemporain en prenant un coup de soleil au Château de Versailles

icon-location-pin Paris et sa banlieue

Quoi ? Quand la demeure de Louis XIV se pare d’œuvres contemporaines
Pourquoi s’y rendre ? De la galerie des Glaces au Grand Trianon et du domaine de Marie-Antoinette à la chapelle de l’opéra, offrez-vous une overdose de dorures au château de Versailles. Après Jeff Koons, Xavier Veilhan, Takashi Murakami, Bernar Venet ou Joana Vasconcelos, à voir quel artiste contemporain a encore bien pu prendre d’assaut la cour du Roi Soleil.
Le petit + ? Le Château de Versailles est un incroyable lieu, prenez-en pleins les yeux

44
Camera

Devenir hors-la-loi au Musée de l’absinthe

Quoi ? L’unique musée au monde sur cette boisson mythique
Pourquoi s’y rendre ? Après avoir rendu hommage à Vincent van Gogh sur sa tombe, à Auvers-sur-Oise, partez à la rencontre de celle qui fut à l'origine de son suicide : l'absinthe. Dans le seul musée au monde dédié à cette boisson spiritueuse, on découvre la folie à laquelle peut mener celle que l'on surnomme « la fée verte ». 
Le petit + ? Pendant que vous êtes à Auvers-sur-Oise, profitez-en pour visiter le château d’Auvers et son « Voyage au Temps des Impressionnistes »

Advertising
45
Cathédrale Notre-Dame de Paris
Time Out
Sites et monuments

Dire bonjour aux Gargouilles de Notre-Dame de Paris

icon-location-pin Ile de la Cité

Quoi ? La plus célèbre église de France
Pourquoi s’y rendre ? Dressée en plein cœur de Paris sur l’île de la Cité, la cathédrale Notre-Dame est fascinante de tous les points de vue. A l’intérieur, prenez un moment pour admirer la longue nef de cinq travées et ses colonnes massives ornées de feuillages, l’orgue et l’autel en marbre surélevé ou se dresse la Pietà en marbre de Coustou. Entre les deux tours, vous pouvez admirer la galerie des chimères abritant de nombreuses gargouilles.
Le petit + ? Assister à la Dame de Cœur, le magnifique spectacle son et lumière sur la cathédrale

46
© DR

Voir la finale de Roland Garros

Quoi ? L’un des événements sportifs les plus importants du monde
Pourquoi s’y rendre ? Chaleur, Nelson Montfort et chaussures à la lisière orangée, voici ce qui vous attend avec le deuxième grand chelem de l'année. Pour cet incontournable du printemps parisien, sortez votre plus beau panama ! Alors, on se donne rendez-vous Porte d'Auteuil pour voir Rafael Nadal soulever sa 28e coupe des Mousquetaires ? 
Le petit + ? En préambule de cette grande journée qui s’annonce, pique-niquer dans le Jardin de l’Acclimatation, tout juste rénové

Advertising
47
© DR
Actualités, Art

Visiter gratuitement les lieux les plus insolites de Paris lors des Journées du Patrimoine

Quoi ? Des milliers d’établissements ouvrent gratuitement leurs portes au public
Pourquoi s’y rendre ? Même les plus allergiques aux musées les attendent avec impatience. Les Journées européennes du Patrimoine dépoussiérent plus de 1 600 lieux en Ile-de-France. Tous les ans, les Journées sont le théâtre d'ouvertures exceptionnelles, de révélations de coulisses et de créations originales. Une chose est sûre, après ce week-end, vous ne verrez plus jamais Paris de la même manière. 
Le petit + ? Découvrir les coulisses des hauts lieux de la République tels l’Elysée, Matignon ou encore le siège de l’UNESCO

48
Bars, Bars à tapas

Se faire une orgie de cochonaille et de pinard à l’Avant-Comptoir du Marché

icon-location-pin Odéon

Quoi ? Le bar en plein Saint-Germain du chef Yves Camdeborde où manger un apéro totalement cochon
Pourquoi s’y rendre ? Des plats tous plus gourmands et cochons les uns que les autres comme « ces pommes grenailles au foin, beurre d’anchois, épaule confite » (8,50 €) délicieusement rosée, ces croquettas au jambon de Bayonne (3,50 €) ou encore cette raviole de cochon (6,50 €), sublime. Surtout ne faites pas l’impasse sur les pâtés et autres charcuteries incroyables comme cette terrine de la semaine de pieds de cochon, ultra-fondante et parfumée.
Le petit + ? Et si le cochon n’est pas votre truc, filez à l’Avant Comptoir de la Mer, l’adresse 100% fruits de mer d’Yves Camdeborde

Time Out dit
Advertising
49
Camera
Salles de cinéma, Indépendants

Faire la tournée des cinémas d'auteur dans le quartier Latin

Quoi ? Un classique de la culture parisienne avec ses innombrables salles obscures
Pourquoi s’y rendre ? Centre historique de la cinéphilie parisienne, les 5e et 6e arrondissements regorgent encore de salles indépendantes, notamment celles de la rue Champollion - dont le fameux Champo, ouvert en 1938 - qui furent jadis les repères des cinéastes de la Nouvelle Vague.
Le petit + ? La légende raconte même que Quentin Tarantino aurait conservé l'habitude, lors de ses escapades parisiennes, de se rendre en pèlerinage à la Filmothèque du Quartier latin (on tient l'info d'un projectionniste averti)

50
© Trois 8
Bars, Bars à bières

Commander une mousse artisanale aux Trois 8

icon-location-pin 20e arrondissement

Quoi ? La mousse de la mousse de la bière artisanale parisienne
Pourquoi s’y rendre ? Depuis l’été 2013, les gérants des Trois 8 ont décidé de redéfinir leur activité. Fini de servir tout et n’importe quoi dans le désordre, voici venu le temps des bières artisanales et du vin bio, sur fond de rock qui défouraille et de restauration à la bonne franquette (formidables planches de charcuterie et fromage, terrines, sandwiches...)
Le petit + ? Si l’envie vous prend de découvrir encore davantage le houblon, rendez-vous chez Outland, la seconde adresse des patrons

Time Out dit
Advertising
51
<p>Les Arlots &copy;ZT</p>
Restaurants, Bistrot

Découvrir les Arlots, un bistrot à l’ancienne comme on les aime

icon-location-pin SoPi (South Pigalle)

Quoi ? Un bistrot à l’ancienne qui mêlant classe et bonne franquette
Pourquoi s’y rendre ? Avec son grand bar dans l’entrée derrière lequel le maître des lieux conseille les clients sur les rouges à déguster avec une joue de bœuf confite et ce gosse qui griffonne sagement un dessin sur une table. Une sorte de déjeuner dominical, l’angoisse des réunions familiales en moins. La serveuse, ultra sympathique très titi parisien, nous apporte une carte dont la seule lecture nous fait saliver. Promesse de bonheur gustatif qui sera relevée haut le gosier. 
Le petit + ? Une saucisse purée comme on en trouve plus

Time Out dit
52
tea time, le meurice, le dali
Restaurants, Salon de thé

Se faire le meilleur goûter de sa vie au Meurice avec les pâtisseries de Cédric Grolet

icon-location-pin 1er arrondissement

Quoi ? Pour retomber en enfance avec les pâtisseries de luxe de Cédric Grolet
Pourquoi s’y rendre ? Au Meurice, beaucoup de foodies s’offrent aussi ce luxe pour pouvoir goûter les pâtisseries du chef qui n'en finit plus de monter : Cédric Grolet. Dans le Tea Time à 50 €, on trouve une boisson comme ce thé Mariage Frères Marco Polo, ou un chocolat chaud Alain Ducasse et un plateau de douceurs faramineux : en bas les sandwichs, au milieu les scones encore tièdes, en haut les stars : trois mini-pâtisseries du chef. Le plaisir est proportionnel à l’étage : plus on monte, plus c’est bon. 
Le petit + ? Histoire de rester dans l’enfance, rendez-vous au Jardin des Tuileries pour vous défouler

Time Out dit
Advertising
53
Mamie Gâteaux
© Hervé Duplessis

Boire son chocolat chaud dans un bol en faïence chez Mamie Gâteau

icon-location-pin Rennes-Sèvres

Quoi ? Un bon chocolat chaud à l’ancienne
Pourquoi s’y rendre ? Créé par une Japonaise formée au Dalloyau à Tokyo, ce petit salon de thé rappelle une cuisine de grand-mère (française) avec ses nappes à carreaux, son fourneau en fonte émaillée et ses gâteaux « résolument simples et familiaux », posés sur le comptoir pour qu’on se laisse tenter. Comme chez mamie, le chocolat chaud à l’ancienne est servi dans un grand bol en faïence et on se laisse aller avec la chantilly.
Le petit + ? On se laisse tenter par les nombreux objets de la boutique inspirés par la nostalgie de l’enfance

54
Opéra Garnier
(c) Olivia Rutherford
Musique, Salle de concert

Se faire un ballet à l’Opéra

icon-location-pin Chaussée-d'Antin

Quoi ? Deux salles deux ambiances pour deux odes à l’opéra et au ballet, d’hier et d’aujourd’hui
Pourquoi s’y rendre ? L’Opéra Garnier est l’un des monuments phares de la capitale et depuis son inauguration dans la seconde moitié du XIXe siècle, sa scène est dédiée à l’art lyrique. Son petit frère, l'Opéra Bastille, qui fêtera ses 30 ans d'existence en 2019, est également devenu une référence de la scène lyrique et du ballet. 
Le petit + ? Tentez l’Escape Game de l’Opéra et débusquez (enfin !) ce satané fantôme

Advertising
55
Grande Mosquée de Paris, dans le Ve arrondissement.
Sites et monuments, Edifices et sites religieux

Boire un thé et manger des pâtisseries à la Grande Mosquée de Paris

icon-location-pin 5e arrondissement

Quoi ? Boire un thé dans un des plus bels endroits de la Paris
Pourquoi s’y rendre ? A la Grande Mosquée de Paris, les serveurs passent avec de grands plateaux de thé à la menthe, que vous pourrez déguster avec les pâtisseries nord-africaines, des sorbets et des salades de fruits. Côté restaurant, on se régale avec les copieux et traditionnels couscous et tagines, cuisinés dans les règles de l'art.
Fermée le vendredi
Le petit + ? Après s’être régalé, on file à la toujours impressionnante Galerie de l’Evolution

Time Out dit
56
Press Conference - Explicite - new media - independent -journali
© Simon Guillemin
Actualités, Vivre en Ville

Se rendre à la Cité Fertile, une toute nouvelle friche de 10 000m2 aux portes de Paris

Quoi ? Un espace hybride de 10 000m2 du côté de Pantin
Pourquoi s’y rendre ? Au centre de la gigantesque esplanade centrale de 5 500 m2, bordée de plus de 200 espèces d'arbre, se décline une multitude d’espaces créés ou en cours de création, toujours avec l’idée de relier le continuum passé-présent-futur. Serre urbaine, halle de 2 000m2 et même un campus, beaucoup de choses sont au programme du spot.
Le petit + ? Se boire une bière de la Paname Brewing Company, directement brassée à la Cité

Advertising
57
Cinémathèque
Salles de cinéma, Indépendants

Se faire une virée à la Cinémathèque

icon-location-pin Bercy

Quoi ? Une institution historique, vénérable, sur laquelle plane le bienveillant fantôme d'Henri Langlois et qui n'a pourtant rien d'une antiquité.
Pourquoi s’y rendre ? Ce qu’il y a de bien avec la Cinémathèque, c’est que pour une modique poignée d’euros, on peut découvrir une multitude de trésors cachés du cinéma, assister à des rencontres et conférences, aux ciné-clubs du légendaire Jean Douchet, ou encore visiter des expositions, souvent ludiques, consacrées au septième art.
Le petit + ? Après avoir joué le cinéphile, rendez-vous à l'AccorHotels Arena pour un bon gros concert

58
Institut du Monde Arabe
Jean-Christophe Godet / Time Out
Musées, Histoire

Voyager dans les cultures du monde arabe à l’IMA

icon-location-pin Jussieu

Quoi ? Un immense Institut dessiné par Jean Nouvel entièrement dédié aux cultures du monde arabe
Pourquoi s’y rendre ? Le musée consacré à l’histoire et à l’archéologie du monde arabe occupe les étages supérieurs : le parcours commence au septième étage avec des trouvailles issues de l’ère classique, puis descend les niveaux au fil des siècles, des premières dynasties islamiques à nos jours. On se régale aussi avec l’excellente librairie dédiée au Moyen-Orient, la splendide vue panoramique de son toit-terrasse (accès gratuit), et, bien sûr, ses expositions temporaires de qualité, organisées tout au long de l’année.
Le petit + ? Finir son périple avec une petite balade à la Ménagerie du Jardin des Plantes

Advertising
59
Jalal Aro Phono Museum Paris Barbès Pigalle Musique musée
© Emmanuel Chirache
Actualités, Musique

Visiter le mythique Musée du phonographe

Quoi ? Un musée sans lequel bon nombre de films n’auraient pas eu le même cachet                     
Pourquoi s’y rendre ? ‘La Môme’ d’Olivier Dahan, ‘Inglourious Basterds’ de Quentin Tarantino, ‘Minuit à Paris’ de Woody Allen, ‘Marguerite’ de Xavier Giannoli : que possèdent tous ces films en commun ? Ils ont chacun emprunté l’un des magnifiques phonographes ou gramophones de la collection du Phono Museum, le musée du son enregistré. Un lieu étonnant, niché derrière une discrète devanture du boulevard Rochechouart qui ne laisse rien filtrer de ce qui s’y cache. 
Le petit + ? Après toute cette écoute, direction les Balades Sonores pour une session digging de qualité

60
Abbaye de Maubuisson
© Conseil général du Val d'Oise / Photo : Catherine Brossais
Art

S'initier à l'art contemporain dans une abbaye cistercienne

Quoi ? Un musée dans une abbaye cistercienne ? What else ?Pourquoi s’y rendre ? Devenu propriétaire du site dans les années 1970, le Conseil général du Val-d’Oise a uni le Moyen Age et l’ère contemporaine dans une même dynamique artistique en faisant de cette abbaye un centre dédié aux arts plastiques et visuels. L’abbaye est nichée au cœur d’un vaste parc de dix hectares dans lequel les plasticiens peuvent également laisser libre cours à leur art. 
Le petit + ? Un musée en banlieue qui a tout du plan parfait pour un week-end au vert

Advertising
61
© Time Out
Sport

Claquer son PEL pour se faire une journée à la Piscine Molitor

icon-location-pin 16e arrondissement

Quoi ? Tout simplement la plus belle piscine de Paris. Voilà. C’est dit. 
Pourquoi s’y rendre ? Coincé entre Boulbi et le 16e chicos, le mythique établissement, classé monument historique, a été racheté il y a une poignée d’années par le groupe AccorHotels. Résultat ? Un très luxueux complexe avec hôtel cinq étoiles, restaurant (très bon), spa un immense bassin de 48 mètres, le tout à l’intérieur d’un chef-d’œuvre architectural.
Le petit + ? Les cocktails en provenance directe du bar

Time Out dit
62
Fondation Louis Vuitton
Musées

Voir les plus belles collections d’art à la Fondation Louis Vuitton

icon-location-pin 16e arrondissement

Quoi ? L’un des derniers musées construits à Paris et sans doute déjà l’un des plus impressionnants
Pourquoi s’y rendre ? Le spectaculaire vaisseau dessiné par l'architecte star Frank Gehry est destiné à accueillir les œuvres collectées par le PDG du groupe LVMH Bernard Arnault. Situé dans les beaux quartiers excentrés de l'Ouest parisien, ce nouvel écrin pour l’art contemporain se concentre sur les grandes pointures du moment. 
Le petit + ? Situé en plein Bois de Boulogne, idéal pour une balade digestive

Advertising
63
Marché aux Puces de St-Ouen
Shopping, Décoration d'intérieur

Chiner dans les mythiques puces de Saint-Ouen

icon-location-pin 18e arrondissement

Quoi ? Trouver des merveilles dans « le plus grand marché du monde »,
Pourquoi s’y rendre ? Le marché aux puces de Saint-Ouen impressionne par l'ampleur de son activité. Environ 1 000 commerçants pour des produits artisanaux, des vêtements de mode neufs et d’occasion, ainsi que quelque 2 500 commerçants pour un bric-à-brac d'antiquités, y sont représentés. Produits en tous genres, curiosités uniques… n'oubliez pas de négocier pour que vos coups de cœur ne vous ruinent pas. 
Le petit + ? Après vos emplettes, allez boire un coup à la Recyclerie, située de l’autre côté du périph’

64
Jardin des Plantes et Museum d'Histoire naturelle, 75005 Paris, Ile-de-France
Sites et monuments, Parcs et jardins

Se prendre en photo devant les cerisiers du Japon du Jardin des Plantes et visiter la Ménagerie

icon-location-pin 5e arrondissement

Quoi ? Un immense parc en plein cœur de Paris
Pourquoi s’y rendre ? Un véritable poumon vert en plein Paris. Ici, on retrouve à la fois la ménagerie, aujourd’hui composée de plus de 1 200 animaux, les grandes serres, récemment rénovées, la galerie de minéralogie et de géologie, celle de paléontologie et d’anatomie comparée ou bien celle de botanique. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix.
Le petit + ? Se prendre en photo sous les cerisiers japonais en fleurs, il n’y a pas plus belle photo de profil

Advertising
65
Clubbing, House, disco and techno

Mater les concerts de la fine fleur de la scène indé à la Station

icon-location-pin 18e arrondissement

Quoi ? Une ancienne gare à charbon devenue LE lieu alternatif à Paris
Pourquoi s’y rendre ? Depuis le 10 juin 2016, le Collectif MU, la bande derrière le projet, a su habilement jouer avec les caractéristiques architecturales de cette ancienne gare à charbon du Nord de Paris. Désormais, c’est trois salles trois ambiances entre la grande scène extérieure et les deux scènes intérieures tendance Berlin underground. Côté programmation, c’est grand écart façon Nadia Comaneci entre ce qui se fait de mieux, du punk hardcore jusqu’à la plus pure techno.
Le petit + ? Une ambiance à la cool et des soirées à petits prix

Time Out dit
66
Restaurants, Végétarien

Bruncher au bord du Canal Saint Martin au restaurant IMA

icon-location-pin République

Quoi ? Une cantine méditerranéenne d'inspiration israélienne
Pourquoi s’y rendre ? On peut venir squatter ici dès 10h pour le petit dej en commandant les très bons cafés de la brûlerie de Belleville et des plats qui sentent aussi bon que le bord de mer de Jaffa. Comme cette chakchouka : cassolette de légumes dont la version verte comprend courgette, poireaux, écorce de citron, féta et œuf au four : délicieux.
Le petit + ? Pour rester dans la thématique israélienne, on se termine avec une délicate pita de chez Miznon

Time Out dit
Advertising
67
Cité des Sciences et de l'industrie, La Villette, 75019 Paris.
Junior, Expositions

Emmener vos marmots à la Cité des Sciences

icon-location-pin La Villette

Quoi ? Un véritable eldorado pour les enfants (et pas que !)
Pourquoi s’y rendre ? Jouer les petits Einstein à la Cité des sciences et de l’industrie, entre maquettes de fusées, robots et physique quantique : les marmots adorent et en redemandent. Sans doute le musée le plus amusant et interactif de la capitale.
Le petit + ? Après la visite, tous au parc de la Villette pour pique-niquer

68
Bellevilloise
Musique, Salle de concert

Découcher à la Bellevilloise

icon-location-pin Ménilmontant

Quoi ? Une ancienne coopérative ouvrière reconvertie en immense centre multiculturel
Pourquoi s’y rendre ? Concerts de rock, shows burlesques, brunchs jazzy, soirées électro, jam sessions : ça swingue à la Bellevilloise. En témoignent les foules de fidèles immanquablement postées devant le 21 rue Boyer dès la tombée de la nuit. L’adresse la plus hyperactive et indépendante du quartier agite les nuits de Belleville dès le mercredi soir : de quoi prolonger ses apéros de fin de semaine.
Le petit + ? Casser la croûte au restaurant, de très bonne facture

Time Out dit
Advertising
69
We Love Green
Musique, Festival de musique

Ecouter les meilleurs groupes du moment au festival We Love Green

  • Ecouter les meilleurs groupes du moment au festival We Love Green

Quoi ? Un festival éco-responsable en passe de devenir l’événement musical phare de l’été parisien
Pourquoi s’y rendre ? Il y a 10 ans, les festivals estivaux phares de la région parisienne se nommaient Rock et Seine et Solidays. Et puis, un petit nouveau au doux nom de We Love Green s’est fait progressivement sa place. D’abord au parc de Bagatelle puis aujourd’hui au Bois de Vincennes. Côté programmation, on oscille entre le rap US, l’indie rock ou les planantes boucles électroniques mais toujours dans le bon goût.
Le petit + ? Se faire une petite virée au Zoo de Vincennes voisin

70
Galerie du Jour
© TB / Time Out
Art

Se faire un safari gratuit d’art contemporain dans le Marais

Quoi ? Les meilleurs spots d'art contemporain de cet historique quartier
Pourquoi s’y rendre ? Elles étincellent derrière de grandes vitrines ou roupillent dans de somptueux hôtels particuliers, nichés au fond de cours cachées. Depuis une dizaine d'années, les galeries d'art contemporain les plus prestigieuses de la capitale (à quelques exceptions près) ont élu domicile dans le quartier historique de Paris. Et on ne va pas s'en plaindre : c'est foisonnant, c'est gratuit et ça nous donne encore une bonne raison de sillonner l'étroit dédale des rues du Marais. 
Le petit + ? Entre deux galeries, passez chez Yann Couvreur pour manger une petite pâtisserie

Advertising
71
© DR
Bars, Cafés-concerts

Voir tous les soirs des concerts gratuits de jazz à la Gare

icon-location-pin 19e arrondissement

Quoi ? Une ancienne gare transformée en club de jazz
Pourquoi s’y rendre ? Récemment ouvert sous le patronage d'anciens de la Fontaine, lieu phare du style, la Gare propose tous les jours à 21h, dans ce qui fut le hall de la gare, des concerts à prix libre. Les quatre mètres sous plafond sont le lit idéal pour accueillir la chaleur des saxophones et autres trompettes. 
Le petit + ? L’été, on se régale avec l’immense cour qui sert de terrasse

Time Out dit
72
© Guillaume Lechat
Restaurants, Gastronomique

Emmener sa dulcinée chez Pertinence, l’un des restos les plus romantiques de la capitale

icon-location-pin 7e arrondissement

Quoi ? La table la plus confidentielle du 7e, parfait pour impressionner sa moitié
Pourquoi s’y rendre ? Oui à ce service au garde-à-vous cornaqué par le seul Daby Traoré – aussi bon pour vous conseiller un châteauneuf-du-pape (65 €) que pour jongler avec les 18 couverts. Et oui à la carte concoctée par le jeune duo Kwen Liew (ex-Antoine) et Ryunosuke Naito (ex-Meurice et Taillevent), ensemble en cuisine comme dans la vie, et qui semble nous rejouer pépouze le refrain de Kool Shen : l'avenir est à nous.
Le petit + ? Sortez vos téléphones pour régaler votre instagram avec la déco ultradésignée par Gérard Ronzatti

Time Out dit
Advertising
73
© Paris info
Actualités, Vivre en Ville

Le centre de Paris va être piéton un dimanche par mois

Quoi ? Chaque premier dimanche du mois, les quatre premiers arrondissements parisiens seront entièrement piétons
Pourquoi s’y rendre ? A l’instar des Champs-Elysées faisant place vide tous les premiers dimanches du mois, les quatre premiers arrondissements seront en très grande partie interdits aux voitures. Où quand visiter le cœur de la capitale prend une toute autre allure.
Le petit + ? 

74
Rex Club
Clubbing

Danser toute la nuit au Rex Club

icon-location-pin Sentier

Quoi ? Ni plus ni moins que le club le plus mythique de Paris
Pourquoi s’y rendre ? Très longtemps temple des nuits parisiennes, grâce à une programmation avant-gardiste de haute volée, le Rex est un des clubs préférés des Djs internationaux. Certes, si aujourd’hui, les soirées sont bien loin du lustre d’antan, on y vient toujours, notamment les jeudis où l’entrée dépasse rarement les 8€.
Le petit + ? Un sound system de qualité Monoprix Gourmet, reconnu comme l’un voire le meilleur au monde, avec plus de 70 points de diffusion dans la salle

Time Out dit
Advertising
75
Le Perchoir © C. Griffoulières - Time Out Paris
Bars, Bars à bières

Boire un verre au Perchoir, l’un des rooftops les cultes de la ville

icon-location-pin Saint-Ambroise

Quoi ? Le rooftop le plus connu de Paris
Pourquoi s’y rendre ? Découvrir un tel endroit, ça se mérite. Vous n'échapperez donc pas à une petite attente pour profiter du Perchoir. Passée la cour intérieure, vous trouverez un ascenseur qui vous fera grimper au septième ciel. En haut, un vaste toit lumineux aménagé, avec un joli bar, des canapés confortables recouverts de coussins dépareillés, des grandes tablées conviviales, des chaises disparates et des petits coins tranquilles, parfaits pour prendre un verre, papoter, profiter du soleil et du grand air des cimes urbaines. 
Le petit + ?

Time Out dit
76
Hôtels

S’envoyer en l’air à la Maison Souquet, l’un des hôtels les plus chauds de Paris

icon-location-pin Saint-Georges

Quoi ? Un hôtel design à la réputation sulfureuse
Pourquoi s’y rendre ? Ancien lupanar ressuscité en adresse très secrète, la Maison Souquet pourrait bien sacraliser ce coin de Paris. Passé la très discrète devanture, on est bluffé par la déco estampillée Jacques Garcia qui marie Belle Epoque donc et orientalisme. Comme dans cet empilage de salons qui débute avec celui des Mille et Une Nuits où tout est d’origine : le cuir de Cordoue de 1895 sur les murs, les faïences mauresques, la porcelaine, le cuivre, le mobilier qui a été chiné… Tout est magnifique.
Le petit + ?
Privatisez la piscine pendant une heure où ce qui s’y passe se fait à l’abri des regards...

Time Out dit
Advertising
77
Petite ceinture 15e
Que faire

Se perdre dans le Paris du XIXe siècle dans la Petite Ceinture

Quoi ? Un ancien réseau de voix ferrées transformées en spots parfaits pour chiller
Pourquoi s’y rendre ? Construite il y a 150 ans, la Petite Ceinture représente dans sa totalité près de 32 km de chemin de fer. Un réseau que les Parisiens empruntaient jusqu'en 1934, puis qui fut utilisé pour transporter de la marchandise jusqu'à la fin des années 1970.  Restée à l'abandon, elle est désormais réaménagée sur différents tronçons ; dans le 18e, le 15e et 16e et sa partie la plus célèbre : la fameuse coulée verte dans le 12e ! 
Le petit + ? Sur le tronçon du 15e, rendez-vous au Parc André Citroën d’où vous pourrez vous élever en montgolfière

78
Restaurants, Café

Boire un petit noir à la Fontaine de Belleville, l’une des terrasses cools de Paris

icon-location-pin 10e arrondissement

Quoi ? Un rêve de café parigot lancé par les créateurs de la Brûlerie de Belleville
Pourquoi s’y rendre ? Thomas Lehoux et David Flynn ont décidé de rénover le concept ancien de café parisien en conservant son décor mais en modifiant le contenu. Fini la mauvaise bière, le café robusta et le sandwich bas de gamme, voici le temps des produits artisanaux et éthiques. Un peu d'indépendance ne fait pas de mal, même si elle coûte un peu plus cher.
Le petit + ?
Cette terrasse qui domine le carrefour des rues de la Grange aux Belles et Juliette Dodu. Ici, tout est calme et il y règne une douce atmosphère de quartier

Time Out dit
Advertising
79
La Concrete
© Jacob Khrist
Clubbing

Partir en after à la Concrete

icon-location-pin 12e arrondissement

Quoi ? Un club sur une péniche, symbole du renouveau de la nuit parisienne
Pourquoi s’y rendre ? L'after de la péniche Concrete est le rendez-vous des irréductibles clubbeurs du samedi soir qui en veulent toujours plus. Et avec les Samedimanche, les week-end n'auront jamais été aussi longs. Seul after régulier, la Concrete est aujourd'hui élevée au rang d'institution des nuits parisiennes.
Le petit + ? Histoire de vous alimenter au cours de vos soirées, pensez au Pansoul, le nouveau resto de la barge

Time Out dit
80
Bibliothèque Sainte-Geneviève
© Paris 1
Que faire

Etudier dans l’impressionnante bibliothèque Saint-Geneviève

icon-location-pin Quartier latin

Quoi ? Une ancestrale bibliothèque, aux fonds (presque) infinis
Pourquoi s’y rendre ? Personne n’y lit 'Harry Potter' et pourtant, ceux qui planchent sur leurs partiels à la bibliothèque universitaire et publique Sainte-Geneviève disent souvent qu’ils s’y sentent comme à Poudlard. Cet édifice magnifique, construit en 1851, est classé aux monuments historiques depuis 1992, a hérité des collections de la bibliothèque de l’ancienne abbaye Sainte-Geneviève, fondée au VIe siècle par Clovis.
Le petit + ? Situé en face du Panthéon, idéal pour saluer Jean Jaurès entre deux chapitres

Advertising
81
Actualités, Vivre en Ville

Découvrir la friche des Grands Voisins, située dans un ancien hôpital

Quoi ? Un ancien hôpital en plein 14e transformé en immense friche
Pourquoi s’y rendre ? On le croyait mort, que nenni ! Les Grands Voisins, la saga la plus enthousiasmante de ces dernières années est encore là.  S'il n'occupe désormais qu'un quart de sa surface initiale (9 000 m2 contre 4 hectares avant sa fermeture) et n'accueille "plus" que 86 emplacements au lieu de 200, le spot n’a en revanche rien perdu de son originalité. Profitez-en, les Grands Voisins ne seront pas éternels !
Le petit + ? Jouez-la main verte avec Mama Pétula, la géniale boutique de plantes

82
Camera
Art, Street art

En prendre plein la vue dans la street art rue Dénoyez

Quoi ? LA rue emblématique du street art parisien, nichée du côté de Belleville
Pourquoi s’y rendre ? Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies. 
Le petit + ? Les Folies forcément, LE bar du quartier